MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

Un ange en or

Encore un prospecteur anglais qui nous fait part d’une belle découverte ! Gareth Millward est aux anges et il a de quoi, son détecteur Garrett AT Gold, qui porte bien son nom, lui a permis de découvrir sa première pièce d’or ! Une monnaie qui porte un ange sur une face et un navire sur l’autre, frappée sous le règne du Roi Henry VII (1485-1509) pendant la dynastie Tudor. La monnaie en superbe état est estimée à 5000 euros ! Gareth a vraiment beaucoup de chance, après avoir montré la monnaie au propriétaire du terrain, celui-ci à renoncé à sa part (de 50 %) et lui a conseillé de la garder en souvenir, estimant que l’on ne devait pas en trouver tous les jours ! Sur ce dernier point, il n’a pas vraiment tort…

Source : derbytelegraph.co.uk

Pendentif saxon

Encore une belle découverte réalisée au détecteur de métaux et déclarée en Angleterre. Un pendentif en or d’époque saxonne, 5e siècle. La découverte a été réalisée sur la même zone où un autre prospecteur avait découvert un trésor de la même époque en 2014. Tom Luking (voir M&D n° 101) avait mis au jour plusieurs pendentifs, dont un superbe en or avec des émaux ; le tout fut acquis par un musée pour plus de 160 000 euros, Tom ayant touché pour sa part d’inventeur 81 800 euros !
La dernière trouvaille, dont l’inventeur a préféré rester anonyme, représente une croix au milieu de plusieurs cercles de perles d’or, plus petite que le gros pendentif du premier dépôt, cette dernière fait 17 mm de diamètre.
Le musée de Norfolk ayant déjà acquis le premier trésor est intéressé par cette nouvelle découverte, à suivre…
Source : dailymail.co.uk

Le retour du trémissis

1968, un étudiant néerlandais fait une étude sur le monnayage mérovingien au musée de Troyes, dans l’Aube ; il repart avec 16 monnaies mérovingiennes en or dans ses poches, une négligence de sa part… Interpellé quelques semaines plus tard, la police n’en récupère que 11, les autres ayant été vendues entre temps. Il aura fallu attendre 2019 pour revoir une de ses monnaies, un trémissis d’or frappé à Evrecy dans le Calvados, ce dernier avait été acheté de bonne foi par un collectionneur dans les années 90, il a refait surface à sa succession et a enfin retrouvé sa vitrine au musée de Troyes.
Source : lest-eclair.fr/i

Bague sceau

Une belle bague sceau en or avec une intaille en cornaline rouge, une variété de calcédoine, découverte par un prospecteur polonais. Sa datation était assez facile, elle porte à l’intérieur de l’anneau la date de 1713 ! Aux dires de l’inventeur, elle a été découverte sur le site d’une ancienne auberge, aujourd’hui disparue, probablement un ancien relais postal. Elle a un poids de 8 g et a été vendue aux enchères 2500 euros…
Source : md-arena

Walkyrie

2017, des archéologues suédois découvrent une tombe viking, richement garnie et contenant un seul corps humain, ainsi que les restes de deux chevaux probablement sacrifiés pour l’inhumation. Pour les archéologues, aucun doute, il s’agissait là, d’un grand guerrier viking.
Grossière erreur d’esprits machistes, les analyses ont depuis prouvé qu’il s’agissait d’une femme !
Une guerrière viking, une des fameuses walkyries de la mythologie viking, mais celle-ci était bien réelle. Cette femme qui fut inhumée il y a plus de 1000 ans, était certainement une guerrière de renom, sa tombe contenait une épée, une dague, deux casques, un bouclier, deux lances, de nombreuses flèches et certainement un arc, disparu depuis. Quelques poteries, mais aucun bijou, bref tout le nécessaire pour gagner le Valhalla, le paradis du dieu Odin, réservé aux guerriers et, cette tombe le confirme, aux guerrières vikings !
Source : geo.fr

