MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Archive pour juillet, 2018

Agenda 101

BUGEAT  • 19

Dimanche 5 août 2018 

Bourse pour collectionneurs

Salle des fêtes, place du champ de foire, 19170 Bugeat

De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 05.55.46.70.87

 

LEUCATE VILLAGE  • 11

Dimanche 12 août 2018 

30e bourse multi-collectionneurs

Complexe sportif, avenue de la Caramoun, 11370 Leucate Village

De 9h à 18h. Entrée gartuite. Renseignements : 04.67.27.93.98

 

TOURRETTE-LEVENS  • 06

Dimanche 12 août 2018 

15e salon du collectionneur

Salles des fêtes, place César Mauran, 06690 Tourrette-Levens

De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.12.24.86.75

 

VABRE  • 81

Dimanche 12 août 2018 

Bourse multicollections

Salle polyvalente, 81330 Vabre. De 9h à 17h. Entrée gratuite. Rens. : 05.63.50.48.08

 

LISLE-SUR-TARN  • 81

Samedi 15 août 2018 

35e bourse toute collections

Place de la mairie Paul Saissac, 6 rue porte Peyrolle, 81310 Lisle-sur-Tarn. De 10h à 18h. Entrée gratuite

 

BERCK-sur-Mer  • 62

Dimanche 19 août 2018 

38e bourse du collectionneur

Salle René Fiolet, rue Emile Lavezzari, 62600 berck-sur-Mer

De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.23.50.09.44

 

GANGES  • 34

Dimanche 19 août 2018 

30e bourse toutes collections

Salle des fêtes, 3419 Ganges. De 9h à 17h. Entrée 2 €. Rens. : 04.66.64.39.77

 

VITTEL  • 88

Dimanche 26 août 2018 

34e salon des collectionneurs

Salle du Moulin, Parc de Badenweiler, rue du petit Ban, 88800 Vittel

De 8h30 à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 03.29.08.27.87

 

ARLES  • 13 

Dimanche 2 septembre 2018 

37e bourse aux monnaies

Salle des fêtes, boulevard des Lices, 13200 Arles

De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 04.90.93.25.32

DOLE  • 39

Dimanche 2 septembre 2018 

Bourse toutes collections

Dolexpo, 1 rond-point des droits de l’homme, 39100 Dole

De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.38.49.72.04

 

PLELAUFF  • 22

Dimanche 2 septembre 2018 

5e bourse numismatique

Centre Camina, 16 Kergall, 22570 Plélauff

De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 02.96.24.85.24

 

ST HILAIRE DE RIEZ  • 85

Dimanche 2 septembre 2018 

54e bourse des collectionneurs

Salle de la Baritaudière, rue des pins, 85800 saint Hilaire de Riez

De 9h à 18h30. Entrée gratuite. Renseignements : 02.51.55.33.74

 

SAINT-REMY  • 71

Samedi 8 et dimanche 9 septembre 2018 

12e bourse numismatique de St-Rémy

Salle de Tennis, rue Bonnot, 71100 Saint-Rémy

De 8h30 à 16h30. Entrée 1 Ä. Renseignements : 06.87.09.56.27

 

ANDRES  • 62

Dimanche 9 septembre 2018 

Salon des collectionneurs

Salles des sports Gaston Guilbert, rue des Ecoles, 62340 Andres

De 8h30 à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.30.86.68.96

 

AMBAZAC  • 87

Dimanche 16 septembre 2018 

33e salon multicollections

Espace Mont Gerbassou, 87240 Ambazac

De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 05.55.56.64.42

 

HAGUENEAU  • 67

Dimanche 16 septembre 2018 

29e bourse et exposition

Salle des corporations, 1 rue du houblon, 67500 Hagueneau

De 9h à 16h. Entrée gratuite

 

MAZAMET  • 81

Dimanche 23 septembre 2018 

36e bourse de Mazamet

Palais des congrès, rue Jean Assemat, 81206 Mazamet

De 9h à 17h. Entrée 2 €. Renseignements : 06.82.02.22.45

 

