MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Etats-Unis’

Le disque d’or de Cusco

Le Smithsonian American Art, musée à Washington, États-Unis, a récemment annoncé qu’il offrait à la ville de Cusco au Pérou, un disque d’or inca (ou pré-inca), qui est le symbole de la ville de Cusco ! Ce disque d’or, une feuille d’or martelée de différents signes et symboles, en or 22 carats, mesure 5,3 pouces de diamètre, environ 13,5 centimètres.
Le disque était dans les collections du Smithsonian depuis 119 ans ! Il apparaît la première fois dans les archives en 1853, il est alors offert au président du Pérou, José Rufino Echenique en visite à Cusco. À la mort de ce dernier, sa fille aurait vendu le disque en 1912 à un collectionneur privé… le docteur Gaffron, médecin allemand ayant vécu plusieurs décennies au Pérou et qui constitua une importante collection d’objets incas. Qui lui, le revendit au Smithsonian.
Les dernières études du disque le situent entre 800 avant JC et 100 après JC ; pour sa fabrication, il comporte 20 sections égales sur le pourtour, probablement un calendrier solaire ou lunaire voire les deux, puisqu’il n’a toujours pas été déchiffré ! Selon la légende, l’Inca pensait que le disque pouvait guérir toutes les blessures et prédire les tremblements de terre ! Après plus d’un siècle d’absence, il sera bientôt de retour dans la ville de Cusco.


Source : smithsonianmag.com

Le retour de Black Sam, le pirate !

Depuis maintenant des années, des chasseurs de trésors fouillent l’épave du « Whydah Gally » le dernier navire du pirate Black Sam ! Samuel Bellamy de son vrai nom, ses deux bateaux furent coulés par une tempête en 1717 dans la baie de Cap-Cod, Massachusetts, États-Unis. Les dernières recherches ont permis la découverte d’un conglomérat de monnaies, d’argent et d’or ainsi que des ossements provenant de six pirates ! Les deux navires, le Whydah et le Marie Jane, avaient environ 220 hommes d’équipage et transportaient un fabuleux trésor, le fruit de plus de cinquante abordages sur des navires marchands ! Depuis une dizaine d’années, les chercheurs possèdent l’ADN d’un descendant de Samuel Bellamy et ils espèrent bien finir par le retrouver, au moins un morceau… Ce qui mettrait fin au mystère, car si officiellement Black Sam est mort sur le Whydah en 1717, personne n’en est vraiment sûr !
Trois ans plus tard, un homme fut pendu pour acte de piraterie à Cap-Cod, il affirmait être Samuel Bellamy et fut pendu sous ce nom ! Le mystère perdure, à suivre…
Toute l’histoire Back Sam, en détails, dans Monnaies & Détections n° 80.


Source : divernet.com

Le pélican d’or, suite…

Un petit rappel de l’histoire, 31 juillet de l’an de grâce 1715, onze galions espagnols qui longent l’actuelle côte de la Floride, États-Unis, sont pris dans un terrible ouragan. Les onze navires seront coulés, tous rentraient en Europe chargés de trésors ! 295 ans et 15 jours plus tard, le 15 août 2010, sur le site des naufrages, la plongeuse et chercheuse de trésor Bonnie Schubert découvrait un superbe reliquaire en or massif, un pélican ! À sa découverte, le pélican reliquaire était incomplet, l’histoire est racontée en détail dans Monnaies & Détection 60.

Bonnie Schubert a cherché pendant plus de deux mois les morceaux manquants, et par la suite, elle est souvent revenue sur la zone, sans succès. Il aura fallu attendre 10 ans de plus, pour qu’un autre chercheur de trésor découvre l’aile manquante. Henry Jones, qui plongeait avec un détecteur de métaux, a découvert l’aile manquante du pélican ainsi que trois morceaux de chaîne, eux aussi en or, qui servaient probablement à suspendre le reliquaire. Il manque toujours la ou les portes servant à fermer le reliquaire !

