MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Chine’

Le Trésor de Zhang Xianzhong, suite…

La suite de l’histoire du fabuleux trésor de Zhang Xianzhong, voir Monnaies & Détections 91 pour l’article complet. Les autorités chinoises se sont finalement résolues à détourner une partie du cours de la rivière Min-Juan, les archéologues ne voulant pas se mouiller. Un chantier titanesque à coups de bulldozers et motopompes. Avec pour résultat de nouvelles pièces d’or, d’argent et quelques lingots d’argent mais pas d’artefacts particuliers comme les premières plaques (lingots d’or) ou le superbe sceau en forme de chien-Fu en or massif. Dans le même temps les autorités chinoises ont annoncé que l’enquête avait permis de retrouver pour environ 40 millions d’euros d’artefacts divers, provenant du trésor de Zhang Xianzhong le rebelle, qui avaient été vendus sous le manteau à travers tout le pays ! Ce qui devrait faire réfléchir le Gouvernement chinois sur sa toute nouvelle politique en matière de trésor découvert, les inventeurs n’ayant plus droit à rien, ce type d’affaire risque bien d’être la première d’une longue liste et cette réflexion est valable pour bien d’autres pays…
Sources : china.org.cn / Monnaies & Détections n° 91

庫務張顯忠 (a) Le trésor de Zhang Xianzhong

Chine, 17e siècle, sur la fin de la dynastie Ming (1368-1644) dans la province du Sichuan. Un paysan se rebelle contre l’autorité des seigneurs qui règnent en maîtres, il se fait bandit, et devient célèbre dans tout le Sichuan et même bien au-delà. Zhang Xianzhong (1606-1647) le rebelle va devenir une légende, il effectue avec sa petite armée – des paysans comme lui qu’il a gagnés à sa cause – de nombreuses razzias sur toute la région, volant les seigneurs pour donner aux pauvres, une sorte de Robin des campagnes avant l’heure. Mais, par la force des choses il accumule aussi, comme tout bandit digne de ce nom, un trésor de guerre !
Un beau jour, dont tout le monde a oublié la date précise, il est pris à partie par l’armée locale, alors qu’il descend une rivière avec toute sa flotte de navire, la Min-Jiang. Il doit jeter son trésor par-dessus bord, à moins que ce ne soit son bateau ou ses bateaux qui furent brûlés, on ne sait plus très bien…
Pendant des décennies et même des siècles, les paysans du Sichuan vont transmettre et se raconter cette histoire, celle d’un paysan ayant voulu changer le monde, les soirs où l’on s’ennuie au coin du feu, enjolivant l’histoire, en rajoutant des tonnes, surtout au sujet du trésor, forcément… et l’histoire devint une légende comme toutes les campagnes en connaissent. Jusqu’à un beau jour de 2005, où, suite à un projet d’irrigation, un paysan du coin découvre un lingot d’argent dans les boues de la rivière Min-Juan, un lingot d’époque Ming ! (photo 1)

神的名稱 ! (b)
Et si elle était vraie, cette histoire de trésor ?

La découverte du lingot se répand comme une traînée de poudre dans toute la région du Sichuan, mais bizarrement elle ne vient pas aux oreilles des autorités, allez savoir pourquoi… Des dizaines voire même des centaines de personnes se transforment, certains jours, en chasseurs de trésor ! Et ils vont en trouver des trésors, pendant des années, car la chasse au trésor va perdurer pendant au moins six ans ! Surtout l’été, au moment où la rivière est au plus bas. On comptera jusqu’à 300 personnes remuant la boue sur une journée ! Qu’est-ce que les paysans devenus chasseurs de trésor ont trouvé ? Pour tout dire, on n’en sait rien ou pas bien plus, de nombreux objets en argent et en or seront saisis, d’autres, en moins grand nombre, seront trouvés par les archéologues sur le site. Mais il est aujourd’hui évident que beaucoup d’or et d’argent ont fini vendus ou pire : fondus !
« À qui la faute ? Principalement à la politique chinoise qui depuis quelques années, applique une loi assez idiote, qui veut que tous les objets archéologiques appartiennent et reviennent au Gouvernement, l’inventeur n’ayant droit à rien ! Ça ne vous rappelle rien ?
真的很傻政策 (c)
Alors, que fait un paysan chinois, voire français, voire même (pure hypothèse) un chasseur de trésor quand il trouve, par exemple, un lingot d’or de 730 grammes ? Premier choix, il l’offre, avec un sourire bête et idiot, au Gouvernement et rentre chez lui les poches vides. Deuxième choix, il le vend ou le fond pour en tirer au moins la valeur de l’or, c’est-à-dire au cours actuel : 27 000 euros. Franchement, même pour un paysan du Sichuan, surtout pour un paysan du Sichuan, la réponse est assez simple… »

Revenons à nos lingots, pourquoi 730 grammes ? C’est tout simplement le plus gros morceau d’or (parmi ceux qui ont été officiellement retrouvés) du trésor de Zhang Xianzhong (photo 2). Une plaque de 12 cm sur 10, couverte de 29 idéogrammes, pesant 730 g d’or pur ! Au moins trois autres plaques, plus petites, ont été saisies/trouvées (photos 3 et 4), elles datent toutes de l’époque Ming. La plus lourde, d’une part pour les caractères qui la recouvrent et de par son poids, qui en fait un objet de grande valeur et donc de grande rareté pour l’époque Ming, a été classée « niveau 1 » par les archéologues chinois. Le « niveau 1 » regroupe les objets archéologiques chinois les plus rares, vu tout ce qui se trouve en Chine, on peut donc considérer que c’est extrêmement rare ! Et pourtant elle a bien failli finir au creuset et l’on est quasiment sûr que d’autres lingots du même genre y sont passés…

