MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Archive pour juillet, 2019

Agenda du n°107

COLMAR  • 68
Dimanche 4 août 2019
Bourse numismatique
Restaurant Meisterman,
2 avenue de la République, 68000 Colmar
De 9h30 à 11h. Entrée gratuite

POLLESTRE  • 66
Dimanche 4 août 2019
69e bourse toutes collections
Salle Jordi Barre, avenue Pablo Picasso, 66450 Pollestres
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 04.68.82.41.16

LEUCATE VILLAGE  • 11
Dimanche 11 août 2019
31e bourse multi-collections
Complexe sportif,
avenue de la Caramoun, 11370 Leucate Village
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.80.82.00.63

VABRE  • 81
Dimanche 11 août 2019
Bourse multicollections
Salle polyvalente, rue Célina Marc, 81330 Vabre
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 05.63.50.48.08

BERCK-SUR-MER  • 62
Dimanche 18 août 2019
39e Bourse du collectionneur
Salle Fiolet, rue Emile Lavezzari, 62600 Berck-sur-mer
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.50.39.01.34

GANGES  • 34
Dimanche 18 août 2019
31e bourse toutes collections
Salle des fêtes, 29 avenue Louis Pasteur, 34190 Ganges
De 9h à 17h. Entrée 2 €
Renseignements : 04.66.64.39.77

SAINT-GILLES-CROIX-DE-VIE  • 85
Dimanche 18 août 2019
61e salon du collectionneur
Salle de la conserverie,
quai des greniers, 85800 St-Gilles-Croix-de-Vie
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 02.51.55.32.68

VITTEL  • 88
Dimanche 25 août 2019
35e salon des collectionneurs
Salle du Moulin, Parc de Badenweiler,
rue du pain blanc, 88800 Vittel
Entrée gratuite
Renseignements : 03.29.08.27.87

ARLES  • 13
Dimanche 1er septembre 2019
38e bourse aux monnaies
Salle des fêtes des Lices, boulevard des Lices, 13200 Arles
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 04.90.93.25.32

BERNOT  • 02
Dimanche 1er septembre 2019
Bourse multicollections
Salle des fêtes, place du Galata, 02120 Bernot
De 8h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 03.23.63.85.20

DOLE  • 39
Dimanche 1er septembre 2019
Bourse toute collection
Dolexpo, 1 rond point des droits de l’homme, 39100 Dole
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.38.49.72.04

PLELAUFF  • 22
Dimanche 1er septembre 2019
7e rencontre numismatique
Centre Camina, 16 Kergall, 22570 Plélauff
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 02.96.24.85.24

SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ  • 85
Dimanche 1er septembre 2019
56e bourse des collectionneurs
Salle de la Baritaudière, rue des Pins, 85800 St-Hilaire-de-Riez
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 02.51.55.33.74

CARPENTRAS  • 84
Dimanche 8 septembre 2019
25e salon multi-collections
Salle polyvalente, Espace Auzon,
68 rue Joseph Cugnot, 84200 Carpentras
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.09.14.33.76

JONZAC  • 17
Dimanche 8 septembre 2019
11e bourse multicollections
Salle des fêtes, Château-Mairie Jonzac, 17500 Jonzac
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 05.79.17.20.01

SAINT-REMY  • 71
Samedi 14 septembre 2019
13e bourse numismatique
Salle Georges Brassens face à la Mairie, 71100 Saint-Rémy
De 8h30 à 16h30. Entrée 1 €
Renseignements : 06.87.09.56.27

AMBAZAC  • 87
Dimanche 15 septembre 2019
34e salon multicollections
Espace Mont Gerbassou, rue Anna Beillot, 87240 Ambazac
De 9h à 18h. Entré gratuite
Renseignements : 05.55.56.64.42

LA-CHARITE-SUR-LOIRE  • 58
Dimanche 15 septembre 2019
39e bourse toutes collections
Salle des fêtes, 40 rue Sainte Anne, 58400 La-Charité-sur-Loire
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 03.86.70.39.27

