MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Articles taggés ‘XVII°’

Trouvaille 134.06

Bonjour au magazine et à tous les U.D.M. J’ai trouvé une broche dans un labour en bronze, apparemment plaqué or, environ Dreux (28000), L : 70mmx50 environ, poids 28,6 g. Pouvez-vous l’identifier, merci Ferrailleurs-gold

Les deux crochets ne plaident pas pour une broche, car le système d’attache est différentes sur ces dernières il y a une épingle. Ici on a deux clous ou crochets, on pense plus à une applique décorative de mobiliers. La forme générale rappelle un peu une lyre avec des flammes au centre mais l’objet en son intégrité n’évoque rien de connu. La placage or ayant tenu nous permet d’envisager une datation XVII-XIX°

Trouvaille 78.07

Bague sceau ou chevalière en bronze découverte il y a quelque mois au bord de l’Ill à Sélestat (centre Alsace). J’aimerais en savoir plus en ce qui concerne la période + autres infos (initiales, …) J’ai déjà mené des recherches de mon côté et je sais qu’à l’époque des marchands circulaient sur l’Ill en barque, sinon je n’en sais pas plus. C’est la trouvaille que j’affectionne le plus et je suis frustré de ne pas en savoir plus. PS : je suis fan de votre magazine, un seul regret : qu’il ne soit pas mensuel ! (2 mois c’est long !) Seboub

C’est une bague à cacheter du XVIIe siècle, pour un armateur ou pour un marchand maritime, avec le dessin sommaire d’une nef de petite taille (un rang de sabords ou de canons) = commerce armé et non pas navire de guerre militaire. Les lettres IN SC tout à fait modernes doivent être les initiales de ses prénoms et nom – par ex : I(ohann) N(icolas) SC(ulptor)…

Trouvaille 54.06

Trouvé ce sceau à quelques mètres de la Garonne. Quelques renseignements supplémentaires seraient les bienvenus. Eljuli
Voilà typiquement le type de sceau sur lequel on ne peut pratiquement donner d’indications. Trois fleurs de lys, deux en une dans un écu, indiquant l’appartenance du propriétaire au royaume de France. Sceau anépigraphe, anneau trilobé pour la suspension. Y a-t-il une marque, comme une croix, sur le dessus du sceau pour donner le sens ? De par la forme et la position de l’écu de France sans trilobe, je dirais qu’il date du début du XVIIe siècle, sous toutes réserves.

Trouvaille 52.08

Ma première vraie trouvaille, ce haut de Christ en plomb trouvé au détecteur (ACE 250) sur les bords d’un étang du Narbonnais, loin de toutes habitations (et de cimetières….). Globalement, ses dimensions sont 5cm X 5cm et sa masse est de 47g. De quel siècle peut-il venir ? Quelle était sa fonction ?
Internet m’a confirmé le lourd passé historique de la région, gallo-romaine, siège d’une grande bataille contre les Sarrasins, lieu d’embarquement pour St-Jean-d’Acre et arsenal de construction de galères croisées. JP

Cela pourrait être un Christ en plomb initialement doré et peint, monté en crucifix sur une grande croix pour la chapelle ou l’oratoire d’un particulier (ce n’est pas un Christ de cimetière a priori) – le fait qu’il ait été en plomb (donc plus fragile) explique sa détérioration soit après destruction du lieu de prière privé (maison, petit oratoire, petite chapelle) soit par abandon des lieux à l’extinction des propriétaires, ou à la Révolution) soit par abandon après un pillage, saccage d’un ancien lieu habité ensuite rasé. Enfin, on ne peut pas exclure le reste d’un pillage après agression religieuse (d’une procession pax ex), puis l’abandon du déchet en un lieu peu fréquenté, lieu parfois craint (légendes des étangs maléfiques par ex dans les campagnes) par une bande de pillards détrousseurs etc.
Tout ceci restant du domaine des pures hypothèses
Au vu du drapé du linge, de l’attitude du corps et de ce qu’on voit du visage, je dirais extrême fin XVIIe à milieu XVIIIe siècle ou encore fourchette entre 1680 et 1760 environ

Trouvaille 36.30

Voici un objet trouvé près d’une ancienne maison en démolition dans le bas Quercy, à environ 50 cm sous terre. Je ne sais pas ce qu’est cet objet. Merci de me donner votre avis. Alain de Montauban.

Il s’agit d’une boucle large de baudrier du XVIIe siècle avec un décor simple de petits ronds.

Trouvaille 31.16

bonjour, j ai trouve cette jolie boucle (de chausse?) en argent hier dans le 59
pourriez vous la dater? Merci Emmanuel


 Une boucle de chaussure  du XVI-XVII° siècle en argent , pas si courant que cela a trouver finalement plus que c’est la première  identification pour cet objet en argent fait dans la revue depuis sa création il y a cinq ans. Détail intéressant les initiales CR au revers et le poinçon au trois quart effacé par l’usure à l’avers  sont probablement celle de l’artisan qui les fabriquait..Ah si on pouvait répertorier comme le font les anglais  toutes les trouvailles des prospecteurs, on pourrait quasiment avec les délais nécessaires  grâce  a la répartition statistique découvrir qui était ce Monsieur CR et ou il œuvrait……Messieurs les archéologues , pensez y 

Trouvaille 23.31

Eric  à bordeaux dans la vase extraite de la Garonne a dégotté ce couteau constitué d’une lame de 25cm et de la poignée de 10 cm. Celle ci est de forme losangique ,une tôle de bronze est appliquée sur une âme en bois la décoration de la tôle de cuivre est représentée de figures géométriques repentant le même motif. XVII° siècle. Objet peu courant en détection.

