MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘à la tête diadémée’

89.09

Bonjour, pourriez-vous m’aider à identifier cette monnaie ainsi qu’une idée d’estimation svp ? Elle pèse 1,58 g pour 12 mm de diamètre. Trouvée aux alentours de Boulogne-sur-Mer (62). PS : Continuez votre magazine, super génial. Florian
Il s’agit d’une monnaie à la tête diadémée IIIe siècle à début IIe siècle avant Jésus Christ. Il s’agit d’un quart de la série « au maillet », Nouvel Atlas, T IV série S 246, DT S 2069 A-C, Var. Cheval à droite (imitation de Philippe de la deuxième génération). Le « maillet » est bien visible sous le cheval. Cette série assez rare a donné lieu à une petite trouvaille groupée sur le littoral du 76, au début des années 2000. Il n’est pas étonnant que votre exemplaire provienne du littoral du Pas-de-Calais, car cette série originaire du groupe de Normandie, a donné lieu – comme d’autres – à des trouvailles isolées le long du littoral de la Manche. La monnaie est en état TB++, on peut l’estimer aux environs de 1 300 euros.

Trouvaille 74.07

Si cela est réalisable pouvez-vous m’aider à trouver l’origine d’une pièce semble-t-il en or, d’un poids de 3,9 grammes pour un diamètre de 16,4 mm ? Je vous autorise bien sûr à publier les photos de la pièce dans votre revue, pièce trouvée dans le nord de la France, tout proche de la ville de DOUAI (la valeur de cette pièce, si toutefois c’en est une, m’intéresserait aussi). Jean-Pierre

Il s’agit d’un très rare exemplaire appelé « à la tête diadémée », série 04 de l’ouvrage Delestrée Tache : Nouvel atlas des monnaies gauloises, Vol I de la Seine au Rhin. IIIe-IIe siècle avant Jésus-Christ, du littoral à la vallée de l’Oise (ce que confirme l’emplacement de Douai). Voilà ce qui est dit par l’ouvrage sur la tête diadémée : la série est citée pour mémoire, car la provenance d’un seul exemplaire sur le littoral ne suffit aucunement à considérer qu’il s’agit là d’émissions du nord ouest. Le type « à la tête diadémée » pourrait aussi bien se rattacher au faciès nord armoricain des hémistatères montrant au droit un profil apollinien lauré. Aucune trouvaille en contexte ne permet de hasarder une datation précise. Avers : profil à droite avec double diadème dans la chevelure, partie antérieure d’un cheval à droite : derrière la nuque partie postérieure de l’équidé. Revers : deux chevaux galopant à gauche, dont l’un est monté par un cavalier au torse vu de face, brandissant un torque dans la main droite levée et tenant un bouclier ovale de la main gauche. A l’exergue, légende simulée, c’est une succession de iiii. Pas de cotation possible pour cette monnaie hors cote.