LA CRAU  • 83
Dimanche 15 septembre 2019
8e salon multicollections
Espace culturel Jean-Paul Maurric,
avenue des Faurys, 83260 La Crau
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.80.46.17.31

DREUX  • 28
Samedi 21 septembre 2019
22e salon numismatique
Maison Godeau, 2 place Evesham, 28100 Dreux
De 9h à 17h. Entrée 1 €
Renseignements : 06.20.41.30.41

BOURGOIN-JALLIEU  • 38
Dimanche 22 septembre 2019
Bourse toutes collections
Salle polyvalente, 92 avenue du professeur Tixier,
38300 Bourgoin-Jallieu. De 8h30 à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 04.74.43.87.58

MARTIGUES  • 13
Dimanche 22 septembre 2019
Bourse toutes collections
Salle Raoul Dufy, rond-point de l’Hôtel de Ville, 13500 Martigues
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.95.43.55.19

MAZAMET  • 81
Dimanche 22 septembre 2019
37e bourse de Mazamet
Palais de congrès, rue Jean Assemat, 81206 Mazamet
De 9h à 17h. Entrée 2 €
Renseignements : 06.82.02.22.45

FONTAINE-LES-DIJON  • 21
Samedi 28 septembre 2019
Cartomonnaie 2019
Centre d’animation Pierre Jacques,
2 rue du Général de Gaulle, 21121 Fontaine-lès-Dijon
De 8h30 à 18h. Entrée 2 €
Renseignements : 06.81.47.66.24

VESOUL  • 70
Samedi 28 septembre 2019
Bourse toutes collections
Salle Alain Parisot,
place Pierre Renet, 70001 Vesoul
De 9h à 18h. Entrée 2,50 €
Renseignements : 06.33.01.75.61

VILLEBON-SUR-YVETTE  • 91
Samedi 28 septembre 2019
Salon toutes collections
Centre culturel Jacques Brel,
rue Jacques Brel, 91140 Villebon-sur-Yvette
De 9h à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 06.37.86.82.81

AURILLAC  • 15
Dimanche 29 septembre 2019
36e salon toutes collections
Salle de Lescudilliers, rue Denis Papin, 15000 Aurillac
De 9h à 18h. Entrée 2 €
Renseignements : 04.71.48.33.30

CHINON   • 37
Dimanche 29 septembre 2019
Bourse toutes collections
Espace Rabelais, rue de la Digue Saint-Jacques, 37500 Chinon
De 9h à 17h. Entrée gratuite
Renseignements : 02.47.93.47.33

LES HERBIERS  • 85
Dimanche 29 septembre 2019
30e bourse des collectionneurs
Parc des expositions,
rue du 11 novembre 1918, 85500 Les Herbiers
De 9 à 18h. Entrée gratuite
Renseignements : 07.83.78.27.85

Sommaire du n°107

Vécu
Cahiers de prospection 2000-2001
La plage du cochon d’or
Révélations sur un dépôt trésoraire découvert par un prospecteur il y a trente ans !
Histoire d’un trésor caché, trouvé, expertisé puis volé
Une histoire de détection bretonne (suite et fin)
Qu’a bu l’âne au lac ?
Brèves
Histoire
Les boutons des canonniers garde-côte 1803-1814
Anne de Kiev, reine de France
Numismatique
A la recherche des pièces de P.‑A. Morlon
Une monnaie de Berg
La monnaie du Bossu
« Ma pièce préférée »
Trouvailles
Monnaies/objets, avec les Palmela
Banc d’essai
Déus versus Orx
Nettoyage de trouvailles
Rendez-vous au bac à sable
Courrier
Agenda
Librairie
Petites annonces

