MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Aude’

101.21

Une nouvelle pointe de flèche de Palmela trouvée dans l’Aude près de Moux par Jacques. Elle vient compléter la carte de répartition et c’est donc la cinquante-neuvième.
Si Yannou79 pouvait compléter ses infos poids/tailles, ce serait parfait !

100.2

Armand, Carcassonne, a trouvé cette bague dont le chaton est une monnaie en argent avec des caractères arabes et un curieux astre, on pencherait pour une monnaie des nombreuses principautés de l’empire mogol en Inde. Cette calligraphie est généralement difficile et nous n’avons pu retrouver son origine exacte, la pièce ayant été de surcroit rognée pour s’adapter au chaton de la bague. Si vous avez une piste merci de nous le faire savoir.

92.01

Bonjour, j’ai trouvé en détection, du côté de Castelnaudary dans l’Aude, cette jolie monnaie d’un diamètre de 20 mm et pesant 1,7 grammes. Si vous pouvez m’aider à l’identifier et me donner une cotation. Merci d’avance. Cordialement, James
Il s’agit d’un denier de Louis le pieux pour Toulouse : +HLVDOVVCVS IMP croix. Revers : +TOLVSA CVI. (Gariel, n° 125 – MG, n° 419 – Prou, n° 805). Argent. Carolingien LOUIS LE PIEUX, empereur (janvier 814-20 juin 840). Votre monnaie est en état TTB avec une petite fêlure à midi. son estimation est de 750 euros.

91.12

Médaille de la Sainte tunique de Trêves trouvée par Gilles à Carcassonne. On y voit donc celle-ci avec la légende : “Bitte für uns ! Heilige Helena Von oben an durchaus gewebt Der Rock war aber ohne Naht”. La traduction exacte et complète : « Ai pitié de nous ! Sainte Hélène. Vêtue totalement de haut en bas mais la robe n’avait pas de couture ». La Sainte tunique, dite aussi la Sainte robe, est selon la tradition le vêtement porté par Jésus-Christ au Calvaire et tiré au sort entre les soldats chargés de son exécution.). Elle aurait été conçue par la Vierge pour son fils. Certains récits légendaires racontent que Marie la lui confectionna dès son plus jeune âge, qu’elle grandissait en même temps que lui et qu’il la conserva sans usure jusqu’au jour où elle fut tirée au sort entre les soldats chargés de son supplice…

La guerre de l’or…

Aura-t-elle lieu ? Oui, et elle a même déjà commencé ! En 2004 la dernière mine d’or en activité de France, située à Salsigne dans l’Aude, fermait ses portes. Depuis l’or a flambé, atteignant des sommets en 2012 pour voir son cours redescendre un peu, mais de nombreux économistes s’attendent à une nouvelle flambée. Pourquoi pas ? Mais en dehors de ces prévisions financières, le gouvernement, par l’intermédiaire de son ministre Emmanuel Macron, entend bien relancer l’extraction d’or natif en France ! Six permis d’exploitations forages/sondages ont été accordés en deux ans. Au Pays Basque, en pays de Loire, en Bretagne où une pépite de plus de 100 g a bien été trouvée ces dernières années ! Découverte réalisée au détecteur de métaux, mais chuuuut, l’inventeur tout comme le musée parisien qui a acheté la pépite préfère garder le silence, probablement pour éviter une ruée vers l’or ! Et dans la Creuse du côté de Gouzon et Lussat de nombreux opposants manifestent contre une éventuelle mine d’or, précisant qu’ils ne veulent même pas voir d’orpailleurs, eux aussi ont peur d’une ruée ! Il y a pourtant déjà eu de belles découvertes dans la Creuse, notamment à Reterre ou un paysan trouva en 1839 une pépite (?) de 875,125 g ! * Que l’on soit pour ou contre, chercheur d’or ou pas, le métal jaune enflamme toujours les esprits…
Sources : lepopulaire.fr & ladepeche.fr
*L’article du N° 43 « Du rêve à la réalité » recense les plus grosses pépites d’or trouvées en France et de par le monde. Disponible sur la boutique en ligne : loisirs-detections.com

Trouvaille 73.12

Je suis allé faire ma première détection dans l’Aude et voici l’unique trophée qui mérite d’être montré. Cette magnifique boucle en bronze qui mesure 9 cm x 4,5 cm. Pourriez-vous me confirmer la datation ? Est-elle mérovingienne ? Roméo
Elle n’est pas du tout mérovingienne cette boucle. Elle est datée de la fin du XIVe siècle. Ces boucles sont vraiment superbes ! L’ardillon de ces boucles était généralement en fer, c’est donc pour cela qu’il manque souvent. Les motifs de décoration sont à base de petits cercles estampés en motif de remplissage ; la place de l’ardillon est marquée par deux traits transversaux. ID JP