MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘denier republique romaine’

Trouvaille 131.15

Suite à une sortie de Seb58, nous avons fait de très bonne trouvaille mais pour la plupart impossible d’identifier les pièces et la « boucle » en fin. Une datation et expertise possible Merci pour votre travail ! Seb58.

La première est un denier de la république romaine de Calpurnia en -90 avant JC Avers : Anépigraphe

Tête laurée d’Apollon à droite; avec ou sans marque de contrôle.

Revers : L PISO FRVGI / ROMA en monogramme ou non (Lucius Piso Lucio filio Frugi, Lucius Piso fils de Lucius Frugi)

Cavalier nu, galopant à droite ou à gauche, tenant une palme; avec ou sans marque de contrôle. réf : BMC/RR.2007 TB++ 70€

Le second est un denier Sulpicia frappé en -106 avant JC, denier serratus : avers : D. P. P : Têtes accolées des dieux Pénates laurés à gauche. “Dei Penates Publici”, (les dieux Pénates). Revers : C. SVLPICI. C. F. à l’exergue. : Deux soldats debout face à face ; devant, une truie allaitant ses petits ; au-dessus, marque de contrôle, L. “Caius Sulpicius Caii Filius”, (Caius Sulpicius fils de Caius). Ref MMR1106. Etat de la monnaie TB+ estimée à 70€

111.04

Je suis passionné par votre revue, je pratique la détection depuis pas mal d’années. J’ai découvert ces monnaies dans la vallée du Rhône entre Vienne et Valence. Pouvez-vous m’aider à identifier ces 3 monnaies romaines, ainsi que leurs estimations ? Pour la première, un quinaire de 1,35 g et d’un diamètre d’environ 14-15 mm en argent. Pour la deuxième, un denier de Jules César d’un poids de 3,92 g et d’environ 18 mm. Pour la troisième un denier de la république ?? Environ 17-18 mm, entre 3 et 4 g environ. Je remercie toute l’équipe et continuez. Cordialement, Rolland.
La première, le quinaire est attribué à OCTAVE et MARC ANTOINE Octavius et Marcus Antoninus Caius. Avers : III. VIR. – R. P. C. Tête voilée et diadémée de Concordia (la Concorde) à droite, « Triumviri Rei Publicæ Constituandæ » (Triumvir pour la restauration de la République). Revers : M. ANTON C. – CAESAR. Deux mains jointes tenant un caducée, « Marcus Antonius Caius Cæsar » (Marc Antoine Caius César). Son état est un petit B+, n’en espérez pas plus de 30 euros.
La seconde est bien un denier de Jules César. Avers : tête diadémée de Vénus à droite, portant boucle d’oreille et collier ; derrière, le long du cou, petit buste de Cupidon, une contremarque à l’avant. Au revers on distingue très bien le trophée gaulois formé d’un casque, d’une cuirasse, de boucliers, de lances et de deux carnyx ; au pied du trophée : deux captifs assis ; celui de gauche, une femme assise à gauche, celui de droite, un homme assis à droite, se retournant, les mains attachées dans le dos. Traduction revers : « Cæsar » (César). Cette pièce a été frappée en 45 avant JC en Espagne. Elle est en état TTB c’est une monnaie estimée aux alentours de 360 euros.
Venons-en au dernier denier avec une belle frappe en relief de la tête casquée de Rome à droite et au revers un quadrige à droite conduit par une victoire. Nous avons eu du mal à l’identifier car on avait une erreur de lecture sur la légende, on lisait CLI au lieu de CLT. Bref, monnaie frappée en 111-110 avant JC. Avers : tête casquée de Rome à droite ; derrière un objet triangulaire avec un cercle à l’intérieur. Revers : AP. CL. T. M(ANL). Q. (VR). Victoria (la Victoire) dans un trige au pas à droite tenant les rênes dans les deux mains. « Appius Claudius Pulcher, Titus Manlius Mancinus et Quintus Urbinius » (Appius Claudius Pulcher, Titus Manlius Mancinus et Quintus Urbinius). La monnaie est en état Sup, elle s’estime 160 euros.

