MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘pointe de flèche’

101.21

Une nouvelle pointe de flèche de Palmela trouvée dans l’Aude près de Moux par Jacques. Elle vient compléter la carte de répartition et c’est donc la cinquante-neuvième.
Si Yannou79 pouvait compléter ses infos poids/tailles, ce serait parfait !

100.6

Voici quelques objets trouvés en Savoie, tous en Tarentaise. J’ai fait quelques recherches mais sans résultat précis. Voici le descriptif : le soleil est en bronze, mesure 41 mm et pèse 8,12 g, la flèche en bronze pèse 2,25 g et mesure 26 mm (de la pointe au “manche”) sur 23 mm. La monnaie romaine : 26 mm pour 6,42 g. La mérovingienne en or : 13 mm pour 0,93 g, et enfin le plomb pèse 10,75 g et mesure 27 mm par 23 mm. Je vous souhaite une bonne continuation, Thibault.

Il s’agit d’un triens de Viviers en Ardèche, Francs vraisemblablement, il en existe de nombreux exemplaires et celui-ci est à rapprocher avec celui qui est présent dans le Belfort à la réf 4910 (dessin joint). Avers : DNVIITV STONAI, buste diadémé à droite. Revers : -NOTC S couché, AVOTVNO, croix latine potencée sur un globe et un degré accostée de VI VA à l’exergue ONOB. Bel état TTB, estimée à 1200 euros.

La monnaie romaine est un Maiorina de Julien II l’Apostat (362-363) E N FL CL IVLIANVS P F AVG. La première lettre devrait être un D mais nous voyons un E. Buste barbu, diadémé, drapé et cuirassé de Julien II auguste à droite, diadème perlé. “Dominus Noster Flavius Claudius Iulianus Pius Felix Augustus”, (Notre seigneur Flavien Claude Julien pieux heureux auguste). Revers : SECVRITAS REI PVB (La Sécurité du bien public). Taureau passant à droite surmonté d’une étoile. A l’exergue l’atelier se devine SCONS pour Arles. C’est une monnaie en TB estimée à 120 euros.

Le plomb est-il percé dans sa plus grande longueur ? C’est ce que suggère la seconde photo, on y voit un début de cavité, dans ce cas cela pourrait être un plomb servant de scellé pour fermer un sac contenant des marchandises et reconnaitre l’appartenance de ces dernières au fabricant qui aurait apposé ses marques sur le plomb : deux cercles concentriques, un besant au centre et quatre besants formant un carré virtuel autour des cercles, le tout repris deux fois.

Quant au soleil en bronze, il s’agit d’une applique mais peu d’éléments permettent de le dater car ce style figuratif a traversé les siècles…

La pointe de flèche est une pointe de forme triangulaire à pédoncule et ailerons latéraux, la soie est de section ronde. La datation est -900-500 de notre ère.

Les pointes de flèches de type Palmela en France

La naissance de la monnaie

Pourquoi la nécessité d’une monnaie ?

Une monnaie sert à payer des biens et des services, mais aussi à en fixer la valeur, à les évaluer pour pouvoir les comparer. Celui qui reçoit de la monnaie peut alors s’acheter quelque chose, mais il peut aussi la garder et se constituer des réserves : thésauriser. Il faut donc qu’elle puisse se conserver.

Pour que l’on puisse parler de monnaie, il faut qu’elle remplisse ces trois rôles : payer, évaluer, thésauriser.

Les prémonnaies ou monnaies premières

Pointes de flèches celtiques, 700 avant JC

Avant l’existence des monnaies, les hommes commerçaient entre eux au moyen du troc : on échangeait un mouton contre dix poules par exemple. L’homme évaluait la valeur d’un objet ou d’un service par rapport à ce qui lui était précieux. L’animal, bien le plus important des peuples éleveurs, servit souvent à cet usage ; d’où certains mots qui désignaient la monnaie : pecunia en latin vient de pecus, le bétail, keseph, en hébreux voulait aussi dire mouton.

Posséder un troupeau, des objets, des tissus… était un moyen de conserver la richesse, mais quand les échanges se multiplièrent il apparut inadapté aux paiements, sauf dans des cas exceptionnels comme les dots et les rançons. On passa donc de l’échange d’animaux à celui d’objets, appelés « prémonnaies », plus maniables auxquels on accordait de la valeur : coquillages (variétés des cauris), haches de pierre. A la fin de la préhistoire, on commença à échanger des objets métalliques : haches de bronze (celts), pointes de flèche, anneaux de bronze, bijoux… Puis on continua avec d’autres objets métalliques : broches en Grèce, anneaux en Égypte, rasoirs et couteaux en Chine, lingots dont certains étaient marqués d’un poinçon pour en indiquer le poids, anneaux métalliques, rouelles (anneaux métalliques à rayons) en Gaule …

La pièce de monnaie sera plus tard un aboutissement de ces objets métalliques utilisés comme prémonnaie.

La suite dans Monnaies & Détections n° 71

Trouvaille 66.11

Mickael à Moux a trouvé cette classique pointe de flèche en bronze final. Cette époque a produit des flèches à pédoncule partiellement épaissi en France méridionale, et au Premier Age du fer, les pointes à pédoncule renflé sont considérées comme d’inspiration méditerranéenne.