MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘or’

120.09

Merci de m’aider à identifier et dater cette très belle monnaie mérovingienne en or, atelier de Châlon-sur-Saône, trouvée dans la Loire. Cordialement, Michel.
Monnaie or triens, avers buste à droite diadémé de ¾. Légende lisible –LONN (pour la légende complète CABIL ONNO FIT. Au revers une croix latine sur deux degrés avec les deux lettres CA, légende lisible –IOMO pour VINTRIO MON. Bel exemplaire TTB décentré au revers et fracture du coin (trait allant de la bouche jusqu’à la légende extérieure). Son prix est aux alentours de 1750 euros.

42 kilos d’or en lingots

Et plus de 500 pièces d’or, des Napoléons, c’est le butin spectaculaire d’un vol à domicile ! Une histoire qui démontre une fois de plus que certains particuliers détiennent chez eux des fortunes en or : un couple d’octogénaires, à Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis, victime du coup classique des faux policiers à la recherche d’un supposé voleur… Plus de deux millions d’euros en or et argent liquide dérobés en quelques minutes…


Source : actu.fr/Ile-de-France

Médaille d’or, le saviez-vous ?

La France a remporté 10 médailles d’or aux jeux olympiques de Tokyo. Une médaille d’or pèse 556 grammes, mais ne contient que 6 grammes d’or ! Le reste étant de l’argent… Le coût de fabrication d’une médaille d’or serait d’environ 660 euros. Les médailles d’argent, elles, sont bien en argent, et ont un coût de 360 euros, quant aux médailles de bronze, elles sont principalement en cuivre… Prix de revient 3,5 euros ! Toutes les médailles étaient déjà gravées en 2020, elles portent donc la date 2020 pour des jeux ayant eu lieu en 2021… Encore plus disparates, les primes offertes aux athlètes dans l’espace Schengen : 65 000 euros pour un médaillé d’or Français, 18 500 euros pour un Allemand et 179 000 euros pour un Italien ! Ce sont trois pays ayant obtenu, chacun, 10 médailles d’or, c’est donc l’Allemagne qui a fait la meilleure affaire…


Source : gqmagazine.fr

King Henry gold specimen

Le plus gros spécimen d’or – les spécimens, dans la recherche d’or natif, sont des blocs de quartz où l’on voit les filaments d’or cristallisés, courir et suivre les veines de quartz –, découvert dans un filon australien de la mine de Kambalda en 2018, a finalement été vendu au musée de Perth, Australie. Les mineurs étaient tombés sur un filon exceptionnel, le plus gros bloc baptisé « King Henry », pèse 93 kilos pour environ 45 kilos d’or pur (M&D 103) !, vendu pour 3 millions de dollars au musée. Il y a déjà eu de plus gros spécimens découverts par le passé mais ils ont tous fini broyés… King Henry est exposé en compagnie d’une pépite d’argent, la Reine Karratha, découverte en 2000 dans un filon d’argent au sud de Karratha, Australie, c’est la plus belle et plus grosse pépite d’argent découverte à ce jour, elle pèse 145 kilos !


Source : thewest.com.au // Monnaies & Détections 103

Un Bouddha de 5 tonnes d’or

Début des années 1930 à Bangkok, Thaïlande, un temple bouddhiste situé sur le bord du fleuve Chao Phraya doit être détruit, il tombe en ruine.

Le Wat Traimit actuel.

Un problème se pose, le temple contient une immense statue de Bouddha en stuc doré à la feuille d’or. Le stuc est à l’origine un enduit à base de chaux et dont l’utilisation remonte à la plus haute antiquité. La statue est en mauvais état et pas très belle, mais il est mal vu et ça porte malheur ou mauvais présage, de détruire un Bouddha… On organise donc son transport vers un petit temple, au Wat Traimit dans le quartier chinois.
Personne ne se souvient du mode de transport du Bouddha lors de ce premier voyage, probablement sur des billes de bois en les faisant rouler, le terrain était plat et la distance assez courte. Le petit temple de Wat Traimit n’étant pas assez grand, à l’époque pour la statue, elle resta un peu plus de vingt ans sous un abri de fortune en tôles ondulées…
En 1955, les moines bouddhistes ayant un peu de monnaie, décident d’agrandir le temple pour enfin donner un abri digne de ce nom au Bouddha.
Il faut donc à nouveau le déplacer, cette fois les moines font venir une grue qui doit placer la statue sur un nouveau piédestal. Ce Bouddha est représenté en position assise « la position du lotus ». Malgré une cérémonie de prière, un des câbles de la grue casse et la statue tombe lourdement sur le sol ! Ce qui fut considéré comme un très mauvais présage, les moines et les ouvriers quittèrent le chantier, laissant la statue en plan, on ne badine pas avec les mauvais présages…
Dans la nuit, comme pour confirmer le mauvais augure, un énorme orage inonda Bangkok sous des trombes d’eau ! Le lendemain, le responsable du temple commença à nettoyer la statue, pleine de boue, une énorme fissure était visible au point d’impact, raviné par la pluie de l’orage. La fissure dans le stuc laissait apparaître un métal doré jaune, sous une épaisse couche de stuc de l’or !

