MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Archive pour avril, 2018

Quand le gros poisson se transforme en ablette ! Ou vice versa !

Deux siècles avant J.-C.

Cellos (le querelleur) arrête son cheval au bord du petit ruisseau dont le cours serpente paresseusement entre deux rangées d’arbres majestueux. Il est impatient d’arriver dans son petit village qu’il a quitté il y a plusieurs jours pour se rendre à Tolosa afin de régler des affaires commerciales. La capitale est entrée dans le giron de la Provincia et sa tribu intensifie ses échanges avec le pays des Téctosages. Brigos, son père artisan potier de renom lui a demandé de s’y rendre afin de mener à bien des négociations pour fournir de la céramique à des marchands qui ont pignon sur rue. Il s’est parfaitement acquitté de sa mission et il est de retour au pays avec sa bourse bien pleine.
Pendant que sa monture se désaltère dans l’onde claire du ru, Cellos s’assoit dans l’herbe folle pour profiter de ses derniers instants de liberté et prendre un peu de repos. Ses pieds lui font mal, aussi enlève-t-il ses brogues de cuir souple en défaisant les lacets serrés à ses chevilles. Il détache également la lanière de cuir qui retient sa longue chevelure blonde qui retombe en cascade sur ses larges épaules. Ses braies en lin de couleurs vives et sa tunique à carreaux le protègent de l’humidité qui commence à tomber en cette fin de soirée.
Cellos, querelleur certes mais aussi coquet qu’un coq, comme tout bon Gaulois qui se respecte, se dit en se regardant dans son petit miroir qu’il aura bien besoin de tailler ses moustaches avec ses forces, de se passer un bon coup de peigne dans les cheveux et d’un salvateur coup de savon (sopo) pour se décrasser après ce long voyage qui le ramène chez lui !
En cette belle fin de journée de printemps, Belenos, le Dieu du soleil, du renouveau et de la jeunesse, commence à incendier l’horizon profond et somptueux. Il est temps de rentrer à la chaumière retrouver toute la famille qui l’attend. Mais avant, Cellos veut admirer une dernière fois toutes les drachmes qui pèsent dans sa bourse en cuir. Pendant qu’il en défait les liens, son petit cheval se cabre, surpris par un animal sauvage qui décampe prestement devant sa fureur sans demander son reste. Cellos se précipite vers sa monture pour la calmer en évoquant dans un murmure à son oreille, Epona, la déesse cavalière. Comme par magie, le petit cheval s’apaise. Le jeune et fringant Gaulois remet sa boursée autour du cou, enfourche sa monture et rentre chez lui en chantonnant…
Ce soir son père sera furieux, il manquera deux ou trois drachmes dont une au portrait de Perséphone et l’autre au cheval qui se sont échappées de son escarcelle pendant sa course et qui se seront perdues à jamais dans l’herbe folle !

Quelques siècles après…

Des champs et des vignes à perte de vue qu’on ne devine même plus, tant le brouillard aussi épais que poisseux a envahi la campagne. Arrivés sur place en fin d’après-midi, la nuit qui tombe vite en cette période hivernale et qui nous surprend, est froide et opaque. Au loin on distingue vaguement le bruit des autos qui tracent sur l’autoroute vers leur destination. C’est le seul repère fiable pour ne pas s’égarer dans ce décor fantastique, humide et froid. Il nous faut rentrer retrouver nos pénates et nous mettre bien au chaud. Nous nous sommes égarés et la nuit tombe, impénétrable. Aussi sur le chemin du retour, nous avons décidé de rester ensemble et de nous attendre.
Il creuse. Je reste à proximité et balaie avec le détecteur dans la même zone. Et nous repartons, sans aucune visibilité, toujours plus loin en essayant malgré tout de nous diriger le plus rectilignement possible sans nous égarer un peu plus. Un son. Je creuse. Il m’attend et en profite pour s’en griller une ! C’est bien connu, il n’y a pas de fumée sans feu, sauf les jours de brouillard !
Et c’est reparti. Je mets le fil de fer que je viens de déterrer dans ma besace sans prendre le soin d’ôter la boue qui va avec ! Dans cette nuit qui vient de s’installer, il fait un froid de luthérien. Les doigts sont gourds, boueux et douloureux. Un petit tour dans la poche pour réchauffer la main gauche tandis que la droite, maladroite mais avec courage et abnégation, se gèle au contact du Déus.
Quelques mètres et un nouveau son, bien “clair”, bien “comme il faut”, bien “comme on les aime !” m’oblige à mettre encore un genou à terre et à sortir la main de ma poche pour creuser. C’est rond, c’est assez lourd, c’est en relief d’un côté ! D’un doigt gelé et rougi, je frotte la boue sur le revers et là… Dommage, c’est lisse et je devine l’attache d’un bouton en plomb. C’est ça la détection… Ça rime parfois avec déception ! On pense attraper un gros poisson mais on se retrouve souvent avec une minuscule ablette !

