MONNAIES ET DETECTIONS Le Blog

Monnaies et Détection, le blog

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Catégorie : Trouvailles

101.14

Voici un bracelet trouvé dans la région du Lot ce weekend, mais malheureusement après plusieurs recherches, impossible de trouver de quoi il s’agit. Pourriez-vous m’aider ? Stéphane 46.
Vraisemblablement un bracelet moderne en provenance du Maghreb, en cuivre ou laiton avec décor floral et inclusion de lettre arabes.

101.15

Bonjour, je vous envoie la photo recto/verso d’une pièce que j’ai depuis un certain temps, un ami qui est abonné chez vous m’a conseillé de vous contacter. Pouvez-vous m’aider pour l’identification et le cas échéant de sa valeur ? Par avance je vous remercie, Claude
Reproduction moderne et fantaisiste d’une monnaie d’Henri IV sans aucune valeur. Faite par moulage, le métal doit être en principe assez léger.

101.7

Salut tous, je vous présente cet artefact d’intérêt très symbolique, 35 mm x 35 mm, 6 g, alliage de cuivre. Quelqu’un voudrait-il avoir une idée de son identification svp ? Merci, Albert
Il s’agit d’un ancien insigne en broche émaillée – croix potencée au trèfle des scouts de France -, la croix de Jérusalem de couleur rouge vient des chevaliers hospitaliers de saint Jean ; Elle fut adoptée en 1920 par les différentes troupes de scoutisme qui se réunirent en fédération. Ils rajoutèrent le trèfle qui était déjà le symbole pour les guides et éclaireuses. Les scouts de France ont fait évoluer leur insigne dans les années 60 en stylisant le trèfle. Votre trouvaille date des années 20 à 60.

100.28

Trouvaille faite à Trébons-sur-la-Grasse par Loick. Il s’agit d’un sceau en amande d’un ecclésiastique du début XVe siècle figurant l’oiseau de paradis, le paon, ailes et queue au repos : S(igillum) DEO Q CAQ CLASSEVNT (?), lecture sous toutes réserves, les lettres ne sont pas toutes nettes et les empreintes pas fameuses ; c’est une abréviation latines sans contexte. C’est toujours un bonheur d’exhumer un sceau… même sil n’est pas formellement identifiable !

100.25

Gilles est parti en vacances en Roumanie, il nous envoie une de ses trouvailles originales faite près de Cluj Napoka. De toute évidence il s’agit d’une rouelle ou fusaïole bouletée en bronze. Sept excroissances doubles réparties tout le long de l’anneau. Admirez la patine et l’extraordinaire conservation du métal, on sent qu’en Roumanie Monsanto n’arrive pas encore à vendre ses pesticides…

100.13

Je vous ai envoyé des photos d’un très beau statère carnute au loup et au cheval, trouvé à la limite de l’Eure-et-Loir et l’Eure. Son poids fait 2,2 grammes. Merci de bien vouloir me donner votre avis ainsi qu’une estimation pour cette monnaie, Alain.
Puisque le poids est de 2 grammes, il s’agit d’un quart de statère des Carnutes, région de la Beauce, au loup conducteur. La monnaie est anépigraphe avec une tête imitée de Philippe II à gauche, le revers d’excellent relief présente un loup conduisant un cheval à droite, sous le ventre de l’équidé un oiseau aile déployée (aigle ?). Il s’agit théoriquement du quart « au loup conducteur » DT 2077A et B ; mais curieusement, le profil est à gauche alors qu’il devrait être orienté à droite, et le dessin du revers peut sembler curieux… Il nous est difficile de se prononcer sur l’authenticité de la monnaie sans l’avoir en main. Ce quart de statère est SUP et sa valeur (si elle est authentique) oscille entre 900 et 1200 euros.

