MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

Une monnaie pour James Bond

Pour fêter dignement le 25e film des aventures de James Bond, la Monnaie britannique a frappé des monnaies exceptionnelles. La plus grosse sera la plus chère, une valeur faciale de 7 000 £ ! Ce n’est que la valeur faciale d’ailleurs, en réalité elle en vaut plus, puisqu’elle est en or et d’un poids de 7 kilos ! Il fallait un maximum de (7) pour 007…
La monnaie affiche la voiture préférée de James, une Aston Martin DB5 avec sa plaque d’immatriculation fétiche : BMT 216 A, le tout étant représenté à l’intérieur d’un canon de pistolet…
Le prix de cette bête n’a pas été révélé, mais vous pouvez acheter sa petite sœur, qui elle ne pèse que 2 kilos d’or 22 k, valeur faciale 2000 £, proposée au prix de 130 000 £, soit environ 150 000 euros ! Si le prix est encore trop élevé pour vous, il vous reste la 5 £, en valeur faciale, proposée elle à 13 £ ! Finalement, la seule chose que l’on retient de cette histoire anglaise, c’est que la valeur affichée sur leurs monnaies, ne sert pas à grand-chose…

Source : actualitte.com

82 grammes !

Énorme découverte pour un prospecteur de plage. Fred, un Anglais qui prospecte sur la côte du Dorset a d’abord trouvé une belle chevalière en or, ornée d’une pierre blanche. Puis en remontant vers sa voiture son Minelab Équinoxe a accroché une dernière cible, comme il le dit lui-même, le son paraissait énorme et ne donnait pas envie de creuser… Il a tout de même vérifié et vu apparaître un gros truc jaune, qui lui a fait penser à un fond de boîte de conserve, avant de voir une très grosse bague ! 82 grammes d’or ! Bon c’est du 9 carats, mais au cours du jour (au moment où j’écris ces lignes) ça fait tout de même 1200 € ! Pour ce qui est de trouver ça beau ou pas, je vous laisse juger, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais le plus étonnant, hormis le fait de porter un truc pareil, c’est tout de même de se baigner avec ! Heureusement pour les prospecteurs de plage, il y a des personnes qui osent, ou plus simplement qui ne pensent pas, qu’il y a toujours un risque de perdre un bijou en se baignant avec…


Source : UK. Metaldetector

Une monnaie inédite !

Un prospecteur anglais, réécrit l’histoire d’Angleterre ! C’est avec ce titre que plusieurs journaux anglais présentent Andy Hall, âgée de 55 ans. En janvier 2016, Andy prospecte un champ du Wiltshire, avec son fidèle détecteur de métaux, un Déus. Il va trouver ce que cherchent avec passion de nombreux prospecteurs anglais, une monnaie d’argent martelée, jusque-là rien d’extraordinaire, seulement tous ceux à qui il va montrer la monnaie, lui donnent la même version : elle est fausse !
Soit on lui dit que c’est une copie moderne, il n’y croit pas et pour cause, il l’a trouvée dans un champ perdu au milieu de nulle part… Soit on lui dit que c’est une fausse monnaie frappée au 19e, Andy a du mal à y croire, et pendant trois ans, il va consulter plusieurs experts numismates et scientifiques pour faire expertiser sa monnaie.
Cette monnaie est censée avoir été frappée en 826 sous le règne du Roi Ludica qui a régné seulement un an sur la Mercie entre l’an 826 et 827. Ce petit royaume comprenait l’actuelle ville de Londres, seulement tous les livres d’histoire anglaise affirment que Londres et la Mercie, tombèrent aux mains du Roi Ecgberht qui régnait sur le Wessex, en l’an 825 après la bataille d’Ellendun !
Après trois années de controverse, tous les experts sont désormais unanimes, cette monnaie est bien authentique ! Ce qui signifie que Londres est tombée sous la coupe du Roi du Wessex en l’an 827 et pas en 825 ! La petite monnaie d’Andy, contredit donc tous les livres d’histoire ! Cette monnaie, encore considérée comme fausse il y a quelques mois est désormais estimée à 15 000 livres Sterling ! Elle sera bientôt proposée aux enchères, et risque fort d’exploser son estimation, elle est désormais authentique et unique ! A suivre…
Source : dailymail.co.uk

Obus de mortier

Surprenante et dangereuse découverte pour un prospecteur américain dans le Tennessee près de Nashville. Après avoir repéré une grosse masse avec son détecteur, il a sorti un obus de mortier ! Si ce genre de découverte arrive fréquemment en Europe, deux Guerres Mondiales obligent, c’est rare aux États-Unis. Les démineurs prévenus ont préféré le pétarder sur place, l’obus aurait été oublié là, après des exercices préparant le débarquement du 6 juin 1944…
Source : charlotteobserver.com

Casse au musée des trésors !

Le 29 novembre dernier, un vol sans précédent a eu lieu au Musée de la Voute Verte, situé à Dresde en Allemagne. Ce Musée a la particularité d’exposer une des plus belles collections de bijoux anciens d’Europe, il est d’ailleurs surnommé « le Musée des trésors », avec une collection de plus de 4000 bijoux ! Les voleurs, qui se sont introduit de nuit après avoir fait brûler un transformateur électrique (qui a eu pour effet de couper le courant dans tout le quartier et désactiver les alarmes…), n’ont eu le temps de fracturer qu’une vitrine, mais le butin est tout de même estimé à 1 milliard d’euros ! Parmi les bijoux dérobés, un superbe collier de diamants ayant appartenu à la reine Amélie Auguste de Bavière (1801-1877), le bijou ayant le plus de valeur, parmi ceux volés étant une décoration originaire de Pologne, l’Étoile du Diamant Royal Rose, de l’Ordre de l’Aigle Blanc d’Auguste II le Fort, qui a été créée en 1705 par Auguste II (1620-1733) en Pologne. Un mandat de recherche international a été lancé par Interpol…
Source : thefirstnews.com

