MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Angleterre’

Acheté 11,50 €

Revendu 756 000 €, c’est sûrement ce qu’on appelle une bonne affaire ! Dans les années 80, une Anglaise qui aime les bijoux rétro acheta dans une brocante une jolie bague, ornée d’une énorme pierre, pour la modeste somme de 10 livres sterling. A ce prix, elle n’imaginait pas avoir fait l’affaire du siècle. C’est il y a quelques mois en voulant faire tester la monture, qui n’avait jamais terni, et pour cause elle était en or, qu’elle a eu la surprise de sa vie. L’expert lui a révélé que la pierre énorme était un diamant et de qualité, une pierre de 26,29 carats d’une pureté classée : vvs2 !
Estimée entre 250 000 / 350 000 £, elle a doublé son estimation la plus haute ! Certainement en grande partie à cause du mystère qui l’entoure, personne n’ayant pu déterminer ni sa provenance ni son histoire…
Source : sothebys.com

Objet mystère

Peter Fergus, un prospecteur anglais du Devon, a découvert avec son détecteur un objet qui intrigue les archéologues. Probablement d’époque médiévale, en argent et en partie recouvert de feuilles d’or. Les experts du British-Museum le situent entre le sixième et onzième siècle, peut-être le couvercle d’un reliquaire ? Vieux de plus de 300 ans et contenant plus de 10 % de métal précieux il a tout de même reçu la mention de trésor !
Source : devonlive.com

Rarissime pièce d’or

Brian Biddle, un prospecteur anglais de 64 ans et qui chasse les trésors dans la région du Dorset a découvert avec son détecteur de métaux une très rare monnaie en or. Une pièce d’or frappée en 1483 pendant le règne du roi Edward V, un roi éphémère puisque son règne ne dura que 86 jours ! D’où la rareté de cette monnaie. On y voit l’archange Saint Michael tuant un dragon et la légende « Edward Di Gra ». Edward V, roi d’Angleterre à douze ans, fut assassiné dans la Tour de Londres, probablement sur l’ordre de Richard III. La monnaie de Brian est estimée à 18 000 euros.
Source : dailymail.co.uk

Trésor à vendre

Ou pas ? 26 octobre 1859, le Royal Charter, un navire anglais avec plus de 600 personnes à bord était drossé sur les récifs non loin de la plage de Porth Alerth sur la côte Nord de l’Angleterre. Plus de 450 personnes trouveront la mort dans le naufrage. Le Royal Charter rentrait d’Australie avec de nombreux chercheurs d’or rentrant au pays fortune faite ! Sans compter une belle quantité d’or transportée pour le compte de la banque d’Angleterre. Dans les décennies qui ont suivi, de nombreux chasseurs de trésors se sont lancés sur les traces du Royal Charter, dans les années 1970 un groupe de plongeurs localisa l’épave et réussit à remonter pas mal d’or, sous forme de monnaies, bijoux et pépites. Les plongeurs s’étaient mis d’accord pour ne pas vendre leurs trouvailles… L’un d’eux, John Leyland est récemment décédé, sa veuve avait mis en vente des pièces d’or, six souverains, un demi-souverain, une broche ornée d’une pépite et deux bagues provenant de l’épave, la première estimation du lot étant de 4000 livres sterling !
La mise en vente ayant été contestée par d’anciens plongeurs, le lot a été retiré de la vente pour l’instant, l’accord passé entre les plongeurs en 1970, n’était que verbal…
Cette affaire a pour mérite de remettre sur le devant de la scène la fortune engloutie du Royal Charter. Tout n’a pas été renfloué, loin de là, pour ce que l’on connait des divers inventaires, sans compter l’or de contrebande et sur ce type de navire il y en avait toujours ! Il y a quelques mois, un prospecteur anglais déclarait la découverte d’une pépite provenant certainement du Royal Charter (M&D 90) simplement ramassée sur une plage près du site du naufrage, mais une pépite de 97 grammes !
Sources : dailypost.co.uk / Monnaies & Détections n° 90

Trésor de torques

Deux Anglais cherchant des trésors dans la région de Staffordshire, très riche en trésors de toutes époques, ont mis au jour avec leurs détecteurs le jackpot ! Un trésor de torques en or ! Quatre torques, trois colliers et un bracelet, il manque un morceau sur l’un des quatre, peut-être le contact avec un engin agricole. Les torques ont été trouvées en surface, séparées à peu près d’un mètre chacun, dans un champ déjà prospecté en 1997… L’un d’eux est tout simplement superbe, les tampons sont finement ciselés. Mark Hambleton et Joe Kania, les deux prospecteurs inventeurs, tous les deux équipés de Déus, ne sont pas des débutants, Mark ayant commencé à détecter avec son père il y a plus de 20 ans ! Tous les deux avaient fait une pause, arrêtant la détection pendant quelques années ils ne trouvaient pas grand-chose d’intéressant… Ils ont remis ça récemment, le père de Mark les ayant convaincus de laisser tomber la pêche et de reprendre la chasse aux trésors et ils ont bien fait ! Il n’y a pas encore d’estimation du trésor, mais vu la qualité des torques, elle sera sûrement très intéressante pour les inventeurs. A suivre…
Source : dailymail.co.uk

