MONNAIES ET DETECTIONS

Pour les passionnés de la détection

Bienvenue sur le Blog Officiel
Monnaies et Détections

Archive pour décembre, 2006

Trouvaille 32.20

bonjour, j’ai trouvé hier ce disque comportant la mention : 1.B.   Il a 18,5 cm de diamètre, est en fer (600 gr). Auriez- vous peut-être une idée de son origine??? Merci d’avance   P.K

            Cela serait peut-être une pièce d’un élément agricole du siècle dernier ? Par les  lecteurs connaisseurs dans  ce domaine  nous aurons peut être une prochaine réponse. MO**

Trouvaille 32.19

Vous serait-il possible de pouvoir me donner des renseignements sur la statuette dont photo ci-jointe1 statuette bronze représentant un homme drapé long 105 mm (origine, datation, représentation…) ? Provenance : aux environs de Narbonne.  Laurent Cdlt,

 Belle trouvaille en vérité. Un personnage barbu accompagné d’un serpent Ce pourrait etre Esculape période Romaine c’est une découverte curieuse dans la région Narbonnaise car Esculape  semble n’avoir été honoré que dans très peu d’endroits en gaule Narbonnaise et la   trouvaille permettrait d’affiner la connaissance à ce sujet. Votre statuette est dans un bel état de conservation.

Trouvaille 32.18

Voici le scan d’une bague trouvée dans une grotte attenante à un oratoire très ancien voire ruiné. Située dans la vallée de l’Huveaune au sortir de Marseille et face aux ruines d’un castrum médiéval. Cette bague porte le blason de Philippe II le Hardi (1342-1404) Duc de Bourgogne fils de Jean II le Bon, roi de France. Le seul rapport que j’ai pu faire entre une telle bague et son lieu de découverte plutôt étonnant est la propriété attestée du castrum cité plus haut, par  Jeanne Ière d’Anjou, comtesse de Provence, reine de Naples et de Sicile, sans enfants, qui adopte et désigne en 1380, comme son successeur Louis d’Anjou, frère de Philippe II le Hardi, deuxième fils de Jean II, dont elle espère une aide contre son cousin Charles de Duras. Cette bague porte le blason émaillé de la Seconde Maison de Bourgogne, elle semble être en cuivre et y subsistent quelques traces de dorure. Comment cette bague est-elle arrivée ici, selon quel contexte ?  Mystère Cordialement.

            C’est tout le plaisir de la détection que vous résumez dans votre question….en tout cas, il n’y a rien de plus à rajouter à votre commentaire….

Trouvaille 32.17

Stéphane de la  Sarthe j’ai trouvé cette monnaie d’un poids de  5.37g  et de deux centimètres de diamètre, pourriez-vous m’en dire plus ?

A première vue, Il s’agit d’un bronze punique : Carthage mais sous toute réserve car elle est bien usée Estimation : 5 à 10 euros.

Trouvaille 32.16

envoyé par inconnu ce sesterce de Commode (177-192) avec portrait lauré barbu a droite : la légende est incomplète et une rayure ou plutôt un sillon ancien barre et dénature la partie supérieure de la pièce.. Il m’est impossible de l’identifier totalement car la titulature du revers est illisible. De plus  le monnayage de sesterce de Commode est extrêmement varié. On reconnu tout juste l’un des symboles porté par l’allégorie du revers le cornucopiae dans la main droite. Cette monnaie peut s’estimer à quarante euro.

Trouvaille 32.15

bon voila j’ai trouvé en prairie un denier de titus flavius dominiatus et j’aurais aimé avoir une cotation le denier et super en bonne état vous verraient les photos par vous-même je ne l’ai pas nettoyé et j’ai aussi un objet bizarre que personne arrive a m’identifier j’aurais voulu savoir ce que c’est exactement et si ce genre d’objet et coter voila j’habite l’Oise et pour le reste je reste anonyme mon pseudo dayner tchao a tous et bonne continuation

Il s’agit d’une enseigne – soit de pèlerinage – soit de confrérie en plomb – époque fin XV a fin XVI –  avers: saint Eloi avec son établi et son marteau – ses outils d’orfèvre –   au revers : saint Hubert a genoux devant un cerf –  lettres SH inversées derrière le saint en haut a droite. Et la monnaie est bien un denier de titus flavius Domitius appelé Domitien généralement. Cette monnaie a été frappée entre septembre et décembre 95 à Rome je vous passe les détails de la légende puisque vous la connaissez  et en cotation je l’estime à 140€. (pour info, les monnaies romaines de l’édition des chevaux légers par Schmitt et Prieur  en cote un exemplaire en état TTB+  donc supérieur à l’état de votre monnaie pour une mise a prix minimum de 200€ mais elle ne s’est pas vendue…)

