Trouvaille 127

Denier Charlemagne medolus pour Melle, monnaie déjà rare et dans un état de conservation exceptionnelle. Trouvé en Charente maritime proche La Rochelle. Superbe brillant de frappe, centrage parfait, relief magnifique, pas de défaut à vous dire en sachant que je suis critique sur les monnaies. Juste une estimation de votre part. Diamètre 18 mm pour un poids 1,25 g. Merci par avance. Pour le plaisir du partage. Walter

France, Charlemagne (768-814), Denier, Melle, TTB+ à Sup, Argent, Depeyrot:605. Nom sur deux lignes, légende en cercle autour d’un symbole similaire à un soleil CARO / LVS. MEDOLVS. Décidément cette monnaie rare devient courante en détection. Trois exemplaires présentés à la revue, dans le numéro 82, le numéro 121 et celui-ci. En vente aux enchères, il y a des acheteurs qui peuvent s’exciter et faire monter les prix, une monnaie est partie en sup à 3900 euros (frais à déduire) et une seconde dans un état similaire au votre l’année dernière à 2000 euros. Ce dernier prix nous semble plus raisonnable.

trouvaille 127

De Alain à Toulouse, il s’agit d’un méreau religieux de style fin XVe ou début XVIe s. ou un méreau de confrérie portant le nom latin de deux saints en trois lignes SCI (sancti) SZBE (Elisabeth ?) BHE ou HBE (Herbert ?), les prénoms en abrégés et contractés sont difficiles à interpréter.

trouvaille 127

Bonjour et bravo pour votre belle revue, je vous envoie pour identification et estimation cette petite monnaie en or trouvée par mon père en Lozère vers le Malzieu-ville. Le poids est de 2 g et le diamètre de 13,4 mm au plus grand et 12,3 mm au plus petit. Bonne continuation. Fabien

On penche pour un triens imitation wisigothique (550-580), probablement pour l’empereur Justinien (on est pas très sûr de notre lecture de légende). Avers : DN IVSTINUS PP API. Au revers la Victoire stylisée à droite : VICTORIA AUGUSTORUM CONOB à l’exergue (VICTORIA) n’étant pas lisible. La monnaie est en état TB à TB+, comptez 450 euros.

125.04

Bonjour. Voilà un nouveau défi… Un petit vase en étain je pense : hauteur 9 cm, base 2,8 cm, sommet 3,2 cm et un poids de 84 g. Les motifs sont un long dragon (doré à l’or fin ?) et un autre, une espèce de poisson où il manque un morceau. Je rajoute à ce premier objet un jeton ? Diamètre 22 mm pour un poids de 4,9 g. Je pense 2 lettres enlacées sur une face. Sur l’autre : une danseuse perchée sur une petite roue semant… ? Le plaisir de lire votre revue. Cordialement. Trouvés au détecteur Déus, le vase, de mémoire colline entre Digne et Marcoux dans le 04 et le jeton dans un champ à Le Brusquet toujours dans le 04. Jules Faustulus
On vous avoue qu’il est difficile d’appréhender dans son ensemble le dragon et l’autre gravure. Il semble que le dragon soit en relief et doré à l’or et l’autre dessin étant au contraire gravé dans le vase. A priori la première idée qui nous vienne à l’esprit serait un objet de facture chinoise. Il se pourrait que ce fût une petite urne funéraire pour animal de compagnie par exemple ? Tout est possible et c’est l’un des plaisirs de la prospection : on trouve des choses étranges à mille lieues des endroits où ils devraient se trouver.

Quant à votre jeton, on penche plus pour une médaille, d’un côté un personnage dans la position de la semeuse de Roty mais tenant un objet allongé non identifié, bouclier ? Il y aurait une roue près du pied gauche. Un liséré entoure la scène comprenant quinze étoiles. Le revers comprend le même liséré et deux lettres remplacent le personnage A et R. Si un lecteur a une idée, qu’il nous la soumette ! Période estimée fin du XIXe siècle.

125.03

J’ai trouvé cette pièce, mais je ne trouve aucune info dessus, en provenance de la commune de Saint Didier en Velay en Haute-Loire. Poids : 2,3 g, diamètre : environ 1 cm, matériau : apparemment c’est de l’argent. Ludovic
La monnaie est bien fatiguée, on pense, au peu d’indices présents, à une monnaie arverne, premier tiers du premier siècle avant J-C, une drachme à l’anneau centré DT3553, état B, une trentaine d’euros.

