MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

3,230 kg

Encore une belle découverte à l’actif d’un retraité cherchant de l’or en Australie. L’homme, qui a préféré garder l’anonymat – il a dû trouver le bon spot… –, a mis au jour une énorme pépite de 3,230 kilos d’or, titrant à plus de 22 carats ! Une petite fortune, la pépite étant estimée à plus de 80 000 dollars Au, environ 50 000 euros ! Découverte réalisée dans le nord de la région, si bien nommée, de Goldfields ! Il lui a fallut creuser près de 2 heures dans un sol argileux, sur un bon signal de son GPZ 7000 de la marque Minelab, pour voir apparaitre à 80 cm de profondeur, la couleur inimitable de l’or natif…
Source : foxnews.com

La main de Prêle

Spectaculaire découverte réalisée par deux amateurs en archéologie !
L’histoire se passe en Suisse, dans le Jura bernois, et la presse présente les inventeurs comme des amateurs d’archéologie, sans plus de précision…
Ils ont trouvé une main en bronze recouverte au niveau du poignet d’une plaque en or ! Les archéologues qui ont fouillé ce qui s’apparente à une tombe du l’âge du Bronze, ont découvert une lame de poignard, une fibule, une épingle et deux petits morceaux d’or, provenant sans doute de la main. La main, datée par les analyses aux carbones de 1500 à 1400 av-J.C, serait la plus ancienne représentation d’un corps humain (une partie), en métal, découverte à ce jour !
Elle pèse environ 500 g et on aperçoit comme des motifs sur la partie en or…
Terminons avec les « amateurs en archéologie » : en réalité il s’agit comme vous l’avez sûrement deviné de prospecteurs amateurs utilisant des détecteurs de métaux !
Malgré la déclaration spontanée de leur découverte aux services archéologiques du Canton de Berne, une procédure judiciaire a été lancée contre eux, pour « fouille archéologique sans permis », dans le cas présent, le lieu de la découverte est un champ cultivé et les objets se trouvaient dans la couche de terre arable… Des permis qui, bien sûr, comme en France, ne sont jamais délivrés à des amateurs !
Source : swissinfo.ch

Alex Storm, le chasseur de trésor

Les journaux canadiens ont annoncé le décès d’Alex Storm, connu dans le monde des chasseurs de trésor pour avoir écrit plus d’une centaine de livres sur le sujet et surtout pour avoir trouvé plusieurs trésors. Son premier fut sans doute le plus célèbre.
En 1965 au large de Cap-Breton, Nouvelle Écosse, au Canada, Alex Storm (à gauche sur la photo) et deux de ses amis, Harvey MacLeod et David MacEachern, découvraient l’épave du Chameau et son trésor !
Navire français construit en 1718 à Brest, le Chameau assura la liaison avec la province française du Québec pendant cinq ans, sous le règne de Louis XV, jusqu’à son naufrage en 1725. 316 personnes y périrent. Lors de son naufrage le Chameau transportait une importante somme en pièces d’argent pour assurer la paye de l’armée. Il faudra attendre 240 ans pour qu’Alex Storm remette la main dessus en 1965 et entre dans la légende des chasseurs de trésor !
Un trésor composé de 6 958 pièces d’argent, des écus de 8 livres et d’environ 500 pièces d’or, principalement des Louis d’or, sans oublier les canons en bronze et de nombreux autres artefacts qui furent renfloués. Malgré plusieurs procès intentés contre lui (il y a toujours des jaloux quand vous trouvez un trésor) Alex Storm fut reconnu inventeur et propriétaire du trésor, la vente officielle d’une partie des monnaies en 1971, rapporta plus de 200 00 dollars !
Source : nytimes.com

Une boucle d’oreille de 2200 ans

En or, superbe et rare découverte à l’actif d’archéologues israéliens près de Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est. La boucle d’oreille est datée de l’époque hellénistique, de -323 à -30, juste après les conquêtes d’Alexandre le Grand. C’est la première boucle d’oreille de ce type découverte (recensée) en Israël, des découvertes similaires ont été faites en Grèce et dans le bassin méditerranéen, mais finalement, ce type de bijou est assez rare pour l’époque. Très finement travaillée, avec du fil d’or se terminant par la tête d’un animal mythologique à corne, la boucle sous la gueule étant bien sur destinée à recevoir la pointe, une fois la boucle en place. Si les archéologues y voient une boucle d’oreille, rien ne dit d’ailleurs qu’elle n’était pas portée dans le nez, à la pointe d’un sein ou ailleurs ?…
Source : culturebox.francetvinfo.fr

