Les baquettes d’Henri II de Béarn et Navarre 1572-1589

Ces petites monnaies n’ont été répertoriées ni par F. Poey d’Avant, ni par E. Caron et G. Schlumberger.
Le nom « vaquette » ou « baquette », baque, signifie « vache » en béarnais. Dans les registres rédigés en Gascon, on trouve également « bacqvetes », « baquetes ». Comme en font foi les délivrances des Archives Départementales des Basses Pyrénées, ces monnaies nous étaient connues pour des frappes de 1572 et 1586 (baquettes non retrouvées).
Elles furent révélées grâce au trésor de Lescun (64) découvert en 1959 dans le mur d’une ancienne maison. Il rassemblait 4686 monnaies de billon, principalement frappées en Béarn sous le règne d’Henri d’Albret (1516-1555), d’Antoine de Bourbon et Jeanne d’Albret (1555-1562), d’Henri II (1572-1589), d’Henri IV (1589-1610) et une grosse majorité émise sous Louis XIII (1610-1643). Cette trouvaille a été examinée par Françoise Dumas. Son rapport mentionne qu’une quarantaine de monnaies seulement proviendrait de l’époque d’Henri II. La proportion démontre bien la rareté de ces baquettes du seigneur de Béarn.
En 1988 un agriculteur me sachant numismate me fit don d’un petit lot de pièces retrouvé dans le tiroir d’un meuble appartenant à la famille depuis plusieurs générations. Quelle belle surprise que cet ensemble de monnaies béarnaises, 140 baquettes et liards en cuivre et billon !
Comme dans le trésor de Lescun, celui-ci contenait beaucoup de Louis XIII, peu d’Henri IV, et seulement deux d’Henri II. Ce fut un bonheur d’intégrer ces premières baquettes dans ma collection de féodales béarnaises.

La suite de l’article dans Monnaies & Détections n°110 …

Les baquettes inédites de François Fébvs, roi de Navarre et de Béarn

Cette publication a pour but de présenter des monnaies inédites de François Fébus, frappées à l’atelier de Morlaàs.

François Fébvs, né en 1467, mort en 1483 à Pau, fut roi de Navarre et vicomte du Béarn de 1479 à 1483. Il hérite de sa grand-mère paternelle Eléonore 1ère, le trône de roi de Navarre alors qu’il n’a que 12 ans. Sa mère assurera la régence pendant son court règne.

Le monnayage de François Fébvs est très varié. Les monnaies de Navarre sont frappées en Espagne (Pampelune), celles du Béarn, dans l’atelier de Morlaàs (château de la Fourquie) et ressemblent à celles de son grand-père. Il n’y a pas de denier (du moins, non trouvé à ce jour). Les demi-blancs et la baquette sont rares. Pour avoir travaillé sur le monnayage béarnais, les musées numismatiques de Paris, Londres, Pampelune et Pau ne possèdent pas d’exemplaire de cette dernière. Nous connaissons cette petite monnaie de billon par le dessin du Poey d’Avant, baquette de sa collection, reprise par Gustave Schlumberger dans son livre « Monnaies, jetons et médailles du Béarn ».

Baquette : Billon 0,56 g

Avers : + F : F : D : G : DNS : BEARNI. Vache de Béarn sous une couronne.
Revers : + PAX : ET : HONOR : FOR. Croix cantonnée d’un F et E.
VARIÉTÉ signalée par Schlumberger, mais jamais vue :
Avers : FBS . D . G . COM . BEARNIE. Revers : PAX ET HONOR FORQVIE.


Baquette : Billon 0,78 g.
Collection personnelle

Avers : + F : F : D : G : DNS : BEARNI. Vache de Béarn pas de couronne.
Revers : + PAX : ET : HONOR : FOR. Croix cantonnée d’un besant au 1 et 2 d’un F en 3.


Baquette : Billon 0,85 g.
Collection personnelle

Avers : + F xx   D xx   G xx   DNS xx   BEARNIE. Vache de Béarn sous une couronne.
Revers : + PAX xx   HONOR xx   FORQVIE. Croix non cantonnée.

Il existait trois variétés répertoriées de ces rares monnaies frappées à peu d’exemplaires sur un règne très court, mais en deux ans, la découverte de trois nouvelles baquettes complète cette série. … La suite dans Monnaies & Détections n° 83