MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Ettlingen est une ville du sud-ouest de l’Allemagne située à 80 kilomètres au nord-est de Strasbourg. Elle connait actuellement une expansion importante. C’est sur un terrain où sont réalisés des travaux destinés à agrandir une zone pavillonnaire qu’un petit groupe d’enfants a découvert, pendant l’été 2017, un trésor composé de piécettes médiévales frappées à Strasbourg au XIVe siècle.

Vue de Strasbourg (Gravure d’Hartmann Schedel, 1493. Photo et coll. BNU Strasbourg).

Les pfennigs strasbourgeois à l’Ange et au Lys

Au milieu du XIVe siècle l’évêque de Strasbourg possède toujours le privilège de battre monnaie, mais depuis la fin du XIIIe siècle il l’a délégué à la ville de Strasbourg. Dans divers ateliers sont frappées des monnaies en argent de mauvais titre portant sur une face un ange dans un grènetis. Ces pièces sont connues sous le nom de pfennigs à l’Ange. Comme les autres monnaies de l’époque leur circulation dépasse les limites de l’évêché et elles sont mêlées aux autres pièces du bassin rhénan lors des transactions commerciales. Dans un article paru en 1972 dans la Revue Numismatique, Olivier Callot et Charles-Laurent Salch écrivent : « De vives protestations s’élèvent en 1387 à cause de la mauvaise qualité des pièces strasbourgeoises ». Ils nous expliquent quelques lignes plus loin « La crise monétaire a nécessité vers 1390 l’assainissement du pfennig de Strasbourg… La ville décide une nouvelle frappe de bons pfennigs ». Sur les monnaies strasbourgeoises l’ange, symbole épiscopal, est alors remplacé par le lys, symbole de la ville. Les pfennigs à l’Ange et les pfennigs au Lys circulent néanmoins de manière concomitante jusqu’aux premières années du XVe siècle.

Parmi les frappes de pfennigs strasbourgeois, il existe des pièces bifaces et des pièces unifaces, appelées « bractéates ». Certaines pièces aux modules plus petits ont pour valeur ½ pfennig et ¼ de pfennig (voir l’article de O. Callot et C-L. Salch déjà cité). Ces monnaies strasbourgeoises sont frappées pendant environ deux siècles et il en existe de très nombreuses variétés. Sur son site Internet, dans un article intitulé « A propos d’un petit ensemble de bractéates alsaciennes… », Alain Poinsignon nous donne de très intéressants renseignements sur ces variétés et sur l’histoire de ces monnaies tout en précisant que : « La numismatique alsacienne est malheureusement faite d’un grand nombre de telles contradictions et beaucoup d’énigmes restent encore à élucider ». Sur cette page, nous vous présentons quelques variétés des pfennigs à l’Ange et au Lys et quelques autres pfennigs strasbourgeois contemporains de ces types monétaires.

Une trouvaille en jouant

Tom, Peer et Konrad : les trois jeunes chasseurs de trésors d’Ettlingen.

Perr, Konrad et Tom habitent le quartier d’Oberweier à Ettlingen, ville du sud-ouest de l’Allemagne située à 80 kilomètres au nord-est de Strasbourg. Près de chez eux, depuis plusieurs jours, les pelles mécaniques remuent des mètres cubes de terre…

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 99

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*