MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘rouelle’

100.25

Gilles est parti en vacances en Roumanie, il nous envoie une de ses trouvailles originales faite près de Cluj Napoka. De toute évidence il s’agit d’une rouelle ou fusaïole bouletée en bronze. Sept excroissances doubles réparties tout le long de l’anneau. Admirez la patine et l’extraordinaire conservation du métal, on sent qu’en Roumanie Monsanto n’arrive pas encore à vendre ses pesticides…

Les peuples de l’Age du Bronze et du Fer celtes avaient une connaissance importante des astres et de leur mouvement dans le ciel.
Cette science connue des druides (J. Caesar, Guerre des Gaules VI.14) était étroitement liée à leurs croyances religieuses et mythologiques.
Cette connaissance astronomique était probablement très importante pour les besoins rituels de leurs cultes pour prévoir les éclipses, la lune montante ou descendante, l’apparition ou la disparition d’astres dans le ciel tel que Mars, Jupiter… et autres événements astronomiques liés aussi à des cultes de fertilité ou autres croyances.
Les très nombreuses rouelles retrouvées sur des sites celtes et les sites de l’Age du Bronze dans des sanctuaires et des tumulus prouvent qu’il existait des cultes liés aux astres, ainsi que la forme de certaines suggérant fortement la forme d’un soleil.

La racine de ces cultes remontait déjà à l’Age de Pierre (gravures de rouelles et de symboles solaires dans la vallée des Merveilles et sur de nombreuses stèles).

En France il existe de nombreux sites de l’Age du Fer où ont été découverts des milliers de rouelles anneau (Chastelard de Lardiers, oppidum du Var…). Il est probable que ces anneaux représentaient un astre et étaient déposés dans ces sanctuaires dans un but votif.

En Europe de l’Est, de nombreuses rouelles de type anneau bouleté ont été trouvées sur des sites celtes et dans des tombes. La taille de ces anneaux est variable, ainsi que le nombre de boules qui sont souvent accolées par 2 ou 3 (triade).
Le nombre de boules et leur association par 2 ou 3 pourraient-ils être un système de numérotation utilisé par des druides pour décompter des jours, mois ?


… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 97

La naissance de la monnaie

Pourquoi la nécessité d’une monnaie ?

Une monnaie sert à payer des biens et des services, mais aussi à en fixer la valeur, à les évaluer pour pouvoir les comparer. Celui qui reçoit de la monnaie peut alors s’acheter quelque chose, mais il peut aussi la garder et se constituer des réserves : thésauriser. Il faut donc qu’elle puisse se conserver.

Pour que l’on puisse parler de monnaie, il faut qu’elle remplisse ces trois rôles : payer, évaluer, thésauriser.

Les prémonnaies ou monnaies premières

Pointes de flèches celtiques, 700 avant JC

Avant l’existence des monnaies, les hommes commerçaient entre eux au moyen du troc : on échangeait un mouton contre dix poules par exemple. L’homme évaluait la valeur d’un objet ou d’un service par rapport à ce qui lui était précieux. L’animal, bien le plus important des peuples éleveurs, servit souvent à cet usage ; d’où certains mots qui désignaient la monnaie : pecunia en latin vient de pecus, le bétail, keseph, en hébreux voulait aussi dire mouton.

Posséder un troupeau, des objets, des tissus… était un moyen de conserver la richesse, mais quand les échanges se multiplièrent il apparut inadapté aux paiements, sauf dans des cas exceptionnels comme les dots et les rançons. On passa donc de l’échange d’animaux à celui d’objets, appelés « prémonnaies », plus maniables auxquels on accordait de la valeur : coquillages (variétés des cauris), haches de pierre. A la fin de la préhistoire, on commença à échanger des objets métalliques : haches de bronze (celts), pointes de flèche, anneaux de bronze, bijoux… Puis on continua avec d’autres objets métalliques : broches en Grèce, anneaux en Égypte, rasoirs et couteaux en Chine, lingots dont certains étaient marqués d’un poinçon pour en indiquer le poids, anneaux métalliques, rouelles (anneaux métalliques à rayons) en Gaule …

La pièce de monnaie sera plus tard un aboutissement de ces objets métalliques utilisés comme prémonnaie.

La suite dans Monnaies & Détections n° 71