Trésor à la poubelle

Juillet 2018, d’audacieux malfaiteurs dérobaient à la cathédrale de Strängnäs en Suède, deux couronnes et un orbe crucigère « une sphère surmontée d’une croix », les orbes symbolisent l’autorité depuis le Moyen âge. Les trois bijoux étaient en or et propriété de la couronne de Suède. Le vol fit beaucoup de bruit en Suède, heureusement pour la police, l’un des malfrats avait commis une erreur : se blessant en fracturant une des vitrines blindées, il avait laissé derrière lui quelques gouttes de sang et donc son ADN ! Ce dernier étant fiché, il fut rapidement interpellé. Son procès devait s’ouvrir dans quelques jours, c’est alors que les bijoux de la couronne ont mystérieusement réapparu, découverts par un gardien dans les poubelles de la cathédrale ! Probablement pour alléger la peine du suspect au cours de son procès …
Source : efigaro.fr

Dans un pot de margarine…

En 2008, quelque part dans le Comté d’Oxford, Angleterre, un agriculteur qui se passionne aussi pour la chasse aux trésors, c’est une activité banale en Angleterre, prospecte ses propres champs ; au moins il est tranquille, il n’a rien à demander à personne… Au cours d’une prospection, il découvre avec son détecteur une statuette en bronze, en plusieurs morceaux, il en manque d’ailleurs quelques-uns. Notre agriculteur, chasseur de trésor et inventeur, pense que c’est une copie moderne sans intérêt. La statuette finit tout de même dans un pot de margarine, pour préserver le métal…
10 ans plus tard, un prospecteur amateur frappe à la porte de notre agriculteur et lui demande l’autorisation de prospecter ses terres, entre amateurs de chasse aux trésors, la discussion s’engage et l’agriculteur se souvient de sa statuette !
Le nouveau venu y voit – à juste titre – un bronze romain, une Minerve ! Il lui conseille de la déclarer, ce qui fut fait. La Minerve ayant reçu la mention “trésor” est désormais en restauration à l’Oxford-Museum, mieux vaut tard que jamais…
Source : qz.com

Avec ses bottes…

Découverte spectaculaire dans la vase de la Tamise au niveau de Londres. Les archéologues ont mis au jour le squelette complet d’un homme pris dans la vase depuis au moins 500 ans ! Ce dernier avait encore ses bottes de cuir montant presque jusqu’aux genoux. La Tamise est le plus gros site archéologique de Londres. Les mouvements d’eau, dûs aux marées qui atteignent Londres, permettent régulièrement d’y faire des découvertes archéologiques, y compris à l’aide de détecteurs de métaux, pour les particuliers. Voir l’article sur les Mudlarks (fouilleurs de vase) du numéro 60.
Sources : cnews.fr – Monnaies & Détections n° 60

Pluie de billets de banque

Trois faits divers dans trois endroits différents du monde, mais qui ont eu le même résultat au cours du mois de décembre : un avant-goût de Noël pour celles et ceux qui étaient sur place.
Les États-Unis ont ouvert le bal, un fourgon blindé du New-Jersey a perdu deux sacs de billets par une porte mal fermée ! 510 000 dollars se sont éparpillés sur l’autoroute, créant plusieurs accrochages et un bouchon monstre. La police a récupéré 200 000 dollars.
A Hong-Kong c’est un financier spécialiste des cryptomonnaies qui a balancé du toit d’un immeuble plusieurs centaines de billets de cent dollars Hong-Kong, pour dénoncer la finance corrompue. Il a été arrêté pour incitation à l’émeute…
Et enfin, un deuxième bouchon monstre sur une route allemande, où la police a ramassé plusieurs centaines d’euros, les automobilistes qui étaient là avant eux, n’ont pas précisé pour combien ils en avaient ramassé… Bizarrement personne ne s’est plaint d’avoir perdu de l’argent, la police allemande continue son enquête…
Sources : lexpress.fr & lematin.ch & dna.fr

 

Broche médiévale

Encore une belle découverte d’un prospecteur anglais, Patrick Edwards, qui a mis la main sur une très belle broche annulaire (en forme d’anneau) dans les collines du Shropshire. Une broche en or datée des années 1300-1400 ! On y voit deux mains jointes sur le bord de l’anneau, un peu comme sur certaines bagues de promesse. Des broches similaires ont déjà été trouvées un peu partout en Angleterre, les bases de données des Anglais étant nettement plus à jour que les nôtres. Et accessibles au grand public : gratuitement ! Il leur est très facile de faire des recoupements et des cartes de répartitions…
Source : shropshirestar.com