MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

Le trésor est derrière le pub

Luke Mahonay, 40 ans, prospecte dans le Suffolk en Angleterre. Pour ne pas changer : on le répète souvent, il se trouve autant de trésors en France, simplement les services archéologiques ne veulent pas en entendre parler, ils n’ont pas le temps pour ça, officiellement, en réalité, ils n’ont ni les moyens, ni le personnel pour gérer une telle masse d’informations…
Luke fait de la détection depuis une bonne dizaine d’années et en plus, il tient un petit magasin de détecteurs de métaux ! C’est donc en fin connaisseur que le 26 juillet dernier, il arpentait un champ de son village, à Lindsay, avec son Equinox 800 de chez Minelab. Le matin, il trouva une pièce d’or et six pièces d’argent ! La journée commençait on ne peut mieux ; en déjeunant au pub, il raconta et montra ses découvertes à Charles Buckle, propriétaire du pub du village et du champ situé juste derrière, un terrain de 6 hectares, le lieu de la découverte. Après déjeuner Luke remit ça, cette fois une grosse cible se fit entendre et le miracle se produisit, ce que tous les prospecteurs attendent : un trésor !
Après avoir vu apparaître une multitude de pièces d’argent, Luke a prévenu les archéologues qui ont mis au jour avec les relevés adéquats, le reste du trésor contenu dans une poterie en partie éclatée, un total de 1061 pièces d’argent !
Le trésor est daté du XVe au XVIIe siècle, la première monnaie trouvée fut un shilling d’Elizabeth Iere, frappée entre 1573-1578, la plus grande majorité des monnaies étant des demi-couronnes de Charles Ier, frappées entre 1641 et 1643. Le trésor ne contenait donc qu’une seule monnaie d’or, trouvée dès le début par Luke ; elle était située sur le haut du pot qui fut éparpillé dans le labour, comme c’est souvent le cas, le sommet du pot ayant été juste éraflé par la charrue.
Luke a fini cette journée mémorable devant une pinte bien méritée. Le pactole est estimé à plus de 100 000 livres Sterling, somme qui sera partagée entre l’inventeur et le propriétaire du terrain.


Source : bbc.com/news/uk-england-suffolk

Une épée du XVIIIe

Il n’y a pas d’âge pour se lancer dans la détection et rêver de trésor, ce n’est pas Fionntan, 10 ans, qui nous dira le contraire. Alors qu’il essayait son cadeau d’anniversaire, un Vanquish de chez Minelab, avec son père et un de ses oncle, Fionntan a découvert dans le jardin familial, en Irlande, plusieurs bouts de métal sans intérêt puis une cible plus grosse, en ferraille. Le « tout métaux » a quelques fois du bon, puisqu’il s’agissait d’une épée ! Belle découverte et encore plus pour un gamin de 10 ans ; la lame est incomplète, mais l’épée a tout de même de beaux restes, une fois sortie de sa gangue de rouille.
Une épée dite « à panier », la main était protégée par une tresse « panier » de fer. Plusieurs experts ont été consultés, elle daterait du 18e, soit une épée de dragon anglais ou une fabrication irlandaise… Peu importe, pour Fionntan, il est déjà parti à la recherche d’autres trésors !

Source : thevintagenews.com

La bataille de Grunwald

15 juillet 1410, les forces polono-lituaniennes s’engagent dans une bataille titanesque contre les Teutons (les Allemands de l’époque). La bataille de Grunwald est de nos jours considérée comme l’une, si ce n’est « la », des plus grandes batailles médiévales d’Europe ! 50 000 hommes s’affrontèrent sur le champ de bataille ! La plupart des chefs et grands chevaliers teutoniques furent tués ou fait prisonniers et l’ordre teutonique ne se remit jamais de cette magistrale défaite.
Depuis maintenant sept ans, les archéologues polonais font des campagnes de fouilles sur le site de la bataille, de vastes champs et des marais. Cette année, ils ont eu l’idée de faire appel à des prospecteurs et 70 bénévoles équipés de détecteurs de métaux ont ratissé une zone bien définie. Une multitude de pointes de lances a été découverte ainsi que de nombreux artefacts métalliques, et plus rare, deux haches médiévales ont été trouvées au détecteur.
Des haches datées du 15e et sans aucun doute contemporaines de la bataille. Les charniers de la bataille, contenant sans doute un grand nombre de chevaliers, avec leurs artefacts de toutes sortes, sont eux introuvables à ce jour. Il est déjà prévu de faire appel aux prospecteurs pour l’année prochaine, ce premier essai ayant été une réussite, il a permis la découverte de plus d’objets métalliques « en une fois » que sur les sept dernières années !

