MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘matrices-cachets’

Hommage à Gilles Rondel

Amis lecteurs de Monnaies & Détections, fervents et ferventes de tous horizons, et principalement de notre loisir qu’est la détection, je viens aujourd’hui vous parler d’une personne qui représentait pour nous un énorme atout au travers de sa passion.

J’aimerais rendre cet hommage tout particulier à monsieur Gilles Rondel aujourd’hui disparu, personnage ô combien simple et discret.
Vous tous qui avez eu besoin de ses services, sachez vous souvenir de sa gentillesse, de son dévouement au service de l’identification des sceaux et autres matrices de toutes époques et de toutes régions de France et de Navarre.
C’est donc sous forme d’apologie que je vais vous parler de ce monsieur si important qu’était Gilles Rondel.
Il était passionné d’archéologie depuis l’âge de 14 ans, archéologue amateur et bénévole sur des chantiers de toutes époques, fouilles urbaines sur l’emplacement de futurs immeubles (détaché plusieurs fois par son entreprise qui en était le promoteur) en tant qu’archéologue amateur.
Ayant fait quelques trouvailles (matrices-cachets) sur plusieurs sites, découvertes qui l’ont amené à faire des recherches dans ce domaine, il s’est vite rendu compte que les études le ramenaient souvent vers des précurseurs, tels que Chassant et Delbart, Lecoy de la Marche, J-Roman, ou encore qu’il lui fallait chercher dans les publications souvent locales contenant de courts articles. Et croyez-moi il a su être tenace et persévérant dans ses recherches.
Sa passion pour la sigillographie a pris de l’ampleur avec l’intérêt renouvelé depuis quelques années pour le Moyen Age, grâce à des personnages comme Jean Luc Chassel, Michel Patoureau, Michel Bur, Martine Dalas, ou encore Martine Fabre, difficile de les citer tous tellement les personnes éminentes en ce domaine sont légion.
Il lui a été donné de rencontrer dans sa vie, par un pur hasard, une personne devenue un ami et disparue depuis, qui  portait un vif intérêt à l’archéologie, Loïc Berton : il était le rédacteur de la revue Détection Passion. Ce monsieur cherchait à cette époque des sujets intéressants afin de réaliser des articles.
Gilles Rondel lui a d’abord proposé de l’aider à lire et déchiffrer quelques matrices et à lui trouver de la documentation suffisamment détaillée pour son travail. Puis il s’est pris au jeu et est devenu très vite accro, en comprenant l’importance et l’impact sur le public, surtout en matière de protection du patrimoine, si petit soit-il. Ceci l’amena de fil en aiguille à avoir des contacts avec des correspondants de toutes régions.
Loïc Berton lui a beaucoup apporté dans la relation avec les inventeurs d’objets archéologiques (peu importe la manière dont ils ont été recueillis, ce qui importe avant tout, c’est de conserver la mémoire de l’objet, sa provenance, des empreintes, des moulages, des photos, etc. etc.)
Pour le reste la loi existe, elle est ce qu’elle est, mais elle existe.
A ce stade d’échange, il est apparu que de nombreuses matrices, cachets, sceaux, risquaient de disparaître faute d’étude, dans d’obscures collections au destin parfois désastreux.
Quelques exemples : une veuve qui virait la poubelle des “cochonneries” que son défunt mari conservait, eut l’idée de le contacter. Résultat : un sauvetage de matrice rare. Un divorce ? Des objets disparus… ou encore tout simplement le manque d’intérêt pour l’objet, la vente, l’échange, la perte, l’oubli, etc., etc.
Sachez tout de même ceci, pour ceux qui lui ont expédié des matrices, sceaux et autres choses pour expertise, tous les frais de retour par la poste, la cire, la pâte pour le modelage, et autres matériaux, les photos, le temps passé sur les épures de dessin, passion oblige, étaient à sa charge. Et bien souvent, aucun savoir vivre de la part des prospecteurs… Mais il n’en attendait rien. Seules la trace et la passion comptaient pour lui… La suite dans Monnaies & Détections n° 85