MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Chasse au trésor mortelle !

« Commencez là, où les eaux chaudes s’arrêtent… »
C’est un indice, un des nombreux indices d’une chasse au trésor lancée en 2010. Forrest Fenn, ancien pilote de chasse américain ayant participé, entre autres, à la guerre du Vietnam et devenu à sa retraite de l’armée, marchand d’art. En 2010, Forrest sortait un livre racontant ses mémoires. Dans ce livre sous la forme d’un poème entre-mêlé de charades il lançait ses lecteurs à la recherche d’un trésor, un coffre caché par lui, dans la région sauvage de Yellowstone au Nouveau-Mexique, un coffre contenant 2,5 millions de dollars en or ! Une sorte de chasse à la chouette version XXL, c’est l’Amérique…
Et depuis 2010 le succès est au rendez-vous, les journalistes qui suivent l’affaire estiment que plus de 50 000 personnes se sont intéressées à cette histoire de trésor. Seules les autorités de Yellowstone aimeraient bien que cette chasse au trésor s’arrête, parce qu’elle vient de provoquer un deuxième décès ! En 2016 Randy Bilyeu, 54 ans, parti avec un radeau de survie, balise GPS et son chien, était retrouvé mort. Il y a quelques semaines c’est Paris Wallace, 52 ans, qui a été porté disparu et retrouvé mort après deux semaines de recherches…
Contacté par les autorités, qui lui demandent de mettre un terme à cette chasse au trésor, Forrest Fen, 86 ans, qui a survécu à la guerre du Vietnam et du Laos a répondu : la vie est trop courte pour porter des brettelles en plus d’une ceinture ! Rajoutant que chacun est maître de son destin et qu’il n’oblige personne à risquer sa vie pour trouver le coffre qui contient pour plus de 2,3 millions d’euros de monnaies rares en or et de pépites. La femme de Paris Wallace l’a conforté dans sa décision, elle a affirmé aux journalistes qu’elle continuerait à rechercher le trésor avec son fils. Quoi qu’il en coûte, la chasse au trésor continue…
Source : news.com.au

 

Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback depuis votre site web.

Laisser une réponse

*