MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Trouvailles

108.10

Bonjour, voici une monnaie d’Isabel II, 1868, 10 escudos, diamètre 22 mm, poids 8,36 g, ce qui correspondrait bien à la monnaie en or, mais on distingue comme une patine grise sur le métal ?? Les bijoutiers que j’ai vus m’ont dit que c’était de l’or et que c’était l’alliage qui ressortait je suis un peu circonspect !!! François
Il y a du vrai dans ce que vous dites, il s’agit d’un faux en platine, courant sur les étals des numismates espagnols, recouvert d’une fine pellicule d’or. Mais sa valeur correspond pratiquement au poids de l’or, pour cet exemplaire en TB entre 200 et 250 euros.

108.3

Une nouvelle petite trouvaille sympa. Une petite gauloise allobroge trouvée toujours dans l’Aude à Douzens. Voici son poids : 2,32 grammes, dimensions : 15 mm au plus long et 13 mm au plus étroit. François
Avers : ANÉPIGRAPHE. Votre identification est exacte, il s’agit d’un denier allobroge à la rouelle et à l’inscription VOL. Avers : tête laurée à gauche ; grènetis. Revers : VOL., cheval galopant à gauche ; au-dessus, la légende ; une rouelle à quatre rayons entre les jambes. Cette monnaie provient du Dauphiné et il n’est pas commun de la trouver dans l’Aude… Ce denier est TTB et courant, son estimation est de 100 euros. Période Ier siècle avant JC.

107.14

Voici une petite pièce pour estimation, Fred Nord Isère, Bourgoin.
Beau Triens au nom de l’empereur Anastase (491-518), au monogramme du roi Gondebaud (473-516). Avers : DN ANASTA/SIVS PRNC, buste diadémé, drapé et cuirassé à droite. Revers : VICTORIA/AVCVTOVN, Victoire marchant à droite, tenant une couronne et une palme. CONOB à l’exergue et monogramme de Gondebaud dans le champ. Monnaie frappée par les peuples barbares des Burgondes après l’année 507. Une même monnaie s’est envolée à 6500 euros sur un site de vente numismatique. Mais 3000 euros serait la fourchette la plus juste pour cette monnaie.

107.12

Trouvée dans le 79 au mois de mars, au milieu d’un vieux chemin emprunté depuis des siècles, dans la terre bien meuble qui l’a conservée intacte (peut être deux rayures de charrue visible sur une face). Métal : bronze, long : 80 mm, larg : 35 mm, poids :126 g, ep : 11 mm. J’ai fait la déclaration à la DRAC en omettant bien évidemment de mentionner l’usage d’un SAFARI, mais j’y tenais absolument ! Datation ? -2000 à -1800 av JC pour moi (âge du bronze ancien). Toto8.6
La hache que vous avez découverte fait partie du groupe des haches plates à section rectangulaire dont la forme générale est trapézoïdale. Le tranchant est symétrique et convexe. Les faces sont relativement planes, le sommet étant aminci et coupant. Les côtés sont plats avec des bords rectilignes et parallèles, ce qui permet de la classer dans la catégorie des haches à méplats. Epoque : âge du bronze ancien, 1800 ans avant J-C.

107.1

Bonjour, tout d’abord merci pour votre excellent magazine. J’ai trouvé cette monnaie en Charente-Maritime et je n’arrive pas à l’identifier, obole de Charlemagne ? Elle est uni face et pèse environ 0,40 g.   Dimensions : 15 mm par 12 mm, en argent. Merci pour toutes vos informations sur cette trouvaille. Franck
Nous ne pensons pas que cette monnaie relève de la numismatique carolingienne, la forme des lettres est bien plus fine que sur les oboles de Charlemagne et la titulature ne correspond pas. Elle semble être un denier mérovingien. Le grand A laisse immédiatement penser à une des très importantes frappes de Marseille, mais on retrouve de telles lettres à Tours. Malheureusement, ces monnaies produites en très grand nombre sont très souvent mal frappées et difficiles à identifier de façon précise, comme c’est le cas ici. Rappelez-vous le dernier denier mérovingien paru, N° 99.10, il n’a jamais été identifié.

107.11

J’ai le plaisir de vous envoyer deux photos d’un statère que l’on pense namnète. C’est mon ami qui en a fait l’heureuse trouvaille. Il pèse 7,8 g et il est d’une couleur très jaune. Est-il possible qu’il soit non pas en électrum mais en or ? Cette monnaie a été trouvée dans le 17, elle est extrêmement bien conservée avec des détails très fins. De pouvoir observer une telle monnaie, cela m’a rappelé votre dossier sur les monnaies gauloises de l’été dernier dans monnaies et détection (d’ailleurs je n’arrive pas à retrouver cet exemplaire dans mes affaires). Merci par avance pour votre expertise, au plaisir de vous lire. Cordialement. Clément
C’est bien un statère émis chez les Namnètes, à la toute première phase de l’importante émission dite «  à l’hippophore » Nouvel Atlas t. II, série 308 A, DT 2181-2183. Le poids élevé et l’aspect d’or allié d’assez bon aloi, en se fiant à la photo, permettent de situer la monnaie dans le dernier tiers du IIe siècle av. J.-C. Avers : tête à droite, entourée de cordons perlés terminés par de petites têtes coupées ; la chevelure est stylisée. Revers : cheval androcéphale galopant à droite conduit par un aurige étendant la main droite ; entre les jambes du cheval, hippophore. Cette monnaie est un TB++ et peut s’évaluer 1000 euros.