La suite dans Monnaies & Détections n° 119

Skull Ring

Deux belles découvertes de prospecteurs du Pays de Galles, sud-ouest de l’Angleterre. David Balfour a trouvé au hasard d’un champ avec son détecteur de métaux, une superbe bague en or, médiévale, d’époque Tudor et datée entre 1550 et 1650. Elle est ornée d’un crâne ou tête de mort, en émail blanc et d’une citation latine « Memento Mori » se traduisant par = rappelle-toi que tu vas mourir…
Autre trouvaille, cette fois de Chris Perkins, qui lui a découvert avec son détecteur trois pièces d’or ! Des nobles d’or frappés entre 1327 et 1399 au portrait des Rois Edward III et de son successeur, Richard II. À l’époque où elles avaient cours, ces trois monnaies avaient une valeur de 20 shillings, équivalant à 50 jours de salaire d’un ouvrier qualifié…


Source : livescience.com

616 euros le gramme !

En 1979 au lieu-dit Gwynedd près de la ville de Dolgellau, Pays de Galles, Angleterre, Kerry Thackwell un prospecteur d’or de Nouvelle-Zélande qui avait été invité dans la région pour évaluer son potentiel en or, découvrait une énorme pépite de 30 grammes ! Énorme pour la région du Pays de Galles et d’ailleurs cette pépite tient toujours le record, par son poids, depuis 1979 ! Baptisée Prince de Galles la pépite était depuis sa découverte, restée la propriété de Terry, son inventeur, il a décidé de la mettre aux enchères. Le 17 avril dernier, la plus grosse pépite d’or découverte à ce jour aux Pays de Galles a été vendue 18 500 euros, sur une estimation de 20 000. Un beau résultat tout de même puisque le jour de la vente, le gramme d’or fin était coté 47,7 euros. La pépite a atteint, elle, la somme de 616,7 euros le gramme !


Source : thesun.co.uk

30 kilos d’or volé

28 janvier, dans les environs de Lyon, un jeune couple d’une trentaine d’années est pris en otage par un commando armé ! Les malfaiteurs n’ont pas tapé au hasard, le père du jeune homme a une entreprise qui traite des métaux précieux, dont de l’or… Ce dernier est contacté par les ravisseurs qui vont l’obliger à aller vider son coffre, s’il veut revoir son fils et sa compagne… Par un jeu de piste envoyé par sms, il se retrouve sur la commune de Neyron, le chef d’entreprise et le couple seront retrouvés attachés à un arbre, quant au contenu du coffre, 30 kilos d’or, envolé !
Malgré un mode opératoire digne de professionnels, les braqueurs étaient des amateurs, d’après les enquêteurs, qui un mois et demi après le vol ont localisé le commando de neuf hommes et retrouvé le butin. Cerise sur le gâteau, ce ne sont pas 30 kilos d’or, mais 50 kilos que les enquêteurs ont trouvés ! Soit le résultat d’un autre vol, ou alors le chef d’entreprise a de sérieux problèmes de comptabilité et de futurs ennuis avec le fisc…

Sources : actu.fr/auvergne-Rhône-Alpes & leparisien.fr

La mine de d’or de Coglau

Elle est située au Pays de Galles, la pointe sud-ouest de l’Angleterre. Entre 1862, date de la première ruée vers l’or en Angleterre, et 1913, la mine d’or de Coglau délivra 2,4 tonnes d’or ! Un beau rendement pour une mine anglaise, on la croyait épuisé depuis, mais de nouveaux carottages à grande profondeur ont permis de détecter ce que les spécialistes nomment, une extension du filon mère, sur une distance de 550 mètres de longueur. Les premières estimations annoncent un pactole de plusieurs millions de livres sterling, or !


Source : dailytimes.com

Quelques conseils avant de partir chercher de l’or en Australie

Maintenant si après avoir lu l’article « Gold en Australia » l’envie de partir chercher de l’or en Australie vous titille, je voudrais si vous le permettez, vous donner quelques renseignements et conseils qui pourront peut-être vous être utiles.

Pour commencer

Si vous partez chercher de l’or pour faire fortune, vous avez peu de chance d’y arriver. Il faut avoir un budget assez conséquent pour ce périple (j’appelle ça un excédent de trésorerie) que vous risquez de dépenser en totalité lors de ce voyage. Considérez votre voyage comme si vous partiez en voyage de noce, vous y allez pour avoir plein de souvenirs, et ne pensez surtout pas à le rentabiliser avec les pépites d’or que vous trouverez, sinon vous êtes sûr que ça va vous pourrir votre séjour !
L’Australie est un beau pays libre, mais respectez bien les lois australiennes, car les amendes en Australie n’ont rien à voir avec celles de France. Un exemple : si on vous prend sur un terrain où vous n’avez pas l’autorisation de prospecter l’amende peut aller jusqu’à 150 000 $, on peut aussi vous saisir votre détecteur et votre véhicule.

Partir seul ou à plusieurs

Connaissez-vous bien les personnes avec qui vous voulez partir ? C’est dans la dureté du bush que vous allez découvrir qui ils sont vraiment ! Pour ma part un coéquipier nous a fait faux bond au bout de seulement quinze jours… Je vous conseille de sympathiser avec des prospecteurs australiens le soir sur la pelouse du Caravan-Pack où ils se réunissent, ils vous diront qui est qui et surtout de vous méfier des propositions faites par certains prospecteurs. Une histoire me revient, un ami français accompagné de deux prospecteurs australiens ont rencontré dans le bush un prospecteur français installé à Leonora ; seul mon ami lui a serré la main, les deux Australiens se sont éloignés sans dire un mot. Quand il est revenu vers eux ils lui ont dit en anglais « Tu as recompté tes doigts ? » On peut se poser la question sur l’honnêteté de ce prospecteur, rien que de lui serrer la main il est capable de vous voler un doigt.

La suite dans Monnaies & Détections n° 115