Edito 107

C’est l’été, la fréquentation des plages bat son plein. Les prospecteurs de grèves désertées fourbissent leurs matériels, auront-ils la chance de tomber sur
« The plage », celle qui donne de l’or et des bijoux à chaque trou ? C’est ce qui est arrivé à Mystère Gold, après des années de prospections et d’études de ses plages favorites. Courez en page 8 et imaginez que cela soit votre tour un jour… Les brèves sont toujours aussi chargées de belles trouvailles étrangères ce qui conforte notre position et notre action à démontrer la destruction de notre patrimoine enfoui à cause de la loi récente sur le patrimoine. C’est d’ailleurs l’objet d’une polémique d’un de nos lecteurs qui s’offusque de notre positionnement. Nous lui avons donné la parole pour qu’il puisse exprimer son point de vue et avons réaffirmé notre attachement à combattre cette loi « artefacticide ».

Ce mois-ci le courrier des lecteurs est chaud !
Bonne lecture
Gilles Cavaillé

Les princes de l’Elysée

Les présidents français ne descendent pas des comtes de Foix qui partagent, en 1278 avec l’évêque d’Urgell le règne sur Andorre. D’où le “co-” de “co-princes”.
Le comté de Foix joint le Béarn, le Béarn joint la Navarre, dont le roi devient Henri IV de France en 1589 et lie, en 1607, ses terres ancestrales à la couronne française. Deux siècles après les révolutionnaires se désintéressent de ces vallées montagneuses mais il n’empêche que le suffrage des Français suffit pour être un co-prince dont les sujets n’ont pas l’air de regretter l’éloignement.
Le désintérêt est réciproque puisque, en 1934, le président Lebrun était prêt à laisser un aventurier russe prendre sa place. L’évêque d’Urgell, lui, s’accrocha bec et ongles à son pouvoir temporel et, finalement, Boris Skossireff ne resta roi d’Andorre que neuf jours. Pourtant le règne sur la vallée pyrénéenne est confortable : en 2014 l’activité du co-prince Hollande était financée par les 354 000 euros de sa dotation andorrane.
Lorsque l’on apprend que le comté de Foix a émis deux fois de la monnaie : une petite espèce, le guishems, en 1426 durant l’anarchie de la Guerre de Cent Ans et, avant cela, des deniers sous Roger III de Foix avant le partage (paréage) de 1278, sachant que les évêques, en tant que comtes d’Urgell, émettent quelques deniers d’argent avec crosse episcopale et “COMES VRGELLI” à l’avers, l’on se dit qu’un article numismatique sur l’Andorre risque d’être maigre. La principauté ne bat monnaie qu’après 2014, et en euros. En 2013, ses euros portant la figure de Jésus-Christ ont été rejetés par l’UE, contraignant à modifier les « pièces jaunes ». Une brimade lorsque l’on sait que la Slovaquie a mis en circulation une pièce de deux euros arborant deux saints et la Croix, symbolique dont ne se prive pas non plus la Monnaie du Vatican.

Un trail en or

Quatre jeunes Israéliens qui participaient à un trail dans la région de Sanhédrin, en Israël, ont découvert à vue, une superbe et rare pièce d’or dans un ruisseau ! Probablement mis au jour par le ruissellement, un solidus en or frappé sous le règne de l’Empereur Théodose II à Constantinople (l’actuelle Istanbul) entre l’an 420-423. C’est la première monnaie de ce type découverte (recensée) en Israël. Les quatre jeunes qui ont remis la monnaie aux services archéologiques, se sont vus décerner un certificat de bons citoyens, c’est la seule récompense accordée aux inventeurs de trésors archéologiques en Israël, enfin, à ceux qui déclarent…
Source : israeltoday.co.il

Appel à tous les prospecteurs de France !

Ensemble exceptionnel de bracelets celtiques de l’âge du bronze.

