MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Corse’

Vous en avez rêvé ?

Et bien désormais, vous pourrez le croquer ! Une suite inattendue et originale de la saga du trésor de Lava. Un énorme trésor romain composé de milliers de monnaies uniquement en or, de vaisselle d’or et probablement d’une ou plusieurs statuettes…
Une des monnaies emblématiques du trésor : le multiple de huit aureus de Claude II le Gothique qui fut découvert en 1986 dans les eaux corses (sans doute à Lava, mais rien n’est moins sûr…). Cette monnaie d’une valeur marchande de plus de 150 000 euros a servi de modèle pour mouler des pièces de chocolat dorées, couleur or, et vendues tout simplement sous l’appellation « Chocolats Trésor de Lava ».
Le trésor dit de Lava, reste un des plus gros trésors découverts en France ces trente dernières années, soyons réalistes, pour ceux dont on a entendu parler !
Si les inventeurs – et certains le sont – avaient été un peu plus malins, on n’en aurait jamais entendu parler. Le plus gros du trésor « des millions d’euros » a fini éparpillé aux quatre coins du monde et le Gouvernement français court toujours après, il en a récupéré à peine 15 % ce qui ne l’a pourtant pas empêché de voter, depuis, une loi spoliant désormais totalement les inventeurs de trésors antiques !
Les archéologues qui ne sont donc pas près d’en revoir un* en France, pourront toujours se consoler au rayon chocolat, à défaut d’autre chose, c’est bon pour le moral…
Sources : francetvinfo.fr/corse
Les multiples rebondissements de la saga du trésor de Lava, dans les numéros 48/55/62 et 94 de Monnaies & Détections
* Les statistiques des pays anglo-saxons sont là, pour le prouver, les prospecteurs découvrent plus de trésors que les archéologues, les pays qui reconnaissent et donc répertorient les trésors découverts à l’aide de détecteurs de métaux (l’Angleterre, l’Irlande, le Danemark, la Norvège…) obtiennent tous le même résultat ! L’exemple le plus édifiant nous vient du Danemark où les prospecteurs utilisateurs de détecteurs de métaux ont découvert 20 fois plus de trésors vikings sur les dix dernières années qu’en un siècle d’archéologie !

 

Trouvaille 70.16

Voici deux trouvailles magnifiques faites par Thomas en Haute Corse. Sa première pièce en or, lors de sa troisième sortie, une superbe pièce de 5 francs Napoléon de 1856, monnaie trouvée aux alentours de Bastia, sur un terrain à proximité de son logement. La deuxième également en or, trouvée dans un tiroir d’une ancienne maison appartenant à son grand-père. Monnaie à identifier. En voyant de telles trouvailles ça donne envie de rester toujours débutant. Les collections de « savonnettes » arriveront plus tard, il suffit simplement de ne pas se lasser. La première trouvaille a été faite avec un Gmax d’emprunt pour se faire la main, quel pied. Merci de préciser leurs valeurs approximatives. Robert et Simon

Oui, aux innocents les mains pleines : 5 francs or : 2960085 exemplaires, état TB+ : 95 €. Dans un autre registre, dans le tiroir : un solidus (alors qu’on aurait vu le contraire plus naturellement la 5 francs dans le tiroir et le solidus au détecteur !) Thomas doit se renseigner et demander où son grand-père a trouvé le solidus, certainement à l’œil nu sur le sol, c’est là que nous irions en priorité !

Tremissis de Anastasius I., 491-518. Constantinople. D N ANASTA-SIVS PP AVG, buste drapé et diadémé à droite. Rs.: VICTORIA AVGVSTORVM / CONOB, Victoire marchant à droite, tenant une couronne de la main droite et un globe crucigère de la main gauche ; une étoile dans le champ à droite. Etat TTB 230 €.