MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

Un archéologue amateur trouve un trésor

L’archéologue amateur (présenté comme tel par la presse), étant bien sûr un prospecteur équipé d’un détecteur de métaux… Le prospecteur en question était d’ailleurs à la recherche de militaria en forêt de Soy, dans les Ardennes, lorsqu’il est tombé sur un beau trésor de l’âge du bronze, pointes de lances, haches et bracelets. Résidant dans un pays civilisé, le Luxembourg, il a pu déclarer sa trouvaille et offrir son trésor à la commune de Jalhay.
Source : rtl.be

Objet mystère

Peter Fergus, un prospecteur anglais du Devon, a découvert avec son détecteur un objet qui intrigue les archéologues. Probablement d’époque médiévale, en argent et en partie recouvert de feuilles d’or. Les experts du British-Museum le situent entre le sixième et onzième siècle, peut-être le couvercle d’un reliquaire ? Vieux de plus de 300 ans et contenant plus de 10 % de métal précieux il a tout de même reçu la mention de trésor !
Source : devonlive.com

Gold Vador

A l’occasion des 40 ans de la saga Star Wars, un bijoutier japonais a créé une réplique du casque du célèbre Dark Vador. Un casque en or massif d’environ 15 kilos, a réserver aux fans fortunés, la mise à prix du casque étant de 154 millions de yens soit environ 1.6 millions d’euros…
Source : papergeek.fr

Le Trésor de Zhang Xianzhong, suite…

La suite de l’histoire du fabuleux trésor de Zhang Xianzhong, voir Monnaies & Détections 91 pour l’article complet. Les autorités chinoises se sont finalement résolues à détourner une partie du cours de la rivière Min-Juan, les archéologues ne voulant pas se mouiller. Un chantier titanesque à coups de bulldozers et motopompes. Avec pour résultat de nouvelles pièces d’or, d’argent et quelques lingots d’argent mais pas d’artefacts particuliers comme les premières plaques (lingots d’or) ou le superbe sceau en forme de chien-Fu en or massif. Dans le même temps les autorités chinoises ont annoncé que l’enquête avait permis de retrouver pour environ 40 millions d’euros d’artefacts divers, provenant du trésor de Zhang Xianzhong le rebelle, qui avaient été vendus sous le manteau à travers tout le pays ! Ce qui devrait faire réfléchir le Gouvernement chinois sur sa toute nouvelle politique en matière de trésor découvert, les inventeurs n’ayant plus droit à rien, ce type d’affaire risque bien d’être la première d’une longue liste et cette réflexion est valable pour bien d’autres pays…
Sources : china.org.cn / Monnaies & Détections n° 91

70 pièces d’or

Une belle découverte réalisée par deux employés paysagistes qui travaillaient sur la commune de Saint-Lunaire, Ile-et-Vilaine. Alors qu’ils montaient une clôture ils ont trouvé un beau trésor composé de 70 souverains en or ! Des monnaies à l’effigie de George V et d’Edward VII, dont les dates d’émission n’ont pas été précisées… La mairie de Saint-Lunaire évoque un possible magot de pilote britannique de la seconde guerre mondiale. Je doute qu’un pilote anglais ait eu 70 pièces d’or sur lui, mais bon, pourquoi pas…
Le magot estimé à 18 000 euros va être partagé en deux, une moitié pour la commune propriétaire du terrain et l’autre pour les deux inventeurs, Angèle et Benjamin qui empocheront donc 4 500 € chacun !
Source : actu.fr

100 kilos d’or

Volés en plein Berlin. Si les vols d’or sont assez banals, celui-là est particulier puisqu’il s’agit d’une seule pièce d’or, une pièce de 100 kilos ! Une monnaie dite d’investissement – et là, il en faut ! – frappée à cinq exemplaires par la monnaie canadienne en 2007. L’exemplaire de Berlin était dans un musée, prêté par un collectionneur. Les voleurs – c’est une supposition mais ils étaient sûrement plusieurs pour soulever la galette de 53 cm de diamètre – ont déconnecté les alarmes et sont simplement passés par une fenêtre avec une échelle d’après la police qui se demande comment ils ont descendu l’échelle. A leur place je l’aurais simplement balancée par la fenêtre…
La monnaie a une valeur faciale d’un million de dollars canadiens soit 692 000 €, mais elle vaut en réalité bien plus au poids de l’or fin (depuis 2007 le cours de l’or a flambé), cette monnaie ayant une pureté de 999.99 millièmes. Elle vaut donc à la fonte, ce qui l’attend probablement si ce n’est déjà fait : trois millions huit cent mille euros…
Source : lefigaro.fr