Les prospecteurs anglais ont défilé en Angleterre pour faire entendre leurs revendications il y a une quinzaine d’années. Cela a abouti à la réalisation du PAS (portable antiquities scheme). Depuis, de plus en plus de rapports positifs des instances officielles britanniques sont publiés.
En France les relations sont tendues entre certains archéologues et les prospecteurs, chacun campant sur ses positions.
Nous ne souhaitons pas que cette défiance perdure car nous avons en commun l’amour de l’Histoire, et la volonté de la faire partager au plus grand nombre.
C’est ainsi que nous appelons à adopter l’attitude pragmatique des Anglo-Saxons qui ont compris tout l’intérêt d’une collaboration entre les deux parties.
Plutôt que de défiler dans les rues, nous envisageons avec votre aide, de créer un électrochoc destiné à faire prendre conscience aux autorités compétentes et à l’ensemble des archéologues tout le formidable potentiel que représente le monde des prospecteurs, une alternative aux manques cruels de moyens humains et financiers dont souffre l’archéologie institutionnelle.
Nous souhaitons ainsi publier à chaque numéro de « Monnaies & Détections » une à deux pages de photos d’objets archéologiques, de trésors de monnaies et dépôts divers, tous trouvés hors contexte archéologique au cours de travaux, d’arrachages de vignes, ou par des particuliers utilisant un détecteur de métaux à des fins de loisirs comme la recherche d’objets perdus par un voisin par exemple.

Que vous les ayez trouvés hier ou il y a 20 ans, et jamais déclarés par peur des conséquences, nous vous proposons de nous envoyer les photos de ces objets, uniquement les photos, pas de texte, pas d’indication de lieu ni de date etc… n’utilisez pas les mails faites un envoi anonyme par courrier d’un CD gravé avec les photos, anonymat totalement protégé !*

On nous oppose souvent qu’en détruisant les couches stratigraphiques pour sortir un objet ce dernier ne représente plus aucun intérêt pour l’archéologie… A cela nous répondons que la plupart du temps ces objets sont trouvés dans des champs labourés depuis des décennies et que ces couches sont annuellement et profondément bouleversées !
Soyons sérieux ! L’enjeu est majeur puisque cette collaboration fera avancer la connaissance et participera à la préservation de véritables trésors, qu’il s’agisse d’un bijou unique, d’une monnaie rarissime ou d’un dépôt plus important.
Il ne s’agit pas de confondre « détecter en toute impunité » avec « détecter en toute tranquillité », d’autant qu’en cas de découverte majeure, le prospecteur pourra, dès lors qu’il ne craindra plus les problèmes, prévenir les archéologues afin qu’ils prennent le relais comme cela se passe en Angleterre. Et ce d’autant plus facilement que les contacts précédents et fréquents avec les instances officielles l’auront sensibilisé dans cette direction.
Les archéologues, les autorités, le public, doivent prendre conscience de l’ampleur et de la richesse des trouvailles fortuites faites sur notre territoire.

Cet article est le résultat de la mobilisation des prospecteurs conscients de l’enjeu. Regroupez vos trouvailles de l’âge du bronze sur une même photo pour être plus percutants !
Espérons que ces témoignages permettront d’ouvrir le dialogue sur des bases saines et sincères afin que chacun puisse légitimement s’enorgueillir de participer à la connaissance de notre Histoire.

* Envoyez votre CD anonyme à : Monnaies & Détections, 7 rue Jean Aicart, 31500 Toulouse.

Nous comptons sur vous !

Lesedi La Rona

C’est le nom donné au plus gros diamant du monde, de taille « émeraude », rectangulaire aux coins coupés. Le Lesedi La Rona, qui se traduit par « notre lumière » dans la langue officielle du Botswana où il fut découvert en 2017. Le diamant brut pesait 1109 carats, le brut étant le deuxième plus gros diamant découvert depuis un siècle, il a donné naissance à 67 pierres dont le poids est compris entre un et vingt-six carats et l’exceptionnel Lesedi La Rona qui lui, atteint les 302,37 carats. Il aura fallu 18 mois de taille et polissage pour obtenir cette pierre, dont le prix n’a pas été précisé…
Source : metro.co.uk

106.7

Voici un objet découvert dans une prairie. Je dirais sûrement une monnaie mais je ne vois pas ce que c’est. L’alliage est assez lourd. Son poids est de 1,2 g pour 18 mm. Avez-vous une idée ? Doudoudu16
Nous pensons qu’il s’agit d’un poids de ville étalon de petite unité, pour peser certaines marchandises – et certainement un poids de la ville d’Ypres en Flandre. Le décor à la croix est d’inspiration monétaire, mais on lit les lettres Y P R E (s) dans les cantons de la croix. Le lis du revers contremarqué prouve que la justesse du poids a été vérifiée et validée par les autorités royales françaises de contrôle des poids et mesures. Fin XIVe-début XVe siècle, d’après le style.