SAVIGNY SUR ORGE  • 91

Dimanche 23 septembre 2018 

15e salon multicollections

Gymnase Pierre de Coubertin, stade Jean Moulin, 33 av. de l’armée Leclerc, 91600 Savigny sur Orge

De 8h30 à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.81.89.84.32

 

AURILLAC  • 15

Dimanche 30 septembre 2018 

35e salon toutes collections d’Aurillac

Salle de Lescudilliers, rue Denis Papin, 15000 Aurillac

De 9h à 18h. Entrée 2 €. Renseignements : 04.71.48.33.30

Sommaire 101

Vécu

Cahiers de prospection 1998

Le Plombkemon Go vous connaissez ?

Le trésor du Bois d’Amour

Le jour où j’ai posé mon détecteur

Quatre torques pour un bras de fer…

Le trésor du roi Harald Ier du Danemark découvert en avril 2018 dans l’île allemande de Rügen

Attention danger …

Brèves

Histoire

Le trésor mérovingien de Gourdon

La chanson de Roland

Les trésors perdus de l’amiral Zheng He

Routes et chemins (évolution)

Un modeste liard

Deux sceptres dans le même berceau

Numismatique

2018, 500e anniversaire du thaler

Les empereurs gaulois, un placement en or

Trouvailles

Monnaies/objets

Technique de prospection

Les secrets des cartes

Librairie

Agenda

Petites annonces

Courrier

Edito 101

La France va bientôt devenir championne du monde de la perte de patrimoine archéologique majeur. Le lobby intégriste des archéologues avait convaincu 47 députés de voter cette loi néfaste pour tous de la propriété archéologique revenant à l’Etat en juillet 2016. En clair : vous trouvez un trésor sur votre terrain ou dans votre maison achetée après cette date, si vous ne pouvez en justifier la propriété directe celui-ci revient à l’Etat. Les récentes attaques et recrudescences de contrôles tout azimut des prospecteurs en France, avec prise d’ADN comme de véritables meurtriers, sont dues aux DRAC qui augmentent ainsi leur mainmise absolue sur les futures trouvailles, et, ceci sans contrôle extérieur, tout sera possible pour eux…

La France est ignorante…

La France fait payer l’abonnement télévisé dans les hôpitaux publics huit à dix fois plus cher que dans les prisons. Une initiative d’un certain Badinter qui avait fait passer sa loi en urgence afin que les détenus puissent regarder le début de la coupe du monde en 1986.

La France manque de bon sens…

La France est championne d’Europe en taux de prélèvements obligatoires (impôts plus prélèvements sociaux) par rapport au produit intérieur brut.

La France grince des dents…

La France est championne du monde de football en juillet 2018 contre la Croatie.

La France exulte de joie…

Panem et circenses, autrement dit : Du pain et des jeux est une phrase extraite d’un poème de Juvenal au premier siècle de notre ère. Un poète d’une acuité visionnaire formidable, 2000 ans avant aujourd’hui

Bonne lecture, 

Gilles Cavaillé

100.28

Trouvaille faite à Trébons-sur-la-Grasse par Loick. Il s’agit d’un sceau en amande d’un ecclésiastique du début XVe siècle figurant l’oiseau de paradis, le paon, ailes et queue au repos : S(igillum) DEO Q CAQ CLASSEVNT (?), lecture sous toutes réserves, les lettres ne sont pas toutes nettes et les empreintes pas fameuses ; c’est une abréviation latines sans contexte. C’est toujours un bonheur d’exhumer un sceau… même sil n’est pas formellement identifiable !