68 000 monnaies

Trois ans ! Il aura fallu trois années aux archéologues anglais pour séparer, une par une, les monnaies composant l’énorme trésor de Jersey. Le plus gros dépôt de monnaies gauloises connu à ce jour ! Un peu plus de 68 000 monnaies, on n’a pas le chiffre exact, personne ne trouvant le même compte ! Le trésor, rappelons-le, fut découvert en 2012 par des prospecteurs amateurs qui le traquaient avec leurs détecteurs depuis 30 ans ! Il n’y a que les chasseurs de trésors pour être aussi acharné… Tout ça, grâce à quelques monnaies gauloises trouvées dans un champ voisin par un agriculteur il y a trois décennies. Les monnaies sont attribuées principalement à des tribus armoricaines, en grande majorité des Curiosolites, le trésor fut caché vers -30/-50 av JC, soit à l’époque où les tribus fuyaient devant l’invasion romaine de Jules César. Quelques objets en or, des torques assez frustes, un superbe pendentif fait d’un fil d’or torsadé, des perles de verre et les restes d’un sac de cuir accompagnaient les monnaies.
Le gouvernement de Jersey doit maintenant statuer sur le devenir du trésor, l’acheter, les inventeurs et propriétaires du terrain attendent leurs primes, ou le vendre aux enchères ? Cette dernière option risque de faire plonger la côte des Curiosolites… A sa découverte son estimation était de 10 millions de livres sterling !
Source : smithsonianmag.com

Bijoux et squelette

Trouvaille peu ragoutante pour un prospecteur anglais qui a découvert avec son détecteur, les restes d’une tombe médiévale dans un champ labouré du Kent. En exhumant une broche/fibule il a découvert un os, qui s’est avéré être une côte humaine « probablement d’une femme ». Les différents bijoux ont été datés du 6e siècle et intéressent déjà le Musée local de Maidstone.
Source : dailymail.co.uk

38 Kilos

De plomb cette fois, c’est la belle découverte d’un prospecteur anglais… Jason Baker qui a mis au jour un énorme lingot de plomb d’époque romaine. Trouvaille réalisée pendant un rallye de détection dans le Somerset. On peut y lire une inscription romaine sur deux lignes : IMP DVOR AVG ANTONINI ET VERI ARMENICORVM. En référence aux empereurs Marcus Aurelius et Lucius Verus, le lingot ayant, probablement, été façonné entre l’an 164-169.
Objet d’une prochaine vente aux enchères, son estimation est de 60 000 euros, Jason espère pouvoir se payer un appartement avec les 50 % de sa part d’inventeur de trésor !
Sources : bbc.com et bonhams.com

16 statères

C’est la trouvaille d’un prospecteur anglais… réalisée sur plusieurs mois, dans le comté du Kent aux alentours d’Ightham. Peter Rathbone a découvert son premier statère en décembre 2015, puis il a patiemment prospecté tout le champ, exhumant des monnaies à chaque nouveau labour pour finir par déclarer 16 statères ! La découverte a été classée comme trésor et les monnaies confiées au British-Museum pour expertise et estimation, elles sont assez frustes et toutes unifaces…
Source : kentlive.news

Ceinture d’or celtique

Spectaculaire et gigantesque, ce sont les adjectifs choisis par les archéologues anglais pour désigner cette incroyable trouvaille, réalisée par un prospecteur anglais ! Un chasseur de trésor, car c’est bien comme cela qu’on les présente en Angleterre, utilisant un détecteur de métaux. Un torque « ceinture » en or massif d’environ 3000 ans et pesant 732 grammes ! Le prospecteur, inventeur de ce chef-d’œuvre d’orfèvrerie celtique a préféré garder l’anonymat, tout ce que l’on sait, c’est que la découverte a été faite dans un champ fraîchement labouré dans la campagne de Cambridgeshire.
Si les torques, bracelets ou tours de cou, sont eux-même assez rares, les torques ceintures le sont encore plus, celui-ci est considéré comme le plus beau découvert depuis un siècle ! La précédente trouvaille, en Angleterre, remontant à 1844.
Son estimation n’a pas encore été fixée. À titre d’exemple, en 2012 un torque ceinture du même type fut découvert, lui aussi par un prospecteur, en Irlande et estimé à 150 000 £, environ 180 000 €. On connaît au moins une découverte similaire pour la France, dans le Calvados au 19e siècle, un torque ceinture de 125 cm pour 355 g, et il est probable que bien d’autres ont été trouvés depuis, mais nous sommes en France et il est tout aussi probable qu’on n’en entende jamais parler…
Sources : theguardian.com / Monnaies & Détections n° 64