Trouvaille 60.16

Laurent à Verniole nous a envoyé trois trouvailles de sa collection : de gauche à droite, on aperçoit un mouton d’or de Jean le Bon (1350-1364). Légende de l’avers : AGN DEI° QVI° TOLL° PECA’° MVDI° MISERERE° NOB, (Jean, roi ; agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde, prends pitié de nous). Agneau pascal à gauche, tournant la tête à droite avec un nimbe devant une croix avec gonfanon qui coupe la légende de l’exergue dans un polylobe interrompu ; à l’exergue : IOA – REX. Légende du revers : XP’C VINCIT XPC REGNAT XPC IMPERAT (ponctuation par deux quadrilobes évidés et superposés). (Le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande). Croix tréflée et feuillue, avec en cœur une rosette dans un petit quadrilobe, accostée de quatre lis, dans un quadrilobe anglé cantonné de huit petits lis. La monnaie a une belle tenue avec usure de surface régulière et quelques rayures sur le mouton. Comptez 1000 euros.

La monnaie centrale est un denier de la République romaine frappé en 50 avant Jésus-Christ : Légende : CN. PLANCIVS/ AED. CVR. S. C. (Cnaeus Plancius Ædilis Curulis Senatus Consulto), (Cneius Plancius édile curule avec l’accord du Sénat). Tête de Diane Planciana à droite, coiffée du pétase avec boucles d’oreille et collier. Le revers est anépigraphe. Bouquetin à droite ; derrière à gauche, arc et carquois. Cette monnaie présente une usure importante et intéressera un collectionneur pour 40 € maximum.

Enfin, la troisième monnaie est un gros tournois de Philippe IV : Avers : + PHILIPPVS (lis) REX. Croix, légende extérieure. Revers : + TVRONVS (lis) CIVIS. Châtel tournois, bordure de douze lis. Monnaie dans un bel ensemble estimée à 120 €.

Trouvaille 56.25

Deux trouvailles faites dans le terrain qui a servi au précédent dernier rallye des Toulousains. Une bague en or médiévale et une monnaie « sauvage » (à l’inverse des monnaies romaines achetées et enfouies pour le rallye, appelées monnaies domestiques…). La bague en or a pas mal souffert des engins agricoles, elle est tordue, éraflée profondément par le soc de charrue sur l’anneau. Le chaton est une feuille d’or se refermant sur une pierre rouge (un rubis ?) ou du verre coloré taillé en forme pyramidale à sept côtés. On distingue un léger décor symétrique sur la face extérieure de l’anneau, de part et d’autre du chaton, décor fait de trois ovales séparés par un motif géométrique.
Le denier romain trouvé date de la période républicaine.

Trouvaille 53.01.bis

Suivent trois deniers romains : une république et deux monnaies du triumvirat.

En premier : « BON. EVENT LIBO ». Tête diadémée de Bonus Eventus à droite. Reverse : « PVTEAL SCRIBON ». Margelle du puits Scribonien ornée d’une guirlande de laurier et de 2 lyres. Cette monnaie est en état moyen, comptez 60 €.

Un denier de Marc Antoine à la série des légions : sur celle-ci : « LEGION VII », « ANT. AVG » au-dessus ; « III VIR R.P.C » à l’exergue. Au revers : une trirème voguant à droite avec l’acrostolium entre deux étendards de légion avec la mention « LEGIO VII ». Cette monnaie est en état moyen (TB), comptez 50 €.

Un denier de Marc-Antoine et d’Octave frappé en 41 avant Jésus-Christ. Tête à droite de Marc Antoine : « M ANT IMP AUG III RPC M BARBAT QP », revers : tête à droite d’Octave : « CAESAR IMP PONT III VIR RPC ». Monnaie en bel état de conservation, de prix moyen 650€.

