MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Colombie’

Musée de l’or

La plus belle collection d’objets en or colombiens préhispaniques se trouve dans le bien nommé Musée de l’or à Bogota, Colombie. Plus de trente-cinq mille objets en or ! Des principales tribus, Calima, Quimbaya, Tolima… qui occupaient l’actuelle Colombie avant l’arrivée des conquistadors. Le temps d’un été, vous pourrez admirer une infime partie de la collection, 220 objets, au Musée des ducs de Bretagne à Nantes, Expo prévue du 1er juillet au 31 août.
Source : ouest-france.fr

Les trésors de Pablo Escobar

Pablo Escobar (1949-1993) a certainement été l’un des plus célèbres narcotrafiquants, régnant depuis son fief de Medellin, Colombie, sur le trafic de cocaïne à l’échelle mondiale. La coca fera de lui un multimilliardaire… De son vivant on le disait extrêmement paranoïaque, ce qui, vu son activité, n’avait rien d’étonnant ! Il avait donc pris la manie de cacher un peu partout de l’argent et des armes, au cas où… caches et dépôts qui sont devenus autant de trésors ! En l’espace de 2 mois, le hasard a voulu que trois d’entre eux refassent surface.
Tout d’abord dans une de ses anciennes villas située à Miami, États-Unis, rachetée 10 millions de dollars, par un Français qui voulait la démolir pour la bonne cause dit-on… Les ouvriers ont découvert sous les dalles de marbre de l’entrée un coffre-fort noyé sous le béton ! La découverte ayant été réalisée en fin de journée ils l’ont laissé en place… Évidemment, le lendemain matin le coffre s’était envolé ! On ne saura jamais ce qu’il contenait…
Deux semaines plus tard, ils ont trouvé un deuxième coffre sous les fondations ! Ce dernier doit être ouvert face aux caméras de télé, on en saura plus dans quelques semaines. Le propriétaire a décidé d’en faire un documentaire payant, la bonne cause ayant des limites… Le dernier coffre mesure environ 60 cm de côté pour un poids de 272 kilos ! Il y a de grandes chances pour qu’il soit plein et vu son faible volume ça sent l’or ! Saisie par la justice en 1987, la villa fut vendue aux enchères avant même la mort d’Escobar et apparemment le FBI n’avait pas eu l’idée d’y passer un coup de détecteur ou de radar de sol !
Alors que ces trouvailles de coffres-forts ramenaient Escobar dans l’actualité, plus bas en Amérique du Sud cette fois, un paysan colombien, José Mariena, qui creusait une tranchée dans son champ pour planter des palmiers à huile (quand ce n’est pas de la coca c’est de l’huile de palme toute aussi toxique !), est tombé sur des futs en plastique, il en a ouvert un et a bien failli avoir un infarctus, des liasses de billets de 100 dollars par centaines ! Par milliers ! 600 millions de dollars ! Soit environ 554 millions d’euros en cash ! Le pactole est attribué à Escobar, on ne prête qu’aux riches, il n’est pas le seul à avoir amassé des économies en cash dans le secteur et de toute façon 600 millions ne sont qu’une goutte d’eau parmi les milliards qu’il amassa, au sommet de sa gloire : le magazine Forbes lui attribua une fortune estimée à 25 milliards de dollars !
On espère que José, le paysan colombien, a mis un fut de côté pour lui, car le gouvernement a tout saisi et précisé qu’il ne touchera rien dessus ! Même pas une prime… la somme devant aller à la sécurité sociale ; vu le taux de corruption en Amérique du Sud et en Colombie, on demande à voir… Une chose est sûre en tout cas, ces trois découvertes vont certainement relancer la chasse aux trésors car Escobar a dû en cacher bien d’autres !
Sources: gentside.com & miamiherald.com

Trouvaille 64.17

Bonjour, pouvez-vous m’aider à identifier cette belle espagnole (or des Incas) trouvée dans le département du 15. Poids : 6.68 gr. Diam : 20 mm. Date : 1630. A droite du blason, on aperçoit un C et dessous un E je pense, mais la frappe est faible. Puis à gauche il y a un .II. Je pense qu’elle a été découpée au ciseau. Denis 15

Colombie, Philippe IV, 2 escudos, (1630) Carthagène des Indes.

A/ [PHILIPPVS. IV. D. G]. Écu couronné aux armes de Philippe IV, accosté de II horizontal à gauche et de l’atelier à droite non visible.

R/ [HISPANIARVM. REX. (date)]. Croix pattée dans un quadrilobe tréflé. Belle frappe de l’écu et de la croix pattée, en revanche le flanc étroit rendant la légende illisible, c’est quand même une monnaie rare qui se négocie aux alentours de 2000 €.