123.12

Bonjour, j’habite en Vendée et mon grand-père avant de partir m’a légué une poignée de petites choses qu’il a trouvées dans les champs et pour certaines qu’il tenait de ses propres parents. Je ne suis pas dans la détection mais je reconnais que les gens qui la pratiquent apportent de l’eau au moulin des connaissances sur la toile et sans eux finalement peu d’informations filtreraient. Je tente d’identifier un petit module en argent de 12 mm de diamètre et de 0,98 g. Je n’en ai vu aucun de semblable. Je vous joins les photos et espère sans en douter que vous pourrez apporter des réponses sur la provenance de ce qui me semble être une monnaie. Le but n’est surtout pas de le revendre mais plutôt, avant de, moi aussi, le transmettre à mes enfants, pouvoir leur dire ce que c’est. Par avance, je vous remercie pour votre aide ou à minima réponse. Cordialement Bertrand.
Toutes les monnaies mérovingiennes sont loin d’être toutes répertoriées. Et c’est bien entendu grâce au travail des prospecteurs, des numismates et des chercheurs que l’on arrive à cerner de plus en plus ces monnaies. La légende de l’avers est la plus complète et une lecture commune nous permet de lire : +RACI◊-SC. Si le C final est l’initiale de Civitas, il faut chercher une cité dont le nom (assez court) commence par RAC Le motif central de l’avers semble délimité par les deux rangs de globules. Mais pour deviner ce dont il s’agit (certainement une tête frustre), cela n’est pas évident non plus. Quant au revers, on trouve quelques rares deniers avec un tel type de croix (dont deux ou trois extrémités sont terminées par un annelet). La légende du revers, quasiment illisible nous donne un O carré et cette caractéristique est à rapprocher du centre ouest. Au niveau géographique cela peut correspondre à la Vendée. La croix grecque est similaire à un type de denier du Mans (CF Belfort 5715). Comme vous le constatez votre exemplaire est inconnu et d’autres trouvailles viendront confirmer les lectures de légendes et les emplacements géographiques. Celui que vous avez donné est assez vague mais vous avez sans doute peur d’un afflux massif de prospecteurs sur votre commune à la lecture de votre laïus… et si vous achetiez un détecteur pour le passer sur vos terres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*