MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘story-telling’

Histoire d’Ôr

J’ai hésité à vous envoyer juste la photo d’une belle découverte, mais je me suis dit que cette histoire méritait d’être contée.

La semaine dernière, deux amis, Thierry et Justin, sont venus passer quelques jours à la maison, ce sont de vaillants détectoristes, mais Justin pour des raisons bancales, n’a pas pris sa machine. Je détecte pour ma part depuis deux ans avec un At/pro, très bonne machine avec laquelle je me régale.
Nous prospectons en montagne par une magnifique journée de septembre, sur la parcelle d’un ami berger. Elle a déjà donné quelques jolies trouvailles allant des Gaulois au moderne. La montagne ensoleillée prenant ses couleurs rousses et notre réunion de détection nous rendent euphoriques.
Nous voilà donc tous les trois partis avec seulement deux détecteurs : un At/pro et un Déus. Nous échangeons nos appareils à chaque trouvaille. Par la force des choses, je me retrouve à essayer pour la première fois de ma vie le Déus de mon ami, équipé du dernier disque elliptique HF.

Le jour où j’ai posé mon détecteur

Paradoxe de notre loisir, la plupart d’entre nous affirmons haut et fort, que le premier moteur d’une sortie offre la possibilité de s’immerger dans la nature, alors que l’outil lui même, le détecteur, nous isole de tout !
Sommes-nous si aveuglés par l’outil et sa manipulation que nous ne prenons plus la peine de voir, sentir, entendre notre environnement ? Vous voulez des preuves de cet autisme technologique ?
Combien de fois avons-nous croisé, sur une plage, un champ, un bois, un « collègue » concentré sur le mouvement de balancier de son détecteur ne réagissant pas un seul instant à notre tentative de rapprochement ? Non pas que le gus soit impoli ou ne désire pas entrer en contact avec son co-détectoriste, mais cette forme de marche mécanique nous plonge dans une bulle d’introspection, nous dissociant le plus souvent de notre milieu. Combien de fois avons-nous rencontré sur une plage, des prospecteurs en mode « off », courant un marathon connu d’eux seuls, le disque volant loin au-dessus du sol et les yeux plongés dans leurs bottes ?
Je vais vous raconter deux anecdotes qui me sont arrivées il y a déjà quelques années :
Je prospecte ce jour-là depuis une poignée d’heures, au cœur d’un sous-bois planté de petits chênes ponctué d’une végétation rase, un casque enveloppant sur les oreilles. Je suis attentif au son que me renvoie le détecteur et concentré sur le disque que je maintiens avec soin, bien parallèle au sol. Un mouvement perçu à la périphérie de la vision. Je tourne la tête, rien… Un chien, puis un second apparaissent sous mes yeux, aboyant avec force. Je m’accroupis et l’un d’eux, pas agressif pour deux sous, vient me faire la fête, arrière-train frétillant. Accroupi, je lui gratte le museau et je ne vois pas les chasseurs qui traversent en ligne le sous-bois, ni ne les entends avec ce casque qui m’éloigne des sons extérieurs.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 101