MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

En Belgique la pièce de 25 centimes a longtemps circulé et les Belges trouvent cela si commun que Georges Simenon en place dans les poches de l’inspecteur Jules Maigret dans des aventures qui se passent à des périodes où il n’y avait pas de pièces correspondant à cette valeur faciale en circulation en France. Néanmoins il existe quelques pièces de 25 centimes et d’un quart de franc frappées en France. Les plus récentes datent de 1940. Le présent article vous offre un panorama des types monétaires français ayant cette valeur faciale.

Bonaparte, caonsul à vie, peint par Charles Meynier.

Le premier quart de franc

La France est une république depuis septembre 1792 et l’année 1804 correspond à l’an 12 de la République. Elle est dirigée par un triumvirat de consuls dont le premier est Bonaparte, Napoléon de son prénom. Depuis 10 ans, le franc républicain remplace les monnaies de l’Ancien régime et depuis un an, sur les pièces de monnaie aux valeurs faciales de 1 franc et 5 francs, le portrait de Bonaparte, gravé par Nicolas Pierre Tiolier, a pris la place de l’Hercule entouré de deux femmes qui symbolisent la République (ou la Liberté) et la Justice (ou l’Égalité). Les pièces de bronze et de cuivre aux valeurs de 1 centime, 5 centimes, 10 centimes (ou 1 décime) et de 2 décimes sont alors les seules petites monnaies en circulation. En l’an 12, débute la frappe de pièces en argent ayant pour valeurs ¼ de franc, ½ franc et 2 francs. C’est donc peu de temps avant la fin du Consulat qu’apparaissent les premières monnaies françaises valant vingt-cinq centimes. Elles sont en argent 900/1000, ont un diamètre de 15,3 millimètres, pèsent 1,25 gramme et leur tranche alterne points et barres en creux. Sur l’avers est gravé le portrait du Premier consul, entouré de la légende « Bonaparte Pr. Consul ». Sur le revers, au centre d’une couronne de lauriers la mention « quart » précise la valeur de la monnaie : un quart de franc. La légende notée sur ce revers est « Rep. Fra. » (République Française), elle est accompagnée du millésime « An 12 » et des différents des ateliers monétaires. Le total de la frappe des pièces d’un quart de franc au buste de Bonaparte pendant l’an 12 est d’environ 320 000 exemplaires.


… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 102

Une boucle d’oreille de 2200 ans

En or, superbe et rare découverte à l’actif d’archéologues israéliens près de Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est. La boucle d’oreille est datée de l’époque hellénistique, de -323 à -30, juste après les conquêtes d’Alexandre le Grand. C’est la première boucle d’oreille de ce type découverte (recensée) en Israël, des découvertes similaires ont été faites en Grèce et dans le bassin méditerranéen, mais finalement, ce type de bijou est assez rare pour l’époque. Très finement travaillée, avec du fil d’or se terminant par la tête d’un animal mythologique à corne, la boucle sous la gueule étant bien sur destinée à recevoir la pointe, une fois la boucle en place. Si les archéologues y voient une boucle d’oreille, rien ne dit d’ailleurs qu’elle n’était pas portée dans le nez, à la pointe d’un sein ou ailleurs ?…
Source : culturebox.francetvinfo.fr

102.5

Bonjour, voici une monnaie découverte au bord de l’eau mais l’année 1698 plus l’atelier H de La Rochelle n’est pas répertorié ! Normal ? Valeur ? David
Si, elle est répertoriée, mais on ne connait pas le tirage de cette pièce. Néanmoins, un exemplaire est en vente sur NumisBids actuellement à 140 euros. Ces monnaies sont des surfrappes faites sur la quatre sols aux traitants. Il est quelquefois malaisé de lire la légende et a fortiori l’année ou l’atelier. Et c’est le cas de votre monnaie, le H que vous y lisez est trop petit en hauteur par rapport aux lettres de la légende. Il peut s’agir d’un restant de la légende du sol aux traitants…

