MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Trouvailles

94.09

Le bienheureux David avec son Déus a trouvé dans les Pyrénées cette monnaie peu courante, un gros en argent de Jaime Ier (1213-1276), roi d’Aragon. Avers : +IACOBVS DEI GRA REX ARAGONV. Revers : +DOMINVS MONTISPESVLANI. C’est une monnaie rare, elle est en TTB et s’évalue 1500 euros.

94.02

Les deux bagues qui ont été trouvées l’une à côté de l’autre près d’une pierre sont de la famille Abeille, d’après le blason qui représente des abeilles. Les bagues ont été trouvées dans le Finistère près de Perros Guirrec. Elles ne sont pas poinçonnées et de petites tailles. Pour l’anecdote, j’étais en sortie avec un ami qui ne possède pas de détecteur de métaux mais qui est intéressé par notre passion. Lors de cette sortie il a pris des photos quand je détectais. Un moment je lui dis : « Indice 79/80 » (en programme 7 que j’utilise même sur terre car je le trouve très bon) d’habitude c’est des 2 euros cet indice mais vu qu’ici on trouve que des dt et liards, je sais pas ce que ça peut être. Et là whaouuuu une chevalière !!! Elle est en or en plus. Je lui montre et la nettoie. Je lui dis « attends je repasse on sait jamais ! » Là un petit indice 50/54. Je lui dis « d’habitude c’est toujours de l’aluminium quand je creuse sur ça, mais là à côté de la chevalière, je ne peux pas ne pas creuser ». Et là, la vache ! une deuxième bague en or avec des diamants et un saphir !!! Explosion de joie retenue malgré tout mais super heureux. On les a pesées, il y en a en tout pour 12,36 grammes d’or. Cordialement, Thomas. 
Ces bagues ont été cachées intentionnellement, la pierre devait servir de repère. La chevalière sans poinçons date antérieurement à la Révolution française. Elle représente deux écus accolés avec un lion marchant à droite et une ruche entourée de trois abeilles en triangle. Elle date probablement du XVIe siècle. Il s’agit certainement de l’union de deux familles. Une recherche des armoiries a été lancée avec notre spécialiste mais cela prend plus de temps qu’une simple identification. La seconde bague est un empierrage classique en forme de fleur, saphir et diamant. Même période que la chevalière. Belle trouvaille plaisante qui stimule l’imagination : noble fuyant la révolution ? Larcins commis et cachés par peur de représailles ? Qui le saurait ?!

94.11

Fidèle lecteur de votre revue, je passe le cap aujourd’hui pour vous soumettre une première demande. J’ai trouvé cette monnaie sur une colline en plein bois dans le département de l’Aube, à la limite de département avec la Haute Marne. Je pense que c’est une monnaie carolingienne de Charles III dit le simple. Pouvez-vous m’en dire plus sur son histoire et sa cotation. En vous remerciant par avance. Bernard.
Il s’agit bien d’une monnaie carolingienne de Charles III le Simple (898-923). Denier (Troyes). C’est une immobilisation. Avers : GRATIA D-I REX. Légende circulaire. Au centre, monogramme de Karolus. Revers : + TRECAS CIVI. Croix. Cette monnaie montre une faiblesse de frappe les légendes sont délicates à lire, elle s’estime 60 euros.

 

94.04

Bonjour, voici mes dernières trouvailles faites dans le département 57, région Yutz, poids 3,5 g. Je pense à un potin à la tête d’indien tribu des Leuques. La bague (6 g) dans un champ, dép. 57 proche de la frontière Luxembourgeoise. Je pense aussi avoir trouvé deux fibules dans un champ proche de la bague. La plus petite pèse 6,5 g, la plus grande 8,5 g. Merci et longue vie à votre magazine et à notre loisir. Jeannot
Oui pour le potin des Leuques, Ier siècle avant JC. Avers : tête ceinte d’un bandeau à gauche, la chevelure indiquée par trois mèches, le cou par trois petits traits. Le portrait est incomplet. Le revers est représenté par un sanglier à gauche, la queue recourbée ; une espèce de lys sous le ventre de l’animal. Cette monnaie est en bon état mais de diamètre réduit elle s’estime 40 euros.
La petite bague en bronze possède un anneau de section ronde et supporte un chaton plat et cylindrique sur lequel est présente une fleur stylisée classique à huit pétales ou un soleil ? Le tout dans trois cercles concentriques. La période proposée est Ve-VIIe siècle sans certitude toutefois.
Non pour les deux fibules, une seule l’est, c’est celle à droite, fibule géométrique dont le pied est une tête de tortue ou d’oiseau. Le plateau a un champ géométrique émaillé entourée d’une ligne de petits cabochons. Ie au IIIe siècle.
Le dernier objet, bien abimé par le soc de charrue, est une cuillère gallo-romaine. Appelée plus précisément cochlear, le cuilleron abimé ne permet pas de connaitre sa forme exacte (bourse ou ovoïde ?). Période du IIe au IVe siècle.

