MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Brèves

La femme aux dents bleues

Des archéologues allemands ont réalisé une surprenante découverte. Alors qu’ils fouillent un ancien cimetière d’un monastère à Dalheim, sud de la Rhénanie, dans une tombe datée du XIe siècle et sur les restes du corps d’une femme, ils ont trouvé une grande quantité de lazurite, un minéral extrait lui-même du lapis-lazuli, sur toutes les dents de la défunte, des micros traces dans le tartre des dents ! Le lapis-lazuli est un minerai rare, les seules mines connues toujours à l’époque médiévale se trouvaient dans l’actuel Afghanistan ! Il était principalement utilisé à l’époque médiévale pour obtenir un pigment d’une couleur intense, le bleu outremer. On a toujours pensé, jusqu’à maintenant, que seuls les moines copistes « uniquement des hommes » détenaient l’exclusivité de cette activité, cette découverte prouve que des femmes, des chanoinesse avaient aussi la possibilité de pratiquer la copie, l’enluminure et la mise en couleur de livres et d’icônes à l’époque médiévale. Non seulement cette chanoinesse pratiquait l’enluminure mais, l’on sait aussi qu’elle devait mâchouiller sa plume d’oie, d’où la grande quantité de lazurite retrouvée sur ses gencives…
Source : tv5monde

Bague médiévale

Un prospecteur de l’île de Man, ancienne colonie viking et surtout connue de nos jours pour la plus spectaculaire course de moto du monde, a réalisé une belle découverte. Gordon Graham a avoué s’être mis à la détection tout récemment, après avoir vu la série TV anglaise « Detectorists » que l’on a déjà évoquée à plusieurs reprises, et il a bien fait puisque son nouveau loisir lui a permis de découvrir une belle bague médiévale, datée des années 1400. Elle ressemble fortement par son design à la bague dite de Jeanne d’Arc (M&D 90). Elle a reçu la mention trésor et a été déposée au musée de Manx pour analyses et estimation…
Source : bbc.com

Á Pompéi

Á Pompéi les fouilles se suivent et ne se ressemblent pas : trois chevaux pétrifiés par la cendre ont été découverts dans une grande villa de la banlieue de Pompéi, harnachés, leur propriétaires n’ont pas eu le temps de s’échapper de l’irruption. L’une des selles en bronze et en cuir témoigne de la noblesse d’un militaire haut gradé selon les archéologues.

Sous-marin allemand

Phénomène assez rare, visible en ce début d’année sur la plage de Wissant dans le Pas de Calais, un sous-marin allemand de la première guerre a refait surface ! L’U-boote UC-61 remontait vers la Mer du Nord la nuit du 25 au 26 juillet 1917 quand il s’échoua, par suite de fausses manœuvres, sur la plage de Wissant.
Repéré par un douanier avant que la haute mer ne le remette à flot, les 26 hommes d’équipage le sabordèrent et furent tous faits prisonniers. Par la suite, le sous-marin fut bombardé pour neutraliser les explosifs. Long de 49 mètres pour 545 tonnes, il était équipé de 6 puits de mines à lancement vertical et de 2 tubes lances torpilles.
Si les restes de l’épave sont libérés du sable assez régulièrement, il est très rare de le voir dans sa quasi-totalité comme en ce début d’année.
Source : 20minutes.fr

Dans un pot de margarine…

En 2008, quelque part dans le Comté d’Oxford, Angleterre, un agriculteur qui se passionne aussi pour la chasse aux trésors, c’est une activité banale en Angleterre, prospecte ses propres champs ; au moins il est tranquille, il n’a rien à demander à personne… Au cours d’une prospection, il découvre avec son détecteur une statuette en bronze, en plusieurs morceaux, il en manque d’ailleurs quelques-uns. Notre agriculteur, chasseur de trésor et inventeur, pense que c’est une copie moderne sans intérêt. La statuette finit tout de même dans un pot de margarine, pour préserver le métal…
10 ans plus tard, un prospecteur amateur frappe à la porte de notre agriculteur et lui demande l’autorisation de prospecter ses terres, entre amateurs de chasse aux trésors, la discussion s’engage et l’agriculteur se souvient de sa statuette !
Le nouveau venu y voit – à juste titre – un bronze romain, une Minerve ! Il lui conseille de la déclarer, ce qui fut fait. La Minerve ayant reçu la mention “trésor” est désormais en restauration à l’Oxford-Museum, mieux vaut tard que jamais…
Source : qz.com