125.01

Bonjour à toute l’équipe. Voici 3 pièces trouvées en début d’année dans le nord-ouest de la Vendée dans 3 champs différents, serait-il possible de pouvoir les identifier et de les faire paraître sur ma revue préférée ? 1e et 2e photos : bronze, 1.04 g, D : 11 mm au plus large. 3e et 4e photos : Bronze, 1.05 g, D : 13 mm au plus large. 5e et 6e photos : billon 1.62 g, D : 18 mm au plus large. Bonne journée, Guigui 
Non il n’est pas possible d’identifier les deux petits bronzes de la fin du IVe siècle au milieu Ve, trop usés, sans titulatures lisibles et revers quasiment inidentifiables, il s’agit d’imitations barbares très frustres. On distingue les portraits stylisés à droite sur l’avers et les deux revers présentent, pour le premier : trois personnages filiformes et pour le second un personnage sous un porche ou palmiers.
Le billon est un demi réal de Juana y Carlos au début du XVIe siècle : KAROLVS: ET: IOHANA. Écu couronné, écartelé aux 1 et 4 de Castille, aux 2 et 3 de Léon, enté en pointe de Grenade ; à gauche la lettre L. Revers : HISPANIARVM: ET: INDIA, deux colonnes d’Hercule couronnées, sur la mer, avec la légende PL-VS-VI. La monnaie est très usée, la description se devine à peine, l’état B parait même optimiste. C’est pour cela que l’on vous rajoute un autre exemplaire pour comparaison. Elle peut difficilement rentrer dans un médailler.

124.10

Bonjour pouvez-vous m’aider à identifier ce sceau au cavalier en plomb 6 cm de diamètre trouvé dans la Loire ? Un grand merci ? Cdt Bruno
C’est une curiosité, la photo du revers est un indice non négligeable, trace de colle ? De soudure ? Point d’ancrage ? Y a-t-il une épaisseur comme pour la bulle papale ? Pour faire passer le ruban à sertir ? La gravure est frustre, peut-être une bulle ou sceau en plomb qui semble figurer SAINT MARTIN à cheval, coupant son manteau pour un pauvre. Sur le cheval, la croix de Savoie ?  Fin XIV ou XVe siècle. 

124.22

Bonjour, voici une fusaïole peut-être gauloise très originale en bronze. Elle mesure 3 cm de diamètre, 1,5 cm de hauteur, elle pèse 15 grammes. Trouvée dans le Lauragais par Jérôme, un fidèle abonné de la revue. En espérant qu’elle passera sur la revue ! Jérôme
C’est un élément de parure, probablement pour un collier, une perle en bronze biconique gravée de cinq cartouches de motifs indéfinissables. Datée du I au IVe siècle.

124.03

Bonjour, abonné et lecteur de vos passionnants articles, je vous adresse ces photos d’objets ou de fragments d’objets en cuivre ou bronze, trouvés dans un labour sur la commune de Taupont dans le Morbihan. Merci d’avance et bravo pour la variété des sujets abordés, bien à vous, Bruno.
Le premier objet en forme d’ovale est percé de deux trous. Sa base exprime assez le fait qu’il devait être fiché dans une planche ou bois. L’une des faces montre une ligne d’usure entre les deux trous signe d’un passage régulier d’un fil entre les deux. On ne voit pas ce qu’il en est de cet objet, un élément d’un métier de tissage ? Vos deux autres objets sont très partiels, l’anneau pris dans une couronne végétale évoque un morceau de médaille militaire éventuellement. L’objet en forme de morceau de fibule n’en est pas un car il est creux et contient deux rivets, c’est trop incomplet pour le définir. Peut-être un morceau de crochet de ceinture ?

124.06

Bonjour, je voulais vous remercier pour votre magazine, et en particulier Cahiers de prospection, qui nous fait vivre son loisir. Je détecte en Savoie, dans un champ j’ai trouvé une tête en bronze ou cuivre…, la tête est creuse, avec une couronne, les yeux sont en pâte de verre, longueur 20 mm et le poids est de 9 grammes, je vous envoie les photos. Si vous pouvez m’aider à identifier, en vous remerciant par d’avance, cordialement Olivier, et surtout longue vie à votre magazine. Oate
Que voilà une curieuse chose, le style est inclassable, un visage asexué surmonté non pas d’une couronne, mais plus certainement un chapeau ou coiffe d’époque ancienne. Les yeux en pâte de verre font pencher pour une datation lointaine de notre époque moderne. Un de nos experts, Laurent qui officie à Bordeaux, penche pour le Christ-Roi représenté, et d’époque médiévale XIIIe- XIVe siècle.