MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘drachme’

Trouvaille 85.26

Bonjour, je vous joins les deux photos d’une pièce que j’ai du mal à identifier, du fait de nombreux détails, trouvée dans le Berry. Je penche pour un drachme (pictons-biturgies-carnutes) au cavalier, joue tatouée. Merci pour votre aide. Tchimel

Oui c’est bien cela. Avers : anépigraphe. Tête à droite, la chevelure formée de grosses mèches aquitaniques, torque au cou ; une croisette bouletée sur la joue ; grènetis. Au revers : anépigraphe.Cavalier tenant un bouclier et les rênes galopant à droite ; sous le cheval on aperçoit l’extrémité d’une main ; grènetis. L’attribution n’est pas encore formellement établie, il serait judicieux de répertorier l’endroit de la trouvaille… Cette monnaie est un peu décentrée mais reste encore rare et s’estime aux environs des 450 euros.

Trouvaille 83.16

Très belle trouvaille de Jérôme à Saint-Gaudens : une drachme de la région toulousaine de 14 mm de diamètre et d’un poids de 1,85 g. Il s’agit d’une drachme à la croix à légende ibérique : tête à gauche, chevelure formée par des mèches parallèles. Revers : croix bouletée, un globule rattaché au centre par un petit trait dans chaque canton ? Légende ibérique : AKEREKONTON dans les cantons. On ignore quel est le début de légende, c’est pour cette raison que vous pouvez voir la même monnaie avec la légende démarrant sur une autre lettre selon les marchands et leurs hypothèses… Cet exemplaire est magnifique comparé à ce que l’on a pu voir en vente : son estimation frôle les 500 euros.

Une monnaie énigmatique

La drachme dite « à la paire de fesses » 

Ce monnayage nous est connu par deux trésors découverts dans le département des Landes en 1845 à Eyres-Moncube (250 pièces) et en 1892 à Pomarez (400 pièces). Plusieurs trouvailles de monnaies isolées sont venues compléter notre vision sur ce monnayage que nous percevons encore très mal.

La plupart des trouvailles ont été effectuées dans le département des Landes à Saint-Maurice-sur-Adour (2 pièces) ou à Sanguinet. Mais nous avons aussi des indications de découvertes, dans le Tarn-et-Garonne à Sos (1 pièce sur 4 pièces retrouvées) et au Mas-de-l’Agenais (2 pièces sur 5 pièces retrouvées), dans la Haute-Garonne à Vieille-Toulouse (1 pièce), dans le Lot à Capdenac (1 pièce sur un trésor total de 535 pièces retrouvées) et à Bordeaux (carte n° 1).

La datation des monnaies de ces deux trésors semble se situer au IIe siècle avant J.-C, avant -118. La circulation de ces monnaies à protubérances est attestée tout au long du Ier siècle avant JC, se prolongeant même, à titre résiduel, jusqu’à la période augusto-tibérienne, soit jusqu’au Ier siècle après JC. Elles circulent donc même avant et durant la Guerre des Gaules (58-50 avant JC).

On a pensé tout d’abord que ce type de monnaie avait été émis par le peuple celte de la région de Tarbes, les Tarbelles, mais ensuite, qu’il pouvait s’agir d’une émission du peuple celte de la région de Tartas, les Tarusates.

Les Tarusates comme les Sotiates ou les Élusates furent soumis par Publius Licinius Crassus, lieutenant de César, fils de Crassus en 56 avant J.-C.

Ce petit peuple aquitain avait son territoire circonscrit autour de Tartas dans l’actuel département des Landes entre Dax et Mont-de-Marsan. … La suite dans Monnaies & Détections n° 82 

Trouvaille 67.03

Bonjour, voici une monnaie grecque que je n’arrive pas à identifier car le visage est tourné à gauche au lieu de droite, mais je pense à un tétradrachme. En informations supplémentaires : diamètre 12 mm, poids 3 g, alliage argent, lieu de découverte 06.
Merci à vous, Jean Sébastien

Un tétradrachme pèse environ dix-sept grammes, votre monnaie n’en fait que trois. Il s’agit donc d’une drachme grecque ou imitation. Vous faites référence à la drachme de Macédoine ?
Avers : Anépigraphe Tête d’Héraklès à droite, coiffée de la léonté
Revers : Zeus aétophore, les jambes croisées, assis à gauche sur un siège sans dossier, nu jusqu’à la ceinture, tenant un aigle posé sur sa main droite et un long sceptre bouleté de la gauche. Votre monnaie présente une tête à gauche et un trident au revers au lieu du sceptre. Le trident est le symbole de Poséidon. Il peut s’agir d’une variante ou bien d’une imitation plus tardive, je laisse aux lecteurs le soin de compléter cette identification.

Trouvaille 66.17

Trouvées dans la région de Toulouse sur un même endroit avec plusieurs VOLQUES 2 monnaies gauloises qui me semblent inédites. Pouvez-vous éclairer ma lanterne ? Identification, attribution, valeur. Merci et bravo pour votre géniale revue. Bruno du 31

En effet les deux drachmes semblent inédites, cette monnaie n’est pas présente dans le dernier ouvrage sur les gauloises de la région. Sur l’avers de la seconde pièce on distingue une ombre de visage mais peut-être est-ce mon imagination et le revers présente peut-être une croix centrale coupée par un objet en demi-lune (il ne s’agit pas d’une cassure de coin apparemment). Il aurait été judicieux de préciser la commune de trouvaille). Je laisse aux lecteurs le soin de remonter d’autres informations sur cette monnaie (avec commune de trouvaille !)

Trouvaille 63.19

 

 

 

 

 

Olivier à Castelnaudary a trouvé cette splendide imitation de la drachme d’Emporia au cheval et à la victoire stylisée, tête diadémée de Perséphone à gauche avec pendeloque dauphin devant la bouche et derrière la nuque. Revers : cheval à droite monté par une victoire stylisée.
Très belle monnaie, estimation à 1500 €.