Le trésor de la forteresse

Située au sud de la région de Dobroudja, en Bulgarie, la forteresse de Kaliakra surplombe la Mer Noire, le promontoire qu’elle occupe fut une place forte à l’époque romaine et probablement avant, puis une forteresse médiévale. Fouillée depuis plus de 15 ans par les archéologues, elle vient de délivrer un trésor contenu dans un vase d’argile contenant 957 artefacts, monnaies et bijoux en argent et or, probablement caché au 14e siècle sous un plancher, dont quelques restes brulés ont été retrouvés. De nombreuses monnaies du trésor, furent frappées sous le règne du sultan Bayazid Yildirum (1389-1402). Le trésor est composé de 873 monnaies en argent, 28 monnaies en or, 11 boucles et appliques, 28 boutons en argent et bronze, 11 boucles d’oreilles en or, 2 bagues en or et quatre perles, deux en pierres précieuses et deux en or, un superbe trésor ! Les chroniques de l’histoire nous disent que la forteresse fut prise par un groupe armé de Tatars en 1399, ils occupèrent les lieux jusqu’en 1401 d’où ils furent à leurs tour délogés par les armes, il est probable que le magot fut caché entre ces deux dates…
Source : novinite.com

 

Le trésor des Sakas

Enorme trésor découvert dans les montagnes de Tarbagataï au Kazakhstan. Plus de 3 000 artefacts en or ont été découverts dans un tumulus, probablement la tombe d’un roi ou d’un prince saka, sur un plateau montagneux qui en comporte plus de 200 ! Beaucoup ont été pillés à diverses époques. Les archéologues ont mis au jour de nombreux bijoux, amulettes et figurines animales en or, une caractéristique des trésors scythes, le peuple des Sakas étant une branche des Scythes. L’apogée de leur civilisation se situe entre le VIIe siècle av-JC et la fin de l’empire romain.
Il y a toujours énormément d’or sous différentes formes, bijoux, figurines animales, statuettes et masques d’or dans les trésors scythes, celui-ci ne déroge pas à la règle. D’où, de plus en plus de chasseurs de trésor dans les montagnes, quasi désertiques, du Kazakhstan…
Sources : viendongdaily.com

 

Bague olympique

Jeux Olympique 2018 d’hiver à Pyeongchang, l’Américain John Landsteiner remporte la finale de l’épreuve de curling, médaillé d’or. Comme tous les médaillés américains il reçoit en plus, une bague en or affichant son titre de champion olympique, une tradition américaine. Hélas pour lui, John a perdu sa précieuse bague en se baignant sur une plage de Californie, alors qu’il participait à d’autres épreuves sportives et malgré des recherches immédiates, elle ne sera pas retrouvée. John fait une croix dessus et rentre chez lui, dans le Minnesota.
Quelques semaines plus tard, Leon Jones, prospecteur assidu des plages, se balade sur une plage de Californie avec son CTX 3030, il n’a pas entendu parler de la perte de l’anneau olympique et tombe dessus par hasard ! Leon a pour habitude de filmer ses sorties avec une GoPro pour les diffuser sur sa chaine YouTube (Doctor Rings & Things) et on peut donc y voir la découverte de la bague en direct ! La vidéo a été baptisée : GOLD OLYMPIC RING ! 2018.
Leon, ce jour-là, trouva deux bagues en or, il a bien sûr contacté le champion olympique et lui a rendu sa bague, l’histoire a fait le tour de la plupart des médias US, une bonne pub pour les prospecteurs…
Sources : bringmethenews.com & YouTube

Le lion de Megiddo

Nouvelle monnaie en or, frappée en Israël, d’une valeur faciale de 20 Shekel. Elle a un poids d’une once d’or, soit 31,1 g en or pur à 999.9 millièmes. Sur l’avers on trouve le lion de la ville de Megiddo et sur le revers la carte de Mādabā avec le mot Jérusalem en hébreux, anglais et arabe.
Source : coinupdate.com

Cheval de bronze

Le 12 août 2009, un agriculteur allemand dans le comté de Hesse, mettait au jour une superbe tête de cheval en bronze, provenant d’une statue équestre d’époque romaine ! L’état de Hesse, versa alors, la somme de 48 000 euros à l’inventeur, propriétaire du terrain.Somme qu’il trouva un peu légère, mais accepta…
Il y a quelques mois, l’affaire a refait surface : l’agriculteur s’est rendu compte qu’il avait été floué et a porté plainte, un rapport d’expertise estimant la tête à 1,6 million d’euro ! Et ce n’est qu’une estimation…
Le tribunal lui a finalement rendu justice en lui accordant la somme de 773 000 euros ! Plus les intérêts courant depuis la découverte, il y a neuf ans. Le comté peut encore faire appel…
Source : thehistoryblog.com

Rembrandt inconnu

Un amateur d’art avait acheté une toile à Londres il y a près de deux ans. Le style du tableau, non signé, lui avait fait penser à un Rembrandt, toile achetée 148 000 euros. Après l’avoir confiée aux experts du musée d’Amsterdam qui possède la plus grosse collection de Rembrandt, l’expertise a prouvé que l’amateur avait vu juste, jackpot !
Personne n’a osé donner une estimation, mais on parle désormais de millions d’euros ! Le tableau pourrait faire partie d’un diptyque (une paire) daté aux environs de 1634, l’autre partie ayant été rachetée par la famille Rothschild il y a quelques années, pour la somme de 160 millions d’euros…
Source : arts-in-the-city.com