Acheté 50 centimes

Un particulier a découvert sur un marché aux puces, en France, une « monnaie » en étain qui lui a semblé étrange et qu’il n’avait jamais vu auparavant, frappée d’une date : 1776 ! Il a acheté la monnaie 50 centimes, pas de quoi sans priver. Plusieurs numismates consultés n’ont pas vraiment su lui répondre, puis l’un d’eux a conseillé au nouveau propriétaire de la faire expertiser aux États-Unis. Résultat de l’estimation, environ 100 000 dollars !
Cette monnaie, bien que le terme « monnaie » face encore débat pour cette « rondelle d’étain », serait une des premières monnaies frappées par le premier gouvernement américain ! Mais certains chercheurs pensent au contraire qu’il s’agit d’une « monnaie » satirique frappée par les Anglais pour se moquer de la première monnaie américaine !
En 1776, nous sommes en pleine guerre d’indépendance des États-Unis contre l’Angleterre (1775-1783). Cette monnaie, si cela en est bien une, a donc une valeur historique considérable, il n’y a que très peu d’archives la concernant. Plusieurs monnaies auraient été frappées, en étain, en laiton, en argent et finalement aucune ne fut mise en circulation, seuls les billets furent officiellement émis pendant les premières années de la guerre d’indépendance. Une « monnaie » du même type, en argent cette fois, a été découverte aux États-Unis il y a six ans, elle a été vendue aux enchères pour 1 410 000 dollars…
Source : thehistoryblog.com

47 ans plus tard

Debra McKenna, en 1973, perd une bague que son futur mari, Shawn, lui a offert. Elle l’oublie sur un lavabo dans des toilettes quelque-part en Californie, États-Unis. Une bague en argent avec une pierre bleue. En 1977 ils se marient, passent une belle vie ensemble, Shawn décèdera en 2017…
Fin 2019, Marko Saarinen fait une balade en forêt avec son détecteur, dans un parc forestier de Kaarina, sud-ouest de la Finlande et là, en pleine forêt, il trouve une bague en argent à 20 cm de profondeur, une bague avec une pierre bleue ! Internet et les initiales de Shawn ainsi que le nom du lycée et la date gravée sur la bague, lui ont permis de retrouver la trace de Debra, qui a retrouvé sa bague, une bague au destin hors du commun, qui a fait le tour des réseaux sociaux aux États-Unis…
Source : cnews.fr

One Cent 1943

En 1947, John Lutes a 16 ans, dans la cour de son lycée du Massachusetts, États-Unis, il découvre une pièce d’un cent, la couleur lui semble étrange et il la met de côté, il vient sans le savoir de devenir numismate ! La monnaie est en cuivre/bronze, or pendant la Seconde Guerre mondiale, tous les cents américains étaient normalement frappés en acier zingué pour économiser le cuivre comme matière première. Quelques mois plus tard, John apprend que Ford, la marque de voiture, offre une Ford neuve à toute personne qui leur apporterait une monnaie de 1 cent en bronze ! Ford, contacté, lui répond que sa monnaie ne peut pas être en bronze, il n’y a pas de millésime 1943 frappé en bronze, donc pas de voiture… Il faudra attendre 1958, pour que l’on comprenne qu’il y a bien eu quelque cents « nombre inconnu » frappés en bronze au millésime 1943 ! John, conserve sa monnaie, il a finalement décidé de la vendre en 2019, on estime qu’une quarantaine de cents bronzes ont été frappés en 1943, probablement une planche de cuivre oubliée dans la machine et les monnaies furent mélangées au reste de la production… Le cent de John a atteint la somme de 204 000 dollars ! Cette fois, il a de quoi se payer une Ford…
Source : coinworld.com

Age du bronze

Retour sur une découverte réalisée par deux prospecteurs anglais en 2013. Matthew Hepworth et David Kierzek, avaient découvert dans la région du Lancaster avec leurs détecteurs de métaux, quatre morceaux de bronze et un objet ayant l’apparence d’un burin ou ciseau à bois, lui aussi en bronze ! Les archéologues avaient alors pratiqué une fouille et mis à jour une tombe contenant une trentaine de lingots de bronze et des anneaux eux aussi en bronze.
L’affaire est récemment passée devant un tribunal anglais, les deux prospecteurs se plaignant que les deux découvertes, la leur réalisée aux détecteurs et celle des archéologues n’aient pas été réunies en un seul et même dépôt ! Le juge les a suivis dans leur demande et fait dans la foulée une demande de complément d’informations… C’est pourtant une découverte rarissime par la forme de l’objet, ce type de « burin » dont on ne connaît pas vraiment l’utilité à l’âge du bronze, n’est connu qu’à trois exemplaires seulement pour l’ensemble du Royaume-Unis ! Les deux autres furent découvertes dans le Dorset et le Wiltshire, toutes les trois ont été datées aux environs de 1000 ans avant JC.
Source : lep.co.uk

Klimt

Un tableau de Gustave Klimt 1862-1918 volé à Piacenza en Italie, dans un musée en 1997. Le tableau a été retrouvé par hasard, 23 ans plus tard, c’est un jardinier du musée qui a découvert « le trésor ». En arrachant du lierre sur le mur du musée il a fait tomber une plaque d’aération et aperçut à l’intérieur du réduit un sac-poubelle, ce dernier contenait le tableau ! L’enquête se poursuit pour déterminer si le tableau est resté là pendant 23 ans, ce qui est fort probable…

Source : ledevoir.com