Le pélican fut vendu aux enchères en 2013, acheté un peu plus de 700 000 euros par un particulier ; reste à espérer, que ce dernier pourra acquérir l’aile, qui vient d’être retrouvée… Quant aux chasseurs de trésor, ils sont toujours aussi motivés, il en manque au moins un morceau, du pélican et le reste de la cargaison !…

Sources : thehistoryblog.com / Monnaies & Détections 60 et 68

Météorite

Dans la nuit du 16 janvier 2018, une météorite rentrait dans l’atmosphère terrestre, au-dessus des États-Unis. Des chasseurs de météorites, aidés par les radars de la Nasa, se lançaient à sa recherche. C’est dans le Michigan sur le lac Strawberry, alors gelé à cette période de l’année, que l’un d’entre eux, Robert Ward, réussit l’exploit d’en retrouver un morceau ! Il est fort probable que la météorite a implosé à basse altitude, mais un seul morceau a été retrouvé. Sur l’immense lac gelé, sa glace recouverte d’une pellicule blanche laissait apparaitre un morceau noir comme du charbon, d’environ 6/7 cm de large. Découverte deux jours après sa chute, elle était quasiment intacte au niveau de sa composition. Dès qu’une météorite entre en contact avec de l’eau, les métaux qui la composent commencent à s’oxyder et les minéraux comme l’olivine, subissent aussi une altération.
La météorite, d’un type assez rare, une chondrite H4, qui représente seulement 4 % des météorites découvertes sur terre, a dû subir de très nombreuses analyses, plus de 2600 composés organiques « purs et non altérés » d’origine extraterrestre ont été recensés ! Des résultats sensés nous apporter des réponses sur l’origine de la vie sur terre…
Source : sciencepost.fr

Les monnaies des Etats-Unis d’Amérique sont très collectionnées aussi bien en Amérique du Nord que dans beaucoup d’autres pays du monde. Les différentes pièces courantes rencontrées portent la mention « United-States of America » (Etats-Unis d’Amérique) et ont pour valeurs faciales un demi cent, un cent, deux cents, trois cents, cinq cents, une demi dime, une dime, vingt cents, un quart de dollar, un demi dollar et un dollar. Il existe aussi des pièces en or de diverses valeurs nominales. Depuis la fin du XVIIIe siècle leurs caractéristiques ont rarement changé, et pour chaque valeur il existe peu de types différents. Dans cet article nous vous présentons les seules pièces frappées il y a exactement 100 ans, en 1920, et pour lesquelles il existe uniquement sept valeurs nominales : 1 cent, 5 cents, 1 dime, un quart de dollar, un demi dollar, 10 dollars et 20 dollars.

Les Etats-Unis d’Amérique dans le monde de 1920

Sur le plan international :
Depuis un peu plus d’un an la guerre a pris fin en Europe de l’ouest contre l’Allemagne et ses alliés, mais, menée par une coalition de 14 pays (les Etats-Unis d’Amérique, la France, La Tchécoslovaquie, le Japon, le Royaume-Uni, la Grèce, la Pologne, etc.), se poursuit en 1920, en Crimée et dans d’autres régions de Russie, contre la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie.
De nombreux pays comptent des millions de morts et se retrouvent avec des régions entières terriblement dévastées et des économies exsangues. En Europe, tout est à reconstruire et il faudra du temps, beaucoup de temps. Ainsi, en France, alors qu’en un an 3 présidents de la République, Raymond Pointcarré, Paul Deschanel et Alexandre Millerand se succèdent, une inflation de + 39,5 % et une forte hausse des impôts marquent cette année 1920.

Thomas Woodrow Wilson, président des Etats-Unis d’Amérique de 1913 à 1921.

Sur le plan national :
Aux Etats-Unis d’Amérique, en 1920 le Démocrate Thomas Woodrow Wilson est président depuis
1913 et le reste jusqu’en 1921. Bien que pacifiste, il a rompu avec la tradition isolationniste américaine en
intervenant en 1917 aux côtés des Alliés contre l’Allemagne et les nations qui la soutiennent. Il reçoit le Prix Nobel de la paix en novembre 1919 en tant qu’instigateur de la Société des Nations (SDN). Il échoue cependant à faire adopter par son propre congrès l’adhésion des Etats-Unis d’Amérique à la SDN. Si son action intérieure avant la guerre est principalement économique (création du Federal Reserve Système et loi anti trust), ses décisions intérieures en 1919-1920 sont d’une part sociétales : le droit de vote donné aux femmes et la prohibition de la fabrication, la détention, le transport et la consommation de l’alcool, d’autre part politiques par des lois anti anarchistes et l’interdiction du Parti Communiste. Ces lois sont motivées par le contexte économique et social de 1920 qui provoque de graves et violents conflits avec les ouvriers et entraine la multiplication des attentats anarchistes.

Armoiries des Etats-Unis d’Amérique.

