MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘monnaie en or’

Richard III

Rarissime monnaie découverte par une prospectrice anglaise, Michelle Vall de Blackpool, qui en septembre dernier lors d’un rallye de détection est tombée sur le jackpot ! Son détecteur, un Golden Mask 5, lui, a trouvé une pièce d’or, mais pas n’importe quelle monnaie : une très rare monnaie de Richard III, probablement perdue au cours de la bataille de Bosworth Field en l’an 1485 ! Michelle a trouvé cette monnaie sur la zone des combats, à Monks Kirby dans le Warwickshire. Une bataille décisive dans l’histoire de l’Angleterre puisque Richard III y fut tué, remplacé sur le trône d’Angleterre par Henry Tudor le tout premier roi de ce qui sera par la suite, la dynastie Tudor.
Estimée à 15 000 £ la monnaie a été vendue aux enchères le 13 décembre dernier, atteignant la somme record pour ce type de monnaie de 40 000 livres Sterling soit un peu plus de 45 000 euros ! Une somme partagée à parts égales entre l’heureuse inventrice et le propriétaire du terrain.
Sources : dailymail.co.uk & express.co.uk

Rarissime pièce d’or

Brian Biddle, un prospecteur anglais de 64 ans et qui chasse les trésors dans la région du Dorset a découvert avec son détecteur de métaux une très rare monnaie en or. Une pièce d’or frappée en 1483 pendant le règne du roi Edward V, un roi éphémère puisque son règne ne dura que 86 jours ! D’où la rareté de cette monnaie. On y voit l’archange Saint Michael tuant un dragon et la légende « Edward Di Gra ». Edward V, roi d’Angleterre à douze ans, fut assassiné dans la Tour de Londres, probablement sur l’ordre de Richard III. La monnaie de Brian est estimée à 18 000 euros.
Source : dailymail.co.uk

Pirate pour de vrai

On a tous joué, au moins une fois étant enfant, aux pirates ! Un Anglais, qui a préféré garder l’anonymat y jouait lui aussi et pour le convaincre dans son rôle de Barbe noire ou de John Long-Silver… son grand-père qui était un grand voyageur lui offrait sans cesse de nombreuses pièces de monnaies, provenant d’un peu partout. Devenu adulte et ayant perdu son grand-père, notre pirate en herbe avait donné son sac de monnaies à son propre fils qui a lui aussi joué avec, et c’est en le regardant jouer qu’il a eu une surprise. Parmi les monnaies en cuivre, bronze, argent, se trouvait une pièce d’or ! Mais pas une banale monnaie en or, non, une monnaie connue à moins de quinze exemplaires !
Une pièce de cinq guinées à l’effigie de la reine Anne, frappée en 1703 avec de l’or récupéré en 1702 par les Britanniques lors de la bataille de Vigo ! Ce tirage rarissime porte d’ailleurs le nom de Vigo sur son avers. La Baie de Vigo, en Espagne, est connue de tous les chasseurs de trésor ; on y a recherché et on y cherche toujours, des fortunes englouties pendant la bataille qui opposa une flotte espagnole rentrant des Amériques, aux Britanniques qui voulaient mettre la main sur le magot. Le célèbre chasseur d’épaves, Robert Sténuit entres autres, y a consacré plusieurs livres. La pièce du grand-père pirate va être prochainement vendue aux enchères, sa première estimation est de 250 000 livres sterling…
Source : telegraph.co.uk

Boursée en OR

Bonjour ! Je viens vous faire partager une petite sortie comme on en fait très rarement.

Avec mon collègue de détection Geoffrey, que je salue au passage, on avait décidé de sortir un samedi après-midi malgré le temps moyen. On se trouve donc un champ et on part avec nos poêles sur l’épaule, déterminés à trouver et à sauver quelques objets !
Ça faisait un petit bout de temps qu’on n’avait pas sorti le détecteur alors on était assez excité. Comme tous bons détectoristes nous sommes allés trouver le propriétaire qui se trouvait dans les champs d’à côté.
L’autorisation obtenue il était temps d’allumer le détecteur. On a remarqué que la terre était très sableuse et j’adore ce genre de terrain, les trouvailles y sont en général mieux conservées. Au bout de 30 minutes de détection et de quadrillage intensif, on avait fait très peu de monnaies. Geoffrey avait sorti une 2 sols à la balance et quelques DT qui traînaient… Pour ma part je n’avais encore rien sorti, je me suis dit que je devais aller faire l’autre côté du champ qui était encore vierge de nos pas.
Arrivé au bout du champ je capte un son assez médium mais très net, la télécommande du Déus indiquait entre 67 et 75. Geoffrey était à quelques mètres derrière moi, il continuait de sortir des petites royales en mauvais état. J’ai donc dégainé ma pelle et me suis mis à creuser sans effort à l’endroit que le détecteur avait indiqué. J’ai sorti un tas de terre et j’ai repassé mon disque dessus : l’objet était bien déterré, je n’avais plus qu’à m’accroupir et à localiser le son avec mon pointer. Mêlée à la terre brune, je distingue une tranche de monnaie jaune brillant, ça y est, j’avais trouvé une monnaie en or !
Surexcité, j’appelle Geoffrey qui se précipite vers moi, on était super heureux, en frottant on voyait bien la tête laurée de Napoléon III, une 20 francs or. Je marque l’endroit avec des pierres et on décide de quadriller la zone. A peine 5 minutes après la première, le détecteur sonne à nouveau, indice 72-74, à 5 mètres de la première j’ai refait une autre 20 francs or. On était fou ! Et on a continué à quadriller hardiment la zone, c’était sûrement une boursée perdue en chemin.
Geoffrey a commencé à creuser sur un son, il a levé la tête et s’est exclamé « J’en ai une !! », c’était sa toute première monnaie en or, une 20 francs Napo III non laurée. Décidément ce champ nous avait fait un beau cadeau.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 89