MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Carnutes’

Le cheval sur le monnayage celte

Nous l’avons lu dans un précédent article, le fameux coq gaulois n’est jamais représenté sur le monnayage celte précoce (IIIe et IIe siècle avant JC) mais uniquement tardivement sur des monnaies frappées par des peuples inféodés aux Romains voire en signe de soumission après 52 avant JC. Ce gallinacé ne véhicule en effet aucun symbole flatteur et les Celtes n’avaient pas de raisons particulières pour lui réserver une place de choix sur leurs flans monétaires.

Il en va tout autrement de deux animaux qui se concurrencent sérieusement pour remporter le titre d’animal « emblématique » des Celtes : le cheval et le sanglier. Lorsqu’ils se côtoient sur la même monnaie, force est de constater que le sanglier est placé sous le cheval…

Sur l’avers de l’hémistatère Aulerque Eburovice ci-contre (photo 1), il convient de préciser qu’en bordure de flanc, un aurige symbolise l’attelage d’un éventuel char de combat.

Bien que certains peuples comme les Carnutes aient multiplié les représentations d’oiseaux et en particulier d’aigles, le sanglier est représenté en position centrale surtout sur les potins et bronzes de Gaule belgique, peut-être en raison de sa prolifération favorisée par une couverture forestière plus dense que dans le sud ou en Bretagne continentale. C’est au moins une des raisons pour laquelle, il mérite sans aucun doute de faire l’objet d’une prochaine étude.

Mais c’est bel et bien le cheval qui semble recueillir un maximum de suffrages et ce quelle que soit l’époque observée : en effet, dès le IIIe siècle avant JC, de très nombreuses tribus sans qu’aucun critère d’implantation géographique n’entre en jeu, ont réservé le revers de leurs monnaies au noble équidé : du Danube à la Narbonnaise en passant par la Gaule celtique, belgique, et même sur les Îles Britanniques, ses représentations sont multiples, variées, parfois réalistes, d’autres fois plus originales. Quelques pégases (chevaux ailés) font également leur apparition sur des monnaies meldes et suessionnes (voir ci-dessous monnaies « CRICIRU » et « DIISIV » (photos 2, 3) et certains sont androcéphales (à tête humaine) en particulier chez les Bellovaques (photo 4), les Pictons et certains peuples de l’actuelle Bretagne continentale…

La suite dans Monnaies & Détections n° 74