123.23

Bonjour, trouvé dans une vigne dans l’Hérault près de Béziers, longueur 2,5 cm, hauteur 3 cm, poids 11 g, bronze, d’après des infos ceci serait d’époque romaine, voici un site et une photo qui disent que ça date du 19e /20e qui croire ? Merci par avance pour m’éclairer sur sa datation, merci, bonne journée de Titeuf34.
L’image que vous nous avez envoyée sur la clé de poudrière en bronze est une anecdote intéressante. La poignée de la photo du musée provient sans aucun doute du même type d’objet. Mais que dire du panneton double qui correspond lui à la clé de la poudrière ? Nous n’avons jamais vu de clé gallo-romaine avec ce type de panneton. Et si le musée se plantait ?

Un trésor de 3 000 ans

Pour une jeune fille de 13 ans ! Encore une belle histoire qui nous vient d’Angleterre « on trouve autant de trésors en France, mais il ne faut pas le dire… ». Milly, 13 ans, prospecte depuis peu avec son père dans la région de Hertfordshire, au cours de sa troisième sortie avec son détecteur XP orx, dont elle porte fièrement les couleurs (sur son teeshirt), Milly n’a pas dérogé à la chance de la débutante, elle a obtenu un bon signal, quand c’est le cas, elle appelle son père qui creuse pour elle, pas bête Milly !
Et là, est apparue une hache en bronze ! Puis une deuxième et une autre… Au bout de 25, son père qui devait commencer à fatiguer, s’est résolu à prévenir les archéologues, comme le veut la loi anglaise. La fouille en règle du site a délivré 65 morceaux de bronze, dont une grande quantité de haches à douille en plus ou moins bon état, probablement le dépôt d’un fondeur. C’est tout de même un beau trésor, surtout pour une troisième sortie ! Maintenant, le rêve de Milly c’est de trouver de l’or, elle n’est pas la seule, et avec une telle chance ça ne devrait pas tarder, c’est tout le mal qu’on lui souhaite pour 2022…


Source : bbc.com

Taureau de bronze

Découverte réalisée à l’œil, sur le site archéologique d’Olympie en Grèce ! Une petite statuette votive d’un taureau en bronze, une découverte faite après de fortes pluies ! Voilà une zone qui mériterait d’être soigneusement passée aux détecteurs de métaux ! La statuette a été datée de l’époque dite géométrique. « L’époque géométrique désigne une période de l’histoire de la Grèce antique, allant approximativement de 900 à 700 avant J.C ». D’après les archéologues, il s’agissait probablement d’une offrande votive faite au dieu Zeus, la statuette ayant été découverte entre le temple de Zeus et l’Altis, l’enceinte sacrée sur laquelle fut construit le premier stade des Jeux…


Source : slate.fr

121.30

Bonjour, j’ai trouvé cette flèche en bronze jaune (riche en étain sans doute) et ce poignard avec fourreau de cuir dans le même trou tous les deux.  Le poignard devait avoir une poignée de bois, aujourd’hui disparue, ils ont une longueur de 25 cm environ et je les ai trouvés dans l’Hérault, il y a quelques semaines, pourriez-vous me dire de quelle époque et de quelle origine ils sont ? Je pense qu’ils sont antiques et d’origine Africaine mais sans certitude aucune, merci à vous et cela dit en passant, votre magazine est mon préféré depuis 13 ans ! Frédéric. 
Merci pour vos encouragements, Nous voilà devant une photo d’objets atypiques, du coup, des questions surgissent : apparemment c’est trouvé au détecteur car vous parlez de trou extraction. Trouver une pointe de flèche ou lance africaine enterrée en France semble être rarissime mais pas impossible. La photo du poignard ne nous permet pas d’avoir les informations nécessaires pour se faire une opinion. De quel métal s’agit-il ? Y’a-t-il des décorations ? Nous ne pensons pas cela antique le cuir n’aurait pas résisté au temps d’enfouissement. Il existe une autre alternative. Quelqu’un s’est débarrassé, il y a peu (comparé à l’échelle antique) de ces deux objets de collections possibles pour une raison inconnue.

