Le lac aux trésors

Le vent souffle sur un plateau désertique en Lozère, un lac perdu au milieu de celui-ci, une procession s’approche. La foule est compacte et marche péniblement contre le vent en direction du lac.

Pendant la procession, un prêtre récite des prières et les fidèles reprennent quelques-unes de ses phrases.
Arrivée à proximité du lac, la troupe s’arrête, le prêtre s’adresse aux eaux du lac puis une fois cela fait, certains s’approchent des rives du lac, de la musique se fait entendre, l’assemblée est joyeuse et chacun y va de son offrande aux eaux du lac… pièces de monnaies, nourritures, statuettes, fourrures…
Après cela, la foule se disperse peu à peu, les lieux retrouvent leur quiétude originelle et seul le bruit du vent se fait entendre.

2000 ans plus tard, le lac est toujours là

Issu de l’érosion glaciaire il y a quelques millions d’années, il est alimenté par plusieurs sources.
Ce petit lac de 11 hectares servit autrefois de lieu de culte païen, des artefacts datant des IIIe et IIe siècle avant JC furent trouvés pendant des fouilles dans le lac.
D’après les découvertes faites, les « offrandes » s’étalent sur une vaste période allant de la préhistoire jusqu’au XIXe siècle. Certaines « autorités » ayant même décidé de faire cesser ce culte, un gendarme fut blessé lors d’une rixe en tentant d’y mettre fin.
Aujourd’hui le lac de Saint-Andéol n’est plus visité que par les randonneurs et les amoureux de la nature.