MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘bague gallo-romaine’

113.03

Steaky steak est dans l’Aveyron. Il nous envoie cette série de belles trouvailles :

Une bague en or d’époque gallo-romaine avec un chaton en ovale où devait être insérée une pierre ou alors une intaille.

Il a également trouvé trois monnaies en or.

La première est attribuée à Philippe VI de Valois (1328-1350). C’est une chaise d’or. L’écu d’or « à la chaise » est ainsi désigné en raison de la stalle gothique où est assis le souverain. Frappée à partir de 1337, cette monnaie fait écho à la guerre de Cent Ans : le roi, couronné, n’est plus vêtu du manteau royal, mais du haubert et de la cotte d’armes ; il ne tient plus le sceptre et la fleur de lis, mais l’épée de la main droite et l’écu de France de la main gauche. Les émissions de 1349 furent celles dont le titre en métal précieux fut le plus bas, conséquence des revers militaires et des difficultés économiques dues à la peste (Texte musée Carnavalet Paris). Avers : + PHILIPPVS DEI – XGRA – FRANCORVM. Revers : + XPC: VINCIT: XPC: REGNAT: XPC: INPERAT. Croix quadrilobée et fleuronnée, dans un quadrilobe orné de feuilles et cantonné de quatre trèfles sans queue (Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande). C’est une monnaie commune parmi les monnaies or et celle-ci est fendue jusqu’au centre. Son état est donc un petit TB à 550 euros.

Les deux autres monnaies sont des « francs à cheval », la photo, de piètre détail surtout pour la première, ne permet pas d’agrandir sans pixeliser pour lire et différencier l’appartenance. Nous pensons néanmoins qu’il s’agit d’une monnaie de Jean II le bon. Avers : IOHANNES: DEI – :GRACIA: – FRANCOR: REX. Jean II chevauchant à gauche, l’épée haute, coiffé d’un heaume. Revers : + XP’C* VINCIT* XP’C* REGNAT* XPT+ XP’PERAT. Croix feuillue avec quadrilobe en cœur. La frappe est faible, il y a quelques marquages sur la monnaie, c’est un TB+ à 750 euros pour la première, la seconde est un niveau au-dessus pour l’état et se négocie aux alentours de 1000 euros.

Enfin on termine par un sceau : sceau de la fin XVe siècle, au style gothique rhénan pour un chevalier ou marchand anobli dont l’écu armorié figure au centre des arcatures gothiques. Au-dessus et dans les coins on voit un petit castel et deux mains probables (mains d’Anvers ?), le texte difficile à lire pourrait être les nom et prénom du propriétaire, et peut-être son titre ? SAD OMSO GOUGNOES. Sur l’extrémité de la tige de préhension, semble figurer une marque gravée en guise de contre sceau. Ce sceau provient de la zone d’influence balte ou de la Hanse.