94.01

J’ai ce blanc qui me donne du fil à retordre pour son identification, pourriez-vous m’aider svp, je ne sais plus où chercher. Son diamètre est de 26-27 mm, poids ? pas de balance de précision (touriste en somme. Côté blason : ludovicus.marchio.ma….., de l’autre côté pas grand-chose, donc help svp, plouf 30
Il s’agit d’une monnaie du XVe siècle de Mantoue pour Ludovic II Gonzaga Marchese II (1444-1478), un mezzo grosso. Avers : •LODOVICVS •MARCHIO •MANTVE •ET •C •. Blason aux quatre aigles dans un cercle de perle. Revers peu lisible sur la monnaie : X •TVI •TVTA •HOSPICIO •SIT •SAngVInIS •HOSPES. Reliquaire gothique contenant le précieux sang dans un cercle perlé. C’est une monnaie de classe R2 (commune) dont l’état ne permet pas de la classer dans un médailler honorable… Sans valeur de collection donc.

94.03

Salut, je vous présente cette monnaie mérovingienne en argent trouvée dans le Lot, commune de Livernon, diamètre 10 mm. Merci par avance pour votre identification, Maxence.
Sans légende tête à droite, devant le profil cinq globules disposés en demi-cercle. Le revers présente une croix grecque cantonnée des lettres BVNA séparées par un globule prolongeant les bras de la croix.
A priori, ce denier n’est pas attribué. Il apparaît en deux exemplaires dans le trésor de Nice cimiez d’où la référence issue de Morel Fatio N° 275 et à notre connaissance, il n’apparaît nulle part ailleurs. Le style du buste est assez commun et la légende BVNA si tant est qu’elle se lit dans ce sens, n’est pas connue. Son lieu de découverte pourrait nous aiguiller, mais le Lot est assez central. Néanmoins on pourrait peut-être rattacher le buste à certains atelier Lozérien, qui ne sont pas très loin géographiquement. Mais comparaison n’est pas raison. En l’absence de vente et comme de coutume, nous ne pouvons coter cette monnaie.

94.06

Patrick est à Carbonne (région toulousaine) et il a trouvé cette jolie vervelle perdue par un languedocien dans la période du XIVe au XVIe siècle. L’intérêt de cette vervelle est qu’elle représente le palais des archevêques de Narbonne présent sur tous les poids monétaires de Toulouse.

94.03

Salut, je vous présente cette monnaie mérovingienne en argent trouvée dans le Lot, commune de Livernon, diamètre 10 mm. Merci par avance pour votre identification, Maxence.
Sans légende tête à droite, devant le profil cinq globules disposés en demi-cercle. Le revers présente une croix grecque cantonnée des lettres BVNA séparées par un globule prolongeant les bras de la croix.
A priori, ce denier n’est pas attribué. Il apparaît en deux exemplaires dans le trésor de Nice cimiez d’où la référence issue de Morel Fatio N° 275 et à notre connaissance, il n’apparaît nulle part ailleurs. Le style du buste est assez commun et la légende BVNA si tant est qu’elle se lit dans ce sens, n’est pas connue. Son lieu de découverte pourrait nous aiguiller, mais le Lot est assez central. Néanmoins on pourrait peut-être rattacher le buste à certains atelier Lozérien, qui ne sont pas très loin géographiquement. Mais comparaison n’est pas raison. En l’absence de vente et comme de coutume, nous ne pouvons coter cette monnaie.

93.05

Bonjour, trouvée dans une prairie près de Valenciennes. Pourriez-vous m’aider à avoir une identification précise de cette monnaie et sa cote en cet état ? Je n’ai pas le poids mais son diamètre est de 28 mm. Merci d’avance cordialement, Ludovic.
28 mm correspondent à un tiers d’écu, et il s’agit du type appelé écu de France. La quantité de frappe dépasse les huit millions, elle est en argent 917 millième, son poids doit être de 8,09 g avec une tranche cordonnée. LUD. XV. D. G. FR. ET. NAV. REX. Avers : buste juvénile de Louis XV à droite, lauré et cuirassé ; trèfle et animal sous le buste (Louis XV, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre). Le revers quant à lui présente : SIT NOMEN DOMINI. – A – .BENEDICTVM 1720. Ecu de France couronné (Béni soit le nom du Seigneur). Un même tiers d’écu s’est vendu sur ebay à 62 euros avec un flanc neuf, le votre est en état TTB et frappé sur une reformation, il s’évalue 80 euros.

93.04

Trouvé par Christophe dans le 77, un demi-batzen du canton de Berne, Suisse. C’est une monnaie en billon usée, de valeur très faible, moins de 10 euros. MONETA REIPUBLICAE. BERNENSIS. Description avers : Écu festonné aux armes de Berne. Revers : DOMINUS PROVIDEBIT 1718. Description revers : Croix échancrée.