100.6

Voici quelques objets trouvés en Savoie, tous en Tarentaise. J’ai fait quelques recherches mais sans résultat précis. Voici le descriptif : le soleil est en bronze, mesure 41 mm et pèse 8,12 g, la flèche en bronze pèse 2,25 g et mesure 26 mm (de la pointe au “manche”) sur 23 mm. La monnaie romaine : 26 mm pour 6,42 g. La mérovingienne en or : 13 mm pour 0,93 g, et enfin le plomb pèse 10,75 g et mesure 27 mm par 23 mm. Je vous souhaite une bonne continuation, Thibault.

Il s’agit d’un triens de Viviers en Ardèche, Francs vraisemblablement, il en existe de nombreux exemplaires et celui-ci est à rapprocher avec celui qui est présent dans le Belfort à la réf 4910 (dessin joint). Avers : DNVIITV STONAI, buste diadémé à droite. Revers : -NOTC S couché, AVOTVNO, croix latine potencée sur un globe et un degré accostée de VI VA à l’exergue ONOB. Bel état TTB, estimée à 1200 euros.

La monnaie romaine est un Maiorina de Julien II l’Apostat (362-363) E N FL CL IVLIANVS P F AVG. La première lettre devrait être un D mais nous voyons un E. Buste barbu, diadémé, drapé et cuirassé de Julien II auguste à droite, diadème perlé. “Dominus Noster Flavius Claudius Iulianus Pius Felix Augustus”, (Notre seigneur Flavien Claude Julien pieux heureux auguste). Revers : SECVRITAS REI PVB (La Sécurité du bien public). Taureau passant à droite surmonté d’une étoile. A l’exergue l’atelier se devine SCONS pour Arles. C’est une monnaie en TB estimée à 120 euros.

Le plomb est-il percé dans sa plus grande longueur ? C’est ce que suggère la seconde photo, on y voit un début de cavité, dans ce cas cela pourrait être un plomb servant de scellé pour fermer un sac contenant des marchandises et reconnaitre l’appartenance de ces dernières au fabricant qui aurait apposé ses marques sur le plomb : deux cercles concentriques, un besant au centre et quatre besants formant un carré virtuel autour des cercles, le tout repris deux fois.

Quant au soleil en bronze, il s’agit d’une applique mais peu d’éléments permettent de le dater car ce style figuratif a traversé les siècles…

La pointe de flèche est une pointe de forme triangulaire à pédoncule et ailerons latéraux, la soie est de section ronde. La datation est -900-500 de notre ère.

100.5

Jean-Pierre en Haute-Garonne a trouvé un bouton de blouse avec Napoléon, le grand buste à gauche et couronne de laurier, nous sommes au milieu XIXe siècle.
Les suites de ses trouvailles sont un petit anneau en argent non poinçonné, supportant un cœur et une fleur. L’époque est XVIII-XIXe siècle.
On termine par un buste en bronze très usé, comme poli par le « toucher », très vraisemblablement gallo-romain, peut-être un ex voto.

100.2

Armand, Carcassonne, a trouvé cette bague dont le chaton est une monnaie en argent avec des caractères arabes et un curieux astre, on pencherait pour une monnaie des nombreuses principautés de l’empire mogol en Inde. Cette calligraphie est généralement difficile et nous n’avons pu retrouver son origine exacte, la pièce ayant été de surcroit rognée pour s’adapter au chaton de la bague. Si vous avez une piste merci de nous le faire savoir.

100.3

François à Lanta a trouvé ce poids monétaire d’Isabelle et Ferdinand d’Espagne 1470. 2 cm x 2 cm, épaisseur 8 mm, poids 26 g. Il fut trouvé à Barbaira. A l’avers, la frappe très faible laisse à peine entrevoir ou deviner le faisceau de flèches nouées et au revers l’indication VIII R est pour la pièce de huit réaux.
Il a trouvé comme tout prospecteur un 10 centimes Napoléon. Ces monnaies sont les premiers plaisirs du débutant, ensuite quand on est sur un endroit où l’on trouve de belles monnaies, c’est « zut encore un Napo ! » Celui-ci a le mérite d’être en bon état : 1857, MA pour Marseille, le franc poche le cote 60 euros pour un TTB mais cette patine noire est un peu moins agréable, espérez plutôt aux alentours de 15 euros.