MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Lot-et-Garonne’

117.10

Bonjour, sortie initiation pour une amie et au 2e son cette bague que je pense en cuivre XIXe ou début XXe ? (pas d’autre décors que ceux visibles sur la photo). Ainsi que ce crochet, pour la dentelle ? Les deux trouvés dans le 46. J’ai aussi sorti dans le 47 ce que je pense être un ardillon mérovingien, avec de la chance. Merci de me confirmer vos identifications. Bonne détection à tous. Julian
Petite bague fantaisie en cuivre et aluminium pour les pétales de fleurs. Début XXe siècle.
Le crochet, comme vous dites, est un fuseau en cuivre pour filer la laine. Il n’est pas facile d’estimer sa datation car il a traversé les siècles et le vôtre est simpliste à l’extrême, sans une once de décoration.
Vous avez aussi découvert l’ardillon d’une plaque boucle mérovingienne, très simple, sans gravure elle aussi.

113.05

Je suis un grand lecteur de votre revue que j’attends toujours avec impatience. Je vous envoie pour une identification un objet trouvé dans une prairie du Lot-et-Garonne. L’objet mesure 3 cm de diamètre, on dirait un joueur de tambour. Je pense qu’il est en cuivre. Tony.
Il peut s’agir d’une décoration d’extrémité de haut de canne. En tôle repoussée, il représente effectivement un joueur de tambour debout en marche dans un cercle paysagé. Une alternance d’écus et de visages séparés par un élément floral est présente dans le cercle extérieur. La datation proposée est XVIIIe-XIXe siècle.

111.05

Tout d’abord bravo pour votre magazine. Je m’adresse à vous car j’ai besoin d’aide pour identifier et estimer 2 trouvailles détectées sur la commune de Réaup dans le Lot-et-Garonne. La première est une petite monnaie trouvée sur un chemin. Elle est de style double tournois avec un M sous une croix. Je pensais à un François 1er mais sans grande conviction. La 2e trouvaille est un petit sifflet en bronze de 4 cm de long sur 1 cm de diamètre trouvé dans une vieille prairie. J’espère que vous allez pouvoir m’éclairer sur ces trouvailles, merci. Cordialement, Tony.
La titulature royale n’est plus lisible mais il s’agit d’un double tournois de Henry II à partir de 1552.Avers : + HENRY. 2. D. G. FRAN. REX, trois lis posés 2 et 1 (Henri 2, par la grâce de Dieu, roi des Francs). Revers : + SIT. NOMEN. DNI. BENE, millésime illisible, croix pleine alésée dans un quadrilobe ; au-dessous, la lettre d’atelier, M pour Toulouse. La monnaie est en état B sans valeur de collection.
Concernant votre objet en bronze de belle facture, on pencherait pour un appeau. On suppose qu’il n’y a plus de son sinon vous nous l’auriez précisé ? La décoration spiralée autours du corps de l’appeau en fait un objet très intéressant ! Pas de possibilité de vous donner une datation fiable…

91.05

Georges de Marmande a trouvé sur sa commune ce tremessis imitation barbare, d’un poids de 1,4 g et de 14 mm de diamètre. La légende est peu lisible : DN-NIATC—PPAUGCN ???, buste diadémé, drapé et cuirassé à droite. Revers : VICTORIAAVCVSTORNA, Victoire marchant à droite, tenant une palme et une couronne. COMOB à l’exergue. Cette monnaie date de la fin du Ve siècle. Mais nous n’avons pu identifier la légende car la lecture est peu fiable dans les conditions actuelles. Ce type de monnaie se négocie entre 500 et 2500 euros pour les plus courantes et les mieux conservées, ce qui n’est pas le cas de notre exemplaire qui possède une belle griffure à l’avers à huit heures !

Trouvaille 81.02

Ci-joint les photos d’une mérovingienne trouvée dans le Lot-et-Garonne, j’aimerais en savoir plus, en espérant être publié dans votre excellent mag, cordialement, Julien.

Vœu exaucé ! Votre monnaie est jolie et mérite d’être publiée.

Nous avons passé un moment à chercher l’origine de ce triens : Il provient de la CIVITAS BURDIGALENSIUM.

A l’avers la légende n’étant pas complète il faut lire –BORDEGALM. Tête stylisée portant une couronne ou un diadème à droite. Au revers :  croix ancrée sur deux degrés, légende : (B)EREBODE M (c’est le nom du monétaire). Il n’y a pas eu de vente de cette monnaie elle est donc peut-être inédite !

Pour info nous avons trouvé une vente faite en 2012 par un numismate allemand d’un triens de Bordeaux pour le monétaire BERTEGISELUS, vente terminée à 2 700 euros.

Des Anglais trouvent un trésor…

… en France ! Ça ne leur suffit pas d’en trouver et surtout d’en déclarer plusieurs par mois en Angleterre, il suffit de relire les anciens numéros de Monnaies & Détections, pour s’en convaincre. Un couple d’Anglais qui restaurent une vieille maison à Castillonnes, Lot-et-Garonne, ont donc trouvé, cachée entre deux pierres, une petite bourse encore intacte et contenant 45 monnaies d’or ! Des pièces espagnoles frappées vers 1590, des escudos, les célèbres monnaies des films de pirates. On y voit notamment de belles pièces de huit ! La maison a aussi livré quelques vieux dessins retrouvés dissimulés sous des couches de plâtre, l’un d’eux est daté de 1664. Inventeur et propriétaire de la maison, le couple d’Anglais est donc propriétaire de son trésor à part entière, ils souhaiteraient que le trésor soit acheté intégralement par un musée pour être ensuite exposé. C’est, sur le principe, une belle idée, mais malheureusement nous ne sommes pas en Angleterre…

Source : lefigaro.fr / crédit photo Jenie Whetton