MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘bague’

111.02

Bonjour, je viens de trouver dans la mer (Var), cette bague de 2 cm de largeur, assez légère (2 g + ou -), la bijoutière ne sait pas de quelle matière elle est mais elle me dit que ce n’est pas de l’argent ; j’aimerais avoir votre aide pour savoir si vous aviez une idée en fonction de sa forme, est-ce une moderne, 19e, médiévale, etc… Merci beaucoup, Bruno.
Difficile de se faire une idée sur le métal sans tenir la bague en main et il faut fournir au moins deux clichés d’angles différents pour mieux appréhender l’objet. De plus un poids de 2 g est assez classique pour une petite bague simple de femme. Tout au plus peut-on dire que si votre bijoutière ne s’est pas trompée alors il doit s’agir d’aluminium. Néanmoins, le style est assez antique et si elle est réellement en aluminium c’est bien entendu une reproduction.

47 ans plus tard

Debra McKenna, en 1973, perd une bague que son futur mari, Shawn, lui a offert. Elle l’oublie sur un lavabo dans des toilettes quelque-part en Californie, États-Unis. Une bague en argent avec une pierre bleue. En 1977 ils se marient, passent une belle vie ensemble, Shawn décèdera en 2017…
Fin 2019, Marko Saarinen fait une balade en forêt avec son détecteur, dans un parc forestier de Kaarina, sud-ouest de la Finlande et là, en pleine forêt, il trouve une bague en argent à 20 cm de profondeur, une bague avec une pierre bleue ! Internet et les initiales de Shawn ainsi que le nom du lycée et la date gravée sur la bague, lui ont permis de retrouver la trace de Debra, qui a retrouvé sa bague, une bague au destin hors du commun, qui a fait le tour des réseaux sociaux aux États-Unis…
Source : cnews.fr

110.8

Bonjour, je vous soumets des trouvailles réalisées il y a quelques années pour identification et datation. Je les ai trouvées dans les vignes de l’ouest toulonnais avec l’autorisation de mes amis vignerons. Le pendentif zoomorphe mesure 2,5 cm sur 2,5 cm, en bronze et pèse 2,73 g. La bague sans sa pierre est en argent et pèse 0,68 g. La monnaie, en argent aussi, mesure 12 mm et pèse 0,87 g. Merci beaucoup et longue vie à votre magazine ! Hugo
Petit pendentif résolument moderne en tôle de bronze emboutie avec anneau de suspension, on a cherché du côté des récompenses officielles de concours d’équitation mais on n’a rien trouvé de semblable. Epoque proposée XIXe-XXe.
Bague en argent simple, un jonc plat surmonté d’un chaton rond ; pas de griffe, la période est estimée entre XIVe et XVIIe siècle.
Venons-en à la monnaie que vous dites en argent, ce qui n’est pas évident sur votre photo. Nous ne pouvons pas l’identifier car trop usée et la seule face proposant quelques indices ne nous rappelle rien ce qui ne nous permet pas d’orienter notre recherche, espérons que cela fera tilt avec un lecteur !

Bague médiévale

Paul Gardner, est un prospecteur anglais qui vient de découvrir son premier trésor ! Une bague médiévale en or, datée des années 1200/1400. Découverte réalisée dans le comté de Manchester, une région assez pauvre en trésors, comparée à d’autres comtés anglais. La bague qui pèse 3,5 grammes a malheureusement perdu sa pierre, ce qui diminue considérablement sa valeur. Le British-Museum en offre 1000 Livres Sterling, alors que des bagues similaires avec saphir ou diamant, complètes, peuvent dépasser les 50 000 £…

Source : manchestereveningnews.co.uk

109.04

Bonjour à tous, lecteurs et rédacteur. J’ai trouvé cette bague en bronze de 4 grammes dans un labour de la Haute-Garonne. Je cherche des infos depuis + d’un an sur internet et dans des livres. Mais ne trouve rien !!!!!! Donc je me retourne vers vous tous pour savoir de quel siècle elle arrive ? Merci d’avance, William
Il s’agit du motif à la FEDE les mains jointes, bagues de fiançailles du milieu du XVIe siècle jusqu’au début XVIIIe. Sur l’épaulement quatre incisions font décorations symétriques. A votre décharge, le symbole des deux mains jointes n’est pas des plus réussis. C’est un travail artisanal bien sûr.

Bonjour, moi qui n’avais jamais trouvé d’or, ma joie fut immense après avoir découvert ces deux magnifiques trouvailles durant les beaux jours du mois de mai. Ça arrive toujours lorsqu’on ne s’y attend pas. Pouvez-vous m’aider à les identifier ? (Pays de la Loire) Bonne continuation à votre magazine. Bayou
Belles trouvailles en effet, bague de fiançailles en or au motif de la « fede » (deux mains unies), périodes 1550-1700. Il est dommage que l’on n’ait pas une vue de face de l’épaulement pour le décrire.
Quand à votre monnaie d’or sachez qu’elle est plus courante à trouver que votre bague ! Une monnaie d’or à la chaise attribuable à Philippe VI, que l’on distingue des monnaies de Jean II le Bon par la première lettre (de son nom) après la croix au-dessus qui est sans contestation possible un P. Avers : + PHILIPPVS DEI. GRA FRANCORVM REX, Philippe VI assis dans une stalle gothique, couronné, vêtu de la cotte d’armes, il tient de la main droite l’épée levée et de la gauche l’écu de France aux lis dans un polylobe cantonné de petits trèfles (Philippe, roi des Francs par la grâce de Dieu). Revers : XPCX VINCIT XPC REGNAT XP’C IMPERAT, croix quadrilobée et fleuronnée, dans un quadrilobe orné de feuilles et cantonnée de quatre trèfles (Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande). La monnaie est usée et rognée, son état B+ à TB- lui confère une estimation de 400-450 euros.

