MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Francs suisses’

5 676 pièces d’or

2016, à Saint-Prex en Suisse, un promeneur découvre par hasard sur un chantier 19 pièces d’or ! Des Vrenelis, l’équivalant de nos Napoléons or, ils se présentent sous la même forme en 20 francs suisse, 10 francs… Le promeneur revient le lendemain et plusieurs jours de suite, presque à chaque fois, il va trouver d’autres pièces d’or, sans détecteur de métaux, un trésor ! Principalement des Vrenelis et un peu de Napoléons or, l’inventeur a alors un comportement assez étrange, il cache une partie des monnaies découvertes et va déclarer le trésor à la police et aux propriétaires du terrain en réclamant la moitié ! Moitié que les propriétaires vont lui refuser, s’ensuit cinq ans de procédure judiciaire où la totalité des monnaies récupérées par la police et d’autres retrouvées sur le site s’élève à 5 676 pièces d’or ! Valeur estimée, en 2016, un million deux cent mille euros et beaucoup plus de nos jours, le cours de l’or ayant explosé depuis 2016…
Les tribunaux suisses ont finalement statué sur cette affaire, l’inventeur n’est pas considéré comme un voleur, accusation des propriétaires qui estimait que le magot avait été caché par leur grand-père… Mais il n’est pas non plus considéré comme ayant trouvé un trésor, d’après le tribunal, il a juste fait une découverte de valeur ! Difficile de saisir la différence ? Le promeneur ayant déclaré avoir découvert 19 monnaies, le premier jour, le tribunal lui accorde ses 19 pièces et rien d’autre ! Valeur actuelle des 19 pièces : 5 700 euros (300 € pièce) ; les propriétaires du terrain empochent, eux, 5 657 monnaies… Il reste encore une dernière chance à l’inventeur qui peut faire appel du jugement, à suivre.


Source : capital.fr

Ma pièce préférée

Originaire d’un petit village de Lorraine au bord de la Moselle, mon père travaillait dans une société qui extrayait du sable et des galets de cette rivière. En 1962, un petit sac en chiffon tout gras, contenant une cinquantaine de monnaies trouées et des pièces allemandes avec la croix gammée, fût remonté d’une berge de cette rivière. Cette boursée m’avait été offerte pour démarrer une collection (maladie familiale).

Un de mes grands-pères travaillait dans une entreprise de revêtement de sol. Par son métier, il démontait, nettoyait beaucoup de parquets très anciens de vieilles maisons dans une petite ville fortifiée par Vauban. Il avait naturellement gardé tout ce qu’il trouvait sous les plinthes entre les lames de bois. Celles-ci sont venues grossir ma petite collection. Puis j’en ai glané une ou deux par ici, deux ou trois par là.
Nous avions à ce moment-là une école primaire dont les classes allaient jusqu’au niveau du certificat d’études primaires. Pour les 2 dernières années, nous avions eu un instituteur remplaçant qui avait pour nous, enfants de la campagne, beaucoup voyagé (Sénégal, Mauritanie, Suisse, Belgique…).
En dernière année, au printemps 1966, celui-ci, qui était au courant de la vie de chaque élève, me montra une 5 Frs suisse « Guillaume Tell ». C’était la première fois que je voyais une monnaie aussi grosse en argent, de plus le millésime correspondait à l’année du certif.
Il me dit : « Tu vas passer un concours après le CEP pour aller en 4e d’accueil, si tu réussis, cette pièce est pour toi ».

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 107

Francs suisses

Vers la mi-janvier le franc suisse a grimpé en une nuit de 15 % ! La coupure de 1000 francs suisses vaut désormais presque 1000 euros ! Ce n’était pas une surprise, la Banque centrale helvétique avait annoncé qu’elle cessait de soutenir l’euro. Pour les ressortissants français travaillant en Suisse et payés en francs suisses, c’est une aubaine, leur salaire se voit nettement augmenter. Pour les chercheurs d’or aussi, l’once d’or ayant suivi à la hausse le franc suisse…

Par contre pour tous ceux qui avaient souscrit un emprunt indexé sur le franc suisse, la pilule a du mal à passer. Ces emprunts, désormais nommés emprunts toxiques mettent dans le rouge bon nombre de particuliers et de collectivités « des petites communes ont vu leurs dettes augmenter de plus de 200 000 euros en une nuit ! »

Que des particuliers se fassent avoir, ça peut se comprendre, la finance internationale fonctionne sur le principe des vases communiquants, quand quelqu’un gagne de l’argent quelque part, une autre personne quelque part en perd… Il n’y a pas de miracle.

Mais que des élus, aux noms de communes, un peu partout en France, souscrivent des emprunts indexés sur le franc suisse, après nous avoir chanté pendant des années les louanges de l’euro et le bienfait pour la France d’entrer dans l’euro ! Alors là, il y a un mystère aussi épais que les petits suisses…

Sources : lefigaro.fr & bourse.lesechos.fr