MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Charles VI’

Trouvaille 85.03

Quatre monnaies blanches trouvées par Julien dans la commune de Saint Pierre la roche.


Un blanc Dauphiné, Viennois (dauphins du), Louis XI, Montélimar. Avers : + L.VDOVICVS* DALPHS* VIENEN. Écu parti de France et Dauphiné. Revers : + SIT* NOMEN* DNI* BENEDI. Croix cantonnée de deux lis et de deux dauphins. Ponctuation par molette. TTB+ mais la monnaie a éclaté à la frappe, sa valeur oscille à environ 125 euros.


On continue par un demi blanc du même type : Dauphiné, Viennois (dauphins du), Louis XI, demi blanc, atelier romans (point 2 visible base du i de SIT. Avers : + LVDVCS. DPHS. VIENENSIS. Écu écartelé de France-Dauphiné. Revers : + SIT. NOME. DNI. BENEDICT. Croix cantonnée d’un lis et d’un dauphin. Le demi blanc est plus rare que le blanc, son état oscille entre le TB et le TB+. On peut l’estimer à 100 euros.


La troisième est un carlin ou demi gros de Charles VI. Point Premier = cremieux, frappé après 1382. Le roi assis sur un banc, de face, la main de justice à sa droite, deux dauphins affrontés. KAROLUS FRANCORU REX, ponctuation par deux points évidés. Revers : DALPHS VENENS, croix pattée coupant la légende SIT NOME DNI BENEDICTU. C’est la monnaie correspondant à la référence du PA 4912, il n’ a pas été possible de trouver une vente de cette monnaie sur le web, elle est d’une extrême rareté et nous ne pouvons la coter en raison d’absence de ventes antérieures… mais Julien peut s’estimer heureux.


Enfin la dernière est un denier du Dauphiné, Viennois (dauphins du), Charles VII, fils ainé de France 1417-1422, denier point Premier = Crémieux. +KAROLUS FRACOR REX, croix. DALPHS VIENENSIS, dauphin à gauche surmonté d’un lys. 20 euros en l’état.

Monnaies de Charles VI

Dans un précédent article nous avons vu que l’atelier monétaire d’Auxerre avait cessé d’émettre au milieu du XIIIe siècle. Or, 170 ans plus tard, en pleine guerre de Cent Ans, comme de nombreux autres ateliers sous Charles VI, celui d’Auxerre rouvre ses portes. Il sera frappé au nom de ce roi des Gros d’argent dits “florettes”, des doubles tournois dits “niquet”, et des deniers tournois dits “petit niquet”. Il est à noter que l’atelier est aux mains du duc de Bourgogne.

Pour les florettes de nombreuses émissions se succèdent entre avril 1419 et juin 1420. Mais à Auxerre la reprise des frappes semble commencer à partir du 2 juillet 1419, ce qui correspond à la 5e émission. Un exemplaire retrouvé dans le trésor de Souesmes vient confirmer cette hypothèse mais aucun acte royal correspondant n’a été retrouvé qui expliciterait cette émission.

“Florette” de Charles VI, 5e émission

A/ : (lis) KAROLVS:FRAnCORV:REX, Trois fleurs de lis posées deux sur un sous une couronne de feuille d’ache.
R/ : +SIT:nOmE:DnI:BENEDITV, croix fleurdelisée cantonnée d’une couronnelle en 1 et 4. Billon. 3,49 g ; 25 mm. Photo vente Inumis VSO 1 mars 2006, n° 577, trésor de Souesme. Rareté R4

La florette de la 6e émission (9 avril 1420) n’a pas été retrouvée à ce jour. Par contre, nous avons différents exemplaires de florettes de la 7e émission (6 mai 1420) ainsi qu’un bail daté du 10 août 1420 concernant la frappe des monnaies d’or et d’argent de Paris, Tournay, Saint-Quentin, Chalons, Troyes, Mâcon, Nevers et Auxerre. Sans doute Guillon Luillier a-t-il remporté le marché, car son nom apparaît dans cet acte mais également dans un second daté de décembre 1428 dans lequel il est désigné comme ancien maître particulier de la monnaie d’Auxerre.

“Florette” de Charles VI, 7e émission

A/ : (fleur) KAROLVS:FRAnCORV:REX, Trois fleurs de lis posées deux sur un sous une couronne de fleur de lis.
R/ : xSIT:nOmE:DnI:BENEDICTV, croix fleurdelisée cantonnée d’une couronnelle en 1 et 4. Billon. 3 g ; 22-24 mm. Collection privée. Rareté R3

Les “florettes” d’Auxerre se reconnaissent grâce à un annelet placé sous la 4e lettre de la légende tant à l’avers qu’au revers. En plus de cet annelet, les florettes répondent aux critères des émissions dessus-dites, à savoir pour la 5e émission : une fleur de lis en début de légende de l’avers et une croix pour le revers ; la couronne dans le champ étant formée de feuille d’ache. Pour la 7e émission, on trouve une fleur à cinq pétales en début de légende de l’avers et une croix de Saint-André pour le revers ; la couronne est formée de fleurs de lis…

Découvrez la suite dans Monnaies & Détections n° 69

Trouvaille 53.20

Jeje31 a eu le bonheur de sortir de terre cette monnaie de Charles VI le Fol. C’est un écu à la couronne frappé en 1388 : KAROLVSx DEIx GRACIAx FRANCORVmx REX, écu de France couronné. R/ + XPC* VINCIT* XPC* REGNAT* XPC* INPERAT, croix fleurdelisée et feuillue, avec étoile à cinq rais dans un losange curviligne en cœur, le tout dans un quadrilobe cantonné de quatre couronnelles. Il ne m’a pas été possible de voir le point secret ou la lettre d’atelier. La monnaie a subi quelques déformations dans le sol et se trouve voilée. On note la présence d’un pli important dans l’axe de la monnaie. C’est une monnaie en état TB sans plus, comptez 300 euros.

Trouvaille 50.12

Rémi, près de Sens, est heureux de nous montrer ses premières trouvailles : un Charles VI Blanc, dit Guénar. La légende se lit Avers KAROLUS FRANCOR REX, Revers SIT NOME DNI BENEDICTUM. Un point 16ème indique que l’atelier de frappe était Paris. Prix : 50 euros. La seconde monnaie est un superbe potin des Leuques. Beau revers où le taureau est bien venu. Cette monnaie, qui toutefois est très commune, possède une superbe patine. Estimation : 40 à 60 euros.