Les deux comtés de Hanau

Hanau-Lichtenberg est un comté indépendant au XVIIIe siècle. Un atelier monétaire fonctionne à Bouxwiller et émet les monnaies des comtes, parfois nommés Jean-René.
Or, le troisième de ce nom a marié sa fille, Charlotte, à un Hessois. Ils ont un fils qui doit hériter des deux côtés. Jean-René III meurt en 1736 et, mécaniquement, Louis de Hesse-Darmstadt devient comte de Hanau. Ou plutôt de Hanau-Lichtenberg car une bonne part vient des seigneurs de Lichtenberg, dont les gendres (Hanau et Bitche) héritent en 1480 d’une forteresse si bien conçue qu’elle servira jusqu’en août 1870 lorsque les Wurtembergeois s’en emparent, au prix de nombreuses pertes qui nourrissent la rumeur de fosses communes sur place. Entretemps, elle a été fortifiée par Specklin et Vauban.
Le château dresse toujours ses ruines, protégées par une association, mais le pays qu’il défendait a disparu parce que Louis IX accède au trône de Hesse-Darmstadt en 1768. Il est déjà comte de Hanau depuis le décès du grand-père Jean-René et il va intégrer son comté dans la Hesse paternelle.
Jean-René III, décédé à 71 ans, avait transféré ses bataillons à Pirmasens (Allemagne actuelle) pour s’éloigner des Français. Il était le neveu de Frédéric-Casimir qui tenta de bâtir les Indes Hanauviennes mais échoua par manque de fonds (1669-1672). D’ailleurs sa famille n’aimait pas ce rêveur qui achetait le Suriname. Maître d’un comté de 1500 km2, il fondait un empire de 100 000 km2…
Bouxwiller continua de fabriquer les monnaies d’argent et de cuivre, ces dernières ornées de l’initiale du jeune comte qui fait rénover les bornes-frontières du comté maternel, enclavé dans des territoires devenus français avec l’annexion de la Lorraine.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 102

Le trésor de la forteresse

Située au sud de la région de Dobroudja, en Bulgarie, la forteresse de Kaliakra surplombe la Mer Noire, le promontoire qu’elle occupe fut une place forte à l’époque romaine et probablement avant, puis une forteresse médiévale. Fouillée depuis plus de 15 ans par les archéologues, elle vient de délivrer un trésor contenu dans un vase d’argile contenant 957 artefacts, monnaies et bijoux en argent et or, probablement caché au 14e siècle sous un plancher, dont quelques restes brulés ont été retrouvés. De nombreuses monnaies du trésor, furent frappées sous le règne du sultan Bayazid Yildirum (1389-1402). Le trésor est composé de 873 monnaies en argent, 28 monnaies en or, 11 boucles et appliques, 28 boutons en argent et bronze, 11 boucles d’oreilles en or, 2 bagues en or et quatre perles, deux en pierres précieuses et deux en or, un superbe trésor ! Les chroniques de l’histoire nous disent que la forteresse fut prise par un groupe armé de Tatars en 1399, ils occupèrent les lieux jusqu’en 1401 d’où ils furent à leurs tour délogés par les armes, il est probable que le magot fut caché entre ces deux dates…
Source : novinite.com

 

102.5

Bonjour à tous, voici un briquet trouvé en labour, jolie forme, avec la tête, je pense, de notre cher Henry IV. Une petite idée de l’époque de ce briquet ? Cordialement Pascalou 65.
Briquet d’artisanat de tranchée, 1917-1918. Briquet hexagonal dans lequel s’inscrit un cercle de plusieurs végétaux avec le buste de trois quart arrière de Henry IV. Sur le revers est présent un écu au loup protégeant une francisque et l’un des coins supporte un ceinturon sur lequel une épée est passée et dépasse du l’écu.De part et d’autres de ce dernier, un motif floral est présent. Le tout est dans un cartouche rond à l’identique de l’avers mais avec une décoration différente mais toujours florale. Notez la sortie du combustible masquée par une valve de chambre à air…

100 ans après la tragédie, le naufrage du paquebot l’Egypt reste dans les mémoires. Régulièrement la presse revient sur les circonstances de sa disparition et sur les recherches qui ont suivi. L’importante cargaison était en partie constituée de tonnes d’or et d’argent. Ce trésor extraordinaire n’a toujours pas été entièrement repêché.

Le SS l’Egypt

L’Egypt est un bateau à vapeur (Steamer Ship) construit en Ecosse aux chantiers maritimes de la ville de Greenock située sur l’estuaire du Clide. Il jauge près de 8000 tonnes, mesure 165 mètres de long, 16 mètres de large et sa vitesse est d’environ 30 km/h (15 nœuds). Il peut prendre à son bord plus de 500 passagers. Mis en service en 1897, il navigue du Royaume-Uni aux Indes et en Australie sous les couleurs de la Peninsular and Oriental Steam Navigation Company (Compagnie de navigation à vapeur péninsulaire et orientale), la P&O. Pendant la Première Guerre mondiale, sous les couleurs de la Croix-Rouge, il sert de navire-hôpital dans les Dardanelles. Il reprend son service normal au début des années 1920.

