MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Etats-Unis’

Les monnaies des Etats-Unis d’Amérique sont très collectionnées aussi bien en Amérique du Nord que dans beaucoup d’autres pays du monde. Les différentes pièces courantes rencontrées portent la mention « United-States of America » (Etats-Unis d’Amérique) et ont pour valeurs faciales un demi cent, un cent, deux cents, trois cents, cinq cents, une demi dime, une dime, vingt cents, un quart de dollar, un demi dollar et un dollar. Il existe aussi des pièces en or de diverses valeurs nominales. Depuis la fin du XVIIIe siècle leurs caractéristiques ont rarement changé, et pour chaque valeur il existe peu de types différents. Dans cet article nous vous présentons les seules pièces frappées il y a exactement 100 ans, en 1920, et pour lesquelles il existe uniquement sept valeurs nominales : 1 cent, 5 cents, 1 dime, un quart de dollar, un demi dollar, 10 dollars et 20 dollars.

Les Etats-Unis d’Amérique dans le monde de 1920

Sur le plan international :
Depuis un peu plus d’un an la guerre a pris fin en Europe de l’ouest contre l’Allemagne et ses alliés, mais, menée par une coalition de 14 pays (les Etats-Unis d’Amérique, la France, La Tchécoslovaquie, le Japon, le Royaume-Uni, la Grèce, la Pologne, etc.), se poursuit en 1920, en Crimée et dans d’autres régions de Russie, contre la République Socialiste Fédérative Soviétique de Russie.
De nombreux pays comptent des millions de morts et se retrouvent avec des régions entières terriblement dévastées et des économies exsangues. En Europe, tout est à reconstruire et il faudra du temps, beaucoup de temps. Ainsi, en France, alors qu’en un an 3 présidents de la République, Raymond Pointcarré, Paul Deschanel et Alexandre Millerand se succèdent, une inflation de + 39,5 % et une forte hausse des impôts marquent cette année 1920.

Thomas Woodrow Wilson, président des Etats-Unis d’Amérique de 1913 à 1921.

Sur le plan national :
Aux Etats-Unis d’Amérique, en 1920 le Démocrate Thomas Woodrow Wilson est président depuis
1913 et le reste jusqu’en 1921. Bien que pacifiste, il a rompu avec la tradition isolationniste américaine en
intervenant en 1917 aux côtés des Alliés contre l’Allemagne et les nations qui la soutiennent. Il reçoit le Prix Nobel de la paix en novembre 1919 en tant qu’instigateur de la Société des Nations (SDN). Il échoue cependant à faire adopter par son propre congrès l’adhésion des Etats-Unis d’Amérique à la SDN. Si son action intérieure avant la guerre est principalement économique (création du Federal Reserve Système et loi anti trust), ses décisions intérieures en 1919-1920 sont d’une part sociétales : le droit de vote donné aux femmes et la prohibition de la fabrication, la détention, le transport et la consommation de l’alcool, d’autre part politiques par des lois anti anarchistes et l’interdiction du Parti Communiste. Ces lois sont motivées par le contexte économique et social de 1920 qui provoque de graves et violents conflits avec les ouvriers et entraine la multiplication des attentats anarchistes.

Armoiries des Etats-Unis d’Amérique.

La suite de l’article dans Monnaies & Détections n°111 …

 

Obus de mortier

Surprenante et dangereuse découverte pour un prospecteur américain dans le Tennessee près de Nashville. Après avoir repéré une grosse masse avec son détecteur, il a sorti un obus de mortier ! Si ce genre de découverte arrive fréquemment en Europe, deux Guerres Mondiales obligent, c’est rare aux États-Unis. Les démineurs prévenus ont préféré le pétarder sur place, l’obus aurait été oublié là, après des exercices préparant le débarquement du 6 juin 1944…
Source : charlotteobserver.com

47 ans plus tard

Debra McKenna, en 1973, perd une bague que son futur mari, Shawn, lui a offert. Elle l’oublie sur un lavabo dans des toilettes quelque-part en Californie, États-Unis. Une bague en argent avec une pierre bleue. En 1977 ils se marient, passent une belle vie ensemble, Shawn décèdera en 2017…
Fin 2019, Marko Saarinen fait une balade en forêt avec son détecteur, dans un parc forestier de Kaarina, sud-ouest de la Finlande et là, en pleine forêt, il trouve une bague en argent à 20 cm de profondeur, une bague avec une pierre bleue ! Internet et les initiales de Shawn ainsi que le nom du lycée et la date gravée sur la bague, lui ont permis de retrouver la trace de Debra, qui a retrouvé sa bague, une bague au destin hors du commun, qui a fait le tour des réseaux sociaux aux États-Unis…
Source : cnews.fr