La suite de l’article dans Monnaies & Détections n°111 …

 

Obus de mortier

Surprenante et dangereuse découverte pour un prospecteur américain dans le Tennessee près de Nashville. Après avoir repéré une grosse masse avec son détecteur, il a sorti un obus de mortier ! Si ce genre de découverte arrive fréquemment en Europe, deux Guerres Mondiales obligent, c’est rare aux États-Unis. Les démineurs prévenus ont préféré le pétarder sur place, l’obus aurait été oublié là, après des exercices préparant le débarquement du 6 juin 1944…
Source : charlotteobserver.com

47 ans plus tard

Debra McKenna, en 1973, perd une bague que son futur mari, Shawn, lui a offert. Elle l’oublie sur un lavabo dans des toilettes quelque-part en Californie, États-Unis. Une bague en argent avec une pierre bleue. En 1977 ils se marient, passent une belle vie ensemble, Shawn décèdera en 2017…
Fin 2019, Marko Saarinen fait une balade en forêt avec son détecteur, dans un parc forestier de Kaarina, sud-ouest de la Finlande et là, en pleine forêt, il trouve une bague en argent à 20 cm de profondeur, une bague avec une pierre bleue ! Internet et les initiales de Shawn ainsi que le nom du lycée et la date gravée sur la bague, lui ont permis de retrouver la trace de Debra, qui a retrouvé sa bague, une bague au destin hors du commun, qui a fait le tour des réseaux sociaux aux États-Unis…
Source : cnews.fr

Dinosaure aux enchères

Un rare dinosaure, découvert par un agriculteur américain en 2012 sur ses terres. Aux États-Unis vous êtes propriétaire de votre sous-sol et de ce qu’il contient. « Pas en France ». Le Dinosaure baptisé Skinny était complet à 90 %, ce qui est assez rare – dans les musées de nombreux os manquants sont en résine –, il fait partie de la race des diplodocus, 13 mètres de long pour 6,20 de haut. La maison de vente aux enchères précisait qu’il était possible de le présenter dans une position différente, au cas où votre hauteur sous-plafond ne serait pas suffisante par exemple… Skinny a été exposé plusieurs semaines dans la gare de Londres, avant de prendre le tunnel sous la manche pour être remonté à Paris. Estimation : 1,5 millions d’euros.
Source : lefigaro.fr

Se faire les crocs sur une dent

Scout est un jeune labrador qui a fait une découverte surprenante, en balade sur l’île de Whidbey, État de Washington, États-Unis. Scout a ramené à son propriétaire Kirk une sorte d’os, mais dur comme une pierre. Le lendemain, Scout ne lâchait toujours pas son caillou, la forme et les nervures étaient étranges…
Kirk a alors eu l’idée de prendre des photos et de les envoyer à l’université de Burke. Les universitaires y ont vu une dent de mammouth laineux ! Ce que les expertises ont confirmé, datation environ 13 000 ans.
Kirk a pu récupérer la dent, qui trône désormais sur une étagère hors de portée des crocs de Scout…
Source : mnn.com

Bague olympique

Jeux Olympique 2018 d’hiver à Pyeongchang, l’Américain John Landsteiner remporte la finale de l’épreuve de curling, médaillé d’or. Comme tous les médaillés américains il reçoit en plus, une bague en or affichant son titre de champion olympique, une tradition américaine. Hélas pour lui, John a perdu sa précieuse bague en se baignant sur une plage de Californie, alors qu’il participait à d’autres épreuves sportives et malgré des recherches immédiates, elle ne sera pas retrouvée. John fait une croix dessus et rentre chez lui, dans le Minnesota.
Quelques semaines plus tard, Leon Jones, prospecteur assidu des plages, se balade sur une plage de Californie avec son CTX 3030, il n’a pas entendu parler de la perte de l’anneau olympique et tombe dessus par hasard ! Leon a pour habitude de filmer ses sorties avec une GoPro pour les diffuser sur sa chaine YouTube (Doctor Rings & Things) et on peut donc y voir la découverte de la bague en direct ! La vidéo a été baptisée : GOLD OLYMPIC RING ! 2018.
Leon, ce jour-là, trouva deux bagues en or, il a bien sûr contacté le champion olympique et lui a rendu sa bague, l’histoire a fait le tour de la plupart des médias US, une bonne pub pour les prospecteurs…
Sources : bringmethenews.com & YouTube