MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘potin’

108.4

Bonjour, veuillez m’identifier cette petite pièce trouvée en terrassant en bordure d’un champ. Je n’ai pas de balance assez précise pour la peser, elle mesure environ 1,6 cm de diamètre. Merci, cordialement, Pierre de Haute-Saone.
Il s’agit d’une variante d’un potin anépigraphe rattachable aux Séquani selon l’ouvrage de Monsieur Déléstrée (DT3256), l’avers présente une tête de profil à gauche casquée, l’œil est marqué par un globule entre la nuque et la base de la joue, il y a un triangle à fort relief qui figure une probable jugulaire. Au revers, un cheval à gauche sous forme de globules. La variante se situe sur la queue qui n’est pas relevée en S comme sur l’exemplaire référencé. Annelet au dessus du cheval et forme indistincte en dessous ? L’exemplaire est en bel état de conservation et se monnaye aux environ de 90 euros.

94.04

Bonjour, voici mes dernières trouvailles faites dans le département 57, région Yutz, poids 3,5 g. Je pense à un potin à la tête d’indien tribu des Leuques. La bague (6 g) dans un champ, dép. 57 proche de la frontière Luxembourgeoise. Je pense aussi avoir trouvé deux fibules dans un champ proche de la bague. La plus petite pèse 6,5 g, la plus grande 8,5 g. Merci et longue vie à votre magazine et à notre loisir. Jeannot
Oui pour le potin des Leuques, Ier siècle avant JC. Avers : tête ceinte d’un bandeau à gauche, la chevelure indiquée par trois mèches, le cou par trois petits traits. Le portrait est incomplet. Le revers est représenté par un sanglier à gauche, la queue recourbée ; une espèce de lys sous le ventre de l’animal. Cette monnaie est en bon état mais de diamètre réduit elle s’estime 40 euros.
La petite bague en bronze possède un anneau de section ronde et supporte un chaton plat et cylindrique sur lequel est présente une fleur stylisée classique à huit pétales ou un soleil ? Le tout dans trois cercles concentriques. La période proposée est Ve-VIIe siècle sans certitude toutefois.
Non pour les deux fibules, une seule l’est, c’est celle à droite, fibule géométrique dont le pied est une tête de tortue ou d’oiseau. Le plateau a un champ géométrique émaillé entourée d’une ligne de petits cabochons. Ie au IIIe siècle.
Le dernier objet, bien abimé par le soc de charrue, est une cuillère gallo-romaine. Appelée plus précisément cochlear, le cuilleron abimé ne permet pas de connaitre sa forme exacte (bourse ou ovoïde ?). Période du IIe au IVe siècle.