MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘vervelle’

104.7

Bonjour, lecteur assidu de votre revue je me permets de vous transmettre ces photos pour savoir si vous pouvez m’en dire un peu plus. Pièces trouvées avec mon Déus du côté de Carbonne. Un lot de 3 pièces soudées entre elles qui me semblent être des romaines, mais de quel empereur ? Une monnaie visage côté gauche, peut-être une autre romaine ? Pour le reste trouvé du côté de Garidech : une monnaie qui pèse 4,1 grammes et a un diamètre de 16 mm, je pense à de l’argent : croix sur une face et un cheval (d’après moi) sur l’autre face avec de gros yeux ! Rien trouvé sur internet. Et les deux autres objets trouvés à peu près côte à côte. Un cœur qui pèse 14,4 grammes avec une dimension de 30 mm et qui me semble être du bronze. Une médaille avec un blason sur la face d’une dimension de 35 mm. Merci d’avance, Henri 31.

Vos trois monnaies collées sont romaines, début du IVe siècle (300-330), reconnaissables à la forme générale du portait typique de cette époque et de Constantin le grand et ses descendants. Impossible de préciser plus que cela sans titulature lisible. Avez-vous bien tourné autour de cette trouvaille ? Et éventuellement décapé sur une dizaine de centimètres avant de repasser l’appareil ? C’est une obligation quand on trouve des monnaies collées…
Même problème pour votre autre monnaie romaine, elle n’est pas identifiable en l’état, il s’agit peut-être d’un des usurpateurs lyonnais Victorin ou les Tetricus.
Pour la trouvaille de Garidech de 4 g et d’un diamètre de 16 mm, ce n’est pas une monnaie, probablement un méreau du XIIIe siècle, et il n’est pas certain qu’il soit en argent, de plus il ne s’agit pas d’un cheval mais plus certainement d’un chien.
On continue par une petite vervelle en forme d’écu supportant un meuble héraldique et enfin on termine par un petit pendentif en forme de cœur dont l’époque est difficile à estimer mais postérieure au XVe siècle.

94.06

Patrick est à Carbonne (région toulousaine) et il a trouvé cette jolie vervelle perdue par un languedocien dans la période du XIVe au XVIe siècle. L’intérêt de cette vervelle est qu’elle représente le palais des archevêques de Narbonne présent sur tous les poids monétaires de Toulouse.

Trouvaille 56.21

Guy a Montlaur est heureux de nous montrer  ses trois petits objets découverts : deux vervelles (à droite) médiévales avec encore les restes d’émaux , la première de forme carrée montre un écu entouré de plusieurs lignes de grènetis, il semblait être d’or. Le second est plus caractéristique de par sa forme d’écu et son décor  un arbre stylisé en haut d’une montagne, cette forme me rappelle celle que l’on voit sur les poids de ville de Montauban et qui datent du XIII au XIV° siècle. La plaque a double face aux motifs égyptiennes m’intrigue, ce n’est pas la première fois que nous en publions une découverte au détecteur et la question se pose , cet objet résolument moderne provient-il d’un bijou de pacotille produit en grande quantité et vendu en France ?

Concernant la plaquette à motifs égyptiens, il s’agit bien d’éléments de bijou de pacotille, très exactement, de bracelets qui comportaient 4 ou 5 éléments que l’on pouvait porter dans un sens ou dans l’autre. Très à la mode dans les années 1920 avec la découverte du tombeau de Toutankhamon

Trouvaille 55.16

J’ai trouvé une bague ainsi qu’un blason, les deux objets ont été trouvés dans deux endroits distincts sur la commune de Lézignan-Corbières dans l’Aude (11). Pouvez-vous m’aider à identifier ces deux objets s’il vous plaît ? Sur la bague, on peut lire : Les lettres en gras sont les lettres dont je suis sûr à 99%, j’ai rempli les creux de la bague sous Photoshop (Photo Bague 2) : Au centre : P Sur les bordures : S.P., 6 ou G, A ou H, N, A ou H, S, il y a trois petits points en triangle et une sorte de croix avec une étoile au bout. Cela pourrait donner S.P. G A N A S ou S.P. 6 A N A S ou S.P. 6 A N H S. Pour la matière, je ne sais pas en quoi elle est, on ne dirait de l’or mais il me semble que c’est davantage du laiton. Je n’ai pas de détecteur à discrimination de métaux et de surcroît, j’ai trouvé la bague à ras de terre par un pur hasard, une vraie chance de débutant. Pour le blason, on dirait un alliage de fer et de cuivre, à priori, il y a une patine noire quand on regarde au niveau de l’attache. On distingue clairement trois canards autour d’un blason avec deux aigles et des vagues. Aucune inscription dessus. Je n’ai rien trouvé au niveau des armoiries donc vous pourrez sûrement m’aider à l’identifier et ce que c’est exactement ? Je vous remercie par avance et souhaite une bonne continuation à toute l’équipe du magazine. Sébastien

Photos 16 : Bague sigillaire ou à cacheter d’un marchand du XVe siècle : son monogramme composé des initiales PG surmontés d’une croix, que l’on retrouve dans le texte de légende : S(S)igillum P(etrus = Pierre) GANAS ou GARAS que l’on pourra traduire par : sceau de Pierre Ganas. En 16 c vervelle en forme de trèfle aux armoiries non identifiées.

