MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Roumanie’

100.25

Gilles est parti en vacances en Roumanie, il nous envoie une de ses trouvailles originales faite près de Cluj Napoka. De toute évidence il s’agit d’une rouelle ou fusaïole bouletée en bronze. Sept excroissances doubles réparties tout le long de l’anneau. Admirez la patine et l’extraordinaire conservation du métal, on sent qu’en Roumanie Monsanto n’arrive pas encore à vendre ses pesticides…

Découvertes en Roumanie

Un pays méconnu, qui a une riche et une longue histoire, une campagne pleine de charme, et qui est restée authentique : la Roumanie est une destination atypique et pleine de surprises. Nous allons de province en province, le pays respire les légendes, cela se sent, cela se voit.

Regardez cette magnifique église, au centre d’un village épargné par le modernisme. Le cimetière avoisinant nous révèle des tombes émouvantes, l’histoire des familles se devine (2)…

Nous voici à Bran, son célèbre château est réputé pour avoir abrité Dracula, c’est du moins ce que dit la légende… (3).

Une balade dans les environs s’organise. Je n’ai pas pu résister au désir de prendre mon détecteur et forcément, nous faisons des découvertes (4).

Voici trois objets qui méritent notre attention (5), ce sont des projectiles qui ont été tirés par des armes à feu. Leur analyse est faite par un ami armurier qui a une grande expérience dans son domaine. Il « fait parler » ces objets et grâce aux informations portées par ces munitions, nous découvrons un peu l’histoire de cette forêt.

La première cartouche (nous devrions dire un « étui ») est un étui réglementaire roumain de calibre 6,5X54R, pour un fusil de type « Mannlicher M93».
Le Mannlicher 1893 fut le fusil à verrou réglementaire dans les armées roumaine et hollandaise, il fut principalement fabriqué à Steyr en Autriche pour l’armée roumaine. Cette arme précise, alimentée par lame chargeur de cinq cartouches, fut utilisée pendant les deux guerres mondiales, et récupérée en grand nombre par les Allemands durant le second conflit mondial. Les marquages des étuis livrent toujours de précieux renseignements pourvu que l’on sache les déchiffrer (6) :
- « 1903 » est l’année de fabrication ;
- « M » est pour modèle ;
- « 93 » est une référence à 1893, et M93 est bien évidemment le type du fusil.

… La suite de l’article dans Monnaies & Détections n° 90

Paul Croituru et son fils âgé de 13 ans ont découvert un trésor de 300 monnaies grecques antiques. Des experts ont déclaré que chaque pièce pouvait valoir 500 euros, ce qui ferait une valeur totale de 150 000 euros. Mais le père a préféré déclarer le trésor aux autorités et ne recevra que 15 000 euros. Il aurait pu vendre les pièces discrètement, mais il a préféré donner le bon exemple à son fils. 

Un roumain et son fils ont découvert un trésor de monnaies grecques antiques alors qu’ils pratiquaient la chasse au trésor avec un détecteur de métaux. L’homme a déclaré qu’il allait s’offrir un nouveau détecteur de métaux avec l’argent du trésor.

Paul Croituru, âgé de 37 ans, a déterré un trésor de monnaies d’argent d’une valeur d’environ 150 000 euros, soit 10 fois la somme qu’il gagne en un an en tant que conseiller municipal.

Mais le père qui a découvert les monnaies grecques avec l’aide de son fils Alexandre, âgé de 13 ans, a immédiatement déclaré sa trouvaille aux autorités et va perdre l’essentiel de la valeur du trésor en raison des règles locales en matière de découvertes de trésors.

Les pièces découvertes sont des faux tétradrachmes d’époque qui sont vieux de 2 350 ans. Chaque pièce pourrait valoir aux alentours de 500 euros…

La suite dans Monnaies & Détections n° 28

54 kilos de monnaies d’argent trouvés au détecteur

Un prospecteur roumain, Iulian Enache âgé de 34 ans, à l’aide de son détecteur, a mis au jour le plus gros trésor de monnaies d’argent découvert en Roumanie depuis plus d’un siècle. Découverte réalisée dans une zone désertique de la région de Vâlcea, composée uniquement de monnaies en argent, environ 47 000 pièces ! Datées du 15e siècle ce sont des monnaies turques de l’Empire ottoman cachées il y a environ 600 ans. Enache qui se passionne pour l’archéologie et la chasse au trésor a déclaré sa découverte au musée de Bucarest, les monnaies en elles-mêmes n’ont rien d’exceptionnel ni de rare, c’est leur nombre et la dimension du dépôt qui rend ce trésor hors du commun ! Les 47 000 pièces d’argent correspondent pour l’époque à une valeur d’environ 1200 à 1300 ducats or.
La loi roumaine en matière de trésor, a le mérite d’être claire… un trésor quelle que soit la manière dont il est découvert, y compris au détecteur de métaux, reste un trésor ! – Ça tombe sous le bon sens, mais ce n’est pas le cas partout… – 30 % de sa valeur marchande revient à son inventeur qui peut en plus, c’est le cas ici, recevoir une prime supplémentaire de 15 % pour une découverte considérée comme majeure. Enache récompensé de son sens civique a déjà reçu une avance de 10 000 euros et dans les 18 mois à venir, il recevra donc 30 + 15 = 45 % de la valeur marchande du trésor, ce dernier étant évalué à environ 500 000 euros.
Enache va donc percevoir, un peu plus de 200 000 euros pour son trésor. Et comme on n’arrête pas le progrès, la loi roumaine prévoit que cette somme perçue pour l’invention d’un trésor, n’est pas soumise à l’impôt !
Pour un peu, ça nous donnerait presque envie d’immigrer en Roumanie…
Source : Romania-insider.com