Trouvaille 50.09

Pierre Henry, dans le Gard, a eu la chance exceptionnelle de trouver avec son Ace 250 Garrett ces trois monnaies de la période romaine, datant de la fin de la République au début du règne d’Auguste. De haut en bas :

  • Mauritanie, Juba Ier, 60/46 avant Jésus-Christ. Avers : REX JUBA, buste diadémé et drapé à droite. Revers : légende en caractère néo-punique, temple octastyle vue de face. Estimation : 100 euros.
  • La seconde monnaie est encore un denier : Famille Cordus Rufus, 46 avant Jésus-Christ. Avers : RUFUS III VIR (ces trois dernières lettres sont absentes pour cause d’usure). Revers : MN CORDUS. Monnaie de flan très court et très oxydée, a dû séjourner très longtemps en terre et le sol devait être acide. Estimation : 50 à 70 euros.
  • Celle qui fait rêver est la dernière, en or, un exceptionnel aureus d’Auguste, un portrait exceptionnel frappé en 27/14 avant Jésus-Christ. Le taureau au revers est aussi beau que le portrait d’Auguste. Quel dommage que cette balafre dénature ainsi le portrait d’Auguste, un exemple de plus du sauvetage de notre patrimoine par des petites mains de prospecteurs avant un second et destructeur passage d’un engin agricole. Malgré cela, cette très rare monnaie est estimée à 2500 euros !

Trouvaille 47.23

Vincent a Mauzac a trouvé ces deux monnaies en argent, la première est gauloise, elle est classifié dans le Saves comme type indéterminé de l’est de la région midi Pyrénées, il s’agit de la référence 374 tête a droite et œil de face le revers est constitué d’une croix non bouletée  trois besants dans trois cantons et d’une hache bouletée au troisième canton, la monnaie a subi des pertes de métal, le portrait est incomplet, comptez 120 €. La seconde monnaie est un denier anonyme de la république romaine  frappé à Rome en 115-114 avant Jésus christ, il représente à l’avers Rome casqué du casque corinthien un X derrière la nuque, la scène du revers représente la naissance de Rome avec Rome casquée et drapée assise à droite sur des boucliers, tenant de la main gauche une longue javeline ; sous les boucliers, un casque  devant Rome, la louve debout à droite allaitant les Jumeaux (Remus et Romulus) ; de chaque côté de la déesse, une colombe volant vers la déesse. Monnaie présentant une forte usure et une épaisse estafilade sur la joue,  estimée à 60 €

Trouvaille 46.16

Bien sûr, voici le texte mis en forme et corrigé orthographiquement :


Bonjour,

Nous vous envoyons nos trouvailles, Chris et Ben, deux prospecteurs du sud-est ! Nous avons découvert une série de deniers de la République romaine ainsi qu’un as Janus sur la commune d’Orange. Voici les détails :

  • Les deniers ont tous un poids de 3,9 g, sauf l’Afrania qui pèse 2,8 g (et qui est fourré).
  • Le grand Janus mesure 37 g et 35 mm, tandis que l’autre fait 20,8 g et 30 mm.
  • Les balles de fronde pèsent 50 g.

Nous aimerions que vous identifiiez les objets suivants :

  • Phalère (argentée) : 52 g, 50 mm de diamètre et 45 mm de hauteur.
  • Boucles avec dorure : 35 mm sur 20 mm.
  • Agrafe : 31 mm.
  • Hache trouvée en Charente-Maritime : dimensions 105 x 55 x 25 mm.
  • Boucle pliée ??
  • Deux petits objets avec un côté creux : dimensions 20 x 13 mm.

Tous ces objets proviennent de la commune d’Orange, à l’exception de la hache.

Nous vous remercions pour l’identification des objets et pour l’estimation des monnaies ! Au plaisir de vous lire, et félicitations pour votre revue très objective.

Commençons par les monnaies, six deniers de la république en bel état ma foi de gauche a droite : Denier Anépigraphe de Marcia : 129 avant JC Rome
avers : Tête casquée de Rome à droite ; derrière, marque de valeur (XVI) en monogramme.
revers : ROMA à l’exergue ; Q. PILIPVS au-dessus.
Cavalier galopant à droite, portant un casque avec cimier, tenant une lance de la main droite et les rênes dans la gauche ; derrière, le casque royal macédonien orné de cornes de bouc.: ‘Quintus Philipus// Roma’, (Quintus Philippus// Rome). Exemplaire très correct à 180 €


