MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘Vaucluse’

93.13

Bonjour, pouvez-vous me donner des précisions sur ce poids monétaire trouvé dans un bois sur la commune de Carpentras, Vaucluse ? Je ne le retrouve pas sur le net. Merci d’avance et surtout merci pour votre revue qui est excellente. Le poids monétaire pèse 4,40 g. Bernard 84
Poids de III deniers et XV grains : à l’avers un portrait royal : Henry III ? En fonction du poids en deniers et grains, nous trouvons deux possibilités pour ce poids dans notre dernière doc : poids pour le demi-teston (de Louis XII à Henri III) le poids du demi-teston est passé de III D, XVIII G. à III D, XIV G. sur cette période. Il existe une multitude d’exemplaires pour ce poids suivant l’époque. Ce poids existe avec tête à droite ou à gauche, laurée ou pas.

88.19

Salut, voici les photos de quelques-unes de mes trouvailles. La première dans le 84, 12 mm en bronze et 2,04 g. La deuxième trouvée dans le 07 à Bourg-Saint-Andéol. Je n’ai pas fini de la nettoyer car patine très fragile, 2,81 g et 20 mm. La troisième en argent, 3,93 g et 23 mm. Ramon 30
Bronze au taureau (130-120 av. J.-C). Avers : tête d’Apollon à droite. Revers : ΜΑΣΣΑ LΔ. Taureau à droite. Monnaie en état TB et néanmoins belle patine noire, elle s’estime 50 euros.
La seconde est un double tournois de Louis XIII, atelier D (Lyon) pour le millésime 1615. Son état est TTB et s’estime 15 euros.
Et on termine par une royale en argent Louis XV dont l’avers (le portrait du roi) est furieusement usé avec une belle entaille… La décote sera à la hauteur de cette balafre et de l’usure. Il s’agit d’un XX sols de Navarre, 1719, Aix-en-Provence, & à la pointe de l’écu, (pd. th. 4,079 g. titre 917°/°° taille 1/60 marc, 20 st.. , 11 d.). Avers : LVD. XV. D. G. FR. – ET NAV. REX. Buste juvénile de Louis XV à droite, lauré et cuirassé. Revers : .SIT. NOMEN. DOMINI. – & – .BENEDICTVM 1719. Écu couronné écartelé aux 1 et 4 de France, aux 2 et 3 de Navarre accosté de XX-S. Elle s’estime une vingtaine d’euros, un sol pour un euro quoi…

87.04

Bonjour, je vous envoie quelques photos de monnaies pour la rubrique « trouvailles, identification, estimation » de Monnaies & Détections, merci et bonne continuation. La première a été trouvée dans le Gard à Rousson dans un labour, elle pèse 2,04 g, en bronze, diamètre 14 mm. La deuxième photo trouvée en labour dans le 84 à Sérignan pèse 19,01 g, en bronze, diamètre 33 mm. Puis un petit objet, si des fois vous avez une idée, en bronze je pense, trouvé dans le Gard à Pont Saint Esprit dans une vigne, poids 7,65 g et 28 mm x 22 mm. Merci, Thierry
La première monnaie est une monnaie pour Marseille comme l’indiquent immédiatement les caractères grecs MASSA, une drachme légère frappée entre 150 et 125 avant JC. La votre est encore plus légère (bonne balance ?), elle représente le profil d’Artémis à droite, diadémé ; au revers on retrouve à droite le lion marchant avec la légende déjà décrite. Cette monnaie est décentrée sur les deux faces et présente des coups d’engins agricoles, elle s’estime 80 euros.

La seconde est un peu plus récente, il s’agit d’un dupondius pour JULES CÉSAR ET OCTAVE “COPIA”. Avers : IMP. CAESAR. DIVI. IVLI. DIVI. F. Tête d’Octave nue à droite, adossée à la tête de César laurée à gauche ; entre les deux, une palme. “Imperator Cæsar Divi Iuli Divi Filii”, (L’imperator césar divin Jules fils du divin). Revers : COPIA. Proue de navire à droite ornée d’un œil et d’un dauphin ; un astre au-dessus. “Copia” (Copia). Il s’agit de la première émission avec la palme au milieu frappée en 36 avant JC. Votre revers est bien net, cette monnaie s’estime dans les 600-700 euros.

Enfin votre objet est une applique gallo-romaine probablement représentant un visage épais.

Trouvaille 73.22

J’ai découvert cet objet dans un champ du 84 ! J’aurais aimé avoir un peu plus d’information ainsi qu’une cote de cet objet qui est en or, qui pèse pour la partie pliée 1,49 g et pour la petite partie 0,33 g. Marcus 84. Les carrés en dessous font 1 millimètre.

Il s’agit d’un pendentif d’origine gallo-romaine en or, un petit pendentif phallique en trois dimensions avec une main à l’extrémité du pénis, c’est assez classique et d’un autre pendentif en forme de pelte inversé. C’est vraisemblablement du Ie siècle avant JC au Ie après. De plus, l’or a un caractère apotropaïque, intrinsèquement protecteur. Très jolie trouvaille que vous nous affirmez avoir déclaré. C’est bien !