MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Sicile’

L’Atlantide & l’orichalque

Nouvelle découverte archéologique pour des plongeurs, au large de la Sicile. Parmi les restes d’une épave, probablement un navire marchand, les plongeurs ont trouvé des amphores grecques et 47 lingots d’orichalques pesant de 254 g à 1340 g, un métal quasiment mythique, puisqu’il est associé au mythe de l’Atlantide par Platon. Un métal aussi jaune que l’or, très proche du laiton dans sa composition et qui d’après Platon était un métal qui recouvrait les toits de la cité Atlante, les faisant briller comme de l’or ! Avec ses lingots d’orichalques, les plongeurs ont découvert deux superbes casques corinthiens en parfait état, là aussi on touche au mythe, de tous les casques grecs, le corinthien, apparu dans la première moitié du VIIe siècle av JC et originaire de la ville de Corinthe est le plus célèbre.
Source : sciencesetavenir.fr

Trouvaille 85.30

Bonjour, je suis Scipion04 détecteur depuis plus de 5 ans, je viens d’acquérir un Déus, auparavant j’avais un GMP. J’ai trouvé récemment ces 2 pièces en argent à 20 cm l’une de l’autre, dans un champ des Hautes-Alpes. J’ai retrouvé la première, un gros sol au coronat, Louis III d’Anjou. +:LVDOV:IhR:ET:SICL:REX: (Louis, roi de Jérusalem et de Sicile). Grande couronne surmontant deux lis placés sous un lambel. Revers : +:COMES:PVICE:ET:FORCAL: (Comte de Provence et de Forcalquier). Champ parti de Jérusalem et d’Anjou. Argent 1,79 g, 22,5 mm. Mais la deuxième, je n’arrive pas à la trouver. Je n’arrive pas à lire le contour, malgré les recherches effectuées, l’aigle est couronné, le blason je n’arrive pas à l’identifier. La pièce pèse 2,7 g en argent, et mesure 23 mm. Cordialement, Scipion04

Rien à redire pour le sol coronat de Louis d’Anjou, c’est exact : son état est moyen et le revers est absent mais on peut l’estimer à une trentaine d’euros.

La monnaie suivante est un pierreale de Sicile d’Alfonse IV roi d’Aragon et de Sicile. Avers : écu aux armes d’Aragon surmonté d’une couronnelle, le tout dans un octolobe cantonné de huit annelets. AC ATENARU (rose) NEOPATRI: DUX. Au revers : + COSTA: DEI: GRA: ARAG z SICIL: REGIA. Aigle éployé, la tête à droite, dans un octolobe cantonné de huit annelets : ALFONSUS D: G: ARAG: SICIL: R:, Alfonse par la grâce de Dieu roi de Sicile et d’Aragon. Cette monnaie est en état TTB – légèrement rognée et s’estime 80 euros.

Sur la trace des Atlantes…

Une équipe de plongeurs archéologues a réalisé une belle découverte au large de la Sicile. Une épave antique, qui aurait coulé il y a environ 2 600 ans, contenait 39 lingots d’orichalques ! D’après Platon, l’auteur antique le plus prolixe sur l’Atlantide, les Atlantes auraient eu, une attirance toute particulière pour l’orichalque, ce métal aurait été pour eux, aussi précieux que l’or ! L’orichalque est un alliage, proche du laiton moderne, plus jaune que le cuivre il s’oxyde beaucoup moins et de par sa couleur on peut le confondre avec l’or. Seulement, il y a plusieurs pourcentages de métaux différents, qui permettent d’obtenir de l’orichalque et on ne sait toujours pas ce qu’utilisaient les Atlantes, en admettant qu’ils aient existé…

Les Romains ont eux aussi, utilisé l’orichalque, notamment pour frapper des sesterces, comme ce Trajan bien jaune, découvert de visu dans des boues de curages, il brillait au soleil comme de l’or et ce jour-là, avant de le prendre en main, j’aurais aussi pu croire au mythe de l’Atlantide…

Source : discovery.com

Trouvaille 77.24

Cette monnaie a été trouvée par Gérard dans l’Hérault, il s’agit d’une pièce attribuée à Sextus Pompeius. C’est un Aureus, frappé en Sicile 37-36, MAG PIVS IMP ITER : tête nue de Pompée à droite, dans une couronne de chêne visible à 11 h “Magnus pius imperatori iterum” (Pompée, le grand, pieux Imperator pour la deuxième fois). Revers : PRAEF CLAS ET O-RAE MIT EX. S. C “Praefectus classis et oræ maritimæ ex senatus consulto” (Préfet de la flotte et de la côte maritime par décret du Sénat) Sextus Pompee face à Pompée le grand. Lithus et tripode dans le champ. Cette monnaie est très rare et le coup visible sur la tranche à 11 h (avers) la décote (espérons que cela ne soit pas un coup de piochon !) Monnaie en état TB+ estimée à 15000 €.