La rue Dolgoroukovskaya est située au centre de Moscou entre les stations de métro Mendeleïev, Novoslobodskaya, Dostoïevski, Boulevard des couleurs, et Maïakovski. Dans les années 1960 des immeubles y sont détruits et une partie des gravas est enterrée sur place. Aujourd’hui, dans le cadre de la rénovation du quartier, un nouvel immeuble doit y être construit et des archéologues du service des « recherches archéologiques en construction de Moscou et sa région » ont retrouvé entre de vieilles briques un trésor monétaire de l’époque des tsars.

Le contexte de la cache du trésor

D’après des experts municipaux de Moscou une personne aurait caché ses économies dans un mur d’un appartement du deuxième ou du troisième étage de la rue Dolgoroukovskaya pendant la Première Guerre mondiale puisque, parmi les 97 monnaies récupérées, la plus récente est une pièce de 20 kopecks au millésime de 1915. Ils estiment que, décédé ou contraint à l’exil par la guerre ou la révolution de 1917, ce Moscovite n’a jamais pu récupérer ses économies. La maison a été démolie dans les années 1960 et le trésor est tombé dans le sol avec des débris de briques pour y rester pendant près de soixante années.

Le trésor

C’est au début du mois de février de cette année que les monnaies cachées un siècle plus tôt ont été retrouvées. Il y en a 97 au total, 59 sont en argent et 38 sont en cuivre. Elles ont toutes été frappées à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle. Ces pièces ont des valeurs unitaires comprises entre un demi-kopeck et un demi-rouble et l’ensemble représente une somme globale de 35 roubles et 50,5 kopecks. Selon le responsable du département du patrimoine culturel, Aleksey Yemelyanov, ce montant est impressionnant pour cette période car il équivalait au salaire mensuel d’un ouvrier qualifié de Moscou. Il précise : « À titre de comparaison : au début du XXe siècle, le pain coûtait de 4 à 7 kopecks, un sandwich valait 3 à 7 kopecks. Le prix d’un litre de lait était environ 14 kopecks, des bottes pouvaient être achetées pour 5 roubles, une vache pour 60 roubles. 100 roubles suffisaient pour la construction d’une maison en bois ».

Moscou en 1915.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 106

Allectus

De cet homme on ne sait pas grand-chose, on ne connait pas sa date de naissance, ni même son prénom et pourtant il régna sur la Grande Bretagne et le Nord de la Gaule en tant que Romain entre l’an 293 et 296 avant de trouver la mort au début de l’an 297. Le pouvoir romain officiel le désigne comme un usurpateur ! Il y en eu d’autres… Il fit frapper des monnaies à son effigie, elles sont rares, voire très rares. Avant le mois de mars de cette année, on ne connaissait que 23 aureus à l’effigie de l’usurpateur Allectus, alors imaginez, quand un prospecteur en découvre un 24e en parfait état ! Le prospecteur anglais qui a fait cette découverte dans un champ fraichement labouré du Kent, a préféré garder l’anonymat, il venait d’obtenir l’autorisation du propriétaire pour cette nouvelle parcelle et après 45 minutes de détection et juste une cartouche de cuivre, la pièce d’or est apparue ! D’après le British Museum la dernière pièce d’or d’Allectus fut découverte il y a plus de 50 ans ! Un des aureus du musée sort du même coin que la monnaie découverte. Elle va être mise aux enchères, sa première estimation est de plus de 100 000 euros…
Source : news. justcollecting