Gaston X de Grailly, né en 1423, succède à son père Jean 1er de Grailly sous la tutelle de son oncle. En 1443, il se marie à Eléonore, princesse de Navarre.
Appelé Gaston XI de Béarn, il meurt de maladie en 1472. Son épouse gouverne alors le Béarn jusqu’en 1479. En janvier de cette année, son père, le roi Jean d’Aragon, souverain depuis 38 ans de la Navarre, décède. Quelques jours avant de mourir, Eléonore (héritière légitime par sa mère Blanche) réunit la vicomté au royaume de Navarre, laissant à leurs petits enfants les deux couronnes.
Le monnayage de Gaston XI de Béarn est très complet. Toutes les monnaies sont frappées à l’atelier de Morlaàs (château de la Fourquie). Presque toutes sont de mêmes modules et poids que les pièces royales.

Cette monnaie imite le Franc à cheval des rois de France Jean II, dit le bon, frappé en 1360, et de Charles VII frappée en 1422, mais chevaux galopant à gauche.
Cet écu d’or est rare, connu à quelques exemplaires, surement très peu ont été frappés.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 100

L’énigme du trésor de Carambolo

En 1958 près de Séville, Espagne, des ouvriers qui creusaient des fondations découvrirent un superbe trésor composé de 21 bijoux tout en or ! Le trésor de Carambolo, nom du lieu-dit de la découverte. Les bijoux étaient d’un style inconnu, aucun autre trésor contenant des bijoux du même genre n’a été découvert depuis en Espagne ! La multitude de boules et de cupules qui les recouvrent, rappelle certains bijoux celtes…
Datés d’au moins 2500 ans, date du dépôt, les bijoux furent liés à la civilisation dite « de Tartessos » qui prospéra dans le Sud de l’Espagne entre le sixième et neuvième siècle av-JC. Les Tartessiens ont même été liés par certains chercheurs au mythe de l’Atlantide…
D’autres ont vu les bijoux de Carambolo comme étant d’origine phénicienne et ils étaient classés comme tels jusqu’à tout récemment. Une partie du mystère vient de tomber. Grâce aux progrès de la science, l’or des bijoux a été analysé, l’or antique contenant toujours plus ou moins d’impuretés, on peut donc en tracer la provenance. Et le résultat est sans appel, l’or des bijoux de Carambolo provient des mines d’or proches de Séville. Si le dépôt date bien du VIe siècle avant notre ère, les chercheurs pensent désormais que les bijoux étaient vieux d’au moins 200 ans quand ils furent cachés ! Et fabriqués sur place avec de l’or d’extraction locale selon une technique phénicienne. Et la découverte non loin de Carambolo d’un temple phénicien vient conforter cette hypothèse.
Il n’en reste pas moins une question toujours sans réponse. Qui portait cette sorte d’armure, les plaques pectorales et les autres formes, une sorte d’armure toute en or ? Sans oublier les énormes bracelets et la chaine aux pendentifs eux aussi en or ! Un prêtre-gourou phénicien ou tartessien ? Mystère…
Source : nationalgeographic.com

100.25

Gilles est parti en vacances en Roumanie, il nous envoie une de ses trouvailles originales faite près de Cluj Napoka. De toute évidence il s’agit d’une rouelle ou fusaïole bouletée en bronze. Sept excroissances doubles réparties tout le long de l’anneau. Admirez la patine et l’extraordinaire conservation du métal, on sent qu’en Roumanie Monsanto n’arrive pas encore à vendre ses pesticides…

Les révolutions russes de février et octobre 1917 ont mis fin à un peu plus de 300 ans de règne de la famille Romanov en Russie. Pendant une année, le Tsar Nicolas II, son épouse, Alexandra Fiodorovna, et leurs cinq enfants, Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et Alexis, sont déplacés d’un lieu à un autre. Ils sont fusillés dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918. Dans l’article ci-dessous nous vous présentons un aperçu de la saga familiale des Romanov qui se confond avec l’histoire de la Russie pendant trois siècles.