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 99

Agenda 99

CHAMPAGNE-SUR-OISE  • 95
Dimanche 1er avril 2018
60e salon toutes collections
Salle du C.C.S., parc municipal, 12 rue Welwyn, 95660 Champagne-sur-Oise
De 8h à 16h. Entrée gratuite. Renseignements : 01.30.34.44.88

CHITENAY  • 41
Dimanche 1er avril 2018
Salon multicollections
Salles des fêtes, 41120 Chitenay
De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 02.54.70.40.97

HYèRES-LES-PALMIERS  • 83
Samedi 7 et dimanche 8 avril 2018
19e grande bourse numismatique hyéroise
Salle du Forum Casino, 1 avenue Ambroise Thomas, 83400 Hyères-les Palmiers
De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 04.94.35.77.62

GUéMENé-SUR-SCORFF  • 56
Dimanche 8 avril 2018
Bourse numismatique
Salle polyvalente, rue Jean Feuillet, 56160 Guémené-sur-Scorff
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 02.97.39.36.52

NEUVILLE-EN-FERRAIN  • 59
Dimanche 8 avril 2018
Bourse multicollections
Salle Rocheville, rue du Vertuquet, 59960 Neuville-en-Ferrain
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 03.20.37.43.63

ANNECY  • 74
Dimanche 15 avril 2018
44e bourse aux monnaies d’Annecy
Centre Bonlieu, salle Eugène Verdun, 74000 Annecy
De 8h30 à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 04.50.24.11.15

QUISSAC  • 30
Dimanche 15 avril 2018
32e bourse nationale des collectionneurs
Centre socioculturel Désiré Rousset, 30260 Quissac
De 9h à 18h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.19.03.14.38

AIMARGUES  • 30
Dimanche 22 avril 2018
Bourse toute collection
Salle Lucien Dumas, bld Fanfonne Guillerme, 30470 Aimargues
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.22.21.09.32

BRéCé  • 35
Dimanche 22 avril 2018
4e bourse multicollections
Salle des sports, route de Paris, 35530 Brécé
De 9h à 18h. Entrée 1,50 €. Renseignements : 06.71.09.46.91

CHOLET  • 49
Dimanche 22 avril 2018
2e salon multi-collections
Parc des expositions de la Meilleraie, avenue Marcel Prat, 49306 Chollet
De 9h à 17h30. Entrée 2 €. Renseignements : 02.41.65.85.42

DAINVILLE  • 62
Mardi 8 mai 2018
Bourse numismatique
Salle polyvalente, allée du 8 mai, 62000 Dainville
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 03.21.22.43.30

FIGEAC  • 46
Jeudi 10 mai 2018
36e salon européen des collectionneurs
Espace François Miterrand, 46103 Figeac
De 9h à 18h. Entrée 3 €. Renseignements : 05.65.50.01.46

ANDUZE  • 30
Dimanche 13 mai 2018
9e bourse nationale numismatique
Espace Marcel Pagnol, 3 rue Pelico, 30140 Anduze
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 06.85.89.29.67

BOURGES  • 18
Dimanche 13 mai 2018
31e bourse aux monnaies, cartes postales
Pavillon d’Auron hall B, 7 boulevard Lamarck, 18000 Bourges
De 9h à 17h. Entrée 2 €. Renseignements : 02.48.70.64.42

FAYENCE  • 83
Dimanche 20 mai 2018
Salon multicollections
Salle des fêtes de Fayence, 5 place St Jean Baptiste, 83440 Fayence
De 9h à 18h. Entrée 2 €. Renseignements : 06.81.19.82.06

MILLAU  • 12
Dimanche 20 mai 2018
14e bourse des collectionneurs
Salle des fêtes du parc de la victoire,
avenue Charles de Gaulle, 12100 Millau
De 9h à 17h. Entrée gratuite. Renseignements : 05.65.59.19.63

Sommaire 99

Vécu
Cahiers de prospection 1997
Un trésor monétaire trouvé au château des chevaliers teutoniques de Człuchów en Pologne
L’Ange et le Lys
Quand le gros poisson se transforme en ablette !
Le trésor de Mezdra, en Bulgarie,
sera-t-il retrouvé ?
Brèves
Histoire
L’étrange affaire d’Orval
Les Loups du Bois-le-Prêtre
et leurs insignes
Numismatique
2 € commémoratives
Animaux sur les monnaies
Les monnaies de nécessité, ces petites pièces si jolies et si riches en histoire
Trouvailles
Monnaies/objets
Techniques de prospection
La pêche à l’aimant : une pêche attractive
Librairie
Petites annonces
Agenda
Courrier

Edito 99

Nous sommes très excités par la préparation du numéro spécial N° 100 ; trouver des jeux numismatiques agréables, y insérer quelques pièges, mettre en place le concours, éditer le règlement, tout cela est nouveau pour nous. Bien sûr, hors de question de laisser à la traîne le numéro 99, vous y trouverez avec plaisir des articles sur plusieurs trésors découverts. Les brèves sont toujours très riches d’actualités étrangères (et l’on sait pourquoi !), de belles trouvailles, que dis-je belles, magnifiques même, comme cette bague d’évêque trouvée par Adam. L’histoire et la numismatique ont toujours une place importante dans nos pages car c’est l’essence même du prospecteur. Alors prenez plaisir à découvrir ce numéro comme nous à le faire naître !
Bonne lecture
Gilles Cavaillé

Richard III

Rarissime monnaie découverte par une prospectrice anglaise, Michelle Vall de Blackpool, qui en septembre dernier lors d’un rallye de détection est tombée sur le jackpot ! Son détecteur, un Golden Mask 5, lui, a trouvé une pièce d’or, mais pas n’importe quelle monnaie : une très rare monnaie de Richard III, probablement perdue au cours de la bataille de Bosworth Field en l’an 1485 ! Michelle a trouvé cette monnaie sur la zone des combats, à Monks Kirby dans le Warwickshire. Une bataille décisive dans l’histoire de l’Angleterre puisque Richard III y fut tué, remplacé sur le trône d’Angleterre par Henry Tudor le tout premier roi de ce qui sera par la suite, la dynastie Tudor.
Estimée à 15 000 £ la monnaie a été vendue aux enchères le 13 décembre dernier, atteignant la somme record pour ce type de monnaie de 40 000 livres Sterling soit un peu plus de 45 000 euros ! Une somme partagée à parts égales entre l’heureuse inventrice et le propriétaire du terrain.
Sources : dailymail.co.uk & express.co.uk