Trouvaille 19.33

Philippe ,à Bethancourt , nous joint dans son courrier la photo de cette coupe. Il nous est très difficile  de connaître le métal ,  peut-être du laiton , en tout cas pas de patine d’argent qui serait plutôt grisâtre . La coupe présente sur tout son pourtour un décor de rinceaux soutenus par des arcades  et un liseré sur le bord extérieur du verre. La seconde vue présente le détail du support interne de la base. On s’éloigne un peu de ma spécialité et je ne m’aventurerai pas à classer cet objet dans une époque précise .

Calice du XVII ème siècle environ (RELIGIEUX) très beau !

Motif : vigne, fruit de la terre et du travail des hommes, donnant le vin, donc le sang du Christ.

Trouvaille 19.25

Trouvé .sur les restes de ruines d’une église, cette médaille où  il est écrit « egalla sancta » et Roma sur le bas de la médaille avers/revers. dimensions de la médaille 2,3 cm x 3,5 cm Serait il possible d’avoir une idée sur l’époque? Merci d’avance pour les infos. Michel


médaille du début du XVIIIE S  – pour l’ église de SANTA SCALLA a ROME? On lit en fait / SANCTA SCALLA  ( la sainte échelle ou sans doute l’Echelle de Jacob par ou les Anges descendaient du ciel pour venir sur terre -( cf : bible, le songe de Jacob) C’est ce qui semble dessiné au centre, entre deux saints

revers: un archange jouant de la trompette au dessus de quatre temples?
sans certitude, XVI° siècle car difficile à dater

La médaille religieuse est plutôt du XVII, XVIIIème siècle, et représente non pas l’échelle de Jacob, mais tout simplement la montée du calvaire (s.cal…) avec tout en haut la croix de la crucifixion (en petit) ; et la famille parentale accostée (St Joseph et Marie). Quant au revers il s’agit du Saint Esprit (colombe en haut) descendant sur les apôtres (pentecôte) sous un chapiteau, et « Roma » (Rome) à l’exergue.

Important : la montée au calvaire est parsemée de quatorze barres horizontales représentant les quatorze stations du christ.



Trouvaille 15.02

Bonjour,

je suis ravi de vous soumettre cette découverte faite il y a deux jours à la lisière d’ une forêt des Yvelines ;

7 quarts d’ écu -1  teston de Francois II , 1560  à Lyon , 9.08 g -1 de Henri III , 1579 à Rennes , 9.34 g -2  2ième type de Henri IV ,? et 1602   à Bayonne , 8.15 g et 9.54 g -1 de Bearn de Henri IV , 1610 de Pau il me semble , 9.50 g -1 de Navarre de Louis XIII , 1618 de St Palais , 9.31 g -1 de Bearn de Louis XIII , (millésime 1610 comme pour H IV) de Pau, 9.26 g Auriez- vous d’ autres informations et une possible estimation? Merci d’avance. Cordialement Alex

Concerne le scan  du mail ‘ « ensemble monétaire bis  » que je vous ai envoyé le 19.12.03 a 18h10; A la place du teston de François II, il me semble que ce soit un teston de Charles IX frappé au nom de Henri II car un point se trouve sous le différent d’ atelier , dans ce cas précis : Lyon. il semblerait que cette frappe n’ ait duré que quelques semaines et que le nombre ‘d exemplaires soit assez faible. Pouvez- vous me le confirmer? Merci d’ avance. Cordialement Alex
       

 Voilà ce que j’appelle une petite trouvaille sympa qui met du soleil dans le cœur de tout prospecteur qui se respecte. Le travail d’imagination qui en découle permet quelques heures futures de bonheur .il semblerait que ce soit une bourse perdue, une bourse de quart d’écus du début du XVII° siècle : de gauche à droite : un quart d’écu du Béarn  pour Louis XIII en bon état général frappé en 1610 à Morlàas : environ 120 € suivi par un autre quart d’écu du même roi, mais pour la Navarre et millésime 1628, état TB+ : environ 100 €. La troisième est une très belle frappe d’Henry IV , le père de Louis XIII, toujours pour un quart et pour la Navarre, frappé l’année de sa mort en 1610, tout comme le premier quart,  d’ailleurs de Louis XIII, -comme quoi la Régente avait fait les choses rapidement -. Eu égard à l’état de conservation , elle peut être estimée à 140 €. Les deux suivantes sont des quart d’écus deuxième type le premier est une variante sans millésime et l’autre est frappé à Bayonne (lettre L à l’exergue) pour 1602. Le poids de celui- ci est respectable :9,54g contre 8,15 pour le second qui fut rogné. Leurs valeurs oscillent entre 40 € pour le premier et 60 pour le second. Voilà un millésime plus ancien et donc plus usé, car ayant circulé plus longtemps au moment de la perte du lot , attribué à Henry III en 1579: atelier Rennes (le 9 sous l’écu) pour une valeur de 45 €. Enfin la dernière  est un teston de François II, un monnayage au nom d’ Henri II  avec une double frappe décalée , pour Lyon avec point douzième, état moyen  valeur entre 100 et 110 €. Je n’ai rien trouvé de particulier quant au petit point à l’exergue , peut- être qu’un collectionneur plus pointu dans ce monnayage pourra vous renseigner.