MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Vikings’

Les Vikings à Paris !

Les archéologues polonais viennent de faire une découverte assez surprenante, un trésor de monnaies carolingiennes découvert dans la région des lacs de Mazurie, situé dans le nord-est de la Pologne, les lacs de Mazurie sont constitués de plus de 2 000 lacs. Le trésor, composé de 118 monnaies d’argent, principalement des deniers à l’effigie de Louis le Pieux (778-840), le fils et héritier de Charlemagne et d’une « unique » obole de Charles II le Chauve (823-877).
Bien que la découverte soit accréditée aux archéologues, on sait que les premières monnaies ont été découvertes par un prospecteur à l’aide d’un détecteur de métaux ! Les rares journalistes qui en parlent le présentent comme un prospecteur accrédité…
Le trésor a été découvert dans un endroit désert, hors de tout contexte archéologique, seul un détail sort de l’ordinaire, la proximité de deux affluents de la Vistule et la présence du site viking de Truso, à environ soixante kilomètres au nord du trésor, en passant par le fleuve. Ce contexte particulier et la présence de l’obole fait penser aux archéologues polonais que ce trésor serait une partie de la rançon extorquée à Charles II le Chauve, par les Vikings pour épargner Paris en l’an 845 !
Ça reste une hypothèse, mais c’est le seul trésor viking découvert dans la région qui ne se compose que de monnaies franques, tous les autres dépôts comportent au moins des dirhams et bien souvent d’autres monnaies et surtout les dates des monnaies « collent » avec le siège de Paris en 845, un seul détail cloche, il n’y a que 118 monnaies !
C’est bien faible comme rançon pour épargner Paris, donc si les monnaies proviennent bien de la rançon, ça ne peut être qu’une fraction du trésor, la part d’un chef ou d’un guerrier ; en conclusion, il y a de fortes chances pour que d’autres trésors du même genre attendent d’heureux inventeurs dans la région des lacs de Mazurie…


Source : lefigaro.fr

Trésor viking, bis !

Et un de plus au patrimoine, anglais… Un nouveau trésor viking, découvert au détecteur de métaux par un prospecteur amateur bien sûr, un détecteur français en l’occurrence, le Déus a la cote chez les Anglais et pas que chez eux… Un beau cadeau pour James Mather, qui prospectait, le jour de ses 60 ans, un champ à l’ouest de Londres en octobre dernier lorsque son Déus a accroché une belle cible, un lingot d’argent ! James a tout de suite pensé : viking ?


Et quelques mètres plus loin, le Big son, quelques coups de pelles et des monnaies mélangées à d’autres artefacts apparaissent ! James a alors eu le bon geste de stopper là, et de prévenir les archéologues du « Portable Antiquities Scheme » (le truc qu’il nous faudrait en France) qui ont procédé à la fouille quelques jours plus tard. Le gros du trésor ayant été extrait dans sa gangue d’argile.
Mi décembre, le British-Muséum a présenté le résultat à la presse : un superbe trésor composé uniquement d’argent, de quelques bracelets, de 15 lingots et le plus intéressant du magot, de 186 monnaies anglo-saxonnes dont la plupart sont très rares, quelques-unes n’étaient connues qu’à un seul exemplaire, datées des années 870 époque où les Vikings étaient en conflit permanent avec les royaumes de Mercie et du Wessex.
Source : history.com

Les Walkyries

Une nouvelle découverte concernant l’époque viking, réalisée au Danemark avec un détecteur. Pays, rappelons-le, où la prospection est aussi libre et réglementée qu’en Angleterre et où ces dernières années les découvertes aux détecteurs de métaux ont bouleversé bien des idées reçues… les archéologues danois le reconnaissent eux-mêmes, les prospecteurs amateurs utilisant des détecteurs de métaux ont fait en quinze ans 10 fois plus de trouvailles de monnaies ou artefacts vikings qu’en un siècle d’archéologie ! Cette superbe Walkyrie en argent recouverte d’or en est une fois de plus la preuve ! Un autre prospecteur en 2012 avait déjà trouvé une statuette* de ce genre, rarissime, celle de 2012 tenait une épée à la main. Dans la mythologie nordique viking, les Walkyries, redoutables guerrières, étaient celles qui choisissaient les guerriers devant mourir au combat pour être ensuite conduits par ces mêmes Walkyries au Walhalla, le grand banquet d’Odin, considéré comme le paradis des guerriers vikings…

Sources : heritagedaily.com et *Monnaies & Détections N° 72