MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Rodeo 65

Janvier 1944

Début 1944, la suprématie aérienne alliée s’affirme en France. Lentement mais sûrement, la Luftwaffe est dominée par l’aviation anglo-américaine.
Le 21 janvier 1944, 16 Hawker Typhoons (1) de la Royal Air Force des Squadrons 193 et 266 décollent en 4 groupes de 4. C’est une mission de chasse libre sur la Bretagne nord, elle est nommée « Rodeo 65 ».

Les Typhoons sont menés par le « squadron Leader » Peter Lefevre (2 et 3). Ce pilote a déjà une carrière hors du commun derrière lui. Ayant rejoint la RAF en 1938, il a été abattu et a sauté trois fois en parachute, une première fois pendant la bataille d’Angleterre, une seconde en Italie et une troisième fois en Bretagne nord près de Brest, où il a été caché par la résistance, évacué par l’Espagne et récupéré par le consul Anglais avant d’être rapatrié vers l’Angleterre. Il s’est battu en Norvège, à Malte et il est décoré de la prestigieuse DFC (« Distinguished Flying Cross »). Il a déjà abattu 9 avions allemands : des chasseurs (Me109, FW190), des bombardiers (Junkers 88, Heinkel 111) et même un Hydravion (Heinkel 115).

Rodeo 65

Les 16 Typhoons traversent la Manche à 650 mètres, juste en dessous du plafond nuageux. En arrivant sur la côte française, ils croisent 6 Typhoons du Squadron 193 qui eux reviennent vers leur base.
Les 16 avions entament leur périple. Ils passent au nord de Dinan, puis filent vers le sud. Sur Rennes, ils rencontrent une FLAK (DCA Allemande) modérée à épaisse. Pour éviter la ville, le leader les emmène à 30 mètres d’altitude plus au sud de Rennes, mais la FLAK les suit. Arrivés à 10 kilomètres à l’ouest
de Rennes, ils repartent vers le nord-est, direction Lannion.

La suite dans Monnaies & Détections n° 121

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*