MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Cahiers de prospection 2005-2006

Suite des cahiers de prospection tenus après chaque sortie depuis  1993 par un fidèle abonné de la revue. Alexandre

Jeudi 22 septembre 2005
Je pars à 8 h du matin, il fait très beau, ciel bleu, grand soleil. Je vais jusqu’à Nebias, je me gare devant le camping et je monte par une petite route forestière goudronnée. Je ne retrouve pas le même paysage que dans l’autre partie de la forêt de Belesta. Ici aussi bien sûr c’est planté de sapins mais la nature du sol n’est pas la même, il n’y a pas de pierres blanches, la terre est rougeâtre, avec des rochers gris-noirs, et des pierres squameuses. Pas d’alignements ni de tas de pierres. Je n’ai aucun son. Juste une douille de 44/40 sur le chemin de pierres après la route, qui grimpe à flanc de montagne et passe devant une grotte. Je vais marcher toute la journée sous les sapins, aucune trace d’habitat, à peine quelques sons de ferreux, clous de chaussures, restes de bidons, un fer à bœuf. Je croise plusieurs chercheurs de champignons. Le soir vers 18 h en repartant je passe devant quelques pieds de bouleaux, et je trouve une superbe poche de « tremoules ». En arrivant à la voiture devant le camping, il y a un pneu crevé. Je rentre avec la petite roue de secours.

Vendredi 23 septembre 2005
(Congés du 19/9 au 8/10) J’apporte la voiture au contrôle technique et Thierry me dit qu’il a perdu sa bague à la fête d’Escayre. Le soir à 18 h je vais le prendre et nous allons faire l’endroit pour essayer de la retrouver, mais on ne trouve que des pièces de monnaies perdues pendant les fêtes… On cherche quand même deux bonnes heures…

Samedi 1er octobre 2005
Je pars dans la forêt de Bélesta par le plateau de Sault. Temps couvert, un peu de vent, éclaircies. Je commence à rentrer sous les sapins vers 10h30 en suivant un chemin forestier barré et cadenassé. Je fais partir un grand cerf qui monte devant moi en escaladant les éboulis. J’arrive sur un petit plateau, avec à l’entrée les restes de murets en pierre d’une cabane. Elle a dû servir d’abri pour les chasseurs et les forestiers, il y a des douilles et des boites de conserve tout autour. Un tracteur est venu chercher des troncs coupés et il a laissé de longues traces en les tirant, arrachant la terre et écrasant ronces et fougères. J’en profite pour détecter dessus. Je trouve un morceau de fibule, 3 pièces en bronze celtibères, dont une cassée, et un double tournois. Je repars à 18 h, l’obscurité commence à tomber. Toute la journée je suis resté sous le brame d’un ou de plusieurs cerfs, c’est très impressionnant, surtout quand on le sent très proche. Arrivé à la maison j’ai reçu mon premier numéro d’abonné à Monnaies & Détections.

La suite de l’article dans Monnaies & Détections n°114 …

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*