Denier de Caius Minutius Augurinus, 134 avant jésus christ, tête de Rome casquée à droite, une étoile derrière la nuque ; au revers, Colonne ionique surmontée d’une statue, ornée d’un épi de chaque côté, accostée de deux personnages qui pourraient être Marcus Minucius Fæstus à droite, voilé et tenant un lituus, et Lucius ou Publius Minucius Augurinus debout à gauche, tenant une patère. (Source cgb vso 21) ROMA AUGURINI, monnaie présentant une légère usure : 150 €

République Romaine, BAEBIA, denier
en argent de Baebius Q.f Tampilus (144 av. JC) A/tête de Rome casquée à gauche X devant le buste TAMPIL  R/ Apollon à demi nu dans un quadrige Roma M.Baebia à l’exergue  état TB+ remarquer la tète de Rome a gauche  ce n’est pas usuel a l’époque estimation 90€

République Romaine, denier de Tullia
120 av. JC) A/tête de Rome à droite ROMA derrière R/Victoire dans 1 quadrige au galop tenant 1 palme M.TULLI à l’ex. état TTB 150 €

République romaine, Denier de L. Caesi Période : 112 ou 111 avant J.-C. Anépigraphe
Buste d’Apollon vu de l’arrière, tête à gauche, avec le foudre ; à droite, lettres ligaturées AR

Au revers: AL-ER // L. CAESI
Les dieux Lares assis de face, avec un chien entre eux, chacun tenant un bâton ; au-dessus, buste de Vulcain Atelier : Rome  monnaie assez bien conservée  comptez 150 €

 Et enfin les deux monnaies de bronzes sont du troisième siècle avent jésus christ ; (211-206) respectivement un dupondius et un as description identique pour les deux monnaies :   Anépigraphe.: Tête barbue de Janus, au-dessus, I.
revers : ROMA.
Proue de galère à droite (rostre) ; au-dessus marteau et apex ; devant, I.
le dupondius est de moins bonne conservation que l’as comptez respectivement ; 50 et 150 €

Trouvaille 45.13

Stanislas avec ses premières trouvailles : un insigne des éclaireurs de France dont la conception remonte à presque 100 ans. Source : les E.D.F. de 1911 à 1951 : « En septembre 1911, Nicolas Benoît fait éditer par le Journal des Voyages une brochure intitulée : Les Éclaireurs de France : plan d’organisation des troupes d’éclaireurs. Avec l’insigne de l’arc tendu et la devise « Tout droit ». Il renonce au titre de « ligue d’éducation nationale » pour éviter toute confusion. Un de ces insignes s’est vendu deux euros sur eBay et un site commercial spécialisé vend le même insigne (nettoyé, il est vrai !) à 70 €. Je crois savoir où se fournit le second… La monnaie romaine avec sa couche de plomb est un denier de la République attribué à Régulus en 42 avant Jésus-Christ. Avers : Tête du préteur Lucius Livineius Regulus à droite, anépigraphe (une variante existe avec le nom du préteur). Revers : L. LIVINEIVS/ REGVLVS à l’exergue Chaise curule entourée de six faisceaux de licteurs, trois de chaque côté. Monnaie cassée sur le bord, en égard à sa rareté elle peut s’estimer 120€

Trouvaille 43.18

De Thierry dans l’Aveyron : J’ai trouvé une autre monnaie de Bala à 1 mètre des autres trouvées (environ 9). La période va de -100 à Auguste, le tout sur 40 mètres carrés. Peut-on imaginer qu’il s’agisse d’un dépôt éclaté?

Probablement oui, surtout si le terrain où tu prospectes est un champ travaillé. Dans ce cas, il est fort probable que ce soient les engins agricoles qui aient dispersé le dépôt. Deux deniers de Bala ou plus exactement de AELIA en 92 avant Jésus-Christ. Caius Allius Bala : avers tête féminine à droite BALA derrière, et lettre de poinçons associés sous le menton. Au revers : C.ALLI Diane dans un bige de cerf galopant à droite, torche et rênes dans les mains au-dessous un animal mythique style griffon et indéterminé sous le second. Les deux monnaies témoignent d’une utilisation longue et usante, cotée 50 € environ.