Un trésor à la maison de retraite

Une œuvre jusqu’alors inconnue et supposée du sculpteur Rodin (1840-1917), avait été découverte l’année dernière dans une maison de retraite du pays basque. Un plâtre haut de 72 cm découvert au fond d’un carton dans un garde-meuble. Il aura fallu un peu plus d’un an pour authentifier un plâtre de Rodin ! D’après les recherches qui ont été faites, la dernière propriétaire l’avait depuis de longues années, sur sa cheminée… elle l’avait reçu d’une de ses grandes tantes. Daté des années 1880, ce plâtre est considéré comme étant plus intéressant qu’un bronze, on y voit plus de détails et de recherches faites par Rodin. Le ministère de la Culture l’a classé « trésor national » ce qui interdit sa sortie de territoire pour 30 mois. La première estimation avant une prochaine vente aux enchères est de 700 000 euros.
Source : rtl.fr

Rarissime pièce d’or

Brian Biddle, un prospecteur anglais de 64 ans et qui chasse les trésors dans la région du Dorset a découvert avec son détecteur de métaux une très rare monnaie en or. Une pièce d’or frappée en 1483 pendant le règne du roi Edward V, un roi éphémère puisque son règne ne dura que 86 jours ! D’où la rareté de cette monnaie. On y voit l’archange Saint Michael tuant un dragon et la légende « Edward Di Gra ». Edward V, roi d’Angleterre à douze ans, fut assassiné dans la Tour de Londres, probablement sur l’ordre de Richard III. La monnaie de Brian est estimée à 18 000 euros.
Source : dailymail.co.uk

Trésor à vendre

Ou pas ? 26 octobre 1859, le Royal Charter, un navire anglais avec plus de 600 personnes à bord était drossé sur les récifs non loin de la plage de Porth Alerth sur la côte Nord de l’Angleterre. Plus de 450 personnes trouveront la mort dans le naufrage. Le Royal Charter rentrait d’Australie avec de nombreux chercheurs d’or rentrant au pays fortune faite ! Sans compter une belle quantité d’or transportée pour le compte de la banque d’Angleterre. Dans les décennies qui ont suivi, de nombreux chasseurs de trésors se sont lancés sur les traces du Royal Charter, dans les années 1970 un groupe de plongeurs localisa l’épave et réussit à remonter pas mal d’or, sous forme de monnaies, bijoux et pépites. Les plongeurs s’étaient mis d’accord pour ne pas vendre leurs trouvailles… L’un d’eux, John Leyland est récemment décédé, sa veuve avait mis en vente des pièces d’or, six souverains, un demi-souverain, une broche ornée d’une pépite et deux bagues provenant de l’épave, la première estimation du lot étant de 4000 livres sterling !
La mise en vente ayant été contestée par d’anciens plongeurs, le lot a été retiré de la vente pour l’instant, l’accord passé entre les plongeurs en 1970, n’était que verbal…
Cette affaire a pour mérite de remettre sur le devant de la scène la fortune engloutie du Royal Charter. Tout n’a pas été renfloué, loin de là, pour ce que l’on connait des divers inventaires, sans compter l’or de contrebande et sur ce type de navire il y en avait toujours ! Il y a quelques mois, un prospecteur anglais déclarait la découverte d’une pépite provenant certainement du Royal Charter (M&D 90) simplement ramassée sur une plage près du site du naufrage, mais une pépite de 97 grammes !
Sources : dailypost.co.uk / Monnaies & Détections n° 90

Trésor de torques

Deux Anglais cherchant des trésors dans la région de Staffordshire, très riche en trésors de toutes époques, ont mis au jour avec leurs détecteurs le jackpot ! Un trésor de torques en or ! Quatre torques, trois colliers et un bracelet, il manque un morceau sur l’un des quatre, peut-être le contact avec un engin agricole. Les torques ont été trouvées en surface, séparées à peu près d’un mètre chacun, dans un champ déjà prospecté en 1997… L’un d’eux est tout simplement superbe, les tampons sont finement ciselés. Mark Hambleton et Joe Kania, les deux prospecteurs inventeurs, tous les deux équipés de Déus, ne sont pas des débutants, Mark ayant commencé à détecter avec son père il y a plus de 20 ans ! Tous les deux avaient fait une pause, arrêtant la détection pendant quelques années ils ne trouvaient pas grand-chose d’intéressant… Ils ont remis ça récemment, le père de Mark les ayant convaincus de laisser tomber la pêche et de reprendre la chasse aux trésors et ils ont bien fait ! Il n’y a pas encore d’estimation du trésor, mais vu la qualité des torques, elle sera sûrement très intéressante pour les inventeurs. A suivre…
Source : dailymail.co.uk