Le Steamer Ship l’Egypt.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 102

Le trésor des Sakas

Enorme trésor découvert dans les montagnes de Tarbagataï au Kazakhstan. Plus de 3 000 artefacts en or ont été découverts dans un tumulus, probablement la tombe d’un roi ou d’un prince saka, sur un plateau montagneux qui en comporte plus de 200 ! Beaucoup ont été pillés à diverses époques. Les archéologues ont mis au jour de nombreux bijoux, amulettes et figurines animales en or, une caractéristique des trésors scythes, le peuple des Sakas étant une branche des Scythes. L’apogée de leur civilisation se situe entre le VIIe siècle av-JC et la fin de l’empire romain.
Il y a toujours énormément d’or sous différentes formes, bijoux, figurines animales, statuettes et masques d’or dans les trésors scythes, celui-ci ne déroge pas à la règle. D’où, de plus en plus de chasseurs de trésor dans les montagnes, quasi désertiques, du Kazakhstan…
Sources : viendongdaily.com

 

Ma première année de détection

Mes parents avaient acheté un terrain de plusieurs hectares dans le Var dans la commune de Rians dans les années 1970.
Un flanc de colline anciennement aménagé en restanques de pierres sèches, exposé plein sud, sur lequel une forêt de chênes avait repris le dessus d’une oliveraie abandonnée.
Depuis plus de quarante ans, presque tous les week-ends avec mes parents, nous avons aménagé des petites parcelles de ce terrain avec un petit cabanon sans eau ni électricité, un petit potager sans prétention, un four à pizzas dans lequel ma maman fait encore son pain pour la semaine et organisé une multitude de fêtes champêtres entre amis, petit détail qui va prendre de l’importance plus tard, comme l’activité de chasse de mon papa.
Depuis tout petit, comme beaucoup d’enfants, j’ai toujours rêvé de trésors. Explorateur dans l’âme j’ai fouillé tous les moindres petits recoins de cet énorme terrain, dénichant une multitude de fossiles, ammonites, bélemnites, crinoïdes, dents de requin…, de cailloux, notamment des blocs de calcite orange cristallisée…, d’ossements de rongeurs et petits mammifères, de plumes d’oiseaux… Cette accumulation de 40 ans de découvertes a transformé mon bureau en cabinet de curiosités.
Ce terrain m’avait déjà offert généreusement tout ce qu’il pouvait de sa surface, même des cèpes et des morilles… Oui en surface, mais le « sous-sol » ??? Et oui, son sous-sol, cette petite couche pédologique sur laquelle je me suis promené depuis tant d’années.
L’idée avait germé, il me fallait maintenant explorer la partie enterrée de ma parcelle… Deux de mes connaissances pratiquaient déjà la détection, et m’ont aidé sur le choix de mon premier détecteur, un Garrett ACE 250 que j’ai boosté six mois plus tard d’un disque Tornado 33.
Alors le 7 mai 2017, à 53 ans, sur mon terrain à Rians, a commencé pour moi le début d’une nouvelle passion, la détection de loisir.

(cliquez pour m’agrandir)

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 102

Bague olympique

Jeux Olympique 2018 d’hiver à Pyeongchang, l’Américain John Landsteiner remporte la finale de l’épreuve de curling, médaillé d’or. Comme tous les médaillés américains il reçoit en plus, une bague en or affichant son titre de champion olympique, une tradition américaine. Hélas pour lui, John a perdu sa précieuse bague en se baignant sur une plage de Californie, alors qu’il participait à d’autres épreuves sportives et malgré des recherches immédiates, elle ne sera pas retrouvée. John fait une croix dessus et rentre chez lui, dans le Minnesota.
Quelques semaines plus tard, Leon Jones, prospecteur assidu des plages, se balade sur une plage de Californie avec son CTX 3030, il n’a pas entendu parler de la perte de l’anneau olympique et tombe dessus par hasard ! Leon a pour habitude de filmer ses sorties avec une GoPro pour les diffuser sur sa chaine YouTube (Doctor Rings & Things) et on peut donc y voir la découverte de la bague en direct ! La vidéo a été baptisée : GOLD OLYMPIC RING ! 2018.
Leon, ce jour-là, trouva deux bagues en or, il a bien sûr contacté le champion olympique et lui a rendu sa bague, l’histoire a fait le tour de la plupart des médias US, une bonne pub pour les prospecteurs…
Sources : bringmethenews.com & YouTube