Trouvaille 37.07

Christian dans la commune d’Alzonne (Aude) a trouvé cette jolie vervelle dont les émaux sont encore présents : un chêne à trois branches supportant deux glands dans un écu au liseré de triangle azur.

Trouvaille 26.37

Michel en  haute Garonne avec un panel de petites trouvailles  régionales : une jolie petite vervelle composée d’un écu recevant une croix de forme templière en creux  il semble. Les quatre cantons présentent un restant de mosaïque verdâtre. Une très jolie boucle médiévale du XII° siècle avec une patine splendide noire métal très bien conservée et complète., une petite boucle en bronze de vêtement style fermaux style XIV° siècle avec en décor un liseré spiralé   et enfin trois bagues vues de profils et de face pour avoir un aperçu du chaton ;La première est en cuivre pur , l’anneau s’élargit  au fur et a mesure de son approche du chaton pour épouser le diamètre de celui ci , sa surface légèrement ovalisée reçoit une rose des vents. Cette bague est post moderne. Les deux suivantes sont plus anciennes, deux fils de bronzes torsadés et spiralés et reliés à deux mains se joignant, c’est une petites bagues de fiançailles courantes du XIV° et XV° siècle. La dernière enfin présente en décoration sur un anneau plat un motif floral genre trèfle .

Trouvaille 26.18

De  Philippe, un pendant de harnais : « Écartelé au 1 et 4 d’azur au lion d’or (d’argent) à la bordure componée du même, au 2 et 3 losangé de gueule et d’or (d’argent) : 4.2 cm sur 2 cm – poids 7.34 g.

Trouvé dans le Tarn au bord d’un ruisseau. Si le métal de ce blason était l’or, alors les quartiers « au lion » pourraient être les armoiries de la famille de PADIES, et les quartiers « losangés » celles de la famille « NOE », et le porteur de ce blason serait de PADIES par son père et de NOE par sa mère. Il n’y a cependant dans la bibliographie aucune trace d’une alliance entre ces deux familles. Mais si le métal est l’argent, ce que semble suggérer une différence de coloration avec le plaquage présent sur la fixation du pendant, alors ….. je donne ma langue au chat . Y a-t-il un héraldiste dans la salle ?

Question subsidiaire : la bordure componée a-t-elle une signification en héraldique, comme le lambel pour l’aîné et  la barre pour le bâtard ?

Trouvaille 22.30

Régis en Corrèze  a ramassé, hors de tout contexte archéologique, ces petites plaques médiévales du XII° siècle, sur des vieux chemins oubliés aujourd’hui, celle de gauche est certainement une vervelle reconnaissable à l’anneau de suspension, les deux autres avec les emplacements des quatre trous de rivets étaient fixées sur une lanière ou ceinture de cuir. Ils ont tous les trois la particularité de présenter des blasons dont on aperçoit encore les émaux d’origine. Une recherche locale pourrait être très instructive quant à l’origine des familles qui les arboraient . etude **

Trouvaille 21.35

Petite vervelle ou pendant de harnais très abîmé, sans indication géographique de trouvaille . Le motif se devine à peine : un écu dans un cercle et, du bord extérieur du cercle au coin de l’objet de forme carrée , un motif de lignes parallèles et perpendiculaires ,  doré à l’or fin est encore visible sur le côté droit du pendant , trace d’émail bleu( azur)  dans le cercle Je n’ai pas la possibilité de lire l’écu .

Trouvaille 16.08

par Georges et Pompon de Bordeaux :vervelles…….
pour confirmation et identification :
1 vervelle en bronze 31mm / 31 mm

 plaque en bronze avec un blason au centre 20mm / 38 mm photo verso / recto

Votre  vervelle est  un très bel objet, elle représente un lion couronné anglais – style fin XIII – à début XIVe siècle sur un fond de pavé. Dommage que la photo prise en avant de la plaque crée une déformation  de la gravure qui nuit à sa présentation. C’est un objet qui peut provenir directement de  l’entourage ou du personnel princier ou royal anglais Vous avez dû éprouver une joie certaine à l’exhumation de cette plaque…

B La plaque est une   plaque de gros ceinturon ou de coffret, avec au centre un écu à la croix dite de SAINT- GEORGES –  fin XIVe  – début XV ° siècle.  C’est du  travail anglais- la croix était initialement émaillée, on en voit encore des traces . Blanc appelé argent pour la croix et  de gueule (rouge) pour les trois premier quartiers de l’écu, il me semble distinguer du bleu (azur) pour le dernier quartier.  L’écu lui même  étant disposé sur un fond de lignes parallèles et entrecroisées. Avez-vous trouvé les deux objets ensemble ?