MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Israël’

Les journaux « The times of Israël » et « Fokus Jérusalem » du 4 décembre 2018 dans leurs versions en français et en allemand, nous annoncent qu’au début du mois de décembre 2018 les services d’archéologie de Césarée en Israël ont présenté les monnaies d’un trésor récemment découvert dans cette ville. Ils nous rappellent aussi que c’est la deuxième fois en trois ans que des pièces de monnaies anciennes sont retrouvées dans l’antique cité.

Césarée

Reconstitution du port de Césarée tel qu’il était après sa construction au début du premier millénaire.

L’ancien village de Tour de Straton fut établi par les Perses entre le cinquième et le troisième siècle av. J.C. Il s’agrandit pendant la période grecque du troisième au premier siècle av. J.C. Rattaché à l’Empire Romain par Pompée en 33 av. J.C., la ville est détruite par un séisme qui ravage la Judée en 31 av. J.C. On peut d’ailleurs voir les vestiges de son enceinte un peu au nord de la Césarée maritime. En 29 av. J.C. Octave (premier empereur romain de 27 à 14 après J.C sous le nom d’Auguste) donne le village de la Tour de Straton en récompense à Hérode pour son ralliement dans la guerre qui l’opposait à Antoine. Il fait bâtir une large ville portuaire, ayant vocation à lui servir de capitale dans cette région de Judée centrale, et il la nomme Césarée en hommage à Jules César le père adoptif d’Octave.

La présence d’une communauté juive organisée à Césarée contribua sans doute à l’implantation du christianisme dans cette ville, qui finit par en devenir un centre important. Césarée est souvent mentionnée dans les Actes des Apôtres. Après la division de l’Empire romain en Empire romain d’occident et Empire romain d’orient en 395 après J.C., Césarée fait partie de ce dernier qui devient l’Empire byzantin après la disparition de l’Empire romain d’occident en 476. La religion de l’Empire est le christianisme mais païens et juifs côtoient les chrétiens.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 104

2000 ans

Une bague perdue en se baignant il y a 2000 ans ! Pas banale comme découverte, à l’actif d’archéologues israéliens qui fouillent le chemin de pèlerinage conduisant au second Temple de Jérusalem. Ce dernier était bordé de bassins rituels où pouvaient se baigner les pèlerins en montant vers le Temple. La bague est en bronze avec une pierre semi précieuse encore étincelante…
Source : timesofisrael

Une boucle d’oreille de 2200 ans

En or, superbe et rare découverte à l’actif d’archéologues israéliens près de Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est. La boucle d’oreille est datée de l’époque hellénistique, de -323 à -30, juste après les conquêtes d’Alexandre le Grand. C’est la première boucle d’oreille de ce type découverte (recensée) en Israël, des découvertes similaires ont été faites en Grèce et dans le bassin méditerranéen, mais finalement, ce type de bijou est assez rare pour l’époque. Très finement travaillée, avec du fil d’or se terminant par la tête d’un animal mythologique à corne, la boucle sous la gueule étant bien sur destinée à recevoir la pointe, une fois la boucle en place. Si les archéologues y voient une boucle d’oreille, rien ne dit d’ailleurs qu’elle n’était pas portée dans le nez, à la pointe d’un sein ou ailleurs ?…
Source : culturebox.francetvinfo.fr

Le lion de Megiddo

Nouvelle monnaie en or, frappée en Israël, d’une valeur faciale de 20 Shekel. Elle a un poids d’une once d’or, soit 31,1 g en or pur à 999.9 millièmes. Sur l’avers on trouve le lion de la ville de Megiddo et sur le revers la carte de Mādabā avec le mot Jérusalem en hébreux, anglais et arabe.
Source : coinupdate.com

