MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘couteau de fouille’

La pelle « Excalibure »

Il y a quelques temps de cela, j’avais voulu détecter dans un ancien chemin campagnard bordant un champ et desservant quelques centaines de mètres plus loin, un petit hameau. Je l’avais repéré en passant devant en voiture et je m’étais laissé attendrir par la tranquillité des lieux. En effet, à première vue, c’était un sentier comme beaucoup d’autres, fort apprécié des randonneurs et des villageois. Il est parsemé de houx, de chênes et de châtaigniers. Au centre du couloir, des traces fraîches de passage d’engins agricoles, seuls autorisés à emprunter cet axe, prouvent la présence de l’homme en ce lieu. Le Déus allumé et mon casque sur les oreilles, j’étais décidé à profiter de cette nature accueillante et chaleureuse. Au premier son, je compris rapidement le vrai visage de cette voie…

Un bon coup de pelle et… BING… Impossible d’enfoncer ma Draper ! Je me décale de quelques centimètres, mais de nouveau… BING… Sous la fine couche de terre, où un tapis herbeux devait s’enraciner avec peine, le sol avait été compacté et remblayé de pierres et d’objets divers et variés. Ardoise, roche et autres moellons en tout genre… impossible d’y faire pénétrer ma pelle. A quatre pattes avec mon piochon à la main, la sueur me coulant sur le front, j’avais dû déclarer forfait. Au deuxième son, même problème. Un peu plus loin, dans un petit talus, un bon son me fit stopper mon avancée. Mais après le sol inhospitalier, voici venu le tour des racines à n’en plus finir. Une vraie jungle souterraine. Décidément, derrière son aspect calme et tranquille, ce chemin était un véritable cauchemar pour les détectoristes ! Le champ d’à côté avec sa terre fine et légère me tentait de plus en plus. Finalement, après plusieurs tentatives infructueuses de pénétrations dans ce sol de roc, il eut rapidement raison de ma motivation et je finis par céder à la tentation d’y aller passer la poêle.

***

Aujourd’hui je me décide enfin à revenir dans ce chemin qui m’avait donné bien du fil à retordre, mettant ma patience à rude épreuve. La végétation du lieu a bien changé. Les feuilles des arbres encore présentes ont troqué leur vert-bouteille contre un orange ou un rouge des plus automnaux. Les glands et les bogues mélangés au tapis de feuilles mortes jonchent le sol, contrastant avec le rose des cyclamens sauvages. Mais cette fois, je ne suis pas venu « la fleur au fusil ». Comme le roi Arthur l’avait fait avant moi avec sa légendaire épée, je me suis armé à mon tour de la fameuse « Excalibure », mais de chez Sabre France celle-ci ! Rien que l’annonce de son nom fait frémir. Soixante-dix centimètres de manche en acier inoxydable, solidement soudé à une tête ciselée et parfaitement affutée de vingt-sept centimètres de long par quinze centimètres de large et de deux millimètres d’épaisseur. Une véritable arme de guerre prête à venir à bout de tous les sols récalcitrants. La fée Viviane n’y est pour rien dans cette nouvelle acquisition et contrairement à la légende de Merlin, cette « Excalibure » ne se trouve pas dans un bloc de granit massif. Pas besoin de gros muscles non plus, car pour à peine plus d’un kilo, vous pourrez vous prendre à votre tour pour le roi de toute la Bretagne. Pour compléter mon attirail, j’ai opté également pour le couteau de fouille « Ultimat » de chez Sabre France. Trente-et-un centimètres de long (manche compris), une lame dentée de six centimètres de large, à mi-chemin entre le poignard de Rambo et le tranchoir de Rahan. Avec cet arsenal, l’heure de la revanche a sonné !

Mon casque ancré sur mes oreilles, le XP de la main droite, l’« Excalibure » de la main gauche et le couteau de fouille dans mon sac à dos avec mon propointer, me voici prêt à livrer bataille ! Au premier son intéressant, je teste en direct la puissance de ma nouvelle pelle. La tête fuselée pénètre aisément le sol, aidée par la force de mes pieds qui appuient sur son rebord incurvé. … Lisez la suite dans Monnaies & Détections n° 85