MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Gard’

98.02

Pour ID, ces trois petits objets : cette petite figurine ou médaille ou broche, trouvée un après-midi dans un labour du GARD, on y voit un personnage sur un cheval tenant un étendard. De même pour cette croix que j’ai pris pour une croix de guerre au sorti de terre, mais après je pense plutôt à une croix chrétienne. MERCI GUGU13
Il s’agit très vraisemblablement d’une broche ou figurine représentant Jeanne d’Arc, XIX-XXe. En effet les divers symboles habituels sont représentés : l’étendard, personnage féminin et épée à la main sont classiques.
La « petite cuillère » est gallo-romaine, en bronze, pour le Ier au IIIe siècle. Il s’agit peut-être d’un instrument chirurgical.
Enfin la croix est intéressante, de bronze avec des traces d’argenture, il s’agit d’une reproduction de croix templière avec un motif central à l’intersection, une rosace. Il ne nous a pas été possible d’identifier un ordre religieux se regroupant derrière cette croix. Elle semble moderne et estimons sa période au XIXe siècle.

92.15

Bonjour, deux photos de ma trouvaille. Cette monnaie est en argent, diamètre 23 mm pour 1,96 g, trouvée en vigne dans le Gard. Merci pour votre identification. Ramon30
Il s’agit d’un sol coronat de Robert d’Anjou (1309-1343). Avers : + R: IE-R: ET: SICIL: – REX. Couronne fleurdelisée, ornée de petits trèfles. Revers : COM-ES P-VIN-CIE. Croix fleurdelisée coupant la légende, cantonnée de quatre lis. L’avers est tréflé. Monnaie en état TB, très courante et estimée à une trentaine d’euros.

90.06

Ci-joint les photos d’une monnaie trouvée dans le 30, pourriez-vous m’aider à l’identifier svp ? Merci. Diamètre 22 mm, en cuivre, très fine et légère. Ramon30
Il s’agit d’une monnaie du CANTON DE FRIBOURG (XVIIIe siècle) SUISSE. Avers : (rose) MONETA REIPUB. FRIBURGENSIS (Monnaie de la République de Fribourg). Écu aux armes de Fribourg. Revers : *SANCTUS* NICOLAUS* – 1789 (Saint Nicolas). Croix fleuronnée cantonnée de quatre roses à six pétales. La monnaie a une belle patine et son usure est peu apparente, sa valeur de collection est d’environ 10 euros.

89.04

Bonjour, voici un bracelet en bronze avec un relief ressemblant à celui du cuir avec de fines rainures en guise d’ornements. Avez-vous une idée de l’époque à laquelle il appartient ? Plus un autre petit objet. Trouvé dans l’ouest du Gard, Causse de Blandas. Rayon max : 80 mm, épaisseur : 7 x 2 mm environ. SP
Il s’agit d’un pendant du XVIe siècle représentant une scène antique, peut-être Athéna casquée et à ses pieds un citoyen – les thèmes antiquisants sont revenus à la mode à la Renaissance après les découvertes des antiquités du sous-sol romaines et de Pompéi – les princes italiens emploient des sculpteurs, peintres et médailleurs imitant les statues ou les monnaies antiques (ex. Michel Ange, Léonard de Vinci, etc…)
Sous toutes réserves, le bracelet nous parait moderne et pas d’époque antique, tige plate simple recourbée, ouverture permettant un passage au poignet directement, curieuse décoration en imitation de cuir plus stries parallèles espacées en groupes de trois à cinq.

88.19

Salut, voici les photos de quelques-unes de mes trouvailles. La première dans le 84, 12 mm en bronze et 2,04 g. La deuxième trouvée dans le 07 à Bourg-Saint-Andéol. Je n’ai pas fini de la nettoyer car patine très fragile, 2,81 g et 20 mm. La troisième en argent, 3,93 g et 23 mm. Ramon 30
Bronze au taureau (130-120 av. J.-C). Avers : tête d’Apollon à droite. Revers : ΜΑΣΣΑ LΔ. Taureau à droite. Monnaie en état TB et néanmoins belle patine noire, elle s’estime 50 euros.
La seconde est un double tournois de Louis XIII, atelier D (Lyon) pour le millésime 1615. Son état est TTB et s’estime 15 euros.
Et on termine par une royale en argent Louis XV dont l’avers (le portrait du roi) est furieusement usé avec une belle entaille… La décote sera à la hauteur de cette balafre et de l’usure. Il s’agit d’un XX sols de Navarre, 1719, Aix-en-Provence, & à la pointe de l’écu, (pd. th. 4,079 g. titre 917°/°° taille 1/60 marc, 20 st.. , 11 d.). Avers : LVD. XV. D. G. FR. – ET NAV. REX. Buste juvénile de Louis XV à droite, lauré et cuirassé. Revers : .SIT. NOMEN. DOMINI. – & – .BENEDICTVM 1719. Écu couronné écartelé aux 1 et 4 de France, aux 2 et 3 de Navarre accosté de XX-S. Elle s’estime une vingtaine d’euros, un sol pour un euro quoi…

87.04

Bonjour, je vous envoie quelques photos de monnaies pour la rubrique « trouvailles, identification, estimation » de Monnaies & Détections, merci et bonne continuation. La première a été trouvée dans le Gard à Rousson dans un labour, elle pèse 2,04 g, en bronze, diamètre 14 mm. La deuxième photo trouvée en labour dans le 84 à Sérignan pèse 19,01 g, en bronze, diamètre 33 mm. Puis un petit objet, si des fois vous avez une idée, en bronze je pense, trouvé dans le Gard à Pont Saint Esprit dans une vigne, poids 7,65 g et 28 mm x 22 mm. Merci, Thierry
La première monnaie est une monnaie pour Marseille comme l’indiquent immédiatement les caractères grecs MASSA, une drachme légère frappée entre 150 et 125 avant JC. La votre est encore plus légère (bonne balance ?), elle représente le profil d’Artémis à droite, diadémé ; au revers on retrouve à droite le lion marchant avec la légende déjà décrite. Cette monnaie est décentrée sur les deux faces et présente des coups d’engins agricoles, elle s’estime 80 euros.

La seconde est un peu plus récente, il s’agit d’un dupondius pour JULES CÉSAR ET OCTAVE “COPIA”. Avers : IMP. CAESAR. DIVI. IVLI. DIVI. F. Tête d’Octave nue à droite, adossée à la tête de César laurée à gauche ; entre les deux, une palme. “Imperator Cæsar Divi Iuli Divi Filii”, (L’imperator césar divin Jules fils du divin). Revers : COPIA. Proue de navire à droite ornée d’un œil et d’un dauphin ; un astre au-dessus. “Copia” (Copia). Il s’agit de la première émission avec la palme au milieu frappée en 36 avant JC. Votre revers est bien net, cette monnaie s’estime dans les 600-700 euros.

Enfin votre objet est une applique gallo-romaine probablement représentant un visage épais.