Trouvaille 32.14

Je n’ai pas réussi a identifier la monnaie en argent, ce “binus” ne dit rien a mes faible connaissances; éclairez moi s’ il vous plait. La suivante en bronze me fait penser a Valentinien mais sans grande certitude. Enfin cet objet est t’il d’époque napoléonienne ? Au fait, ces objets proviennent d’un labours du 04 a bientôt Nico

Antonionien de Balbin (238)  IMP CAES D CAEL BALBINUS AUG (l’empereur césar décime Caelius Balbin auguste buste radié  et drapé à droite de l’empereur. Le revers est la représentation de la concorde l’entente entre l’auguste par le symbole de deux mains serrées. CONCORDIA AUGG. Cette monnaie, malgré quelques traces d’oxydations reste en très bel état de conservation et peut se négocier dans les cents quatre-vingt  euros.la seconde monnaie romaine n’est pas de Valentinien mais de Valens : (364-378) DN VALENS PF AUG on ne fait quasiment que deviner la légende  le revers est plus incertain. Il semble que ce soit Valens qui traine un captif vers la droite et  la légende pourrait être Gloria romanorum…  monnaie  de curiosité dans la boite des professionnels a 3 euro au choix.

L’objet est un bouton de manchette  qui semble être d’époque napoléonienne. Où légèrement postérieure .la gravure est fine le buste lauré de l’empereur est tourné à gauche et l’autre bouton montre une aigle impériale couronnée. Les deux boutons sont relié par un fil de bronze soudé et l’on distingue une marque de fabrique au revers : M Etoile et P ou R. alors bouton de manchette fantaisie ou bouton de nostalgique de l’époque,

Trouvaille 32.13

de Patrick 59 dans le département du Nord quatre monnaies :

il s’agit d’une petite maille très usée de Lille :dans la bordure , quatre annelets alternant avec des étoiles croix cantonnées  d’annelets et LI alternant avec des étoiles peu de valeur dans cet état comptez 12-15€

La seconde est un denier du roi d’Angleterre, Edouard I il me semble car la monnaie est bien usée (1272-1307), CANTERBURY
A/ + EDWR’ ANGL’ DNS hVB. Buste couronné et drapé d’Édouard Ier de face.
R/ CAN TOR   CIVI TAS. Grande croix coupant la légende, accostée de trois besants posés en triangle dans chaque cantonnement.
Ce petit denier de par son usure prononcée  a une valeur de 20 euro

Suivi d’un potin du nord et d’un. 1 gulden – Hollande, 1736, (Argent, 31,5mm.) avers : HANC TVEMVR – HAC NITIMVR // 1736. La Hollande, debout de face, appuyée sur un livre posé sur un cippe. le revers présente un Lion debout à gauche dans un écusson couronné. MO: ARG: ORD: FAED: BELG: HOLL: / I – G. Tranche : stries à gauche. Cette monnaie reste dans un bel état de conservation et se négocie aux alentours de 45 €

Trouvaille 32.10

JF et Marylin m’envoie cet échantillon de monnaies  romaines  en bon état général apparent de gauche a droite  un centenionalis de Constantin le grand avec au revers Remus et Romulus allaités par la louve de fable valeur : une dizaine d’euros tout au plus. Le second est un petit bronze de Crispus ,le fils de Constantin et de Minervine. Né en 300, césar en 317 avec Constantin II et Licinius II. Il sera accusé par sa belle-mère d’avoir voulu abuser d’elle. Constantin, devant ces accusations, fit mettre son fils aîné à mort au début 326. Cripus nobCAES  revers ; autel votif et BEATA TRANQULITA (l’heureuse tranquillité) a l’exergue PLON premier atelier de Lyon ; 45 euros en l’état.la troisième monnaie est un très joli petit bronze de Constantin le grand avec un revers classique pour SOLI INNVICTI COMITI

Trouvaille 32.12

JF et Marylin m’envoie cet échantillon de monnaies  romaines  en bon état général apparent de gauche a droite  un centenionalis de Constantin le grand avec au revers Remus et Romulus allaités par la louve de fable valeur : une dizaine d’euros tout au plus. Le second est un petit bronze de Crispus ,le fils de Constantin et de Minervine. Né en 300, césar en 317 avec Constantin II et Licinius II. Il sera accusé par sa belle-mère d’avoir voulu abuser d’elle. Constantin, devant ces accusations, fit mettre son fils aîné à mort au début 326. Cripus nobCAES  revers ; autel votif et BEATA TRANQULITA (l’heureuse tranquillité) a l’exergue PLON premier atelier de Lyon ; 45 euros en l’état.la troisième monnaie est un très joli petit bronze de Constantin le grand avec un revers classique pour SOLI INNVICTI COMITI