Les premiers tsars de la famille Romanov

Mikhail Fiodorovitch est le premier Tsar Romanov. Il appartient à une famille de boyards (aristocrates orthodoxes). Il est non seulement le petit-fils de Nikita Romanovitch Zakharyin-Yuriev, beau-frère du tsar de Russie Ivan IV Vassiliévitch dit Ivan le Terrible qui règne de 1547 à 1584, mais aussi le fils de Fiodor Nikitich Romanov, patriarche de Moscou sous le nom de Philaret. Lui-même est élu Tsar de Russie par l’assemblée de notables russes, le Zemski Sobor en février 1613. Il règne sous le nom de Michel Ier jusqu’à sa mort en 1645. Cependant de 1618 à 1633 il partage le pouvoir avec son père, puis à la mort de celui-ci avec l’assemblée des boyards. Si pendant son règne la Russie perd des terres à l’ouest au profit de la Pologne et au sud au profit de l’Empire Ottoman, elle s’agrandit vers l’est en gagnant de nouvelles régions en Sibérie jusqu’au fleuve Amour. Son règne correspond à un début de développement économique de la Russie. Ainsi sous l’impulsion de son père un cadastre général est dressé pour favoriser la collecte des impôts, des fabriques d’armes sont créées et des liens commerciaux sont noués avec l’Angleterre, la Hollande et le Danemark. Du point de vue numismatique, Mikhail Fiodorovitch Romanov a frappé quelques monnaies d’or et de petites pièces en argent d’un kopeck, d’un demi-kopeck (denga) et d’un quart de kopeck (polouchka).

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 100

Un sous-préfet condamné pour vol

L’ancien sous-préfet de Brioude (Haute-Loire) à été reconnu coupable de vol et de faux et usage de faux, après avoir remplacé un tableau de la sous-préfecture par une copie, assez grossière ! L’original avait été revendu pour 10 000 euros d’après ses propres dires, alors qu’il savait que la toile en valait au moins 150 000… Deux ans de prison ferme et trois amendes dont le cumul atteint 161 200 euros. Dans le même temps, le Canard Enchainé révélait début avril, la « disparition » de quatre toiles de maître des murs de l’Assemblée Nationale ! Depuis, trois des tableaux ont mystérieusement réapparus, on les a retrouvés posés contre un mur… Il en manque toujours un. Dans la foulée lemonde.fr a sorti un excellent article relatant les disparitions les plus prestigieuses de ces dix dernières années. Vous aurez remarqué que l’on parle plus volontiers de disparitions, de détournements ou d’emprunts que de vols, c’est sans doute ce que l’on nomme le politiquement correct…
Préfectures, sous-préfectures, musées, ambassades et jusqu’à l’Elysée ! Aucun n’y échappe, la ville de Nice aurait ainsi perdu (dernier recensement décembre 2017) plus d’un millier d’œuvres de ses musées ! Selon la Mairie de Nice, il ne s’agit pas de vol, on a simplement déplacé les objets et momentanément perdu leurs traces… Tout est possible puisqu’en 2014, le Ministère de l’Intérieur avait repéré sur eBay, de la porcelaine de Sèvres, dont la moindre tasse coûte un bras, « empruntée » cette fois tout simplement à l’Elysée !
Sources : lexpress.fr, &
lemonde.fr/ces-œuvres-d-art-qui-disparaissent.

100.13

Je vous ai envoyé des photos d’un très beau statère carnute au loup et au cheval, trouvé à la limite de l’Eure-et-Loir et l’Eure. Son poids fait 2,2 grammes. Merci de bien vouloir me donner votre avis ainsi qu’une estimation pour cette monnaie, Alain.
Puisque le poids est de 2 grammes, il s’agit d’un quart de statère des Carnutes, région de la Beauce, au loup conducteur. La monnaie est anépigraphe avec une tête imitée de Philippe II à gauche, le revers d’excellent relief présente un loup conduisant un cheval à droite, sous le ventre de l’équidé un oiseau aile déployée (aigle ?). Il s’agit théoriquement du quart « au loup conducteur » DT 2077A et B ; mais curieusement, le profil est à gauche alors qu’il devrait être orienté à droite, et le dessin du revers peut sembler curieux… Il nous est difficile de se prononcer sur l’authenticité de la monnaie sans l’avoir en main. Ce quart de statère est SUP et sa valeur (si elle est authentique) oscille entre 900 et 1200 euros.