Dinosaure aux enchères

Un rare dinosaure, découvert par un agriculteur américain en 2012 sur ses terres. Aux États-Unis vous êtes propriétaire de votre sous-sol et de ce qu’il contient. « Pas en France ». Le Dinosaure baptisé Skinny était complet à 90 %, ce qui est assez rare – dans les musées de nombreux os manquants sont en résine –, il fait partie de la race des diplodocus, 13 mètres de long pour 6,20 de haut. La maison de vente aux enchères précisait qu’il était possible de le présenter dans une position différente, au cas où votre hauteur sous-plafond ne serait pas suffisante par exemple… Skinny a été exposé plusieurs semaines dans la gare de Londres, avant de prendre le tunnel sous la manche pour être remonté à Paris. Estimation : 1,5 millions d’euros.
Source : lefigaro.fr

Se faire les crocs sur une dent

Scout est un jeune labrador qui a fait une découverte surprenante, en balade sur l’île de Whidbey, État de Washington, États-Unis. Scout a ramené à son propriétaire Kirk une sorte d’os, mais dur comme une pierre. Le lendemain, Scout ne lâchait toujours pas son caillou, la forme et les nervures étaient étranges…
Kirk a alors eu l’idée de prendre des photos et de les envoyer à l’université de Burke. Les universitaires y ont vu une dent de mammouth laineux ! Ce que les expertises ont confirmé, datation environ 13 000 ans.
Kirk a pu récupérer la dent, qui trône désormais sur une étagère hors de portée des crocs de Scout…
Source : mnn.com

Bague olympique

Jeux Olympique 2018 d’hiver à Pyeongchang, l’Américain John Landsteiner remporte la finale de l’épreuve de curling, médaillé d’or. Comme tous les médaillés américains il reçoit en plus, une bague en or affichant son titre de champion olympique, une tradition américaine. Hélas pour lui, John a perdu sa précieuse bague en se baignant sur une plage de Californie, alors qu’il participait à d’autres épreuves sportives et malgré des recherches immédiates, elle ne sera pas retrouvée. John fait une croix dessus et rentre chez lui, dans le Minnesota.
Quelques semaines plus tard, Leon Jones, prospecteur assidu des plages, se balade sur une plage de Californie avec son CTX 3030, il n’a pas entendu parler de la perte de l’anneau olympique et tombe dessus par hasard ! Leon a pour habitude de filmer ses sorties avec une GoPro pour les diffuser sur sa chaine YouTube (Doctor Rings & Things) et on peut donc y voir la découverte de la bague en direct ! La vidéo a été baptisée : GOLD OLYMPIC RING ! 2018.
Leon, ce jour-là, trouva deux bagues en or, il a bien sûr contacté le champion olympique et lui a rendu sa bague, l’histoire a fait le tour de la plupart des médias US, une bonne pub pour les prospecteurs…
Sources : bringmethenews.com & YouTube

Le FBI a la recherche d’un trésor !

Surprenante information révélée par des journalistes américains. Une équipe de l’agence fédérale d’investigations (FBI : Fédéral Bureau of Investigation) a récemment mené des recherches et des fouilles dans une région sauvage de Pennsylvanie, en pleine forêt, située dans le comté d’Elk, conduite par des particuliers chasseurs de trésors, deux hommes qui affirmaient avoir localisé une cache légendaire de la guerre de Sécession (1861-1865). En 1863 juste avant la célèbre bataille de Gettysburg (celle du film « Le bon, la brute et le truand » qui cherchent eux aussi un trésor ), un détachement de l’armée confédérée qui perdra la guerre aurait caché 26 lingots d’or pesant chacun 32 kilos !
832 kilos d’or : une fortune (d’autres sources parlent de 52 lingots), il n’y aurait eu qu’un ou deux survivants connaissant l’existence du trésor. Les deux chasseurs de trésors à l’origine de cette campagne de fouille avaient découvert les traces d’un campement de soldats confédérés dans une forêt d’Elk, une immense forêt domaniale, la fouille du terrain étant soumise à une caution de 15 000 dollars ! Les deux chasseurs de trésor ont fait appel au FBI qui après bien des démarches s’est finalement déplacé.
La fouille n’a rien donné, aucune trace des lingots d’or. Mais ce qui a surpris beaucoup de monde, c’est le simple fait que le FBI ait donné crédit à cette histoire, longtemps considérée comme une légende ! Ce déplacement en force, de nombreux hommes, radars de sol et engins de terrassement laisse plutôt penser qu’il s’agit de bien plus qu’une légende ! De quoi relancer la chasse aux trésors en Pennsylvanie pour un bon bout de temps…
Sources : coinweek.com & mnn.com

