MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Yvelines’

Pie voleuse

On a déjà évoqué à plusieurs reprises des histoires de trésors découverts par des animaux, ici c’est un oiseau, une pie, qui est à l’origine d’un trésor, puisque c’était son trésor ! Un employé des forêts domaniales qui élaguait un chêne dans le parc du château de Versailles a découvert un magot dans une branche creuse, amassé par une pie, et qui s’est avéré contenir 1131 monnaies ! Principalement des centimes d’euros en cuivre. Elle avait probablement amassé son magot près des fontaines du parc, ou les touristes jettent de nombreuses monnaies. Les hommes étant cruels, ils lui ont volé son trésor…
Source : ouest-france.fr

92.20

Pourriez-vous m’aider à identifier ce sceau trouvé sur les hauteurs de Maule dans les Yvelines ? Je vous envoie ces photos afin de vous aider, et quelques informations supplémentaires. Le sceau a un diamètre de 26 mm et une hauteur de 25 mm. En espérant que vous puissiez éclairer ma lanterne. Merci d’avance, Yves
Ce sceau de  style XIVe siècle figure un simple chevalier (juste adoubé ?) en chemise ou bliaud non ceint, tenant l’épée droite, à côté de son cheval, au-dessus, un croissant et une étoile. Il s’agit peut-être d’une allusion à l’orient des croisades ? La légende se lit : S(igillum) IEA (en deux lettres serrées), VILVIN ou (GVILVIN) DOMINO DE BAISE. On le traduit en sceau de JEAN- GUILLAUME seigneur (s) de BAISE. On est en présence des prénoms abrégés de deux (co)seigneurs Jean et Guillaume ou d’un seul, Guillaume seigneur de Baise. Nota : tous les villages de ce nom sont en Gascogne ou en Midi-Pyrénées. Très bel état de conservation, Yves a fait une belle trouvaille.

 

Trouvaille 86.19

Bonjour. Après six mois sans prospection, je trouve une petite heure pour faire le bord d’un bois au-dessus de chez moi dans le nord des Yvelines. Je crois avoir eu de la chance, voilà une petite fibule de 4 cm et 10,40 g. Pourriez-vous m’en dire plus ? merci d’avance. Dominique 78
Très bonne conservation pour cette fibule de type Aucissa, l’arc en demi-cercle comprend une décoration surchargée de trois lignes en reliefs cannelés, de cinq paires de globules réparties équitablement sur les côtés de l’arc et d’un bouton terminal. Elle date du premier siècle après JC.

En France…

En France aussi, les histoires de lingots d’or sont toujours d’actualité. Un couple d’octogénaires des Yvelines s’est fait dérober l’équivalent de 700 000 € en or ! par de faux policiers… des lingots cachés à la cave et des bijoux cachés au grenier ! À Bagnole dans le Gard, ce sont de vrais gendarmes qui ont cette fois déterré dans le jardin d’un proxénète… pour 80 000 € d’or en lingots et monnaies. Et ça ne va sûrement pas s’arrêter, d’après le World Gold Council, référence mondiale pour le suivi du marché de l’or. En France, si la consommation d’or par des professionnels a un peu baissé en 2013 elle a par contre atteint un record de demande des particuliers ! L’or de plus en plus valeur refuge dans l’attente d’un hypothétique krach boursier, qui mathématiquement arrivera tôt ou tard… Et tout cet or, va automatiquement engendrer de nouveaux trésors, c’est toujours le cas en période de crise aux lendemains incertains, pourquoi faire confiance à une banque quand on peut cacher son magot dans la cave ou dans le jardin, ou ailleurs…

Une seule conclusion = tous à vos détecteurs !

Sources : liberation.fr & bienpublic.com & boursier.com

Trouvaille 74.13

Je vous envoie les images d’un petit couteau pliant en bronze de 6 cm trouvé dans un champ avec quelques sesterces dans l’ouest des Yvelines. Il représente une scène de combat entre deux gladiateurs. Votre avis m’intéresse sur cet objet qui ne semble pas très courant. Amicalement, Vincent 78

Ce n’est pas le plus courant des objets trouvés au détecteur nous en convenons mais ce n’est pas rarissime non plus. Il s’agit d’un manche de canif romain anthropomorphe. La scène présente deux personnages se battant ou se congratulant. Il semble qu’un des personnages est coiffé d’un casque et l’autre non. Le décor des vêtements semble avoir été fait au ciseau et non moulé. Ce qui peut autoriser une datation de la fin de l’empire romain, vers le Ve siècle.