Source : thehistoryblog.com

504 lingots d’or

Une nouvelle saisie record pour la douane indienne, 83 kilos d’or en provenance du Myanmar (Birmanie) ont été découverts sur huit passeurs, sous la forme de 504 petits lingots qui étaient dissimulés à l’intérieur de doublures de manteaux… L’or entrant sur le territoire indien étant fortement taxé, la contrebande est florissante et comme bien souvent dans ce genre de trafic, pour un passeur arrêté il en passe dix, si ce n’est plus dans le même laps de temps…

Source : india.com

Guillaume Ier

Joe Edwards-Gill, de Homersfield, dans le Suffolk en Angleterre. Joe qui a 33 ans a découvert la détection il y a seulement trois ans, par l’intermédiaire de la série « The Detectorists », une série télé anglaise relatant les aventures d’un groupe de prospecteurs, amateurs de chasse aux trésors, une activité reconnue et encouragée en Angleterre… Joe, après plusieurs découvertes intéressantes, vient de faire la trouvaille. Alors qu’il faisait une démonstration à un ami avec son détecteur, un Equinox 800, il a trouvé une monnaie en argent martelé, un penny, mais pas n’importe lequel. Une monnaie frappée en l’an 1083 sous le règne du roi Guillaume Ier, plus connu par son sobriquet de Guillaume le Conquérant ! On ne trouve pas ce genre de monnaie tous les jours, la petite pièce d’argent a été remise aux services archéologiques pour analyses et expertises ; à suivre…

Source : eadt.co.uk/ea-life/suffolk

Flowing Hair

Ou « cheveux flottant », en référence à la chevelure qui semble flotter au vent. Cette pièce de monnaie en argent d’un dollar américain fut frappée en 1794, elle est considérée comme la vraie première monnaie des États-Unis d’Amérique. Lors de sa dernière présentation sur une vente aux enchères en 2013, elle a atteint le record mondial pour une monnaie de collection de 10 millions de dollars ! Son propriétaire a décidé de la vendre, elle passera au feu des enchères au mois d’octobre, les paris sont ouverts et tout le monde s’attend à un nouveau record… A suivre.

Source : cnn.com

Un bateau en argent !

Originale comme découverte. Des prospecteurs qui cherchaient un avion allemand s’étant crashé en 1945, ont trouvé avec leurs détecteurs de métaux, sur l’emplacement d’un ancien cours d’eau aujourd’hui asséché qui a totalement disparu, un bateau en argent ! En réalité, c’est une coupe en argent, ayant la forme d’un bateau… D’origine russe comme les poinçons d’orfèvres l’attestent, cette coupe servait à boire de l’hydromel ou de la vodka. Le conservateur du musée de Kołobrzeg qui a récupéré l’objet, espère même avoir touché le gros lot, en effet la famille du dernier Tsar de Russie (Nicolas II, 1868-1918) utilisait ce genre de coupe, et un des poinçons présent sur la coupe/bateau atteste que cette coupe fut importée en Russie entre 1896 et 1908 ! L’enquête se poursuit et des fouilles ont été entreprises, sur le lieu de la découverte, au cas où il s’agirait-là, d’un trésor caché par des Russes fuyant la révolution de 1917…


Source : thefirstnews.com

Deux porte-couteaux à 100 000 € !

Belle découverte pour deux enfants d’une famille parisienne, réfugiés dans la maison familiale à la campagne pour cause de confinement. Les deux gamins qui cherchaient des vieux draps pour monter une cabane ont découvert dans l’armoire de la grand-mère récemment décédée deux petits blocs, jaunes et très lourd… Leur père a cru, dans un premier temps, qu’il s’agissait de porte-couteaux ! Vous l’avez compris, c’étaient bien deux lingots d’or ! Probablement achetés dans les années 60 et qui au cours actuel, se négocient à plus de 50 000 euros pièce ! De quoi garder un bon souvenir du confinement…
Source : lepoint.fr

Bretling

Belle découverte pour un plongeur anglais, Stephen Kershaw, qui plongeait avec un de ses amis sur l’île de Corfou en Grèce. En utilisant un petit détecteur étanche, un Pulsedive étanche à 60 mètres, ils ont découvert une montre de luxe de la marque Bretling ! Ils ont dans un premier temps pensé qu’il s’agissait d’une copie chinoise, plus courante que les vraies… Vérification faite, c’est bien une authentique Bretling, le modèle navitimer chronographe, un modèle de collection qui, suivant l’état, peu se négocier entre 7000 et 10 000 euros pour l’exemplaire découvert et qui leur a permis d’avoir une page dans le Daily mail…

Source : dailymail.co.uk

300 000 euros

En or et en argent liquide, c’est la somme saisie par la police en région parisienne après l’arrestation d’un gang spécialisé dans les vols de bijoux en or. Une équipe de faux plombiers et faux policiers qui cambriolait principalement des personnes âgées, avec le coup classique du faux plombier pris en flagrant délit ou suivi des faux policiers… L’or, refondu de façon quasi-systématique, était revendu en Allemagne…

Source : leparisien.fr