Double aigle 1933

Suite et fin, ou presque, d’une bataille judiciaire qui dure depuis 2004 ! Le trésor américain a finalement été débouté dans l’affaire du double aigle 1933, dix monnaies de ce type ayant été retrouvées dans la succession d’un numismate de Philadelphie, Israel Switt. Nous avons déjà évoqué cette affaire dans le n° 60 de Monnaies & Détections en octobre 2011… En 1933 les États-Unis lançaient l’émission d’une nouvelle 20 dollars or, le type « double aigle ». Suite à une crise financière mondiale, l’émission était interrompue et les monnaies furent fondues, toutes officiellement sauf trois exemplaires. L’un des trois exemplaires sera offert au roi Farouk d’Égypte. Seulement d’autres exemplaires devaient par la suite refaire surface ! Certainement volés par des employés du trésor à l’époque de la frappe. A chaque fois, les services secrets du trésor US, les retrouveront et les feront fondre ! Neuf exemplaires seront notamment saisis auprès d’Israel Switt. Seulement cette fois, après des années de procédures, les juges ont estimé que les héritiers de Switt n’étaient pas responsables des ces agissements… Les dix monnaies au double aigle de 1933 sont estimées à 80 millions de dollars ! Il y a donc désormais officiellement, treize monnaies au double aigle 1933 dans le monde, reste à savoir si ce sera un chiffre porte-bonheur…
Sources : dailymail.co.uk – Monnaies & Détections n° 60

Les trésors de Pablo Escobar

Pablo Escobar (1949-1993) a certainement été l’un des plus célèbres narcotrafiquants, régnant depuis son fief de Medellin, Colombie, sur le trafic de cocaïne à l’échelle mondiale. La coca fera de lui un multimilliardaire… De son vivant on le disait extrêmement paranoïaque, ce qui, vu son activité, n’avait rien d’étonnant ! Il avait donc pris la manie de cacher un peu partout de l’argent et des armes, au cas où… caches et dépôts qui sont devenus autant de trésors ! En l’espace de 2 mois, le hasard a voulu que trois d’entre eux refassent surface.
Tout d’abord dans une de ses anciennes villas située à Miami, États-Unis, rachetée 10 millions de dollars, par un Français qui voulait la démolir pour la bonne cause dit-on… Les ouvriers ont découvert sous les dalles de marbre de l’entrée un coffre-fort noyé sous le béton ! La découverte ayant été réalisée en fin de journée ils l’ont laissé en place… Évidemment, le lendemain matin le coffre s’était envolé ! On ne saura jamais ce qu’il contenait…
Deux semaines plus tard, ils ont trouvé un deuxième coffre sous les fondations ! Ce dernier doit être ouvert face aux caméras de télé, on en saura plus dans quelques semaines. Le propriétaire a décidé d’en faire un documentaire payant, la bonne cause ayant des limites… Le dernier coffre mesure environ 60 cm de côté pour un poids de 272 kilos ! Il y a de grandes chances pour qu’il soit plein et vu son faible volume ça sent l’or ! Saisie par la justice en 1987, la villa fut vendue aux enchères avant même la mort d’Escobar et apparemment le FBI n’avait pas eu l’idée d’y passer un coup de détecteur ou de radar de sol !
Alors que ces trouvailles de coffres-forts ramenaient Escobar dans l’actualité, plus bas en Amérique du Sud cette fois, un paysan colombien, José Mariena, qui creusait une tranchée dans son champ pour planter des palmiers à huile (quand ce n’est pas de la coca c’est de l’huile de palme toute aussi toxique !), est tombé sur des futs en plastique, il en a ouvert un et a bien failli avoir un infarctus, des liasses de billets de 100 dollars par centaines ! Par milliers ! 600 millions de dollars ! Soit environ 554 millions d’euros en cash ! Le pactole est attribué à Escobar, on ne prête qu’aux riches, il n’est pas le seul à avoir amassé des économies en cash dans le secteur et de toute façon 600 millions ne sont qu’une goutte d’eau parmi les milliards qu’il amassa, au sommet de sa gloire : le magazine Forbes lui attribua une fortune estimée à 25 milliards de dollars !
On espère que José, le paysan colombien, a mis un fut de côté pour lui, car le gouvernement a tout saisi et précisé qu’il ne touchera rien dessus ! Même pas une prime… la somme devant aller à la sécurité sociale ; vu le taux de corruption en Amérique du Sud et en Colombie, on demande à voir… Une chose est sûre en tout cas, ces trois découvertes vont certainement relancer la chasse aux trésors car Escobar a dû en cacher bien d’autres !
Sources: gentside.com & miamiherald.com

One Dollar

Nouveau record pour une monnaie américaine : un dollar d’argent frappé à Philadelphie en 1794 a atteint la somme de 4 993 750 millions de dollars ! lors d’une vente aux enchères à Tucson, Arizona début octobre. Au mois de mars 2015 une monnaie identique était déjà passée en vente (M&D n° 81), atteignant déjà un prix record de 2,6 millions de dollars ! Les monnaies de collection américaines sont en passe de devenir le meilleur placement numismatique au monde, si elles atteignent de tels prix, ce n’est pas vraiment dû à leur rareté, mais plus aux moyens financiers des acheteurs qui se les disputent…

Source : http://tucson.com