120.22

Bonjour, j’ai trouvé dans le secteur des Hautes-Alpes cette bague en bronze de 5,35 g qui me fait penser à celles du haut moyen-âge… N’ayant aucune assurance sur les datations, merci de m’aider à identifier ces objets, si possible… Encore un grand merci pour votre magazine, Dan’s du 05.
Bague en bronze à anneau plat avec un chaton quadrangulaire surélevé enchâssant une verroterie de couleur blanche. Deux petites excroissances sur l’épaule concluent un élargissement de l’anneau. Nous la datons entre le XVIe et le XVIIe siècle.

119.05

Ci-joint la trouvaille faite hier aux alentours de Dieppe qui mesure 3,2 cm, pèse 57,2 grammes, Christophe.
On ne peut pas tirer beaucoup d’informations de cette statuette en bronze. Elle ne semble pas antique, on verrait plutôt une période plus récente. En tout cas le personnage dans sa robe couvrant les pieds et muni d’une capuche lui recouvrant le crâne suggère un moine en bure. On ne distingue quasiment pas le visage et le personnage semble porter quelque chose. On ne pense pas qu’il s’agisse d’une pièce de jeu d’échec et toutes les suppositions ne seront qu’hypothétiques sans la connaissance un autre objet identique et dument identifié.
Votre monnaie est un salut d’or de Henry VI de Lancastre : HENRICVS: DEI: GRA: FRACORV: Z: AGLIE: REX. Avers : l’archange Gabriel saluant la Vierge, les personnages sont vus à mi-corps et placés derrière les écus accotés de France et de France-Angleterre. Gabriel tend un volume inscrit AVE (descendant) ; au-dessus des rayons de lumière divine (Henri, par la grâce de Dieu, roi des Francs et des Anglais). Revers : (XPC’* VINCIT* XPC’* REGNAT* XPC’* IMPERAT: Croix latine plaine accostée d’un lis et d’un léopard, sous laquelle se trouve une h onciale, dans un décalobe fleurdelisé (Le Christ règne, le Christ règne, le Christ commande). La monnaie a été frappée à Paris (reconnaissable par la couronnelle qui démarre la légende de chaque côté) cette monnaie a été frappée en septembre 1423. Votre monnaie a la tranche légèrement écrasée sur la moitié de sa périphérie et on note à six heures sur l’avers une griffure. C’est un petit TTB- estimé à 1000 euros.

L’or de l’âge du Bronze

Belle découverte pour des archéologues allemands, qui ont mis au jour la tombe d’une femme adulte, datée de 1 800 avant notre ère. Découverte réalisée au sud-ouest de l’Allemagne, près de la ville d’Ammerbuch-Reusten. Et pourtant, cette femme portait une spirale d’or dans ses cheveux, un chouchou en or !
Encore mieux, les analyses au spectromètre ont permis d’établir que cet alliage, naturel, d’or natif composé de 20 % d’argent, 2 % de cuivre, avec d’infimes traces d’étain et de platine, provenait très certainement de la rivière Canon située à Cornwall, Angleterre !
Cette rivière, relativement riche en paillettes d’or, a sans doute été une des premières d’Europe à être orpaillée par les tous premiers chercheurs d’or, c’est sans doute là que furent mises au point les premières techniques d’orpaillage, puisque cet alliage se retrouve un peu partout en Europe, dans les premiers bijoux en or, à l’époque de l’âge du Bronze ! Période comprise entre 3 100 av. J.-C. – 300 av. J.-C.


Source : thehistoryblog.com

117.05

Pierre en Belgique nous envoie deux trouvailles de son cru : une petite contreplaque mérovingienne en bronze avec un décor d’entrelacs classiques, trois excroissances ou têtes de rivets sont encore présentes, datable du VII- VIIIe siècle.
Le second objet est bien plus récent : une broche ronde évidée supportant huit petites pierres carrées ou morceaux de verres identiques et de même couleur. Au centre et culminant, rattaché par quatre axes une pierre centrale de taille quatre fois supérieure. Le revers permet de soutirer des indices supplémentaires de datation mais la photo n’est pas présente on suggère une datation XVII- XIXe siècle.

Titan

Autre découverte d’exception, réalisée au détecteur de métaux, par un prospecteur anglais dans le Hampshire. Une découverte bien entendu déclarée et enregistrée par le PAS « Portable Antiquités Sheme ». Une superbe applique de meuble romain en bronze, datée du Ier/IIe siècle, une applique de grandes dimensions, représentant le Dieu grec Titan Océanus, dont la chevelure est formée d’algues où nagent des dauphins et des serpents de mer ! L’artefact intéresse le British-Museum !…

Source : livescience.com