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 91

Le trésor du Seigneur de Haihun

Un très beau trésor mis au jour par des archéologues chinois dans la province de Nanchang, sud de la Chine. Énorme de par sa composition, plus de 10 tonnes d’artefacts ! Des centaines en bronze dont de nombreuses statues, des objets en jade et un exceptionnel trésor composé de 75 objets et monnaies en or dont 50 monnaies en or qui sont énormes, chaque monnaie pesant 250 grammes ! accompagnées de bijoux et d’artefacts ainsi que de quelques lingots d’or qui ont une forme caractéristique de sabots. Le dépôt a été trouvé dans un des huit tombeaux d’un mausolée de l’époque Hans. D’après les archéologues, les monnaies, très rares, auraient été offertes au seigneur de Haihun par l’empereur. C’est à ce jour le plus gros trésor en or, découvert, concernant la dynastie Hans. Plus courant pour les Chinois, des millions de sapèques, des monnaies de bronze empilées par endroits sur près de deux mètres de haut accompagnaient les défunts dans l’au-delà, un peu de monnaie ça peut toujours servir…
Source : xinhuanet.com

Le trésor du Seigneur de Haihun

Un très beau trésor mis au jour par des archéologues chinois dans la province de Nanchang, sud de la chine. Énorme de par sa composition, plus de 10 tonnes d’artefacts ! Des centaines en bronze dont de nombreuses statues, des objets en jade et un exceptionnel trésor composé de 75 objets et monnaies en or dont 50 monnaies en or qui sont énormes, chaque monnaie pesant 250 grammes ! accompagnées de bijoux et d’artefacts ainsi que de quelques lingots d’or qui ont une forme caractéristique de sabots. Le dépôt a été trouvé dans un des huit tombeaux d’un mausolée de l’époque Hans. D’après les archéologues, les monnaies, très rares, auraient été offertes au seigneur de Haihun par l’empereur. C’est à ce jour le plus gros trésor en or, découvert, concernant la dynastie Hans. Plus courant pour les Chinois, des millions de sapèques, des monnaies de bronze empilées par endroits sur près de deux mètres de haut accompagnaient les défunts dans l’au-delà, un peu de monnaie ça peut toujours servir…

Source : xinhuanet.com

Les bijoux de Lady Mei

Une rarissime collection de bijoux découverte dans une tombe royale en Chine. C’est dans la province de Nanjing que fut trouvée cette tombe, en 2008 et il aura fallu plusieurs années pour la fouiller et atteindre la dépouille d’une princesse de l’époque Ming. Son épitaphe nous apprend quelle se nommait Lady Mei, qu’elle trouva la mort en l’an 1474 à l’âge de 45 ans, et surtout elle emporta dans sa tombe une fantastique collection de bijoux, considérés comme très rares par les archéologues chinois et vu tout ce qu’ils trouvent, ils le disent rarement ! Tous les bijoux sont en or, finement travaillés et ornés de gemmes ou pierres précieuses. Pour avoir un meilleur aperçu de cette collection, tapez dans votre moteur de recherche « Lady Mei’s Tomb and Gold Treasures »

Source : livescience.com

Mausolée

Découverte exceptionnelle pour les archéologues chinois, dans la province de Jiangsu. Ils ont mis à jour un mausolée énorme. Le monument funéraire mesure 35 mètres de long sur 26 de large, la tombe d’un roi qui serait mort à l’âge de 26 ans en 128 av. JC, le roi Liu Fei, inconnu avant cette découverte… Malgré plusieurs pillages du mausolée dans les siècles passés, les découvertes restent impressionnantes : plusieurs trésors monétaires, plus de 100 000 monnaies datant du premier empereur de Chine, de nombreux artefacts en or, argent et en jade, des centaines d’armes et plus de 20 chars ! La tradition chinoise voulant qu’un défunt emporte dans sa tombe tout ce qui pourra lui être utile dans l’au-delà, les tombes royales sont forcément bien remplies…

Source : arcturius.org

Chasse aux trésors en Chine

Le journal China Time a récemment publié un article surprenant sur les chasseurs de trésor en Chine. C’est le terme employé pour les désigner, sous d’autres cieux ce serait des pilleurs ! Plusieurs de ces chasseurs ont accepté de témoigner, ils « travaillent » la plupart en groupes très bien organisés, leurs recherches principalement axées sur les porcelaines, toujours autant demandées par les collectionneurs du monde entier ! Très peu utilisent le détecteur de métaux pour l’instant. Leurs méthodes de recherche est on ne peut plus simple, ils suivent les grands chantiers qui déplacent beaucoup de terre et si la zone est propice, ils creusent !

Que font les autorités me direz-vous ? Et bien pas grand-chose… la Chine étant extrêmement corrompue à tous les étages, il est apparemment assez facile, avec un dessous de table, de faire des fouilles au grand jour ! Plus fort encore, certains groupes de chasseurs de trésor assurent à leurs nouveaux membres un « salaire » annuel de 60 000 yuan garantis ! Un peu plus de 7000 euros, soit bien plus que ce que gagne un petit paysan chinois…

Source : China Times