107.13

Bonjour, voici une monnaie que je viens de trouver ce week-end en Ariège (petite sortie entre deux ondées). Je pense qu’elle est en argent et qu’elle pourrait être espagnole. Elle pèse 1 gramme. Pourriez-vous m’en dire plus ? Un fidèle lecteur, William
Oui, il s’agit bien d’une monnaie espagnole : un demi réal de Grenade de l’époque des rois catholiques, fin du XVe siècle. Avers : + FERNANDVS: ET: ELISABT:, faisceau de six flèches (Ferdinand et Isabelle, par la grâce de Dieu). Revers : + REX: ET: REG CAST: LE: Joug ; lettre d’atelier dans le champ au-dessous d’une croix (roi et reine de Castille, Léon, Aragon et Sicile). La monnaie est percée et son état est TB, c’est une monnaie qui se négocie 20 euros.

107.4

Bonjour la rédaction, je voudrais vous faire partager la trouvaille d’une vie de prospecteur à savoir ce solidus de Constance, atelier de Trêves. Bien à vous, Bruno
Il s’agit bien d’un solidus mais pas la trouvaille d’une vie de prospecteur ! Trouvez un dépôt de trois cents de ces monnaies et cela commence à représenter la trouvaille d’une vie de prospecteur ! Avers : buste de Constance II à droite, coiffé d’un diadème perlé, cuirassé. CONSTANTIVS AVGVSTVS “Constance auguste”. Revers : deux Victoires ailées, debout se faisant face, tenant des deux mains entre elles une couronne portant inscription des vœux. Différent d’atelier en exergue. VICTORIAE DD NN AVGG, dans le champs VOT XX MVLT XXX TR Victoriae Dd (dominorum) Nn (nostrorum) Augg (augustorum) :
“Les victoires de nos seigneurs augustes”. Vot (is) XX (vicennalibus) Mult (is) XXX (tricennalibus) : “Vœux pour le vingtième anniversaire de règne et plus pour le trentième à venir”. Cette monnaie a été frappée en 347-348. Elle est en état SUP, autant que nous puissions voir avec la faible définition de vos images, et se négocie aux alentours de 2000 euros net.

107.8

Bonjour, je vous fais parvenir quelques photos d’un dé, trouvé dans une commune au sud de Perpignan. Il me semble en plomb, pour un poids de 17 g, et ses arêtes mesurent entre 1 et 1,2 cm. On voit bien qu’il s’agit d’un objet plutôt artisanal étant donné l’irrégularité des faces et des trous. Chose amusante, il comporte deux faces 5, et le 4 est absent. Quelle pourrait être sa datation, sachant que les dés à jouer ont existé de tout temps… En vous remerciant, Quentin
Il nous est impossible de le dater. Seul le contexte de trouvaille et l’étude de la couche archéologique où il se situe permet de le dater. Un dé reste un dé, ils seront invariablement fabriqués sous la même forme avec des ponctuations ocellées simples à triple ou non pendant les quinze premiers siècles de notre ère, et avant notre ère. Tout juste pouvons-nous vous dire que vous n’avez pas le seul dé antique ou médiéval avec deux faces 5. « fin Xe-mi XIe siècle, Coppergate, York, 1 dé en ivoire de morse (29 x 23 x 22 mm) endommagé par le feu, 6/5, 4/3, 5/?, tous deux à ocelles simples ; le deuxième dé est de taille importante et comporte deux 5 !

Les Anglais encore et toujours avec leurs bases de données :

https://www.yorkarchaeology.co.uk/resources/picture-library/picture-library-2/viking-age-coppergate/

106.7

Voici un objet découvert dans une prairie. Je dirais sûrement une monnaie mais je ne vois pas ce que c’est. L’alliage est assez lourd. Son poids est de 1,2 g pour 18 mm. Avez-vous une idée ? Doudoudu16
Nous pensons qu’il s’agit d’un poids de ville étalon de petite unité, pour peser certaines marchandises – et certainement un poids de la ville d’Ypres en Flandre. Le décor à la croix est d’inspiration monétaire, mais on lit les lettres Y P R E (s) dans les cantons de la croix. Le lis du revers contremarqué prouve que la justesse du poids a été vérifiée et validée par les autorités royales françaises de contrôle des poids et mesures. Fin XIVe-début XVe siècle, d’après le style.