Trésor romain en Israël

Un nouveau trésor découvert en mer, plus précisément les restes d’un navire romain qui transportait des milliers de monnaies !
La plupart des monnaies récupérées représentent l’empereur Constantin Ier et l’empereur Licinius ; elles ont été frappées entre l’an 312 et 337. plusieurs conglomérats de monnaies, des blocs soudés par la concrétion, ont été renfloués, ainsi que des statuettes, des objets en bronze et des ancres en fer.
On peut voir sur une des photos un archéologue en plongée utilisant un détecteur de métaux pour ses recherches, un JW Fischers pulse X8, détecteur à induction pulsée, conçu pour la recherche à grande profondeur.
Source : numismaster.com

 

Trésor de recyclage

Étonnante trouvaille pour deux plongeurs israéliens. Les deux hommes qui plongeaient sur l’ancien port de Césarée, un lieu qui a déjà délivré plusieurs trésors antiques, ont découvert une multitude d’objets en bronze. Lampes à huile, cloches, poids, morceaux de statuettes et de statues plus imposantes, mais incomplètes. A la vue des objets récupérés par les plongeurs et par les archéologues, il s’agit probablement d’une épave qui transportait du métal destiné à la fonte. Le recyclage n’est pas nouveau, même à l’époque antique on recyclait les statues et autres objets, cassés, ou tout simplement passés de mode…
Source : sciencesetavenir.fr

Auguste Aureus

Une randonneuse en balade dans le nord d’Israël a découvert, de visu et donc sans détecteur, une rarissime monnaie romaine en or. Un aureus de l’empereur Auguste frappé sous Trajan en l’an 107. Il s’agit donc d’une frappe commémorative, cette monnaie n’était connue qu’à un seul exemplaire, détenue par le British-Museum. Elle porte sur son revers, les symboles des légions romaines et le nom de Trajan.
Sources : israpresse.net

2 000 pièces d’or !

C’est la fantastique découverte d’un groupe de plongeurs, amateurs israéliens, alors qu’ils plongeaient dans la zone de l’antique port de Césarée, nord-ouest d’Israël. Une plongée effectuée après une très forte tempête qui avait bien remué les fonds marins. L’un des plongeurs a aperçu une pièce qu’il a d’abord prise pour une pièce de jeu, tellement elle était fine… D’autres monnaies sont alors apparues dans leur champ de vision, des dizaines de monnaies, simplement posées sur le sable, ils ont alors très vite compris qu’ils venaient de trouver un trésor !

Les archéologues alertés ont pris la suite et à l’aide de détecteurs ont mis à jour le reste du pactole, plus de 2 000 monnaies, uniquement en or ! Des dinars provenant en grande majorité d’Afrique du nord et frappés entre l’an 909 et 1171. Ce superbe trésor est désormais le plus gros trésor de monnaies en or, trouvé en territoire israélien.

Source: ynetnews.com

D’Héraclès à Alexandre

Une rare monnaie au portrait d’Héraclès et sur le revers, Zeus assis sur un trône avec un nom gravé – ΑΛΕΞΑ N ΔΡΟ Υ – désignant Alexandre le Grand ! Découverte réalisée par des archéologues israéliens sur la fouille d’une ferme/villa immense comptant pas moins de 23 chambres, et dont les premières fondations ont plus de 2 800 ans ! Dans la région de Rosh Ha’ayin, Israël.

Source : israelnationalnews

Le trésor de la révolte

Une belle découverte réalisée près de Jérusalem, Israël. Un trésor de 114 monnaies datant de la révolution juive contre Rome en 70 de notre ère. Le trésor a été trouvé contenu dans un pichet, sur le tracé d’une route en dehors de Jérusalem. Les monnaies frappées pendant la révolution sont très rares, c’est la première fois que l’on en trouve autant réunies. Celles-ci portent toutes les mentions : « pour la rédemption de Sion » et « année de 4 », signifiant quelles furent frappées au cours de la quatrième année de la révolution, quelques mois avant que les Romains n’écrasent la révolution, passant au fil de l’épée la plupart des habitants et ne détruisent le Temple de Jérusalem.

Source : timesofisrael.com