De l’or médiéval

Jason Willis, un prospecteur anglais pour ne pas changer, âgé de 38 ans et couvreur de profession, pratiquait son loisir préféré, la chasse au trésor avec un détecteur de métaux, à Sutton St Edmund dans le Lincolnshire en avril 2019. Lorsqu’il découvrit un bijou en or, une toute petite croix réalisée en fil d’or torsadé. Découverte réalisée quasiment en surface d’après Jason, ce qui n’est pas étonnant, les croix en or, type crucifix, sont très durs à détecter, c’est dû à la forme du bijou en lui-même : le même poids sur une bague en or, sera détecté quatre à cinq fois plus loin !
Après déclaration, sans risque en Angleterre, et étude par les services archéologiques qui a notamment permis de savoir qu’un exemplaire identique avait déjà été découvert au Danemark, la croix datée de l’époque médiévale entre le 11e et le 12e siècle, est passée aux enchères : vendue 14 400 euros ! Somme partagée à parts égales entre Jason et le propriétaire du champ.

Source : norfolklive-co-uk

Broche en Or

Encore une belle découverte qui nous vient d’Angleterre, les découvertes similaires en France ne sont malheureusement pas déclarées, pour cause de lois stupides… William Nordhoff prospecteur anglais, a trouvé avec son détecteur de métaux une rarissime broche médiévale en or, dans un champ fraichement labouré de Manningford dans le Wiltshire.
Datée entre 1150 et 1350, pour un poids de 5,77 grammes d’or titrant à 22 carats, la broche est recouverte d’inscriptions, et c’est là toute sa rareté ! Une prière latine et les initiales d’une phrase hébraïque censée faire de la broche une sorte d’amulette, porte-bonheur… Encore plus rare d’après les experts anglais, les inscriptions sont recto verso et il n’y a aucune faute d’orthographe !
Deux musées sont déjà sur les rangs pour l’acquérir et il n’est pas impossible que le British Museum s’y mette aussi ! Reste à déterminer sa valeur marchande, à suivre…

Source : livescience.com

Broche médiévale en or !

Cardigan, à l’ouest du pays de Galle, Angleterre, début décembre, alors qu’il vient de finir sa journée de travail, David Edwards se dit qu’il a encore une heure devant lui, avant que la nuit ne tombe, une heure pour prospecter avant de rentrer à la maison, David a une passion : la chasse au trésor !
Et ce jour-là, la chance va lui sourire, alors qu’il prospecte le champ d’un de ses amis agriculteurs, David découvre pour la première fois de l’or ! Et pour une première, c’est une première hors du commun, pas une banale pièce de monnaie, même en or, mais une rarissime broche médiévale en or pur 24 carats et ornée d’émeraudes ! Enfin, une seule émeraude pour être exact, les trois autres sont malheureusement manquantes…
La broche a été datée du 13e siècle, son poids est de 4,3 grammes, les premières estimations sont extrêmement larges… 10 000 euros minimum, voire plus de 100 000 euros dans une vente aux enchères ! À suivre…


Source : dailymail.co.uk

Objet mystère

Peter Fergus, un prospecteur anglais du Devon, a découvert avec son détecteur un objet qui intrigue les archéologues. Probablement d’époque médiévale, en argent et en partie recouvert de feuilles d’or. Les experts du British-Museum le situent entre le sixième et onzième siècle, peut-être le couvercle d’un reliquaire ? Vieux de plus de 300 ans et contenant plus de 10 % de métal précieux il a tout de même reçu la mention de trésor !
Source : devonlive.com

Trouvaille 64.08

Romain à Balma a trouvé cette moitié de boucle médiévale. La cassure s’est faite au niveau de la rainure de l’ardillon, ce qui est logique et courant. La boucle de Romain est divisée en trois parties décorées, une tour, un roi et un arbre fruitier. Le décor de la tour est en style médiéval XIIe-XIIIe siècle, voire plus récent si il y a eu une non évolution artisanale locale ou tradition statique. La tète royale pourrait être du style fin XIVe à début XVIe siècle (car il n’y a pas de style de tête de face de ce type et avec cette coiffure avant le XIVe siècle et en premier sur les esterlins anglais) ce mélange de style est tout de même troublant : soit c’est un objet médiéval XVe siècle de style fruste local, soit c’est un objet faux, pseudo-médiéval du XIXe siècle néo-gothique (période Napoléon III, Viollet-le-duc, etc..) mais certainement très peu probable ! Et enfin dernière possibilité : le style pourrait être médiéval espagnol (Aragon) entre les XIVe et fin XVe siècles.