103.8

Est-il possible d’avoir des informations sur une bague romaine en or de 4,3 g ? Merci par avance, Robin.
Belle trouvaille ! Bague en or dont le demi diamètre supérieur de l’anneau s’élargit progressivement pour atteindre la largeur du chaton plat, gravé de X EVTV I en trois lignes. De chaque côté de l’anneau, il y a présence d’un épaulement constitué de deux bossettes. Une photo du profil aurait été la bienvenue. Datée probablement du premier siècle au troisième après JC. L’inscription est peut être le résultat du tria nomina de son propriétaire.

Bague olympique

Jeux Olympique 2018 d’hiver à Pyeongchang, l’Américain John Landsteiner remporte la finale de l’épreuve de curling, médaillé d’or. Comme tous les médaillés américains il reçoit en plus, une bague en or affichant son titre de champion olympique, une tradition américaine. Hélas pour lui, John a perdu sa précieuse bague en se baignant sur une plage de Californie, alors qu’il participait à d’autres épreuves sportives et malgré des recherches immédiates, elle ne sera pas retrouvée. John fait une croix dessus et rentre chez lui, dans le Minnesota.
Quelques semaines plus tard, Leon Jones, prospecteur assidu des plages, se balade sur une plage de Californie avec son CTX 3030, il n’a pas entendu parler de la perte de l’anneau olympique et tombe dessus par hasard ! Leon a pour habitude de filmer ses sorties avec une GoPro pour les diffuser sur sa chaine YouTube (Doctor Rings & Things) et on peut donc y voir la découverte de la bague en direct ! La vidéo a été baptisée : GOLD OLYMPIC RING ! 2018.
Leon, ce jour-là, trouva deux bagues en or, il a bien sûr contacté le champion olympique et lui a rendu sa bague, l’histoire a fait le tour de la plupart des médias US, une bonne pub pour les prospecteurs…
Sources : bringmethenews.com & YouTube

Bague d’évêque

Encore un prospecteur anglais… On vous parle souvent d’eux, puisqu’eux déclarent leurs trouvailles… Disons surtout qu’ils peuvent le faire !
Adam, un prospecteur de trente ans a réalisé sa plus belle découverte dans un champ de Beverley Minster, situé dans le Yorkshire. La découverte d’une superbe bague – elle a reçu la mention de trésor – en or 22 carats au motif de Saint-Georges, le Saint patron de l’Angleterre. Les archéologues l’ont datée des années 1450-1550. Elle aurait appartenu à un évêque ou un prêtre (fort riche). Les bagues de ce type étant très prisées des collectionneurs, sa première estimation est de plus de 11 000 euros !
Source : express.co.uk

Un rare doublé !

Un lundi matin vers 8h30, une personne me contacte avec une voix paniquée et me demande si je peux lui rendre service rapidement.
Ce monsieur qui se trouve à environ 40 km de mon domicile me propose un rendez-vous le mercredi suivant dès 9 h le matin pour rechercher son alliance perdue alors qu’il faisait son jardin. Il me demande le prix pour ce type de service et je lui annonce que je le fais gracieusement pour aider et qu’il n’y a rien de commercial derrière.
Arrivé sur les lieux du rendez-vous ce fameux mercredi, l’homme très stressé m’explique qu’il a désherbé son jardin à mains nues et ensuite jeté des seaux dans le champs voisin !
Une fois les informations prises, je me lance tout de suite à la recherche de cette bague et il est clair que dans son jardin il n’y a rien !
Je décide donc au bout de 10 minutes de passer dans le champ derrière chez lui et voyant effectivement qu’il y avait des tas d’herbes ici et là, un magnifique son se fit entendre ! Bingo, l’alliance est juste là ! L’homme tellement heureux et semble-t-il ému m’invite à boire un café et nous discutons de cette formidable passion.

Au moment de partir, l’homme à qui j’avais annoncé que ce service était totalement gratuit a voulu me donner un petit quelque chose pour les frais de déplacements.
C’est sur cet échange que je repris la route direction mon fief qui me réservait une énorme surprise !
De retour à la maison et en repos ce fameux mercredi, je décidai de profiter de ce beau début de journée pour trouver une autorisation et peaufiner un réglage perso qui jusque-là me surprenait de sorties en sorties !
Sur la route un agriculteur et son fils labouraient une parcelle de blé. L’occasion était trop belle et j’attendis que le tracteur s’arrête pour discuter avec eux. Par chance il est le propriétaire et me dit que déjà 2 ou 3 personnes sont passées dans ce champ il y a plusieurs mois. Le fils me dit qu’il ne doit plus rien rester maintenant.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 98