MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘PAS’

Le Treasure Act

Interview d’Anni Byard, archéologue au British Museum, par Gary Blackwell sur le Treasure Act lors d’un rallye de détection anglais.

Gary Blackwell :
J’ai obtenu un entretien avec Anni Byard, elle est ce qu’on appelle ici en Angleterre un « FLO », c’est à dire « un officier de liaison » en charge des découvertes réalisées par les utilisateurs de détecteurs de métaux. Elle travaille pour le PAS, le Portable Antiquities Scheme.
Cet entretien s’est déroulé lors d’une journée de détection organisée par « Metal Detectives » et « XP Adventures », j’ai pu passer du temps à discuter avec elle, et lui poser des questions à propos du Treasure Act et de la déclaration des trouvailles.
Ce jour-là, elle a été très occupée, 78 personnes participaient à ce rassemblement de chercheurs… et 68 trouvailles ont été déclarées, comme vous le voyez, c’est un résultat superbe !
Je vous laisse avec l’entretien d’Anni Byard, j’espère que vous apprécierez :

G.B. : Bonjour Anni Byard, pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le Treasure Act et comment les détectoristes le respectent-ils ?
Anni Byard : Le Treasure Act est apparu en 1996, il a remplacé les anciennes lois relatives à la découverte de trésors. Nous avons établi 3 critères principaux pour définir ce qu’est un trésor :
Le plus simple est… tout objet en or ou argent ou contenant plus de 10 % d’or ou d’argent en poids et de plus de 300 ans.
Pour les monnaies, c’est un peu différent, 2 pièces en argent ou en or trouvées au même endroit peuvent être considérées comme trésor.
Les objets protohistoriques datant d’avant l’époque romaine ou l’Age de Fer sont automatiquement considérés comme trésor.

G.B. : Combien y a-t-il de FLO en Angleterre et au Pays de Galles ?
A.B. : En ce moment je pense qu’il y en a 39, nous sommes implantés dans les musées, les universités et les conseils régionaux.

G.B. : Si je viens à trouver quelque chose que je considère être un trésor, combien de temps ai-je pour le déclarer ?
A.B. : Si vous trouvez quelque chose que vous pensez être un trésor ou un objet archéologique, vous avez 14 jours pour le déclarer auprès des instances archéologiques, mais la plupart des gens le déclarent auprès de leur FLO qui le déclare pour eux.

G.B. : Donc quelle est la réelle procédure à suivre si je trouve un trésor, que se passe-t-il ensuite ?
A.B. : Une fois que la découverte a été déclarée aux instances archéologiques, un rapport est écrit, l’objet est photographié puis envoyé au musée.
… Lisez la suite dans Monnaies & Détections n° 88

Appel à tous les prospecteurs de France !

Le temps est venu pour nous d’agir. Les prospecteurs anglais ont défilé en Angleterre pour faire entendre leurs revendications il y a un peu plus de dix ans. Cela a abouti à la réalisation du PAS (portable antiquities scheme). Avec l’analyse de ces dix ans passés, de plus en plus de rapports positifs des instances officielles britanniques sont publiés. Un rendez-vous s’est déroulé il y a peu au parlement européen pour les présenter à divers élus européens et français.

En France les relations sont parfois tendues entre certains archéologues et les prospecteurs, chacun campant sur ses positions. 

Nous ne souhaitons pas que cette défiance perdure car nous avons en commun l’amour de l’Histoire, et la volonté de la faire partager au plus grand nombre.

C’est ainsi que nous appelons à adopter l’attitude pragmatique des Anglo-Saxons qui ont compris tout l’intérêt d’une collaboration entre les deux parties.

Plutôt que de défiler dans les rues, nous envisageons avec votre aide, de créer un électrochoc destiné à faire prendre conscience aux autorités compétentes et à l’ensemble des  archéologues tout le formidable potentiel que représente le monde des prospecteurs, une alternative aux manques cruels de moyens humains et financiers dont souffre l’archéologie institutionnelle.

Nous souhaitons ainsi publier à chaque numéro de « Monnaies & Détections » une à deux pages de photos d’objets archéologiques, de trésors de monnaies et dépôts divers, tous trouvés hors contexte archéologique au cours de travaux, d’arrachages de vignes, ou par des particuliers utilisant un détecteur de métaux à des fins de loisirs comme la recherche d’objets perdus par un voisin par exemple.

Que vous les ayez trouvés hier ou il y a 20 ans, et jamais déclarés par peur des conséquences, nous vous proposons de nous envoyer les photos de ces objets, uniquement les photos, pas de texte, pas d’indication de lieu ni de date etc… n’utilisez pas les mails faites un envoi anonyme par courrier d’un CD gravé avec les photos, anonymat totalement protégé !*

On nous oppose souvent qu’en détruisant les couches stratigraphiques pour sortir un objet ce dernier ne représente plus aucun intérêt pour l’archéologie… A cela nous répondons que la plupart du temps ces objets sont trouvés dans des champs labourés depuis des décennies et que ces couches sont annuellement et profondément bouleversées ! Soyons sérieux ! L’enjeu est majeur  puisque cette collaboration fera avancer la connaissance et participera à la préservation de véritables trésors, qu’il s’agisse d’un bijou unique, d’une monnaie rarissime ou d’un dépôt plus important. 

Il ne s’agit pas de confondre « détecter en toute impunité » avec « détecter en toute tranquillité », d’autant qu’en cas de découverte majeure, le prospecteur pourra, dès lors qu’il ne craindra plus les problèmes, prévenir les archéologues afin qu’ils prennent le relais comme cela se passe en Angleterre. Et ce d’autant plus facilement que les contacts précédents et fréquents avec les instances officielles l’auront sensibilisé dans cette direction.

Les archéologues, les autorités, le public, doivent prendre conscience de l’ampleur et de la richesse des trouvailles fortuites faites sur notre territoire.

Pour lancer le mouvement, nous publions aujourd’hui (page 9 du numéro 75) un très rare ensemble fibulaire celte.

Espérons que ces témoignages permettront d’ouvrir le dialogue sur des bases saines et sincères afin que chacun puisse légitimement s’enorgueillir de participer à la connaissance de notre Histoire.

Nous comptons sur vous ! 

* Envoyez votre CD anonyme à :
Monnaies & Détections
33 boulevard Carnot 31000 Toulouse