MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Cahiers de prospection 2002

Suite des cahiers de prospection tenus après chaque sortie depuis 1993 par un fidèle abonné de la revue. Alexandre

Lundi 7 janvier 2002
A 14 je pars à Dicies. Il y a toujours un brouillard très épais. Je me gare au bout du chemin de la ferme à côté du pont et je fais le côté rivière, le champ à gauche du chemin en revenant vers la route. Il y a beaucoup de débris de briques et des galets, mais le sorgho n’a pas été labouré et c’est dur à creuser. C’est très pollué : clous, débris de ferrailles, boites de conserve. Je trouve un morceau de peigne en fer et un denier romain en bel argent, Caesar, avec des trophées, et un éléphant au revers, mais malheureusement il manque un morceau. Et une pièce de 50 centimes 1947. Puis je passe de l’autre côté du chemin, dans le premier champ. Je trouve un plomb de filet, 2 balles rondes de mousquet, 3 doubles tournois, un demi-as de Nîmes, et une plaque de bronze, on dirait une écaille de cotte de mailles.
Dimanche 27 janvier 2002
Après-midi à Marquein chez Dominique, avec son fils de 8 ans, Vincent. Il fait très beau. On fait plusieurs endroits, sur d’anciennes fermes abandonnées, mais on ne trouve rien, c’est très pollué (2 doubles tournois). Je repars à 18 h.
Lundi 28 janvier 2002
Il fait très beau, même chaud. A midi je pars en bord de Lèze chez Thierry. Rien (un peson en plomb). En rentrant je m’arrête à Dicies. Il y a justement Domi, il a trouvé une montre (au bord de la rivière, qui a été nettoyée). Je cherche un moment avec lui, mais c’est très pollué. Rien.
Samedi 2 février 2002
A 14 h je vais à Dicies pour descendre dans le lit de la rivière et faire les berges. Il y a un vent d’autan terrible mais un beau soleil. Je retrouve Domi qui est en train de faire le champ. Rien dans la rivière (le lit est trop friable, la roche se délite et ne retient rien, et en plus c’est très pollué). Je reviens donc dans le champ, mais je ne trouve rien, sauf deux gros morceaux de plomb dans le labouré près du pivot. L’endroit a été fait et refait : traces de pas, trous de prospecteurs. Je repars à 17 h 30. Domi me donne une cartouche de 7,65 qu’il a trouvée sur le chemin.
Lundi 4 février 2002
A 14 h je pars à Rieumajou. Il fait très beau, très chaud, le vent d’autan est tombé sans amener la pluie. Je laisse la voiture sous le platane comme d’habitude puis je vais aux 2 chênes, dans la plaine. Jacques et Gilbert sont en train de creuser une tranchée pour amener un tuyau d’irrigation car ils veulent justement pouvoir arroser le champ de Rieumajou. Je descends prospecter le fond et les parois de la tranchée, mais aucun son. Je trouve quand même une tegula entière, toute seule, à 1,80 m de profondeur ! Aucun son non plus sur la ligne de terre sortie de la tranchée. Puis je vais aux 2 chênes, sur le coin du champ plein de galets et de bouts de briques, mais je ne trouve rien. Avant de repartir à 17 h, j’aide Jacques et Gilbert à traverser la route en leur mettant des pneus sous les chenilles du bulldozer.
Lundi 10 mars 2002
L’après-midi je vais à Clauzel de 14 à 17 h. Je passe par le moulin, et je vais faire le champ le long du chemin de la plage : 3 deniers tournois et une grosse cuillère en étain, puis la chapelle (rien) et ensuite en repartant je refais l’endroit avant le moulin où j’avais trouvé la pièce gauloise : je trouve coup sur coup une très belle pièce en argent, 2 francs 1849, en très bon état, un couvercle de briquet Zippo sur lequel a été gravé Yannick et dessous : 18.10.1973, puis un gros bronze tout lisse (Révolution ?). J’arrache une pousse de figuier à côté du vieux moulin pour la planter à la maison.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 108

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*