Avec ses bottes…

Découverte spectaculaire dans la vase de la Tamise au niveau de Londres. Les archéologues ont mis au jour le squelette complet d’un homme pris dans la vase depuis au moins 500 ans ! Ce dernier avait encore ses bottes de cuir montant presque jusqu’aux genoux. La Tamise est le plus gros site archéologique de Londres. Les mouvements d’eau, dûs aux marées qui atteignent Londres, permettent régulièrement d’y faire des découvertes archéologiques, y compris à l’aide de détecteurs de métaux, pour les particuliers. Voir l’article sur les Mudlarks (fouilleurs de vase) du numéro 60.
Sources : cnews.fr – Monnaies & Détections n° 60

Pluie de billets de banque

Trois faits divers dans trois endroits différents du monde, mais qui ont eu le même résultat au cours du mois de décembre : un avant-goût de Noël pour celles et ceux qui étaient sur place.
Les États-Unis ont ouvert le bal, un fourgon blindé du New-Jersey a perdu deux sacs de billets par une porte mal fermée ! 510 000 dollars se sont éparpillés sur l’autoroute, créant plusieurs accrochages et un bouchon monstre. La police a récupéré 200 000 dollars.
A Hong-Kong c’est un financier spécialiste des cryptomonnaies qui a balancé du toit d’un immeuble plusieurs centaines de billets de cent dollars Hong-Kong, pour dénoncer la finance corrompue. Il a été arrêté pour incitation à l’émeute…
Et enfin, un deuxième bouchon monstre sur une route allemande, où la police a ramassé plusieurs centaines d’euros, les automobilistes qui étaient là avant eux, n’ont pas précisé pour combien ils en avaient ramassé… Bizarrement personne ne s’est plaint d’avoir perdu de l’argent, la police allemande continue son enquête…
Sources : lexpress.fr & lematin.ch & dna.fr

 

Broche médiévale

Encore une belle découverte d’un prospecteur anglais, Patrick Edwards, qui a mis la main sur une très belle broche annulaire (en forme d’anneau) dans les collines du Shropshire. Une broche en or datée des années 1300-1400 ! On y voit deux mains jointes sur le bord de l’anneau, un peu comme sur certaines bagues de promesse. Des broches similaires ont déjà été trouvées un peu partout en Angleterre, les bases de données des Anglais étant nettement plus à jour que les nôtres. Et accessibles au grand public : gratuitement ! Il leur est très facile de faire des recoupements et des cartes de répartitions…
Source : shropshirestar.com

2000 ans

Une bague perdue en se baignant il y a 2000 ans ! Pas banale comme découverte, à l’actif d’archéologues israéliens qui fouillent le chemin de pèlerinage conduisant au second Temple de Jérusalem. Ce dernier était bordé de bassins rituels où pouvaient se baigner les pèlerins en montant vers le Temple. La bague est en bronze avec une pierre semi précieuse encore étincelante…
Source : timesofisrael

Trésor celtique

40 monnaies d’argent ont été découvertes en Slovaquie, dans la région de Turčianske Teplice.
Les pièces, des tétradrachmes, ont été mises au jour par une fouille archéologique dans un terrain en pente. L’article slovaque qui relate cette découverte est intéressant, non pas pour les pièces en elles-mêmes, mais pour la réflexion des archéologues slovaques. Ces derniers se plaignent d’une recrudescence des archéologues amateurs – ce sont les termes employés – autrement dit, des prospecteurs utilisant des détecteurs de métaux, dont le nombre explose dans les pays de l’Est. Ils se plaignent de passer très souvent, trop souvent, après eux ! Et demandent clairement un texte de loi pour une meilleure entente avec les prospecteurs et que ces derniers soient encouragés à déclarer leurs trouvailles !
Voilà au moins des archéologues capables de regarder la vérité en face, ils ont très bien compris qu’il est impossible de faire marche arrière, vu le nombre croissant de détecteurs en circulation, ça ne peut que s’accentuer… Alors, autant en tirer profit !
Source : spectator.sme.sk